Ce forum est en partie financé par l’affichage de publicités. Merci de désactiver votre bloqueur de publicités pour nous permettre de continuer à fournir ce service.

Correspondance pantone d'une couleur CMJN sur InDY

Discussion dans 'Arts graphiques' créé par Mr Oz, 18 Juin 2008.

Modérateurs: magicPDF, Niconemo
  1. Mr Oz

    Mr Oz Membre confirmé

    Inscrit:
    12 Avril 2007
    Messages:
    135
    J'aime reçus:
    3
    Tout est dans la question :
    Savez-vous s'il est possible d'obtenir la correspondance pantone d'une couleur CMJN définie, sur InDY CS ?

    Merci les caïds.
     
  2. Niconemo

    Niconemo Modo (toujours vivant !)
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    26 Juin 2001
    Messages:
    6 447
    J'aime reçus:
    458
    Déjà , il n'y a pas un équivalent Pantone pour chaque possibilité en CMJN (il en faudrait des millions !).
    Ensuite il faut avoir conscience que l'aspect même d'un Pantone varie selon le support utilisé...

    Cela dit, il existe une astuce toute bête à l'aide de Photoshop :


    1. Dans Photoshop, créer une couleur ou la prendre avec la pipette.
    2. Cliquer sur cette couleur, dans la palette d'outils pour ouvrir le sélecteur de couleur.
    3. Cliquer sur le bouton "Personnalisé", choisir le nuancier adéquat et le Pantone le plus proche numériquement parlant sera déjà sélectionné. (et là, sur certaines couleurs tu comprendra les limites de la démarche)
     
  3. Mr Oz

    Mr Oz Membre confirmé

    Inscrit:
    12 Avril 2007
    Messages:
    135
    J'aime reçus:
    3
    Oui je connaissais l'astuce photoshop. Je sais aussi que le système atteint rapidement ses limites, mais je me demandais si Indesign permettait également cette "conversion".

    Visiblement non… c'est bien ça ?

    Merci quand même.
     
  4. Hannibal_Lecteur

    Hannibal_Lecteur Membre émérite

    Inscrit:
    18 Octobre 2003
    Messages:
    517
    J'aime reçus:
    29
    tu crées un ton direct avec ta quadri
    tu la nommes pantone xyz

    c'est a toi de savoir si ca se raprche ou pas de la realité.

    si c'est un ton direct tu es forcement bon
     
  5. Mr Oz

    Mr Oz Membre confirmé

    Inscrit:
    12 Avril 2007
    Messages:
    135
    J'aime reçus:
    3
    Grossomdo, c'est ce que j'ai fait, le nuancier à la main.
    Mais l'option photoshop peut être utile pour gagner du temps.
    Donc...pas de ça dans InDesign.
     
  6. moksX

    moksX Membre confirmé

    Inscrit:
    25 Septembre 2005
    Messages:
    259
    J'aime reçus:
    15
    Lorsqu'il il faudra imprimer, un "vrai" nuancier pantone sera indispensable. Je ne sais pas comment photoshop arrive à décomposer un pantone en quadri , mais ça ne correspond jamais à la réalité...:siffle:
     
  7. Mr Oz

    Mr Oz Membre confirmé

    Inscrit:
    12 Avril 2007
    Messages:
    135
    J'aime reçus:
    3
    Franchement, après avoir effectué la correspondance pour 7 couleurs (pantonnier à l'appui), les PMS donnés par photoshop sont les plus semblables.
     
  8. Niconemo

    Niconemo Modo (toujours vivant !)
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    26 Juin 2001
    Messages:
    6 447
    J'aime reçus:
    458
    En fait normalement on procède dans l'autre sens... On choisit sa couleur sur nuancier et on l'applique dans le logiciel (c'est le seul but des nuanciers). Sur une maquette préparatoire ça n'a aucun intérêt de partir d'une valeur CMJN pour la convertir en Pantone.

    Mais il n'est pas inconcevable d'avoir des cas de figure où on veut se rapprocher d'une couleur quadri (déjà existante dans un graphisme CMJN) pour la ré-utiliser dans une bichromie, par exemple.
    On peut alors utiliser ce sytème de convertisseur pour s'en rapprocher...
    Mais en fait j'aurais plutôt tendance (si c'est possible) à rechercher la version imprimée de ce graphisme en CMJN et à trouver l'équivalent le plus proche par comparaison à l'oeil nu sur le nuancier Pantone papier.
     
  9. Mr Oz

    Mr Oz Membre confirmé

    Inscrit:
    12 Avril 2007
    Messages:
    135
    J'aime reçus:
    3
    En effet, ça me parait la bonne solution :)
     
  10. claude72

    claude72 Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    13 Février 2005
    Messages:
    3 521
    J'aime reçus:
    220
    Il décompose aussi en tenant compte des problèmes d'engraissement de trame... donc des infos contenue dans le profil colorimétrique choisi : donc, si ça ne correspond pas à la réalité, c'est aussi parceque tu n'as pas réglé ton Photoshop avec le profil colorimétrique qui correspond au papier et à la presse qui imprime...
     
  11. Mr Oz

    Mr Oz Membre confirmé

    Inscrit:
    12 Avril 2007
    Messages:
    135
    J'aime reçus:
    3
    Tu veux dire qu'en changeant le profil colorimétrique du document le résultat de l'interprétation peut changer ? je m'en vais essayer ça tout de suite :)
     
  12. Hannibal_Lecteur

    Hannibal_Lecteur Membre émérite

    Inscrit:
    18 Octobre 2003
    Messages:
    517
    J'aime reçus:
    29
    Claude72 a TOUJOURS raison
    toujours
    toujours
    toujours

    c'est meme pas la peine de vouloir tester.
     
  13. Niconemo

    Niconemo Modo (toujours vivant !)
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    26 Juin 2001
    Messages:
    6 447
    J'aime reçus:
    458
    Je plussoie aussi !
     
  14. baron

    baron Membre d’élite

    Inscrit:
    22 Avril 2008
    Messages:
    1 006
    J'aime reçus:
    160
    C'est très exactement le principe d'un moteur de conversion colorimétrique, au cœur des systèmes de gestion des couleurs (CMS) : pour restituer une couleur définie comme devant apparaître telle aux yeux d'un « humain standard » (comme les couleurs définies dans un espace CIE L*A*B — CIE Lab - Wikipédia ), la conversion en valeurs RVB ou CMJN fait intervenir des facteurs propres à chaque situation, décrits par le profil colorimétrique urilisé. Les pourcentages de chaque couleur primaire à utiliser s'en ressentent donc forcément…

    Exemples :
    • Un écran donné, qui a un certain âge et dans telles conditions d'éclairement ;
    • Un papier jaunâtre qui fait un peu buvard => moins de tout et surtout moins de jaune cmJn ;
    • Une marque d'encre dont le rouge est un peu plus fluide => CmJN
    • Et, bien sûr la machine sur laquelle on roule.


    C'est pour ces raisons qu'on devrait réaliser et utiliser un profil pour chaque combinaison de ces éléments :
    • pour l'impression, machine, encre, papier ;
    • pour l'écran, appareil spécifique (ou, à défaut, modèle générique), éclairage ;
    • pour un scanner, appareil spécifique (ou, à défaut, modèle générique), support, réglages logiciels ;
    • pour un appareil photo numérique, la tâche est bien malaisée dans la mesure où l'éclairage sera le facteur déterminant. On peut considérer que les réglages de l'appareil suffisent.



    [Edit] Lorsqu'on veut convertir pour, ou simuler, une impression mais qu'on ne sait pas encore trop ce qui sera utilisé (p. ex. rien de plus que : « Ce sera imprimé en offset, sur du papier couché , ou pas ; en Europe ou aux U.S.A. ; feuille à feuille ou en rotative, etc. »), on utilisera aussi longtemps que possible un profil générique approprié, le plus large possible par rapport aux circonstances considérées mais les reflétant le plus précisément possible.
    Ces profils sont entre autres élaborés et distribués par des consortiums tels l'ECI ou des sociétés comme Adobe.

    Principes : Profil ICC - Wikipédia
    Téléchargements : ICC profiles and characterization data [ECI.ORG]
     
  15. claude72

    claude72 Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    13 Février 2005
    Messages:
    3 521
    J'aime reçus:
    220
    Bien-sûr : quand tu sépares un Pantone en quadri, tu reconstitues la teinte en superposant des tramés de cyan, magenta, jaune et noir...

    ... et quand tu as une trame, tu as obligatoirement un engraissement du point de trame à l'impression (variable selon le papier, la presse, etc., comme l'a expliqué baron)...

    ... et puisque l'une des tâches du profil colorimétrique est de corriger l'engraissement du point, donc, selon le profil colorimétrique utilisé, tes valeurs de CMJN seront corrigées différemment pour reconstituer le Pantone en tenant compte de l'engraissement, donc elles seront différentes.



    Exemple, un Reflex Blue dans Photoshop CS3 a comme décomposition Lab : L=19, a=26, b=-68. Cette décomposition est une décomposition théorique, et comme le mode Lab n'est pas imprimable, ces valeurs sont immuables, quels que soit les profils colorimétriques d'impression utilisés...

    ... avec le profil RVB "Adobe RGB (1998)" que j'ai sélectionné dans mon Photoshop, la valeur RVB correspondante est R=0, V=42, B=146 (et la valeur hexa est 002a92), mais avec un autre profil RVB ces valeurs seront différentes : avec un profil "eciRGBv2" elle deviennent R=10, V=16, B=155 (0a109b)...


    ... et de même les valeurs CMJN varient en fonction du profil CMJN sélectionné :
    - avec un profil "Uncoated Fogra29" : C=100, M=79, J=29, N=4
    - avec un profil "eci ISO Coated V2" : C=100, M=92, J=0, N=0
    - avec un profil "Euroscale Uncoated V2" : C=100, M=69, J=6, N=26
    - avec un profil "Euroscale Coated V2" : C=100, M=84, J=21, N=5

    Chacun de ces profils est établi pour un papier et une presse donnée, donc si tu imprimes un Pantone Reflex Blue décomposé en CMJN sur chacun des ensembles papier+presse avec le bon profil correspondant, tu obtiendras 4 fois la même teinte, (théoriquement) identique au vrai Pantone Reflex Blue...

    ... mais si tu essayes d'utiliser un profil inadapté au papier et à la presse, la teinte sera fausse, comme par exemple si tu imprimes un papier non couché avec un profil prévu pour du couché.



    (et merci à Hannibal et Niconemo pour leur confiance et leur soutien :zen:)
     
  16. Mr Oz

    Mr Oz Membre confirmé

    Inscrit:
    12 Avril 2007
    Messages:
    135
    J'aime reçus:
    3
    Merci pour ces précieux rappels.

    Le problème, c'est que les profils colorimétriques constituent souvent la cinquième roue du carrosse de l'enseignement graphique (en tout cas, en ce qui concerne le mien). Je crains que la raison en soit la difficulté même du sujet. Peu de graphiste sont vraiment à l'aise avec la sélection des profils et bien souvent c'est la partie du boulot qui passe à l'as.
    J'ai récemment fait imprimer mes faire-part de mariage (oui, oui, je me marie en août:) sur du Conquéror. Je m'attendais à quelque chose de plus foncé que sur les épreuves, bien sûr, mais pas à ce point là. La tentation est grande de considérer l'épreuve jet d'encre comme la référence, même le proof de l'imprimeur n'avait rien à voir avec le résultat final.

    Certains d'entre vous ont ils des ouvrages à recommander ? Pas trop raides svp, plusieurs me sont déjà tombés des mains tant le propos était ardu.

    Merci les caïds.
     
  17. claude72

    claude72 Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    13 Février 2005
    Messages:
    3 521
    J'aime reçus:
    220
    Et encore : la 5e roue d'un carrosse à seulement 2 roues... si le carrosse a 4 roue, les profils sont au moins la 10e !!! ;)



    Ah oui, le Conquéror... beau papier... très beau papier, mais il boit beaucoup... donc il engraisse beaucoup !!!

    En fait, il aurait fallu que ton imprimeur crée un profil colorimétrique particulier pour CE papier sur SA presse, et il aurait pu alors :
    - simuler le résultat à l'écran correctement,
    - et imprimer une épreuve jet-d'encre correcte...

    ... alors qu'il a probablement tout travaillé (affichage écran et "épreuve") avec un profil pour du couché brillant, et imprimé avec une trame 175 comme pour du couché brillant, donc c'est sûr que sur un Conquéror ça a dû foncer un peu beaucoup !!! :siffle:
     
  18. Mr Oz

    Mr Oz Membre confirmé

    Inscrit:
    12 Avril 2007
    Messages:
    135
    J'aime reçus:
    3
    Au mieux, il a choisi une trame 150 pour l'impression offset. Mais je commence à connaitre le lascar, il a sûrement pas créé un profil particulier pour chaque papier. C'est plutôt le genre..."faites pas c..., entre les concurrents du web, le numérique et les fichiers vérolés des clients, ce que je fournis est déjà bien suffisant"

    Au fait vous savez pourquoi la profession d'imprimeur est frappé d'aigreur à 99 %, vous ? Moi ça m'épate à quel point ces types sont tous plus mal lunés les 1 que les autres. ;)

    En tout cas merci
     
  19. claude72

    claude72 Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    13 Février 2005
    Messages:
    3 521
    J'aime reçus:
    220
    Si tu voyais les merdes que l'on reçoit à imprimer, tu comprendrais !!!

    Et si tu voyais comment les clients nous prennent pour des cons ou nous prennent pour leurs larbins gratuits, tu comprendrais aussi...

    (perso, je me demande comment je n'en ai pas encore tué un (un client)... parfois, la nuit, j'en rêve !!!)
     
Modérateurs: magicPDF, Niconemo
Chargement...

iOccasion - Achetez un produit Apple d'occasion

refurb Apple