[Covid-19] Le Coronavirus ?

Human-Fly

Peace Maker
Club MacG
17 Mars 2005
6 107
6 185
53
Union Européenne
www.mqcd.fr
Bien que le scénar' 1 soit des plus séduisant, j'aurais tendance à pencher pour le deuxième... même le troisième me parait pas invraisemblable au vu des différents évènements mondiaux de ces derniers mois...

... j'sais pas, peut-être suis-je trop pessimiste.

Le scénario 3 reste effectivement possible, mais ce n'est pas celui qui me semble le plus probable.
J'hésite entre le 1 et le 2, pour la probabilité, mals j'aurais tendance à previllegier le 1.


Dans l'article, le scénario 3 est notamment basé sur la monté du populisme, de ses effets, et d'une médiocre coopération entre les états.

Concernant tous les aspects négatifs (c'est peu de le dire)du populisme, nous avons un "bel" exemple avec le comportement de Poutine.
Guerre en Ukraine, chantages divers sur l'énergie, les céréales, etc...
Avec en prime des menaces de recours à l'arme nucléaire, surtout quand ça va mal pour Poutine, et qu'il compense comme il peut son comportement désastreux, ses résultats tout aussi calamiteux, et enfin son isolement sur la scène politique européenne et (dans une moindre mesure, certes) mondiale.


Ce que je vois là-dedans n'est pas tant la fuite en avant d'un dictateur aux abois que le rejet profond que son comportement génère.
L'Union Européenne est ressoudée, avec un quasi-consensus qui tienr pour l'instant, l'Alliance Atlantique est miraculeusement ressuscitée et semble plus forte que jamais.


Pour la Covid-19, je parierais sur un scénario similaire.
Dans le domaine militaire comme dans le domaine sanitaire, on voit ce que donnent des idéologies populistes.
Poutine a longtemps été le "parrain", le "modèle", la "référence" en la matière.
Il en est aujourd'hui la caricature.

Regardons par exemple la solidarité de l'OTAN pour défendre l'Ukraine, ou les risques de famines liées aux pénuries de blé qui alertent déjà l'ONU.

Dans le domaine sanitaire comme dans d'autres, je serais bien tenté de parier sur une solidarité renforcée entre les états, de meilleures coordinations, et sans doute même une baisse des thèses complotistes, antlvax, et autres imbécilités qui me semblent de moins en moins en vogue aujourd'hui.

Les idéologies et les comportements les pires, les moins solidaires me semblent générer de plus en plus de rejet.
Les gens, des dirigeants aux simples citoyens, vont probablement, plus que jamais, vouloir faire tout le contraire.
 
  • J’aime
Réactions: lamainfroide

Mobyduck

Membre expert
Club MacG
10 Août 2005
7 279
2 120
...
J’aimerais pouvoir être aussi optimiste que toi, mais disons que le penchant naturel de certains dirigeants à faire passer leurs propres intérêts avant le reste ne m’y incite pas des masses...


 

Human-Fly

Peace Maker
Club MacG
17 Mars 2005
6 107
6 185
53
Union Européenne
www.mqcd.fr
J’aimerais pouvoir être aussi optimiste que toi, mais disons que le penchant naturel de certains dirigeants à faire passer leurs propres intérêts avant le reste ne m’y incite pas des masses...




Ta sélection d'articles est pertinente et intéressante, comme d'habitude.

Par contre, j'en fais une lecture plus optimiste que toi.

Deux cas d'états traînant un peu les pieds.
Je trouve que c'est miraculeux qu'il n'y en ait pas davantage.


Deux cas différents, deux contextes distincts aussi, mais deux situations comparables à certains égards.


Pour le premier article.

Autant j'ai en horreur le terrorisme, autant l'argument de la Finlande et de la Suède abritant des membres du PKK, dans la bouche d'Erdogan, me semble spécieux, voire fallacieux, et assez éloigné de ce que sont ses véritables motivations.
La Turquie peut offrir ou fermer des accès à la mer à la Russie comme à l'Ukraine.
Ils ont choisi de fermer.
Erdogan souhaite apparemment pousser son avantage et maintenir des relations correctes avec la Russie sans pour autant froisser l'Ukraine.
Comme le dit la fin de ton article, le dialogue reste largement ouvert entre la Turquie et les USA, qui parviendront bientôt à convaincre Erdogan.
Et la Suède et la Finlande intégreront évidemment l'OTAN.
Erdogan aura juste un peu freiné le processus, mais rien de pire à craindre de ce côté, à mon avis.


Pour le deuxième article.

Il serait tentant de voir dans l'attitude d'Orban une certaine proximité idéologique entre lui et Poutine.
Comme le montre ton article, confirmant d'ailleurs tout ce que j'ai pu lire ou entendre sur le sujet : les objectifs d'Orban sont en fait économiques.
En gros, il est prêt à soutenir toutes les sanctions contre la Russie pourvu que son propre manque à gagner du fait des dommages collatéraux des mesures en question soit compensé financièrement par l'Union Européenne.
Je caricature vraiment à peine.
Il fait monter les enchères, mais bien entendu il finira par se ranger du côté de l'Union Européenne.


Deux exemples intéressants de pays entretenant des relations privilégiées avec la Russie mais ne soutenant Poutine en aucune façon.
Tout au plus traînent-ils les pieds pour faire valoir leurs propres intérêts.


En appliquant cette situation à celle que pourrait être la coopération entre états et sans doute entre continents en vue de coordonner les politiques sanitaires contre la COVID-19, on pourrait craindre certains ralentissements d'états qui feraient valoir des intérêts spécifiques...
Cela ne me semble pas très grave.


Tes articles ne font que confirmer mon point de vue.
Donc, à quelques réserves près, je pense que la coopération entre les états va continuer à s'améliorer, comme c'est d'ailleurs le cas depuis le début de la pandémie.
Je continue de pencher en faveur d'un scénario optimiste. :)
 

boninmi

Spécialiste en idées générales
Club MacG
4 Avril 2008
5 180
2 854
Dromadaire, ex Ardéchois
Quand il n'y en n'a plus, il y en a encore :

 
  • J’aime
Réactions: Human-Fly