• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

Croyances et fanatisme religieux

JPTK

Cas clinique
Club MacG
19 Septembre 2002
21 802
2 882
43
Grenoble/Le Creusot
jamrek.com
C'est toi qui est une blague. Et même pas drôle. Parce que la connerie à ce stade, ça en devient triste.

Encore une fois, tu n'exprimes là que tes propres délires. Va donc soigner ton intellect avec une bouteille de gros rouge. Lie de vin, c'est encore ce qui te va le mieux comme couleur politique.
Finalement, même pas besoin de religion pour avoir à faire à de gros connards imbus, prétentieux et méprisant, tu en es la parfaite illustration, t'es même pas capable de partager tes connaissances et tirer les autres vers le haut, tu es pitoyable, tu préfères enfoncer, dénigrer, alors va te faire enculer, c'est ce qui pourrait te faire le plus de bien pauvre débile.
 
  • J’aime
Réactions: Fab'Fab

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
20 931
3 175
Là-haut
Finalement, même pas besoin de religion pour avoir à faire à de gros connards imbus, prétentieux et méprisant, tu en es la parfaite illustration, t'es même pas capable de partager tes connaissances et tirer les autres vers le haut, tu es pitoyable, tu préfères enfoncer, dénigrer, alors va te faire enculer, c'est ce qui pourrait te faire le plus de bien pauvre débile.
Moi aussi, je t'aime.
 
  • J’aime
Réactions: golf

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
quelle ambiance sympathique ici... :(

ce qui est bizarre c'est leurs pubs de merde à macG qu'on dirait posté par un membre du forum et qui viennent entre les messages genre "un problème avec vos wc ?" (c'est vrai malgré tout que ce fil commence à sentir les chiottes bouchés ! :bored::meh: :wtf:)

bon sinon moi je continue à me la boucler et pas qu'ici. Inutile d'ajouter du bavardage à l'hystérie ambiante. Et pas qu'ici d'ailleurs. Partout ailleurs.

c'est ma façon à moi de respecter le deuil, les victimes mortes ou blessés, leurs familles, les personnes qui s'en occupent etc. Nous avons perdu le sens du silence et de la dignité qui va avec, je trouve. Les plus gerbant étant les politicards. Des vrais charognards. Ils me dégoutent profondément. Enfin c'est mon avis.

bon courage à toutes et tous quand mème. Je pense aux gens qui vivent en RP, doivent prendre les transports bondés, travaillent dans des centres commerciaux, des bars et ailleurs. Mais nous savons que la terreur peut frapper partout.

je m'en vais maintenant. A un de ces 4.
 
  • J’aime
Réactions: thebiglebowsky

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
20 931
3 175
Là-haut
quelle ambiance sympathique ici
Boaf. Trois jours après, je suis passé à autre chose. J'ai rarement la rancune au-delà de 24 heures. Et puis tout cela est un peu vain.

Sommes toute, JPTK ne me souhaitait que du bonheur en expérimentant les joies du coït anal. Ça n'est pas dans mes goûts mais je ne vais pas m'offusquer pour si peu. En son temps, le divin marquis prodiguait le même conseil.

Et puis, par gros rouge, et pour rester dans le cœur du sujet, entendez Saint-Estèphe, Saint-Julien, Saint-émilion. Lie de vin, mais de Bordeaux.

Voilà qui devient plus fraternel. N'est-il pas ? :)


Marrant tes pubs. En me connectant sans identification, j'ai une pub SFR et une pub pour des jumelles militaires.

Les mystères des pubs ciblées. :D
 
Dernière édition:

loustic

Vénérable sage
Club MacG
19 Septembre 2003
10 279
14 943
web.mac.com
Ne pas oublier Saint-Beaujolais.
Pour ce qui est des pubs : en bas de la page à gauche il y a un bouton Sélecteur de style qui permet de choisir sans pub (excuses à MacG)
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
20 931
3 175
Là-haut
JE SUIS BOURGOGNE
Ah! Je comprend mieux ton courroux. :D

Alors, Nuit-Saint-Georges, Beaune, Fixin, Chambertin, Mercurey, etc.

Moi, j'aime les deux. Question pinard, y'a que le Chablis, le Beaujolais nouveau et le Champagne qui m'indisposent.
 

OlivierMarly

Membre émérite
27 Septembre 2010
820
196
je savais pas que Bacchus avait ses fanatiques.
 

Romuald

Bof...
Club MacG
14 Septembre 2006
8 193
2 164
je savais pas que Bacchus avait ses fanatiques.
Si, et y'a intérêt à le prier très fort, parce qu'avec le réchauffement climatique le Bordeaux va pencher vers le Sidi-Brahim ou le gris de Boulaouane.
D'un autre côté il y aura moins besoin de chaptaliser le bourgogne et l'alsace, alors faut voir :D
 

JPTK

Cas clinique
Club MacG
19 Septembre 2002
21 802
2 882
43
Grenoble/Le Creusot
jamrek.com
Inutile ici d’évoquer la taqiya, ou dissimulation, car une fois born again, les jeunes ne se cachent pas et étalent leur nouvelle conviction sur Facebook. Ils exhibent alors leur nouveau moi tout-puissant, leur volonté de revanche sur une frustration rentrée, leur jouissance de la nouvelle toute-puissance que leur donnent leur volonté de tuer et leur fascination pour leur propre mort. La violence à laquelle ils adhèrent est une violence moderne, ils tuent comme les tueurs de masse le font en Amérique ou Breivik en Norvège, froidement et tranquillement. Nihilisme et orgueil sont ici profondément liés.
Si certains sont passés par le Tabligh (société de prédication fondamentaliste musulmane), aucun n’a fréquenté les Frères musulmans (Union des organistions islamiques de France), aucun n’a milité dans un mouvement politique, à commencer par les mouvements propalestiniens. Aucun n’a eu de pratiques « communautaires » : assurer des repas de fin de ramadan, prêcher dans les mosquées, dans la rue en faisant du porte-à-porte. Aucun n’a fait de sérieuses études religieuses. Aucun ne s’intéresse à la théologie, ni même à la nature du djihad ou à celle de l’Etat islamique.
Voilà exactement qu'est-ce que je voulais dire !

"Il ne s’agit pas de la radicalisation de l’islam, mais de l’islamisation de la radicalité".
 

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
JPTK, Ton lien débouche sur une page d'erreur. Voir : http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/11/24/le-djihadisme-une-revolte-generationnelle-et-nihiliste_4815992_3232.html

Olivier Roy dit des choses tout à fait intéressantes mais ses conclusions sont de portée limitée car il borne son analyse aux motivations des jeunes djihadistes européens, comme si le djihadisme était né en Europe et y avait trouvé l'essentiel de ses motivations. Lorsqu'il signale que la radicalisation concerne les immigrés de deuxième génération essentiellement, il encourage d'ailleurs à sous-estimer l'adhésion des musulmans européens aux thèses fondamentalistes (lesquelles, il est vrai, ne conduisent pas forcément au terrorisme), qui a pourtant été révélée par plusieurs études impartiales, dont un important sondage européen en 2013 (http://www.wzb.eu/sites/default/files/u6/koopmans_englisch_ed.pdf). L'idée que le djihadisme en France ou en Belgique serait sans rapport significatif avec l'islam en tant que religion, mais révèlerait essentiellement un malaise identitaire propre à la deuxième génération immigrée, n'éclaire en rien l'analyse que l'on peut faire des relations entre l'EI et la religion musulmane, telle qu'elle est notamment pratiquée ailleurs. Voir à cet égard un autre article de Nuit et jour : http://www.nuitetjour.xyz/nuitetjourfree/2015/11/24/larabie-saoudite-un-daesh-qui-a-russi

Entre le salafisme (exigence de retour aux origine de l'islam, appuyée sur une lecture littérale et conservatrice du Coran) de l'EI et celui des wahhabites qui dirigent l'Arabie saoudite, il n'y a quasiment pas de divergences doctrinales. Ils ne se séparent que sur la question du Khalifat. Que les dirigeants politico-militaires de l'EI ne soient pas des "religieux" ne change rien au fait que le vocabulaire et la programmatique de l'EI soient ceux du jihadisme salafiste (pour le distinguer du salafisme quiétiste, qui vise la transformation intérieure des croyants). La grande majorité des pratiques sociales que met en place l'EI dans les zones qu'elle contrôle sont empruntées à des pratiques historiquement attestées en terre d'islam, fondées sur une jurisprudence islamique, justifiées par tel ou tel verset du Coran ou tel ou tel hadith du Prophète, sans que l'EI ait la moindre exclusivité de l'interprétation qu'il fait de ces textes. Le concept d'abrogeance, qui permet de trancher entre des versets contradictoires, en faveur des versets médinois (relatifs à la guerre sainte, aux relations avec les chrétiens, ou à l'organisation politique et sociale), contre les versets mecquois, n'a pas été inventé par l'EI. Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mansukh.

Tout ce que l'on peut démontrer via l'étude de l'origine des dirigeants de l'EI est que politique et religion sont intimement liées. L'EI est un mouvement politico-religieux, dont il n'est pas contestable qu'il n'aurait pas vu le jour sans destruction de l'État irakien et tentative de destruction de l'État syrien. Il instrumentalise la religion pour faire de la politique. Cependant, il ancre aussi dans le réel politique ce qui découle d'une certaine exégèse traditionnelle du Coran. L'EI, ce n'est pas l'islam, ce n'est pas le Coran. Mais ce n'est pas non plus quelque chose de totalement étranger à l'islam et au Coran, que l'on pourrait se contenter d'expliquer par la politique américaine ou par les contradictions internes des sociétés européennes. L'idée d'une neutralité politique du religieux — ou d'une neutralité religieuse du politique — est d'ailleurs totalement étrangère à l'esprit même de l'islam. Le Coran est une création politique dès l'origine (fixation du texte canonique par la recension du calife Othman, une quinzaine d'années après la mort du Prophète), comme le pouvoir dans le monde musulman s'inscrit dans un dialogue permament avec le Coran. Lorsque Bachar Al-Assad dit dans un entretien qu'il se sent plus proche d'un Syrien chrétien (le Syrien Michel Aflak, l'un des fondateurs et idéologues du mouvement laïc, panarabe et anticolonialiste Baas, était originaire d'une famille chrétienne) que d'un étranger musulman, il se positionne lui-même comme un laïc, pour lequel l'identité nationale est plus forte que l'identité religieuse. Il a tout aussi raison de rappeler que toutes les victoires de l'Occident (ou de son allié israélien) contre le nationalisme laïc arabe ou persan (Mossadegh, 1953) n'ont servi qu'à faire à terme le lit des islamistes.

Si l'on admet que l'islam n'a rien à voir avec les exactions de l'EI, alors il faut aussi dédouaner le christianisme de tout rapport avec les guerres de religion européennes ou la persécution multiséculaire des hérétiques, des juifs et des sorcières. Or, la mise en cause de la violence et de l'intolérance dans l'histoire du christianisme est souvent invoquée pour relativiser les critiques apportées à l'islam. De deux choses l'une : ou toute forme de violence est politique parce que la religion est pure, et ce jugement doit s'appliquer à toutes les religions ; ou on admet que, dans les sociétés traditionnelles (où la référence à la tradition est l'instance ultime de légitimation), la religion fournit à la violence politique une part essentielle de ses instruments de justification et, là aussi, il n'y a pas de raison d'exclure spécifiquement l'islam de cette critique.

Oui, le djihadisme est, entre autres, l'expression aujourd'hui d'une révolte générationnelle et nihiliste. Mais il n'est pas que cela. Il s'enracine aussi dans une tradition politico-religieuse propre au monde musulman, tradition que les échecs répétés du nationalisme panarabe face aux Occidentaux ou à Israël ont laissé sans concurrence contemporaine crédible.
 
Dernière édition par un modérateur:

JPTK

Cas clinique
Club MacG
19 Septembre 2002
21 802
2 882
43
Grenoble/Le Creusot
jamrek.com

Mboum

Membre confirmé
17 Février 2015
255
63
DELETE ACCOUNT
DELETE.ACCOUNT
salafisme (exigence de retour aux origine de l'islam, appuyée sur une lecture littérale et conservatrice du Coran)
Bonjour,

c'est une lecture erronée de ce qu'est le pseudo-salafisme identitaire ; le terme Salaf a son origine dans les trois premières générations de musulmans qui ont un statut spécial au regard de la tradition islamique ; car étant les générations ayant connues le prophète ou ses "apostolos" ;

c'est la période ou l'on dit que les croyants étaient directement éduqués par Dieu ; puis vient la période de l'apparition des sciences sous une modalité extérieure: la science du tassawuf ( soufisme ou hermétisme, les sciences de l'initiation ou ésotérisme islamique, tous les saints de l'islam sont soufis, tassawuf veut dire celui qui a parfait son initiation ), science du fiqh "jurisprudence", science du hadith ou "paroles prophétiques", les trois étant composées de plusieurs degrés.

Donc le pseudo-salafisme est une dérive sectaire qui prétend retourner "aux sources" ce qui est d'un point de vue religieux même des plus extérieur une ânerie et totalement délirant, en effet, cela remet en question tous les dogmes a propos du processus de la "création", c'est a dire une descente du haut vers le bas sans possibilité de retour, de "l'essence" vers la "substance" ou "matière" ;

c'est bien une forme protestantisme ou la revisite des dogmes ; le tout bien sur avec la confusion de ce qu'est la bigoterie d'avec "l'orthodoxie" ;

quant a la lecture littérale ; elle ne l'est meme pas puisqu'ils en sont meme a corriger des supposées pseudo fautes dans les textes sacrés ; ce qui est en soi peut-être qualifié d'hérésie ; on peut dire qu'ils ne comprennent rien mais c'est le propre du fou, il ne se rend pas compte sa folie.

le pseudo-salafisme-wahabisme c'est une "réforme = schisme non légal = secte" mais qui a pris une tournure extrêmement violente, le tout entremêlé avec du prosélytisme et de la bigoterie ou simplement le contraire du mot orthodoxe, mais ils le confondent, comme tout mouvement sectaire qui prétend retourner "aux sources" correspondant a une époque dans le temps ;

l'on voit aux Etats-Unis le résultat coté christianisme de ce genre de dérive ; les sectes d'allumés entre Mormons/Quakers/Amish/Témoins de Jehovah/Batistes et autres qui prétendent exactement a la meme chose ; incapables de vivre avec leur temps ;

alors quand certains imbéciles parlent de "réforme de l'islam" l'on voit bien qu'ils parlent de chose qu'ils ne connaissent pas.

Il y a beaucoup de "spécialiste des religions" qui racontent bien des bêtises. Voila un petit aperçu ; et je suis sur que vous n'avez jamais entendu ces soi-disant spécialistes vous parler de ces points: pourquoi parce qu'ils les ignorent totalement ; mais toute la problématique y réside.

-- Un non spécialiste ; mais qui s'intéresse a des choses diverses et variées.

Cordialement.
 
Dernière édition:
  • J’aime
Réactions: TimeCapsule