(Débat) Switcher vers mac os vaut-il encore le coup/coût ?

Statut
Ce sujet est fermé.

internaciulo

Nouveau membre
14 Mai 2010
1
0
39
Bonjour,

j'ai pensé qu'il serait intéressant de prolonger ici un débat qui a animé le site linuxfr sur les avantages de Linux par rapport à mac os

L'idée n'était pas du tout de dénigrer le travail (impressionant ) des ingénieurs d'Apple mais de s'inspirer de la propagande grossière mais apparemment efficace d'Apple pour convaincre les utilisteurs lambda prisionniers du monopole microsoftien qu'une autre informatique est possible

Les plus courageux se rapporteront à l'intégralité de la discussion (plus de 200 commentaires !), mais en voici un résumé rapide :


Argument fondamental duquel tous les autres découlent :

Apple sa pue, sai pas libre

Apple c'est le luxe, mais c'est une prison dorée

Le logiciel libre est une utopie concrète qui rend chacun plus autonomne en lui faisant comprendre qu'il est de sa responsabilité d'utiliser ses talents pour rendre le monde plus beau. Vous parlez des langues ? Vous maitrisez bien un domaine suffisament pour contribuer à Wikipédia ? Vous savez programmer ? Vous êtes observateur et savez noter les difficultés qu'ont vos proches à utiliser tel ou tel logiciel ? Vous savez ouvrir un bug report ? ....

Vous pouvez contribuer !

Vous n'êtes plus un vulgaiire consommateur, vous êtes un adulte responsable de votre écosystème informatique.


Don’t buy expansive hardware !

Linux est compatible avec votre ordinateur actuel que vous possédez déjà !
Mieux : vous pouvez pendant la période de transition rester en dual boot avec votre ancien système d'exploitation, ce qui vous laisse vous adapter en douceur.

Installinging software was never this easy and powerful !


Bon ok, l'installation d'un logiciel sous mac n'est pas la mer à boire : il faut aller sur un site, trouver un .dmg, monter le disque image, copier le dosssier .app de l'appli dans le répertorie applications

Certes, ça ne vaut pas ce qui se fait sous Linux qui a le concept de dépots de paquets qui rend l’installation de logiciels aussi simple que sur l’iphone avec l’Applestore

Cf par exemple ici : http://sources-list.ubuntu-fr-secours.org/

Un clic sur l'installeur de logiciel, taper un nom, voyez la description, cliquer sur installer

Surtout : vous trouverez les meilleurs logiciels au prix exhorbitant de... zéro euros (pareil en dollar)

Le nombre de logiciels ainsi disponibles d’un clic est incroyable :
$ apt-cache search -n . | wc -l
32974

L'ergonomie prime sur la beauté

Vous voulez vous connecter sur le site de votre boîte
On vous demande d'entrer votre login windows europe\jmfayard
Pb : comment tape t'on le \ sous mac ?
Pour que ce soit plus attractif au lèche-vitrine, Apple a tout simplement omis d'imprimer les caractères alternatifs sur les touches

Sauf que dans la vie de tous les jours, tu ne regardes pas le clavier car tu sais où sont les caractères. Donc, je propose de mettre que des claviers sans inscriptions. C'est uniquement pour les touches que tu utilises rarement (les caractères non présent sur les claviers mac) que justement tu as besoin de savoir où ils sont!!!

L'ergonomie sacrifiée sur l’autel du hype !
Apple == 1984

1984 me semble un bon départ pour expliquer ce qu'on peut reprocher de plus grave à apple : son envie de censurer le monde.
http://www.gestapple.net/
http://www.rue89.com/rue69/2009/07/13/pour-sauver-la-vertu-de-son-iphone-apple-censure-a-tout-va

Surtout pour ceux qui se souviennent de la pub d'Apple en l'an 1984 :

Slogan : " Avec les ordinateurs Apple , vou verrez Pourquoi (l'an ) 1984 , ne deviendra pas 1984 "

He bien , ils avaient raison . Ce n'est pas cette année là qu'Apple est devenu un big brother.

La volonté de controler jusqu'au moindre usage des utilisateurs a toujours été présente !!

(et s'exprime d'autant plus fortement que l'entreprise est redevenu plus solide , vive 2010 au moin les DRM existent pour enfin vraiment jouer au Big Brotrher )

Un système complet out of the box

Quand on sort un Mac de la boite, on a pas de suite bureautique (enfin si, une version d'évaluation).

Par contre on a une suite multimédia qui a été de très bonne qualité, et parfaitement intégrée. À savoir une gestion de bibliothèque de photos et vidéos (qui s'améliore toujours), un lecteur de musiques (devenu lourd et privateur, c'était mieux avant), un logiciel d'édition musicale très intuitif (mais qui s'est transformé en logiciel d'édition de podcast, c'était mieux avant), un logiciel d'édition vidéo (devenu kikoo lol, c'était mieux avant à un point que l'ancienne version est toujours fournie par apple), et un logiciel d'édition DVD (mort aujourd'hui, apple n'investie plus dans ce format).

Il y a 4 ans, cette suite était vraiment géniale. Pas encore de DRM, des logiciels propriétaires certes, mais vraiment sympatiques. Aucune concurrence n'arrivait à la hauteur au niveau de la simplicité, d'efficacité et de la qualité finale relative des documents crés.

Aujourd'hui, il n'y a toujours pas de concurrence à la hauteur sous forme de suite, mais apple fait de la merde. Ça n'enlève pas les qualités de iPhoto, GarageBand sans les fonctionnalités kikoo lol, ou iMovie HD. Mais iDvd est mort, les iMovie d'aujourd'hui sont horribles, et iTunes est le symbole du modèle privateur.

Si on achète un mac dans l'année, cette suite multimédia sera toujours de bienvenue. Dans quelques années, apple aura fini de la massacrer complètement.

En imposant certainement un compte mobile me pour iPhoto, en ne proposant plus iMovie HD pour ceux qui veulent faire du montage vidéo, et en bridant encore plus GarageBand. Une version iPad serait un moyen de faire passer la pilule :)

Une meilleure gestion des fenêtres

Observez des personnnes lambdas utilisant un mac même depuis des années, demandez leur de quitter tous leurs documents Word et Excel. Ils vont cliquer sur la croix rouge “Fermer la fenêtre” du premier document qu’ils ont sous la main, puis le second, puis... jusqu’au dernier. Absurdité de mac os x : word et excel restent alors ouverts sans que nos utilisateurs lambda ne s’en rendent compte. Sous Linux fermer tous ses documents est équivalent à quitter l’application.
D’autres fonctionnalités donnent l’avantage à Linux comme :
- le clic qui suit la souris
- le copier/coller par le bouton du milieu
- le fait de pouvoir dire à une fenêtre (liste de contacts de chat par exemple) de rester au premier plan
- les bureaux virtuels
- ... liste non exhaustive
Pour des raisons économiques

Linux c'est une synergie entre le travail des étudiants, des universitaires, des bénévoles et des entrerprises. Française, européenne et mondiale.

Prendre du support linux, c'est acheter local, pour une réponse locale, pour une économie locale. Qui participe à une économie et à une création globale.

Prendre du Linux c'est bénéficier d'une carte qui n'avais jamais été connue dans l'informatique : le client choisi et se compose son menu. Cela correspond à l'élévation des connaissances, des compétences et des besoins en informatique aujourdhui.

Bidouillabilité

Linux n'est pas un environnement figé, mais un environnement ouvert.

Il peut être configuré pour répondre aux besoins précis d'interface à internet simple et efficace pour des personnes agées.
Il peut être configuré par des "utilisateurs avancés" qui y trouveront un terrain d'amusement sans précédent, et y gagneront en savoir.
Il peut être utilisé "en sortie de boite" plus rapidement et efficacement que tout autre.
Il peut être configuré pour être adapté à un matériel précis et répondre aux besoins précis d'un constructeur pour accélerer son time-to-market, mutualiser ses coûts sur ce domaine et se concentrer sur son savoir-faire.
Il peut être intégré à de très nombreux matériels différents, ce qui assure une uniformisation telle que l'informatique ne l'avait jamais connu, en étendant le concept du 'personnal computer' à tout objet comportant une électronique avancée. Et ce sans enlever son adaptabilité et la diversité des solutions pour les constructeurs et intégrateurs.
(...)

Adaptabilité logicielle, portabilité matérielle.

Linux n’a pas honte de ses origines Unix


De par la filiation avecUNIX, laligne de commande est toujours disponible dans Linux.
Certaines distributions, notamment celles spécialisées dans les serveurs ou certaines tâches d'administration, utilisent uniquement la ligne de commande, en particulier pour sa faible consommation de ressources, due à l'absence d'interface graphique, mais surtout sa puissance d'action, liée à l'interopérabilité des commandes et la possibilité de générer desscripts.
Pendant longtemps, de nombreuses opérations de configuration nécessitaient son utilisation, ce qui n'est plus vrai avec les distributions récentes dédiées à l'utilisation familiale.
Les aides en ligne mentionnent cependant souvent la démarche à suivre en ligne de commande, même lorsqu'une configuration graphique est possible : cette méthode est plus universelle dans le monde Linux, et souvent plus facile à expliquer pour la personne qui aide, et son interlocuteur n'a qu'àcopier-coller l'indication.
Une interface graphique bien conçue permet de nos jours d'accomplir la grande majorité des tâches bien plus agréablement, mais ce n'est pas toujours le cas, particulièrement lorsque la tâche a un aspect répétitif ou non prévu.
La ligne de commande, qui tire sa puissance de sa possibilité de combiner à l'infini des sous-tâches automatiques, et qui permet presque naturellement d'automatiser la tâche ainsi accomplie, peut alors se révéler plus efficace que l'interface graphique.
Scientifiques, ingénieurs et développeurs comptent parmi ses plus fréquents utilisateurs.

Menu applications

Le menu des applications est organisé par thème et pas par éditeur ou je ne sais trop quoi d'autre. De plus, son organisation ne dépend pas de l'ordre dans lequel ont été installés les logiciels.

Personnellement j'ai toujours trouvé cela bizarre la façon macosx de gérer les choses. En gros tu mets le programme où tu veux et si tu veux un mimimum de classement (par exemple un répertoire jeux) tu dois le faire toi même.
Le pire c'est que sur le macbook de ma copine (donc un truc relativement puissant) il met maintenant plus de 10 secondes pour afficher le répertoire applications, et qu'il faut chercher un peu partout le logiciel qu'on veut. Par exemple j'ai passé un certain temps pour comprendre qu'un logiciel au nom obscur sert à graver un DVD. Alors que sous un desktop classique linux c'est classé et il y a des descriptions explicites comme « Gravure CD/DVD ».




Et vous, pensez-vous toujours qu'il est impossible à un utilisateur lambda bien accompagné (avec le livre Simple Comme Ubuntu par exemple) de se passer de Windows sans acheter un mac ?
 

hippo sulfite

Papy gateau
Club MacG
12 Avril 2003
7 111
1 458
Eaubonne (Meilleur le vin)
Ici, c'est une forum technique et ce n'est donc pas le lieu d'un débat. il y a le forum "Réagissez" ou encore "Switch et conseils d'achats" pour cela.
Avant d'entrer dans une communauté, fut elle du web, il est bon de se présenter et de se renseigner sur les usages en vigueur au sein de celle-ci.
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 944
3 181
Ma première réaction, en cette heure nocturne, a été de clore le fil d'emblée : posté aux mauvais endroit, sujet à la noix et polémiques ineptes et stériles en vue (écosystème informatique... WTF !)

Bon. Je me contente de déplacer vers le forum Réagissez! et on verra ce qu'il advient (mais je demeure circonspect...)
 

DarkMoineau

Membre d’élite
Club MacG
26 Août 2009
3 806
211
Allez jouons le jeux:

Apple pas libre? Certes c'est une entreprise et non une fondation à but non lucratif donc ce n'est pas libre.
Cependant Apple a fait beaucoup d'apports au libre non? Ils sont à la traîne sur Open GL certes mais il y a Open CL, Webkit, et puis
Le 11 septembre 2009, Apple a ouvert le code de Grand Central Dispatch aux contributeurs externes sous le nom de libdispatch1. Depuis, il a été annoncé que FreeBSD 8.1 prendra en charge libdispatch, ce qui laisse à penser que cette technologie pourrait être appliquée à d'autres environnements libres
(Wikipedia pour l'extrait).
Verdict: Débat stéril.

Le hardware Apple est cher: ah bah c'est le jeu ma pauvre Lucette! Cependant le trackpad multitouche, le clavier rétro éclairé, et la coque alu d'une pièce ça se paye. De plus les logiciels Apple ne sont pas si chers que ça, comparé aux concurrents, donc il faut bien qu'ils fassent leur marge ailleurs.
Verdict: Pour ça qu'Apple est considéré comme une marque de Luxe, le Luxe se paye, c'est comme prendre une BMW Série 3(Jobs est friand de cette comparaison Apple/BMW) et une Renault Laguna: les deux font la même chose, les deux roulent aussi vite, pourtant la BMW coûte plus cher, et se vend très bien, merci de s'inquiéter pour elle.

Système complet out the box?
Il manque iWork certes, mais je crois que c'est le seul point sur lequel Linux a l'avantage niveau logiciel car pour l'utilisateur lambda, iLife et iTunes sont toujours ce qu'il y a de plus simple (toujours se mettre au niveau de l'utilisateur lambda, pas du geek). Et c'est pas Canonical (Ubuntu) qui travaille sur une compatibilité Ubuntu/iTunes?
Un message récent sur le forum Ubuntu invite les lecteurs à répondre à un sondage sur les applications développées par des sociétés tierces que les utilisateurs souhaiteraient voir fonctionner sous Ubuntu.

« Il y a plusieurs applications remarquables qui ne sont pas encore disponibles pour les utilisateurs d’Ubuntu et Canonical souhaiterait connaitre le niveau d’attente des utilisateurs. »

Parmi ces applications : Adobe Photoshop, Apple iTunes, Skype, World of Warcraft, Steam et plusieurs autres…
la source? La voila la source.
Donc iTunes n'est certes pas parfais, et ne tourne plus confortablement sur des configurations de 2003 avec XP et 512Mo de Ram si autre chose tourne (et sur lesquels Ubuntu tourne) mais il est tout de même un incontournable au point que Canonical a demandé si les linuxiens voulaient iTunes sur Ubuntu.
Verdict: Blanc Bonnet et bonnet blanc

meilleur gestion des fenêtres:
OS X a aussi des bureaux virtuels, il faudrait peut-être le dire aux linuxiens, tu transmet le message?
Une fenêtre peut rester au premier plan oui mais pas toutes, là oki avantage Linux.
Fermer ne signifie pas quitter: Question de goût, moi j'aime bien, ma mère aime moins.
Verdict: Allez avantage Linux pour le premier plan et le fait que fermer peut signifier quitter, qui semble tant plaire aux gens (car c'est comme sur Windows.)

Ah tiens j'oubliais: DMG ou Dépot?
Avantage Linux, les dépôts sont vraiment très puissant, et Apple a d'ailleurs repris les dépôts pour iPhone OS.
Cependant pouvoir installer aussi de façon classique peut être appréciable. je crois que Linux le fait, iPhone OS non.

Sinon OS X a aussi un terminal et des lignes de commande, donc je ne crois pas qu'OS X ai honte de ses origines, il se veut juste accueillant.
(Si je montre des lignes de commande à ma mère, elle va pas trouver cela simple, c'est vraiment un truc de geek ça).

Linux bidouillable: truc de Geek.

Linux fait vivre des gens a travers le monde? Linux étant gratuit, ils ne gagnent pas d'argent, c'est un passion, un passe temps mais l'impact économique est proche de zéro, sauf les distribs payantes qui sont utilisées que par les entreprises.

Ergonomie prime sur beauté: certes, mais bon tu peux toujours retrouver les caractères en faisant "Afficher visualiseur de caractère" et les caractères cachés sont généralement des caractères de geek donc...

Menu application: Avantage Linux théorique car les apps peuvent avoir un raccourci dock (comme Linux) ou être lancé depuis Spotlight. Faut juste connaître le nom du logiciel que l'on veut utiliser.

Verdict final:
Linux est parfais pour le Geek mais pour la majorité des utilisateurs, OS X lui sera supérieur. Cependant Linux dispose de bonnes/excellentes idées qu'Apple serait bien inspiré de reprendre.
Donc pour moi, switcher vers Mac OS vaut le coup. Je dirais même que switcher vers Mac OS X a même jamais été aussi séduisant, devant l'offre logicielle native disponible.
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 944
3 181
Notons au passage un point souvent laissé de côté : de nombreuses éléments de Linux et des applications qui fonctionnent dessus sont de fait soutenus (financièrement et davantage (infrastructure entre autres)) par des entreprises classiques : IBM, SUN (Oracle), Apple, Novell etc.
Sans IBM, pas de Fedora, pas vraiment d'Eclipse non plus, par exemple.
Par ailleurs, on voit assez souvent des logiciels gratuits, open source, pour leur version dite communautaire et payants pour le support voire pour des éléments complémentaires non-ouverts. MySQL en est un bon exemple (maintenant c'est Oracle mais cela n'a pas encore évolué, il me semble). Zimbra aussi.

Il convient dont d'être prudent sur la nature des liens et antagonismes entre libre (ouvert, free) et propriétaire (fermé). Les deux peuvent se nourrir mutuellement et le font souvent.

Pour le reste : interface, utilisation, ergonomie et tout le toutim, je ne crois pas qu'il soit bien intéressant de relancer ce sujet.

PS : de manière générale, à titre privé (i.e. en-dehors du boulot) je ne conseille jamais à quiconque de passer sous OS X ou Linux (je ne parle même pas d'un de mes systèmes préférés, FreeBSD :)) ; tout au plus, j'expose ce qui me convient dans chacun, ce qui ne me convient éventuellement pas, au même titre que pour Ouinedoze. Disons que je réponds aux questions. Après, c'est à mon interlocuteur/trice de faire son choix mais je ne vois pas en quoi je participerais à ce choix.
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
22 579
4 984
Là-haut
Le prosélitisme, d'où qu'il vienne, me gonfle au plus haut point.

On n'a pas attendu l'arrivé d'un pingouin décérébré pour connaître les avantages et inconvénients du monde Linux. Beaucoup ici travaillent ou s'amusent avec les deux environnements. D'autres, encore plus avertis, maîtrisent une distribution BDS (FreeBSD, OpenBSD, NetBSD). Il y en a même qui savent se servir de Windows comme moi de la machine à café (là, on parle d'êtres d'exception).

[Au passage, une idée de branlette-débat pour votre banquise : Les avantages d'une BSD par rapport à GNU/Linux.]

Il faudrait que les petits marioles dans ton genre se mettent dans la tête que l'usage de tel ou tel OS (même de Windows) peut procéder d'un choix délibéré issu d'une réflexion approfondie.

Il faudrait aussi que quelques-uns par chez vous se dévouent pour expliquer aux autres que ce n'est pas en insultant les gens, en les traitant de "vulgaires consommateurs" ou d'adultes irresponsables, qu'on fera de GNU/Linux un succès populaire.

Bref, en plus d'être une succession de lieux communs mal informés, ton post est malvenu, insultant, et ne fait pas une bonne publicité à la communauté des utilisateurs Linux (que je salue en passant).

Heureusement qu'ils ne sont pas tous comme toi, on trouverait les discours de Steve Balmer sympathiques.
 

iluro_64

Old MacUser
Club MacG
1 Avril 2008
7 179
1 279
Haut Béarn
Après les (nombreux) fils PC-Windows anti-Apple et son cortège de grincheux en tous genres, voici une nouvelle catégorie de logorrhée PC-Mac-Linux anti-Apple ! Il y avait longtemps … quoique …

Le choix d'une machine et d'un système d'exploitation est le simple résultat d'une affinité. J'entends par là que le choix est déterminé par une motivation pour part rationnelle et pour part irrationnelle.

Lorsqu'il y a un déséquilibre en faveur de la part irrationnelle, l'intolérance et le prosélytisme ne sont pas loin et la religion pointe son nez.

Alors, que les uns choisissent Mac OS, Microsoft Windows, Linux, ou tout autre OS, peu m'importe, et cela m'est tout à fait indifférent.

J'ai connu d'autres OS avant, dont je ferai grâce des noms… Ils ont eu leurs heures de gloire, puis ont subi la défection des utilisateurs, et ont disparu.

Si l'on regarde d'un peu plus près, et si l'on prend l'apparition de Mac OS comme date de référence, on peut remarquer que subsistent, de ces années-là, les trois grands OS pour PC et Mac.

Ne perdons pas de vu que Mac OS ou Linux sont basés sur UNIX, même si l'un est enfouit sous la partie propre à Apple, l'autre en est une autre version dite "libre", "ouverte" et "gratuite" proposée par Linus Benedict Torvalds depuis 1991. Par ailleurs, dans tous ces forums, on ignore, par méconnaissance sans doute, d'autres OS dont Solaris, l'Unix de Sun (Oracle), et d'autres Unix. Il n'y a pas que des PC et des Mac, il y a aussi des machines qu'on pourrait qualifier de monstrueuses par leur capacité, et dont les OS sont bien loin des préoccupations des détracteurs de tout, n'importe où, et n'importe comment.
 

Romuald

Bof...
Modérateur
Club MacG
14 Septembre 2006
9 063
3 727
.../...
Il n'y a pas que des PC et des Mac, il y a aussi des machines qu'on pourrait qualifier de monstrueuses par leur capacité, et dont les OS sont bien loin des préoccupations des détracteurs de tout, n'importe où, et n'importe comment.

[mode humour, faut-il préciser ?]
D'ailleurs moi qui travaille sur mainframe IBM (z/OS, vous connaissez ?), les machines sous UNIX, AIX, et Linux, j'appelle ça des duplos, les PC des calculettes de bureau, et les serveurs blades des grille-pains vu la chaleur qu'il dégagent.
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 492
4 321
59
St Germain en Laye - FRANCE
M...E! les épreuves de philo du Bac c'est début juin! d'ici là, merci de nous laisser tranquille avec les débats à la noix sur la "liberté subie" ou "les prisons dorées" ou je ne sais quoi encore!
Font ch..r ces pingouins!

Bon et sinon, le concept du logiciel libre appliqué aux bagnoles c'est pour quand? Parce qu'il faut que je change ma caisse, et tant qu'à faire j'aimerais bien tester un autre ecosystème automobile!
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 944
3 181
[mode humour, faut-il préciser ?]
D'ailleurs moi qui travaille sur mainframe IBM (z/OS, vous connaissez ?), les machines sous UNIX, AIX, et Linux, j'appelle ça des duplos, les PC des calculettes de bureau, et les serveurs blades des grille-pains vu la chaleur qu'il dégagent.
On appelle ça aussi les GameBoy ® ;)
Mais depuis qu'on m'a expliqué que l'amorçage des mainframes se fait sur Linux, je relativise [remarque : je n'ai pas vérifié l'information par moi-même] ;)
 

Romuald

Bof...
Modérateur
Club MacG
14 Septembre 2006
9 063
3 727
On appelle ça aussi les GameBoy ® ;)
Mais depuis qu'on m'a expliqué que l'amorçage des mainframes se fait sur Linux, je relativise [remarque : je n'ai pas vérifié l'information par moi-même] ;)

La console qui pilote l'amorçage (nous on dit IPL) tourne effectivement sous Linux. Un mainframe ne se reboote pas comme un PC (quoi qu'en pensent certains managers haut placés).
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 944
3 181
C'est bien de ça dont je parlais (et j'ai préféré rester dans le langage commun ;)).

Où l'on voit donc que les interactions entre plutôt ouvert et passablement fermé existent. :)
 

Rez2a

Membre d’élite
Club MacG
4 Décembre 2008
1 056
123
35
Paris
Une meilleure gestion des fenêtres

Observez des personnnes lambdas utilisant un mac même depuis des années, demandez leur de quitter tous leurs documents Word et Excel. Ils vont cliquer sur la croix rouge “Fermer la fenêtre” du premier document qu’ils ont sous la main, puis le second, puis... jusqu’au dernier. Absurdité de mac os x : word et excel restent alors ouverts sans que nos utilisateurs lambda ne s’en rendent compte. Sous Linux fermer tous ses documents est équivalent à quitter l’application.

Sinon, alt+clic croix rouge ça ferme tous les documents ouverts.
Je vois pas en quoi c'est absurde de laisser une appli ouverte tant qu'on ne la ferme pas explicitement, pour moi c'est un sacré avantage comparé à Linux et Windows ; je peux très bien fermer les fenêtres de Safari et Mail pour me faire de la place sur le bureau en les laissant tourner en fond pour ne me taper le chargement du logiciel qu'une fois dans la journée, je vois pas en quoi c'est moins absurde de lancer/quitter/relancer un navigateur 100 fois dans la même journée.

Bon, je réponds surtout sur ça car c'est le point qui m'a paru le plus grotesque... OS X n'est pas parfait, mais y a des limites, quand je lis un Linuxien critiquer la qualité de la suite iLife actuelle, j'ai envie de m'arracher les yeux...
Je n'ai rien contre Linux, au contraire même, mon côté geek fait que ça a été un plaisir de me prendre la tête pendant des nuits à tripoter des fichiers conf avec VI, mais voilà, au fond, j'ai tendance à trouver plus détestable l'image du Linux fanboy que du Apple fanboy, c'est dire... quand je vois des gens argumenter pendant des jours que Gimp est le meilleur logiciel de graphisme sur le marché parce qu'il est libre, alors qu'au fond ils crèvent de ne pas pouvoir installer Photoshop, ça me fait bien rire... et c'est un exemple parmi tant d'autres.
 

thebiglebowsky

Skippy le grand gourou
Club MacG
22 Mai 2001
16 050
8 767
71
Belgique
:D ... y a des extrémistes partout ...!!! Dans mon domaine, c'est la guéguerre "SAP" contre "Oracle" ! Pendant que les partisans de l'un et de l'autre se déchiraient, j'en ai profité pour me spécialiser indifféremment dans les deux ! ... autant dire que maintenant je ratisse large !:up:
...choisir c'est renoncer !!!!!!:rateau:
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 944
3 181
Choisir entre la peste et le choléra... ;)
 
A

Anonyme

Invité
Chapeau, moi j'ai bien rigolé! :D

Pour une fois qu'on entend les fanboy de linux "parler" de Mac, ça change des fanboys windows...

En tout cas, autant d'idiotie au mètre carré, c'est la classe! Du fanboy basique comme il y en a partout en gros... même si ici, on a le "haut du panier"... :rolleyes:
 

MaStock

Membre junior
25 Avril 2010
54
7
Je me permets d'abonder dans le sens de ceux qui disent que choisir un OS est avant tout une question d'affinité : on utilise ce qui nous plaît, ce qui nous parle.

Et si l'on veut vraiment comparer Mac OS et Linux utilisés par ce que l'auteur de ce sujet appelle "l'utilisateur lambda", je dirais avant tout que "l'utilisateur lambda" dont il parle (c'est-à-dire celui qui ne se rend pas compte qu'il n'a pas fermé l'application en cliquant sur la croix rouge) est absolument incapable de trouver, télécharger et installer une distribution Linux...

Bref, Linux c'est un outil extraordinaire, qui a un très bel avenir, qui ressemble de plus en plus à un système comme Mac OS ou Windows...mais qui n'en est pas un, et qui n'a d'ailleurs pas vocation de le devenir...
 
Statut
Ce sujet est fermé.