10.13 High Sierra Dual Boot El Capitan / High SIerra

zestedorange

Membre junior
16 Janvier 2007
49
5
Bonjour à tous,

Ma maman possède un MBP mid-2012 sur lequel je viens d'installer un SSD 480 Go (Merci encore à Macomaniac pour la finalisation :D ).
Le mac est méconnaissable, c'est hallucinant !

Bref, le système actuel est El Capitan.
Ne voulant pas "imposer" le changement à ma chère maman, j'aimerais installer High Sierra sur une partition.
J'ai quelques questions par rapport à ça :

  1. Le MBP mid-2012 va t'il supporter sans trop de souci High Sierra (il est compatible, mais ne va t'il pas souffrir et perdre la vélocité que vient de lui redonner le SSD?)
  2. Quid du passage à APFS sur la partition restée sous El Capitan? Ca peut poser un souci? Ou ça n'a rien à voir?
  3. Quel espace allouer à la nouvelle partition?

J'ai lu quelques tutos, l'espace à réserver pour la nouvelle partition m'étonne, il s'agit souvent de +/- 250 Go (mais je n'ai pas trouvé plus d'explications). Ne suffit-il pas de quelques Go, juste de quoi installer le système? Les données ne sont-elles pas simplement accessibles depuis les deux systèmes parallèles?

Si vous avez des conseils / remarques / avis sur la question, je suis preneur !
Et si j'ai mal cherché sur le forum, n'hésitez pas à me filer les liens que je n'ai pas trouvés !

Merci d'avance !
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
85 370
25 759
Forêt de Fontainebleau
:coucou: zestedorange

On prend les mêmes et on re-commence -
361608_original.png


Ça tombe bien : j'adore partitionner mes disques - surtout en mode "live" (le volume donneur démarré et maintenu monté).

Commence par repasser une commande :
Bloc de code:
diskutil list

  • et poste le tableau retourné ici dans une fenêtre de code --> afin qu'il soit affiché dans ce fil. Il servira de référence.
 

zestedorange

Membre junior
16 Janvier 2007
49
5
:coucou: zestedorange

Commence par repasser une commande :
Bloc de code:
diskutil list

  • et poste le tableau retourné ici dans une fenêtre de code --> afin qu'il soit affiché dans ce fil. Il servira de référence.

:)

Voici !

Bloc de code:
MBP-de-Anne:~ ***$ diskutil list
/dev/disk0 (internal, physical):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      GUID_partition_scheme                        *480.1 GB   disk0
   1:                        EFI EFI                     209.7 MB   disk0s1
   2:          Apple_CoreStorage Macintosh HD            479.2 GB   disk0s2
   3:                 Apple_Boot Recovery HD             650.0 MB   disk0s3
/dev/disk1 (internal, virtual):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:                  Apple_HFS Macintosh HD           +478.9 GB   disk1
                                 Logical Volume on disk0s2
                                 377D14AA-DD3C-4708-A253-000FDF55C7A7
                                 Unencrypted
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
85 370
25 759
Forêt de Fontainebleau
Comme tu peux le voir > la restauration d'«El Capitan» a généré un système de stockage CoreStorage sur la partition disk0s2. Ce dispositif > qui exporte un disque logique virtuel identifié comme disk1 > ne sert à rien ici et est de plus assez gênant pour des repartitionnements.

Passe la commande :
Bloc de code:
diskutil coreStorage revert 377D14AA-DD3C-4708-A253-000FDF55C7A7

  • qui déconstruit le CoreStorage sans compromettre le volume Macintosh HD

Tu n'as qu'à re-démarrer un coup après cette commande > pour que le kernel (noyau du Système) se mettre à jour de la nouvelle configuration.

Cette entrée en matière effectuée > passe les 2 commandes (l'une après l'autre) :
Bloc de code:
diskutil list
df -H /

  • la 1ère retourne le tableau des partitions du disque pour vérification
  • la 2è > la mesure des espaces : total > occupé > libre du volume démarré

=> tu n'as qu'à poster ces 2 tableaux ici. Le 2è permettra de savoir combien il y a actuellement de données dans le volume Macintosh HD.
 

zestedorange

Membre junior
16 Janvier 2007
49
5
Cette entrée en matière effectuée > passe les 2 commandes (l'une après l'autre) :
Bloc de code:
diskutil list
df -H /

  • la 1ère retourne le tableau des partitions du disque pour vérification
  • la 2è > la mesure des espaces : total > occupé > libre du volume démarré
=> tu n'as qu'à poster ces 2 tableaux ici. Le 2è permettra de savoir combien il y a actuellement de données dans le volume Macintosh HD.

Voici donc :
Bloc de code:
MBP-de-Anne:~ annekuyl$ diskutil list
/dev/disk0 (internal, physical):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      GUID_partition_scheme                        *480.1 GB   disk0
   1:                        EFI EFI                     209.7 MB   disk0s1
   2:                  Apple_HFS Macintosh HD            479.2 GB   disk0s2
   3:                 Apple_Boot Recovery HD             650.0 MB   disk0s3
MBP-de-Anne:~ annekuyl$ df -H /
Filesystem     Size   Used  Avail Capacity  iused    ifree %iused  Mounted on
/dev/disk0s2   479G   282G   197G    59% 68935955 48067027   59%   /
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
85 370
25 759
Forêt de Fontainebleau
La configuration du disque est redevenue standard.

Comme tu le vois > il y a 282 Go de données et 197 Go d'espace libre dans le volume de 479 Go Macintosh HD.

Tu veux donc une nouvelle partition pour y installer expérimentalement High Sierra --> tout dépend combien d'espace libre tu estimes qu'il convient de garder dans le volume Macintosh HD.
 

zestedorange

Membre junior
16 Janvier 2007
49
5
La configuration du disque est redevenue standard.

Comme tu le vois > il y a 282 Go de données et 197 Go d'espace libre dans le volume de 479 Go Macintosh HD.

Tu veux donc une nouvelle partition pour y installer expérimentalement High Sierra --> tout dépend combien d'espace libre tu estimes qu'il convient de garder dans le volume Macintosh HD.

Je ne sais pas quels sont les éléments qui vont me permettre de répondre à cette question.
Le but serait surtout d'avoir la plus petite partition possible pour High Sierra afin de pouvoir a utiliser El Capitan comme OS principal dans un premier temps avec un max de stockage libre (je reviendrai sans doute par ici quand il s'agira de démonter cette partition proprement :D)

Mais alors je te renvoie à ma troisième question :
Ne suffit-il pas de quelques Go, juste de quoi installer le système? Les données ne sont-elles pas simplement accessibles depuis les deux systèmes parallèles?

J'imagine que si la partition "demande" 100Go pour fonctionner correctement (simple exemple), et que les données stockées dessus sont "privatisées" par cette partition, je vais faire autrement (sur disque externe par exemple).
Par contre, si le disque non démarré apparaît monté sur le bureau avec données accessibles, une vingtaine de Go devraient faire l'affaire non?

N'ayant jamais même "vu" fonctionner un dual boot, je n'ai pas beaucoup de points de repère.
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
85 370
25 759
Forêt de Fontainebleau
Démarré sur High Sierra > tu voudrais pouvoir accéder à tes données dans le volume Macintosh HDEl Capitan»).

C'est possible > à condition d'avoir un compte d'utilisateur dans le volume High Sierra qui ait les mêmes identifiants d'utilisateur que celui du volume Macintosh HD. Mais n'envisage pas à ouvrir, depuis High Sierra, une session sur le dossier de compte de Macintosh HD.
 

zestedorange

Membre junior
16 Janvier 2007
49
5
Donc, si je te comprends bien, le disque non démarré ne se présentera pas de facto comme se présenterait un disque dur externe.
Je n'y avais pas songé, et c'est en fait rassurant :)

Il n'y a qu'un seul utilisateur sur ce MBP.
Ce que je peux donc faire, c'est tenter le coup avec une partition de 20Go. Quitte à l'effacer ensuite.
Je partitionne avec utilitaire de disque, je télécharge High Sierra, je l'installe sur la partition, je créée un utilisateur identique à celui de El Capitan, et le tour est joué,...?
Pour le coup j'irai retrouver les tuto ad hoc que j'avais vus.

Quid au niveau du formatage du disque en APFS?
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
85 370
25 759
Forêt de Fontainebleau
le disque non démarré ne se présentera pas de facto comme se présenterait un disque dur externe.

Si > il apparaîtra monté sur le Bureau de session (de l'utilisateur démarré sur High Sierra) exactement comme un volume de stockage.

Par ailleurs > une partition de 20 Go est une taille beaucoup trop petite pour installer un OS. Les paquets d'installation sont décompressés > et il te faut compter dans les 30 Go pour le Système en clean install.

Je n'ai pas exactement saisi ta problématique de relation entre les 2 volumes.
 

zestedorange

Membre junior
16 Janvier 2007
49
5
Je n'ai pas exactement saisi ta problématique de relation entre les 2 volumes.

In fine, je voulais juste être certain que les deux systèmes coexistants ne sont pas totalement séparés et que les fichiers et dossiers du mac sont exploitables par les deux "à la fois". J'édite un word et enregistre une pièce jointe sur El Capitan. Je reboote sur High Sierra, et je retrouve ce word et cette pièce jointe.

Si c'est bien le cas, j'aurais aimé savoir quelle est la taille minimale de la partition à créer pour accueillir High Sierra.
Donc à te lire, afin d'être bien, disons que je peux créer une partition à 50Go, le temps de tester l'OS sur la machine et décider si j'effectue le passage "définitif".

Et concernant le nouveau système de fichier APFS, créer une partition et y installer High Sierra aura une incidence là-dessus, sur la totalité du disque dur?
J'ai cru comprendre qu'en passant à High Sierra, tout le système de fichiers était modifié. Donc, si en installant HS sur une partition, que tout le disque passe à ce nouveau système, et qu'ensuite High Sierra ne me convienne pas, lorsque je supprimerai cette partition, qu'en sera t'il du système de fichier? Il repassera en HFS, restera en APFS, ...?

Désolé si ces questions paraissent absurdes, je devrais peut-être juste tester, j'ai quand même toujours en back-up le disque dur "original" que j'avais cloné...
Merci déjà en tout cas pour toutes tes réponses !
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
85 370
25 759
Forêt de Fontainebleau
je voulais juste être certain que les deux systèmes coexistants ne sont pas totalement séparés et que les fichiers et dossiers du mac sont exploitables par les deux "à la fois". J'édite un word et enregistre une pièce jointe sur El Capitan. Je reboote sur High Sierra, et je retrouve ce word et cette pièce jointe.

C'est parfaitement possible.

Je suppose que tu as un compte dans l'OS «El Capitan» et que ton nom-de-compte (nom court) est alex. Lorsque tu opères dans «El Capitan» (volume Macintosh HD au format Apple_HFS+ démarré) --> le volume High Sierra est invisible (non monté, car dans un format APFS non reconnu par le système de fichiers JHFS+ plus ancien). Ton domaine d'opération sur des données est donc l'espace de ton dossier de compte alex. Par exemple, un fichier brol.doc est localisé à l'emplacement : /Users/alex/Documents/brol.doc. En tant que propriétaire du dossier de compte alex > tu as des permissions plénières rwx (read_write_execute) sur toute la profondeur d'objets du dossier alex --> nil obstat ! Tu fais ce que tu veux avec tes données.

Supposons à présent que tu rebootes sur «High Sierra», recelé en tant que Système dans un volume éponyme High Sierra. Si as pris le soin de créer un compte d'utilisateur admin dans «High Sierra» qui ait exactement les mêmes identifiants que ceux de ton compte dans «El Capitan» --> càd. pour l'essentiel qui importe alex comme nomcourt d'utilisateur > alors voici la conséquence --> le volume JHFS+ Macintosh HD est parfaitement reconnu par le système de fichiers APFS (compatilibilité rétrograde) --> donc le volume Macintosh HD est affiché monté, exactement comme celui de ton DDE, sur le Bureau de ta session alex. Et comme il y a exacte identité nominale entre le alex de «High Sierra» et le alex d'«El Capitan» > par corroboration d'identités > si tu entres dans le volume Macintosh HD > dans le répertoire Users > dans le dossier de compte alex --> aucun sens interdit ne s'affiche parce que tu es identifié comme le même que le alex d'«El Capitan». Tu peux donc ouvrir > lire > éditer > enregistrer (par exemple) le document localisé pour toi at: /Volumes/Macintosh\ HD/Users/alex/Documents/brol.doc. Nil obstat ! C'est comme si le dossier de compte alex d'«El Capitan» était une « extension logique » de ton dossier de compte alex de «High Sierra».

Il existe un procédé alternatif puissant garantissant cet accès propriétaire à l'espace d'un autre volume > c'est de faire depuis la session de «High Sierra» un ⌘I (cmd I) sur l'icône du volume monté Macintosh HD > ce qui ouvre une fenêtre d'information du Finder > déverrouiller le cadenas d'administration > cocher la case tout en bas : "Ignorer les autorisations de ce volume". Cette action édite (dans le volume démarré High Sierra) un fichier /var/db/volinfo.database stipulant au Système, au démarrage, l'instruction que le volume-cible doit être monté pour la session de l'utilisateur connecté en mode spécial (il faut re-démarrer après cette action dans la fenêtre d'information du Finder pour que l'instruction devienne active). Mode spécial = volume monté > non avec les permissions "absolues" ou "intrinsèques" des contenus du volume > mais avec les permissions "relatives" ou "apparentes" de l'utilisateur connecté pour la session duquel monte le volume. Admirable subtilité ! Le volume Macintosh HD non-démarré va donc être monté pour la session alex de «High Sierra» démarré avec les permissions propriétaires d'alex > qui va pouvoir manipuler l'ensemble du volume Macintosh HD comme une "extension spatiale" de son propre compte. Mais ! aucune action d'alex sur les objets de ce volume ne va modifier les permissions "intrinsèques" de ces objets. Une fois le volume Macintosh HD re-démarré > rien n'a été modifié aux permissions qui affectaient ses objets. Tu pourrais avoir choisi une identité zestedorange dans «High Sierra» > l'option : "Ignorer les autorisation de ce volume" te permettrait de tout manipuler dans Macintosh HD comme si c'était ton dossier de compte étendu. Mais une fois re-démarré sur Macintosh HD > aucune identité zestedorange n'a affecté en quoi que ce soit le moindre objet de ton compte alex : c'est toujours alex le propriétaire des objets. Évidemment --> lorsqu'on ignore les autorisations sur un volume recelant un OS > il faut avoir le bon sens de ne pas tripoter les fichiers du système pour y semer la pagaille.

----------

oncernant le nouveau système de fichier APFS, créer une partition et y installer High Sierra aura une incidence là-dessus, sur la totalité du disque dur?

Aucune. Chaque partition d'un disque est une tranche logique (slice) : un conteneur englobant une série de blocs logiques numérotés du n° tant au n° tant --> découpage enregistré dans les descripteurs de la table de partition GPT (GUID_Partition_Table) qui réside sur les 32 premiers blocs du disque. Le conteneur d'une partition a un TYPE LOGIQUE a priori : càd. une définition formelle de conteneur --> lui permettant d'accueillir une variété de systèmes de fichiers d'une même espèce, à l'exclusion d'une autre espèce. Par exemple, une partition Apple classique a le TYPE LOGIQUE Apple_hfs, correspondant au code af00, qui lui permet d'accueillir toute la variété des modes de systèmes de fichiers conformes au type Apple_hfs : hfs+, > jhfs+ (journalisé) > hfs+x (sensible à la casse) > jhfs+x (journalisé, sensible à la casse). Et aucun autre.

Un système de fichiers s'injecte donc dans le conteneur d'une partition dont le TYPE LOGIQUE est défini a priori pour pouvoir l'accueillir. Ledit système de fichiers consiste en une structure logicielle de fichiers "coopératifs" > dont le rôle exclusif est de définir l'espace de blocs bruts de la partition comme un "espace de répertoire affichant des fichiers interprétables" : un "volume". Un "volume" est donc une forme convertie de l'espace de blocs de la partition : une "manifestation" ou un "rendu logique". On dit par suite que le volume monte sur les blocs de la partition comme sa "forme intelligible" (pour l'utilisateur - ce n'est qu'une « apparence logique », un « phénomène » dont l'« essence » demeure la distribution des blocs porteurs des écritures brutes de la partition). C'est donc la génération d'une "transformation" logique.

Le système de fichiers s'inscrit sur l'en-tête de blocs du conteneur de la partition pour constituer ses "headers" : les "en-têtes" opératoires de la partition.

Autant de partitions --> autant de headers = systèmes de fichiers. Charbonnier maître chez lui ! Pas un atome du système de fichiers d'une autre partition ne vient contaminer / affecter etc. le système de fichiers "headers" de telle partition. Le jhfs+ "headers" de la partition disk0s2 --> permettant le montage "phénoménal" du volume Macintosh HD --> ne subira pas la moindre "affection" logique de la contiguïté d'un système de fichiers APFS sur la partition disk0s4 --> montant un volume High Sierra. Sur la partition disk0s4 > l'apfs consistera en une structure de headers particulièrement sophistiquée : l'un re-définissant les blocs de disk0s4 comme un "magasin de stockage physique" > l'autre définissant la "génération parallèle" d'une couche logique virtuelle Container apfs = disk1 > d'autres définissant des points de montage de volume aux fonctions diversifiées sur le disque logique virtuel du Container etc.. => le système de fichiers jhfs+ de la partition disk0s2 "s'en fout royalement" : il ne "saura" jamais qu'un apfs tarabiscoté s'amuse à contruire des tours de Babel logiques sur la partition d'à-côté > l'herbe n'est pas "plus verte" dans le pré de la partition du voisin > le jhfs+, autarcique et narcissique, va se borner à sa transformation "phénoménale" simplet et classique : espace des blocs bruts de la partition disk0s2 => répertoire de fichiers "apparemment" intelligibles d'un volume. Ça ne vole pas haut : pas de pyramide logique --> rien qu'un pré-fabriqué sans étage.

Si depuis le volume apfs High Sierra tu agis sur des contenus du volume Macintosh HD monté en mode stockage --> tu n'agis pas sur le système de fichiers jhfs+ de Macintosh HD > tu n'agis que sur les objets intelligibles qu'il présente dans l'espace de montage du répertoire du volume. Le système de fichiers permet le montage d'un volume à partir d'un point de montage : un départ de "manifestation comme un répertoire", inscrit sur la partition = un dev node (un nœud de device). Opérer depuis le volume apfs High Sierra reste confiné à l'espace de répertoire du volume Macintosh HD monté à partir du dev node du jhfs+ --> le dev node n'est pas traversé pour un accès à sa condition de montage : les headers du système de fichiers jhfs+.

----------

j'aurais aimé savoir quelle est la taille minimale de la partition à créer pour accueillir High Sierra.

Je te conseille carrément 80 Go pour être à l'aise > ce qui laisse quand même 117 Go d'espace libre pour Macintosh HD ! Car tu pourrais avoir envie d'installer des applications spécifiques dans High Sierra et de toute façon il faut de la marge dans un volume. Admis que le Système va prendre dans les 30 Go > tu peux trouver que 50 Go de marge c'est beaucoup voire trop. Soit ! Mais si tu considères qu'une marge de 20 Go de libre est nécessaire > il convient que tu raisonnes à partir d'un plancher de taille de 50 Go.

----------

Désolé si ces questions paraissent absurdes

Les « questions » ne sont jamais absurdes > car la seule chose qui fasse « sens » pour l'entendement --> c'est la compréhension « théorique » des choses. Les solutions « pratiques », bien sûr, libèrent un espace d'opérations pour l'action, mais au prix de l'abandon du questionnement et d'un enfoncement dans l'exécution. Paul Valéry aimait exercer son esprit à des contemplations théoriques en début de journée > disant que, par là, il « achetait le droit d'être bête pour le restant de la journée ».
 
Dernière édition:

zestedorange

Membre junior
16 Janvier 2007
49
5
:bookworm:

Merci pour cette réponse si complète et didactique... !
J'en apprends au-delà de mes questions de base, et ce fut fort agréable de te lire !!
Ca me motive à aller lire les topics sur le sujet dans ces forums.

Je ne pourrai probablement pas réexpliquer aussi techniquement ton développement sur les systèmes de fichiers cohabitant sur des partitions voisines, cependant je pense avoir compris l'essentiel, ce qui a largement dissipé mes interrogations premières.

Je pense que tout ceci m'amène à une compréhension théorique des choses juste suffisamment développée pour me permettre de m'enfoncer dans l'exécution : update de la situation tout à l'heure !

Bonne journée
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
85 370
25 759
Forêt de Fontainebleau
Hé ! hé ! - je te laisse opérer à ta convenance.

Personnellement > sur un SSD interne de 525 Go (mis dans un vieux MacBook Pro) --> j'ai 9 partitions : 1 EFI > 2 APFS (magasins de stockage) exportant des volumes High Sierra démarrables > 2 JHFS+ montant des volumes El Capitan démarrables > 2 Apple_Boot montant des volumes Recovery HD démarrables (auxiliaires des 2 précédentes) > 1 JHFS+ montant un volume de stockage > 1 Apple_Boot montant un volume de Boot OS X de « booter » (pour tests). Je n'ai aucun problème et zéro interférences entre les aires logiques de cette population.


Tu avais cité dans ton autre fil une expression bruxelloise : j'en induis que tu es Belge francophone (pas très ardu comme niveau de raisonnement)-
361608_original.png
 

zestedorange

Membre junior
16 Janvier 2007
49
5
9 partitions... un vrai musicien ;-)

Bon j'ai lancé l'installation avant de partir aujourd'hui, je reviens et il reste "! minutes", c'est à dire exactement ce qu'il restait quand je suis parti...
j'ai annulé, relancé, rebelote, ça bloque à "il reste 8 minutes".
Après vérification, le fichier "Install" de macOs High Sierra pèse à peine quelques dizaines de Mo. Je le supprime et tente de e re télécharger depuis le store... Pas plus lourd.

Du coup, je le retélécharge actuellement sur mon MBP à moi, afin d'en faire une clef bootable.
je pige pas pourquoi sur le store depuis l'ordi de ma mère j'ai un fichier de qq Mo (j'avais lu qqch là-dessus dans les articles de iGen lors du release de la version finale ), alors que sur mon mac, ça semble être le bon fichier...

bref, update retardé ;-)


---

Bien vu, je suis un Belge francophone, mais d'origine (lointaine) familiale flamande ;-)
 
Dernière édition:

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
85 370
25 759
Forêt de Fontainebleau
Oui, je me souviens aussi de ce phénomène de discrimination à la publication de High Sierra : certains utilisateurs héritaient comme toi d'un pseudo-installateur de quelques Mo et les autres d'un installateur complet. Je ne sais plus quelles en étaient les raisons.

Une fois ton installateur Install macOS High Sierra.app téléchargé dans les Applications --> ne t'embête pas à faire une clé d'install démarrable. Il suffit que tu copies l'installateur tout simplement dans le volume de la clé. Tu attaches la clé à l'autre Mac démarré > sa session d'utilisateur ouverte > et tu lances l'application d'un double-clic. Tu auras le choix du volume de destination.

Le programme d'installation que tu lances va créer un dossier macOS Install Data dans le volume de destination choisi > y copier le dmg InstallESD.dmg contenu dans l'installateur > puis créer les boot_files ou fichiers de démarrage de l'OS d'installation contenu dans un sous-dmg BaseSysem.dmg du dmg InstallESD.dmg (ça me fait toujours poiler ces imbrications gigognes). Cela fait > après effectuation du "blessing" du volume > le Mac sera redémarré sur l'OS d'installation du dossier macOS Install Data et l'installation commencera.

Si tu y réfléchis > une clé démarrable n'est utile que pour faire démarrer le Mac sur un petit OS auxiliaire --> ce qui permet d'ouvrir une session préparatoire uniquement destinée à opérer l'injection des ressources d'installation dans un dossier macOS Install Data du volume de destination. Après > hop ! le Mac est re-démarré sur l'OS d'installation de ce dossier. Mais si tu as déjà une session ouverte dans l'OS > le programme d'installation peut être lancé comme n'importe quelle application dans la session d'utilisateur ouverte > et opérer l'injection des ressources dans le dossier macOS Install Data du volume de destination.
 

zestedorange

Membre junior
16 Janvier 2007
49
5
Réfléchir permet d'économiser les actes. Par exemple, s'épargner les "affres" de créer une clé démarrable...-
361608_original.png

Oui, encore faut-il avoir quelques connaissances de base en la matière. Ex nihilo, j'aurais eu du mal à appréhender ce que tu m'apprends.
Par contre, cela me donne justement de la matière à réflexion.
Et puis c'est rigolo d'entrer des commandes dans le terminal pour créer une clef démarrable, ou encore pour partager le résultat de l'opération sujet de ce fil :

Bloc de code:
MacBook-Pro:~ ***$ diskutil list
/dev/disk0 (internal, physical):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      GUID_partition_scheme                        *480.1 GB   disk0
   1:                        EFI EFI                     209.7 MB   disk0s1
   2:                  Apple_HFS Macintosh HD            399.3 GB   disk0s2
   3:                 Apple_Boot Recovery HD             650.0 MB   disk0s3
   4:                 Apple_APFS Container disk1         80.0 GB    disk0s4

/dev/disk1 (synthesized):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      APFS Container Scheme -                      +80.0 GB    disk1
                                 Physical Store disk0s4
   1:                APFS Volume High Sierra             12.6 GB    disk1s1
   2:                APFS Volume Preboot                 21.5 MB    disk1s2
   3:                APFS Volume Recovery                518.1 MB   disk1s3
   4:                APFS Volume VM                      2.1 GB     disk1s4

Qu'en penses-tu?

Donc, mon disque physique de 480Go comprend une "super partition" genre "source" ou "racine" (?) de type GUID contenant 4 sous partitions, dont Macintosh HD et le container disk1, qui lui est constitué par la partition sur laquelle est installé macOS High Sierra.

Bon j'irai voir tout ce que tout cela signifie exactement (ta manière de répondre à ma bête question de départ à attisé ma curiosité), mais cela semble bon, non?

Pour ce qui est du but premier de ce fil : savoir si High Sierra tourne confortablement sur un MacBok Pro mid-2012 avec un SSD fraîchement installé, réponse dans quelques jours, mais à priori tout roule (premier site visité sur cette partition toute vierge : les forums de MacG ;-) )


---
EDIT :

Ah et pour info :
Bloc de code:
MacBook-Pro:~ ***$ df -H /
Filesystem     Size   Used  Avail Capacity iused               ifree %iused  Mounted on
/dev/disk1s1    80G    13G    64G    17%  435731 9223372036854340076    0%   /

Et j'ai bien accès à Macintosh HD
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
85 370
25 759
Forêt de Fontainebleau
Mais c'est très joli, tout ça ! - exactement présenté comme attendu. RAS.

mon disque physique de 480Go comprend une "super partition" genre "source" ou "racine" (?) de type GUID contenant 4 sous partitions, dont Macintosh HD et le container disk1, qui lui est constitué par la partition sur laquelle est installé macOS High Sierra.

Oui : on pourrait se le représenter ainsi - "en première instance".

Comme je ne veux pas sur-abonder en discours dans ce fil > je t'invite à consulter le sujet épinglé en tête du forum macOSAPFS : en savoir plus☜ (clique le lien rouge).Tu pourras y lire plusieurs contributions de ma part > dont la dernière (message #26) me paraît répondre directement à tes interrogations. C'est la raison pour laquelle je m'abstiens ici d'un doublon de type "laïus général".

Si tu as des questions spécifiques après lecture > tu n'as qu'à en faire part ici.