Et vous, vous le trouvez où votre esprit créatif ?

A

Anonyme

Invité
Salut à tous !

petite question : quand vous vous retrouvez en panne en pleine création, où puisez vous ? dans les magazines, la télé ...?
 

JPTK

Cas clinique
Club MacG
19 Septembre 2002
21 802
2 882
43
Grenoble/Le Creusot
jamrek.com
Magazines, expos, ciné, concerts, web... y a de la créa partout, je trouve toujours des trucs qui me mettent sur le cul.

Tu vois plus rien qui te séduit ? T'es peut-être devenu vieux d'un coup ? Un peu has been ?


Va voir ce que que tu ignores d'habitude par exemple.

Bonne chance
 

Vieux Mac-User

Membre d’élite
Club MacG
19 Juillet 2001
3 267
117
Lille
Le crayon est bon conseiller aussi : on le laisse filer et on voit ou il nous mène. Une corbeille à papier de bonne contenance est vivement souhaitable.
 

jfh

Membre émérite
7 Juillet 2002
908
3
40
toutes chose aussi diverse que varié. dernièrement une émission sur les fonds marin m'a donné une super idée pour un projet sur illustrator, la télé peu être une grande source d'inspiration. sinon tout, des expo, des magasines et évidement internet avec quelque recherche sur google on trouve parfois de super trucs.
et évidement être bien improvisionner en rames de papier (et ne pas oublier le recyclage hein).
 
A

Anonyme

Invité
jaipatoukompri a dit:
Magazines, expos, ciné, concerts, web... y a de la créa partout, je trouve toujours des trucs qui me mettent sur le cul.

Tu vois plus rien qui te séduit ? T'es peut-être devenu vieux d'un coup ? Un peu has been ?


Va voir ce que que tu ignores d'habitude par exemple.

Bonne chance
Non, c'est juste que je trouve que plus personne n'arrive à se renouveler, a surprendre.
 
A

Anonyme

Invité
alan.a a dit:
Je suis tout à fait d'accord.

Sinon, perso, quand j'ai un pb de couleurs, je regarde les vitrines des boutiques de lingeries fines.

Il y a souvent des mariages subtils qui se pretent bien à la PAO.
Ok, chacun son truc : moi ce serait plutôt les sacs à main des nanas (il y a toujours 4 à 5 mois d'avance sur les tendances pao). Graphistes = fétichistes ?
 

tsey_yoma

Membre junior
7 Avril 2004
15
0
petite question : quand vous vous retrouvez en panne en pleine création, où puisez vous ? dans les magazines, la télé ...?
chacun son truc pour les pannes ...
perso je prends mon appareil photo et je trace la route dans des endroits style no man'land, friche, zone indus la nuit... et je shoot avec mon numérique à donf.
après je rentre chez oim, je fous ma bq de donnée à jour, je me fait défiler toutes mes tofs en boucle et souvent mon oeil au calme (re)voit des trucs qui montaient pas à mon cerveau en panne d'inspiration....alors papier, mes crayons, stylos, feutres fétiches, un pti oinj et en avant les idées...
les idées elles sont la au fond de nous et chacun se trouve un moyen d'aller les chercher quand on est pas o top avec soi meme, quand elles ne viennent pas toutes seules...

pour finir...
quand je jouais aux échecs, des fois je passais un palier dans la compréhension du jeux et la tout baignait jusqu'a un moment ou j'arrivais à me dire que je ne savais plus jouer... en général l'étape d'après, c'est un nouveau palier à franchir... c'est comme avec les gamins...
big up

tsey_yoma
 
A

Anonyme

Invité
Moi c'est l'excès inverse qui me guette : j'ai vraiement du mal à ne pas modifier une cherte graphique d'édition en édition...

Sinon, les publications de certains sont des modèles de ce qu'il ne faut pas faire mais souvent de bonnes idées mal exploités, je suis un peu récupérateur-compilateur...

J'ai aussi trop tendance à vouloir tout réinventer.

Là où j'ai le plus progressé, c'est sous des logiciels très limités où le manque d'outils m'obligeait à des combines insensées et à transcender les maigres fonctions...
 

teo

Vénérable sage
Club MacG
14 Novembre 2000
10 524
3 089
Paris XXe
www.last.fm
Sans aller jusqu'à travailler dans Word
, c'est vrai que je préfère un max de contraintes que la totale liberté. C'est là où je peux passer 3 jours à délirer. Mais c'est vrai aussi que je me considère pas vraiment comme un créatif. Il me faut un cadre pour imaginer. Sinon je tourne en rond !
 

camille31

Membre junior
3 Avril 2004
52
1
48
toulouse
www.upupup3d.com
pour ma part plutot que de faire le plein de choses variées (ciné, expos, photos, télé, musiques etc... c'est un puit sans fond) je fais l'inverse : le vide... et du vide nait la forme....
pour ça, rien de mieux qu'un peu de musique que j'aime, la nature et hop! ça recharge et ça repart.
en fait, plus je me braque sur un sujet et plus je vais chercher à m'en éloigner. salut!

camille
 

Alexiel

Membre junior
7 Avril 2004
57
1
Nancy
Tu peux trouver l'inspiration dans plein de chose.
C'est d'ailleurs l'atrait majeur de la création.
En regardant les travaus des autres, tu peux trouver de bonnes idées que tu peux adapter à ton style, des codes couleurs sympas, des formes nouvelles.
Sinon, la musique est je trouve une grande source d'inspiration, quand tu écoute une musique, ça peut t'inspirer une forme, une couleur, une ambiance. Des souvenirs peuvent t'inspirer aussi. Le cinéma est aussi une grande gallerie, regarde des films de Cronenberg par exemple, les images sont cadrées au millimetre, ça regorge de bonnes idées.
Autrement, des expos, des livres, des affiches, les musées (d'arts ou historiques)
Sinon effectivement, le papier et le crayon, sans essayer de faire quelquechose de precis au depart, tu peux arriver à de tres bonnes choses.
Sinon pour resumer, prends conscience du monde qui t'entoure.
 
A

Anonyme

Invité
GlobalCut a dit:
Et pourquoi cette réponse ne m'étonne pas de la part de Global Cut ??

En tout cas je n'ai pas vraiment cherché ici, mais c'est peut être ça que les gens entendent par "au fond de soi même" ????
 
A

Anonyme

Invité
teo a dit:
Sans aller jusqu'à travailler dans Word
, c'est vrai que je préfère un max de contraintes que la totale liberté. C'est là où je peux passer 3 jours à délirer. Mais c'est vrai aussi que je me considère pas vraiment comme un créatif. Il me faut un cadre pour imaginer. Sinon je tourne en rond !
Je suis assez d'accord avec toi.

Quelque part, avoir un max de contraintes c'est aussi une manière d'éviter le stress de la page blanche.


Et puis, c'est la différence entre un artiste et un graphiste / artisan : le premier n'a évidemment pas les contraintes du second qui bosse en fonction des commandes et desiderata des clients
 

teo

Vénérable sage
Club MacG
14 Novembre 2000
10 524
3 089
Paris XXe
www.last.fm
Avec un max de contraintes, tu peux aussi avoir le stress de la page blanche. Ca donne juste un peu de matière pour commencer.
Je me sens pas "créatif" dans le sens d'un artiste devant la toile et ses pinceaux, je me sentirai plus comme un constructeur devant un établi.
J'ai eu un peu de mal à le comprendre et à me l'expliquer, mais c'est comme ça.

Quand j'ai plus d'idées ou plus d'envies, je reprend L'Art de la Couleur de Johannes Itten et Constructivisme russe: Typographie et Photomontages de Cl. Leclanche Boulé. Et là je me dis que je vais voir si j'ai fait le tour ou si j'ai encore des choses à apprendre.
Je produis pas pendant ce temps là; mais au moins je recharge les batteries !