Grand Format et DPI

vphan

Membre confirmé
1 Mars 2004
162
2
Bonjour,

Sous Photoshop CS ou CS2:

J'ai un grand bandeau publicitaire à réaliser (le CD part à l'étranger).

Son format est de 870mm par 2500 mm.

Quand je demande à la boite de pub (intermédiaire) quelle résolution il faudrait, il me parle de 300 Dpi. Je trouve que 150 ou 200 Dpi devrait suffire non?

2ème question:

Pour les grand format, vaut-il mieux travailler à une résolution maximale des éléments (photos), c-à-d mise en place et composition, puis aplatir et ensuite interpoler (gonfler l'image) ou interpoler (gonfler-agrandir) les éléments séparaments et faire la composition?

J'espère avoir été assez clair et vous remercie d'avance de vos avis.

Vphan
 

gwen

iModo
Modérateur
Club MacG
25 Octobre 2001
14 268
2 008
49
Caen et de temps en temps Limoges
www.shito.com
Ce qu'il faut connaître c'est ta linéature de trame lors de l'impression. Si c'est du 150, en effet mieux vaut 300 DPI. Ensuite, en fonction de ce que tu as comme valeur de trame, il faut la multiplier par 2 pour avoir les DPI qui conviennent pour ton image.
 

ToMacLaumax

Membre d’élite
Club MacG
21 Septembre 2001
1 822
59
gwen a dit:
Ce qu'il faut connaître c'est ta linéature de trame lors de l'impression. Si c'est du 150, en effet mieux vaut 300 DPI. Ensuite, en fonction de ce que tu as comme valeur de trame, il faut la multiplier par 2 pour avoir les DPI qui conviennent pour ton image.

Bonjour,
300 dpi, chiffre "magique", le chiffre, qui, d'habitude fait bondir claude72. (Petit bonjour à toi claude72 :))

Alors si tu as une trame de 133 ou inférieur tu peux multiplier par deux soit pour une trame de 133 une résolution de 266 dpi.
Avec une trame de 150, on peut multiplier par une fois et demi, perso je fais fois 1,7, ce qui donne pour une trame donc de 150, une résolution de 255 dpi (Facteur de 1,7.)
Clude72 si tu nous lis et que je raconte une "connerie" n'hésite pas. ;)

:zen:
 

vphan

Membre confirmé
1 Mars 2004
162
2
Vous imaginez s'ils n'arrivent pas à me donner les DPI nécessaires, commet ça va être pour la trame....!

Et pour ma question sur le gonflage d'image? Quelqu'un a une idée svp?

Merci
 

gwen

iModo
Modérateur
Club MacG
25 Octobre 2001
14 268
2 008
49
Caen et de temps en temps Limoges
www.shito.com
vphan a dit:
Et pour ma question sur le gonflage d'image? Quelqu'un a une idée svp?i
A toi de faire des essais en fonction des tes images car normalement on interpole pas une image Bitmap.
 

vphan

Membre confirmé
1 Mars 2004
162
2
Alors tous les graphistes ici travaillent avec des Scans HD ou ont tous des Hasselblads avec dos numériques pour faire des Format Mondial et n' interpolent jamais leur images numériques....?
 

ToMacLaumax

Membre d’élite
Club MacG
21 Septembre 2001
1 822
59
vphan a dit:
Vous imaginez s'ils n'arrivent pas à me donner les DPI nécessaires, commet ça va être pour la trame....!

Et pour ma question sur le gonflage d'image? Quelqu'un a une idée svp?

Merci

Salut,
ce ne sont pas les dpi que tu dois savoir mais la trame avec laquelle ton travail va être imprimer.
Bref, savoir si c'est possible, quel imprimeur va imprimer ;) puis demander le chef de fab et lui poser la question !

Pour ce qui est de ça:
Pour les grand format, vaut-il mieux travailler à une résolution maximale des éléments (photos), c-à-d mise en place et composition, puis aplatir et ensuite interpoler (gonfler l'image) ou interpoler (gonfler-agrandir) les éléments séparaments et faire la composition?

Tu entends quoi par là ?
Tu fais ta composition de texte dans Photoshop ? Erreur !
Dans Photoshop tu travailles l'image ; couleur, filtres si tu le souhaites bref tu chipotes à ton image dans Photoshop, une fois celle-ci comme tu le souhaites à la bonne grandeur, résolution, bonnes couleurs, tu l'importes dans un logiciel de... mise en page ;)
Et dans l'idéal, on s'"arrange", au départ du brief, en fonction du format, pour avoir une image de bonne qualité.

Sans quoi il sera nécessaire de "gonfler" l'image tout en faisant comprendre qu'on n'est pas magicien et qu'avec une image de 10 cm sur 15 en 72 dpi, ça va être compliqué de faire quelque chose de propre pour une dimension telle que 87 cm sur 250 cm avec une résolution de 255 dpi...
L'exemple est grossier mais bon !
 

vphan

Membre confirmé
1 Mars 2004
162
2
Tu entends quoi par là ? Tu fais ta composition de texte dans Photoshop ? Erreur ! Dans Photoshop tu travailles l'image ; couleur a dit:
Merci pour ta contribution.

Je sais pertinament qu'il faut réaliser une compo comportant du texte dans un soft comme Illustrator, Indesign ou Xpress, j'étais au courant merci.

Par contre il peut arriver parfois qu'un projet soit très complexe, comportant beaucoup de style de calque, de style de dégradé avec des incrustations d'images pour donner des effets de reflets dans des applications comme la bijouterie, l'horlogerie ou l'industrie cosmétique. Donc si l'image et ses effets spéciaux est pas finalisée on peut oublier les softs PAO. (Tu n'as qu'as importer ta dernière version aplatie dans Illustr. non, car même là le format peux encore changer. eh, oui, donc pendant la conception de ce type de boulot, je reste sur Photoshop et après au final je termine sous Illustr.)

Pour répondre au "On ne gonfle pas une image...", Il ne vous est jamais arrivé d'avoir une image en A3 admettons et que le client vous demande une affiche ? Ben heu le fichier source il existe plus et on a que cette image A3... Ben voilà pourquoi j'essai de gonfler en interpolant de 5% en 5%...
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 657
277
60
Pas de problème ToMacLaumax, tu as bon : X2 jusqu'à 133 lpi et X 1,7 (ou 1,5) au-delà, donc pour du 150 lpi, 255 dpi suffisent (voire même 225).

Tu peux faire X2 pour tout, c'est plus simple à calculer, et ça donne les fatidiques 300 dpi pour de la trame 150, mais ça n'a aucune utilité dans l'aspect final de l'image. En fait, en plus d'alourdir les fichiers, ça sert surtout à avoir une certaine marge de sécurité pour :
1- pouvoir agrandir un peu l'image dans le bloc (à 300 dpi pour une trame 150, tu peux agrandir jusqu'à 133 %, et ton image est alors à... 225 dpi !)
2- supporter une impression en trame 175 (175 x 1,7 = 297,5 dpi)
3- supporter une impression avec une trame stochastique (300 dpi, c'est la résolution normale pour la trame stochastique).
Normalement, on est censé connaître la linéature de la trame qui sera utilisée à l'impression... mais c'est vrai que de nos jours, certaines infos deviennent vraiment très difficile à obtenir !

Pour du grand format, il m'est arrivé de descendre à une résolution égale à la trame d'impression (genre affiche 60 x 80 en trame 120 lpi avec la photo de fond à 120 dpi).


Honnêtement, "gonfler" les images, c'est à dire les ré-échantillonner, c'est plutôt du bricolage, il vaut mieux éviter... mais parfois ça sauve un peu !!! (en augmentant, comme tu dis, de 5 en 5%).
 

vphan

Membre confirmé
1 Mars 2004
162
2
Merci beaucoup à toi Claude72 pour tes explications.

Je sais que c'est du bricolage, mais dès que l'on fait du grand format les clients veulent plus forcément mettre le budget pour refaire des photos grand format + Scan...
 

ToMacLaumax

Membre d’élite
Club MacG
21 Septembre 2001
1 822
59
vphan a dit:
Merci pour ta contribution.

Je sais pertinament qu'il faut réaliser une compo comportant du texte dans un soft comme Illustrator, Indesign ou Xpress, j'étais au courant merci.

Par contre il peut arriver parfois qu'un projet soit très complexe, comportant beaucoup de style de calque, de style de dégradé avec des incrustations d'images pour donner des effets de reflets dans des applications comme la bijouterie, l'horlogerie ou l'industrie cosmétique. Donc si l'image et ses effets spéciaux est pas finalisée on peut oublier les softs PAO. (Tu n'as qu'as importer ta dernière version aplatie dans Illustr. non, car même là le format peux encore changer. eh, oui, donc pendant la conception de ce type de boulot, je reste sur Photoshop et après au final je termine sous Illustr.)

Pour répondre au "On ne gonfle pas une image...", Il ne vous est jamais arrivé d'avoir une image en A3 admettons et que le client vous demande une affiche ? Ben heu le fichier source il existe plus et on a que cette image A3... Ben voilà pourquoi j'essai de gonfler en interpolant de 5% en 5%...

[auto-censure]

Et puis toi qui sais tout !
Avec InDesign, tu importes le format natif à savoir du .psd pour Photoshop et .ai (PDF) pour illustrator... donc, tu n'as point besoin d'aplatir quoi que ce soit !

Et puis, pourquoi tu ne demandes pas à ton imprimeur si tu peux travailler à 50% du format ?
Lui, flasherait à 200%, non ?

Enfin comme tu sais tout ! Mais bon, tu poses quand même la question ;)
 

vphan

Membre confirmé
1 Mars 2004
162
2
ToMacLaumax a dit:
[auto-censure]

Et puis toi qui sais tout !
Avec InDesign, tu importes le format natif à savoir du .psd pour Photoshop et .ai (PDF) pour illustrator... donc, tu n'as point besoin d'aplatir quoi que ce soit !

Et puis, pourquoi tu ne demandes pas à ton imprimeur si tu peux travailler à 50% du format ?
Lui, flasherait à 200%, non ?

Enfin comme tu sais tout ! Mais bon, tu poses quand même la question ;)

Car il ne sagit pas d'UN seul imprimeur, mais d'un visuel qui sera livré pour des représentants qui vont faire imprimer cette base après surimpression des textes dans chaque pays selon les langues.

Au fait ai-je été agressif dans mes propos? J'ai juste expliqué ma situation et ma façon de travailler lié à la demande particulière de mon client...

P.S: Le fait que ID importe en natif n'empêche pas le fait que tu dois faires tes maquettes dans les 2 programmes et que s'il y a beaucoup de modifications graphiques c'est une perte de temps importante....
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 657
277
60
vphan a dit:
Je sais que sais du bricolage, mais dès que l'on fait du grand format les clients veulent plus forcément mettre le budget pour refaire des photos grand format + Scan...
Oui..., j'ai souvent eu le cas... la photo 2 mégapixels pour l'affiche... et le mec qui te dit qu'il n'a que ça et que ce n'est pas possible de faire autrement et que c'est à toi de te démerder... Chez moi aussi, de plus en plus de clients me mettent "devant le fait accompli" et insistent lourdement et sans tenir compte de mes explications, pour que j'imprime des logos en JPEG, ou des images dont les résolutions sont trop basses car prises sur le net ou des photos numériques prises par le copain "qui connait bien la photo"...


Au sujet de Photoshop, j'ai eu un jour une discussion avec un graphiste qui trouvait plus pratique de pouvoir "monter" toute sa page avec un seul logiciel, ce qui lui permettait de travailler plus facilement ensemble les textes et les photos. Soyons honnête, Photoshop permet de travailler le texte de façon satisfaisante en le conservant éditable et vectoriel dans le fichier PSD (même si c'est loin d'être pratique).
Mais les choses se corsent quand il faut utiliser ce fichier contenant du texte : ces braves gens de chez Adobe ont un peu oublié la conservation du texte vectoriel : dès que tu importes le fichier .PSD, le texte vectoriel est automatiquement aplati !!!
Donc, il te reste 4 solutions :
- aplatir et faire un boulot de merde avec du texte pixellisé (c'est le plus courant, mais ce n'est pas satisfaisant) ;
- flasher à partir de Photoshop : faisable pour une affiche ou tout autre document mono-page, mais vraiment pas pratique ;
- comme tu le dis, recomposer tout ton texte dans InDesign (plutôt qu'Illustrator...) en retrouvant les placements, les corps, les fontes, etc. (tu peux pour ça placer une image basse déf aplatie dans un bloc en arrière plan et l'utiliser comme modèle) ;
- ressortir le texte vectoriel et vectorisé grâce à un enregistrement de ton texte seul en format EPS ou PDF à partir de Photoshop, faire un peu de ménage dans Illustrator, remettre les bonnes couleurs, et importer dans InDesign d'abord l'image Photoshop sans les textes dans un 1er bloc et ensuite le fichier Illustrator des textes dans un 2e bloc superposé (je peux expliquer de façon plus détaillée si vous voulez, mais plus tard). Mais c'est quand-même un travail important et un peu long, donc il vaut mieux le faire avant de donner le fichier à l'imprimeur, ou se mettre d'accord avec lui (sinon il y a de grande chance que ça finisse en aplatissement-pixellisation...).