• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

10.15 Catalina Impossible d'installer catalina : MacOS n'a pu être installé sur votre ordinateur

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
64 608
20 536
Forêt de Fontainebleau
Parfait -->

- quitte le Terminal. Dans la fenêtre des 4 Utilitaires macOS > lance l'option : "Réinstaller macOS" => et choisis Macintosh HD comme destination lorsque cela te sera proposé.​
 

Dezy_7

Membre junior
17 Janvier 2020
14
0
19
Parfait -->

- quitte le Terminal. Dans la fenêtre des 4 Utilitaires macOS > lance l'option : "Réinstaller macOS" => et choisis Macintosh HD comme destination lorsque cela te sera proposé.​

Bonjour macomaniac l’installation est terminée je l’ai fait cette nuit mais catalina ne démarre toujours pas à l’allumage il s’écroule au moins 20sec pendant lesquelles l’écran reste noir avant de chargé le logo Apple deux fois de suite enfin ce message apparaît
 

Fichiers joints

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
64 608
20 536
Forêt de Fontainebleau
Normalement > un lancement d'installation a) effectue un téléchargement de composants d'installation du serveur Apple => à destination d'un dossier macOS Install Data créé ad hoc dans le volume de destination > b) redémarre le Mac sur l'OS df'installation inclus et lance l'installation des paquets de l'OS.

- le message d'erreur : "les ressources du programme d'installation sont introuvables" => évoque un défaut de composants d'installation dans le dossier macOS Install Data du volume Macintosh HD. Pourquoi cette absence ? - je n'en ai aucune idée.​

Es-tu dans une session de secours où tu puisses lancer un terminal et passer une commande ?
 

Dezy_7

Membre junior
17 Janvier 2020
14
0
19
Je peux accéder à la session de secours en redémarrant lorsque je fait cmd + R
Ainsi j’ accède à terminal
 

Dezy_7

Membre junior
17 Janvier 2020
14
0
19
Passe les commandes (séparément) :
Bloc de code:
diskutil list
df -H
  • qui affichent : la configuration des disques & l'occupation des volumes montés

Poste les retours.

bloc de code :
Bloc de code:
-bash-3.2# diskutil list

/dev/disk0 (internal, physical):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:      GUID_partition_scheme                        *251.0 GB   disk0

   1:                        EFI EFI                     209.7 MB   disk0s1

   2:                 Apple_APFS Container disk2         250.8 GB   disk0s2



/dev/disk1 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:      GUID_partition_scheme                        +2.1 GB     disk1

   1:                  Apple_HFS macOS Base System       2.0 GB     disk1s1



/dev/disk2 (synthesized):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:      APFS Container Scheme -                      +250.8 GB   disk2

                                 Physical Store disk0s2

   1:                APFS Volume Macintosh HD - Données  8.6 GB     disk2s1

   2:                APFS Volume Preboot                 32.4 MB    disk2s2

   3:                APFS Volume Recovery                528.5 MB   disk2s3

   4:                APFS Volume VM                      1.1 GB     disk2s4

   5:                APFS Volume Macintosh HD            6.0 MB     disk2s5



/dev/disk3 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +10.5 MB    disk3



/dev/disk4 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +10.5 MB    disk4



/dev/disk5 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +524.3 KB   disk5



/dev/disk6 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +524.3 KB   disk6



/dev/disk7 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +524.3 KB   disk7



/dev/disk8 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +2.1 MB     disk8



/dev/disk9 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +524.3 KB   disk9



/dev/disk10 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +524.3 KB   disk10



/dev/disk11 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +12.6 MB    disk11



/dev/disk12 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +4.2 MB     disk12



/dev/disk13 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +1.0 MB     disk13



/dev/disk14 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +2.1 MB     disk14



/dev/disk15 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +524.3 KB   disk15



/dev/disk16 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +2.1 MB     disk16



/dev/disk17 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +524.3 KB   disk17



/dev/disk18 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +1.0 MB     disk18



/dev/disk19 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +524.3 KB   disk19



/dev/disk20 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +6.3 MB     disk20



/dev/disk21 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +6.3 MB     disk21



/dev/disk22 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +524.3 KB   disk22



/dev/disk23 (disk image):

   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER

   0:                            untitled               +2.1 MB     disk23



-bash-3.2# df -H

Filesystem     Size   Used  Avail Capacity iused      ifree %iused  Mounted on

/dev/disk1s1   2.0G   1.3G   675M    67%   48510 4294918769    0%   /

devfs          212k   212k     0B   100%     716          0  100%   /dev

/dev/disk3      10M   831k   9.7M     8%      23 4294967256    0%   /private/var/log

/dev/disk4      10M   262k    10M     3%       3 4294967276    0%   /private/var/log/dm

/dev/disk5     524k   147k   377k    29%       5 4294967274    0%   /Volumes

/dev/disk6     524k   147k   377k    29%       8 4294967271    0%   /private/var/tmp

/dev/disk7     524k   156k   369k    30%      14 4294967265    0%   /private/var/run

/dev/disk8     2.1M   147k   1.9M     8%       3 4294967276    0%   /private/tmp

/dev/disk9     524k   143k   381k    28%       2 4294967277    0%   /System/Installation

/dev/disk10    524k   299k   225k    58%      26 4294967253    0%   /private/var/db

/dev/disk11     13M   4.2M   8.4M    34%      63 4294967216    0%   /private/var/folders

/dev/disk12    4.2M   201k   4.0M     5%      20 4294967259    0%   /private/var/root/Library

/dev/disk14    2.1M   143k   2.0M     7%       2 4294967277    0%   /private/var/root/Library/Containers

/dev/disk15    524k   176k   348k    34%      13 4294967266    0%   /Library/Preferences

/dev/disk16    2.1M   143k   2.0M     7%       2 4294967277    0%   /Library/Preferences/Logging

/dev/disk17    524k   156k   369k    30%       5 4294967274    0%   /Library/Preferences/SystemConfiguration

/dev/disk18    1.0M   197k   852k    19%       8 4294967271    0%   /Library/Keychains

/dev/disk19    524k   143k   381k    28%       2 4294967277    0%   /Library/Security/Trust Settings

/dev/disk20    6.3M   176k   6.1M     3%       2 4294967277    0%   /private/var/tmp/RecoveryTemp

/dev/disk21    6.3M   176k   6.1M     3%       2 4294967277    0%   /private/var/tmp/OSISPredicateUpdateProductTemp

/dev/disk22    524k   143k   381k    28%       2 4294967277    0%   /private/var/tmp/InstallerCookies

/dev/disk23    2.1M   143k   2.0M     7%       2 4294967277    0%   /Library/Logs/DiagnosticReports

/dev/disk2s1   251G   8.6G   240G     4%     534 2449124826    0%   /Volumes/Macintosh HD - Données

/dev/disk2s5   251G   6.0M   240G     1%     193 2449125167    0%   /Volumes/Macintosh HD

-bash-3.2#
 
Dernière édition par un modérateur:

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
64 608
20 536
Forêt de Fontainebleau
Le volume-Données a 8,6 Go d'occupation : le téléchargement des composants d'installation de Catalina (+ 8 Go) a donc été complet. Je ne comprends pas ce qui bloque le déclenchement de l'installation proprement dite.

- est-ce que tu aurais un autre Mac pour confectionner une clé d'installation démarrable d'un autre OS ?​
 

Dezy_7

Membre junior
17 Janvier 2020
14
0
19
Le volume-Données a 8,6 Go d'occupation : le téléchargement des composants d'installation de Catalina (+ 8 Go) a donc été complet. Je ne comprends pas ce qui bloque le déclenchement de l'installation proprement dite.

- est-ce que tu aurais un autre Mac pour confectionner une clé d'installation démarrable d'un autre OS ?​

Oui je le ferai à partir d’une clé d’installation.

Le formatage du disque dur qui a été effectué peut t-il réinitialisé les données du terminal ?
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
64 608
20 536
Forêt de Fontainebleau
Tu confirmes avoir un autre Mac pour télécharger un installateur de High Sierra ou Mojave (par exemple) ?

- je ne comprends pas ta dernière question --> tu veux dire : est-ce qu'on peut effacer la distribution de Catalina et reformater un volume interne unique ?​
 

Dezy_7

Membre junior
17 Janvier 2020
14
0
19
Tu confirmes avoir un autre Mac pour télécharger un installateur de High Sierra ou Mojave (par exemple) ?

- je ne comprends pas ta dernière question --> tu veux dire : est-ce qu'on peut effacer la distribution de Catalina et reformater un volume interne unique ?​

Oui j’ai un autre Mac avec lequel la réinstallation est possible . Je demande les données de terminal command se réinitialisent-elle lorsque la restauration valeur d’usine Mac est faite? Ou est ce que les commandes entrées dans terminale ne réinitialise pas ? Si terminal command est réinitialisé est-ce qu’il est possible de créer un chemin vers la nouvelle installation Catalina ou vers le disque de démarrage Macintosh pour un démarrage de l’ordi? Je demande cela parce que j’ai mac high Sierra installé sur une clé et que l’installation pourrait mettre du temps
 

Dezy_7

Membre junior
17 Janvier 2020
14
0
19
Tu as toujours un Terminal dans le sous-dossier Utilitaires des Applications. Ce - quel que soit l'OS que tu installes.
Ok mais est-ce que les commandes saisies au paravant tel que nous l’avons fait dans terminal command s’effacent ou se réinitialisent le lorsque l’on réinitialise le disque dur interne?
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
64 608
20 536
Forêt de Fontainebleau
Les commandes lancent des opérations prises en charge par l'interpréteur de commandes (appelé shell) qui correspond à la fenêtre de terminal ouverte. La commande exécutée (retour de l'invite de commande) > le processus initié se trouve terminé (sauf exception de processus renvoyé en arrière-plan du terminal ouvert). Le terminal fermé et de même pour l'application Terminal > une archive des commandes passées est rappelable par la commande :
Bloc de code:
History
  • cela pour une session d'utilisateur normale. Pour la session de secours dont tu utilises le Terminal > dès que tu redémarres > tout se trouve réinitialisé > car le volume de secours est monté en lecture seule. Seules de petites images-disques créées en auxiliaires en RAM > avec leurs volumes montés en lecture & écriture à des dossiers de l'OS de secours démarré qui leur servent de points de montage => offraient des espaces d'écritures. Au redémarrage elles sont purgées. Donc aucune trace des commandes passées ne se garde - sinon dans ce fil de MacGé. Pour ce qui est d'un volume de macOS > un reformatage efface toute archive des commandes passées.
----------

En fait > une "commande" se compose de 2 facteurs :

- a) un programme exécutable > dit l'utilitaire de la commande > stocké dans un dossier d'utilitaires - soit de l'OS de secours > soit de macOS. Dossiers invisibles graphiquement : bin > sbin > usr pour l'essentiel > qui contiennent donc des collections de centaines d'utilitaires.​
- b) un énoncé performatif > dit la commande > écrit dans une fenêtre de terminal et constitué de l'énoncé de l'utilitaire requis en préface qui forme le "sujet" de la phase de commande > et d'une "phrase" complémentaire conforme à la syntaxe de la commande et employant de manière ordonnée verbe > compléments d'objets etc. Cet énoncé performatif est exécuté par pression sur la touche "Entrée" > càd. passé à l'interpréteur de commande (shell) dont la fenêtre constitue l'interface > afin que le shell rende opératoire la commande.​

Bref : d'un OS à un autre > les dossiers renfermant les collections d'utilitaires se retrouvent > avec des ajouts d'utilitaires pour des OS ultérieurs et des éditions de la programmation des utilitaires d'un OS à un autre. Les commandes au sens de phrases d'ordre appelant en sujets les utilitaires dans une interface de terminal => sont > quoique des écritures > comme les paroles : elles s'envolent après usage. Et sont reformulables à la fantaisie de l'utilisateur. Il s'agit en quelque sorte d'écritures "parolières" > au sens de leur brièveté d'existence.
 
  • J’aime
Réactions: Dezy_7 et peyret

Dezy_7

Membre junior
17 Janvier 2020
14
0
19
Les commandes lancent des opérations prises en charge par l'interpréteur de commandes (appelé shell) qui correspond à la fenêtre de terminal ouverte. La
commande exécutée (retour de l'invite de commande) > le processus initié se trouve terminé (sauf exception de processus renvoyé en arrière-plan du terminal ouvert). Le terminal fermé et de même pour l'application Terminal > une archive des commandes passées est rappelable par la commande :
Bloc de code:
History
  • cela pour une session d'utilisateur normale. Pour la session de secours dont tu utilises le Terminal > dès que tu redémarres > tout se trouve réinitialisé > car le volume de secours est monté en lecture seule. Seules de petites images-disques créées en auxiliaires en RAM > avec leurs volumes montés en lecture & écriture à des dossiers de l'OS de secours démarré qui leur servent de points de montage => offraient des espaces d'écritures. Au redémarrage elles sont purgées. Donc aucune trace des commandes passées ne se garde - sinon dans ce fil de MacGé. Pour ce qui est d'un volume de macOS > un reformatage efface toute archive des commandes passées.
----------

En fait > une "commande" se compose de 2 facteurs :

- a) un programme exécutable > dit l'utilitaire de la commande > stocké dans un dossier d'utilitaires - soit de l'OS de secours > soit de macOS. Dossiers invisibles graphiquement : bin > sbin > usr pour l'essentiel > qui contiennent donc des collections de centaines d'utilitaires.​
- b) un énoncé performatif > dit la commande > écrit dans une fenêtre de terminal et constitué de l'énoncé de l'utilitaire requis en préface qui forme le "sujet" de la phase de commande > et d'une "phrase" complémentaire conforme à la syntaxe de la commande et employant de manière ordonnée verbe > compléments d'objets etc. Cet énoncé performatif est exécuté par pression sur la touche "Entrée" > càd. passé à l'interpréteur de commande (shell) dont la fenêtre constitue l'interface > afin que le shell rende opératoire la commande.​

Bref : d'un OS à un autre > les dossiers renfermant les collections d'utilitaires se retrouvent > avec des ajouts d'utilitaires pour des OS ultérieurs et des éditions de la programmation des utilitaires d'un OS à un autre. Les commandes au sens de phrases d'ordre appelant en sujets les utilitaires dans une interface de terminal => sont > quoique des écritures > comme les paroles : elles s'envolent après usage. Et sont reformulables à la fantaisie de l'utilisateur. Il s'agit en quelque sorte d'écritures "parolières" > au sens de leur brièveté d'existence.

D accord merci pour tout macomaniac vraiment