• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

Interlignage dans XPress

theycallmepat

Nouveau membre
4 Janvier 2004
17
0
Bonjour,
Je suis obligée de bidouiller dans XPress (version 4) alors que je n'y connais pas grand-chose, donc si quelqu'un pouvait m'aider, ce serait génial.
Voici le problème:
Je remplace le film noir d'un bouquin avec plein de photos (texte anglais remplacé par texte français). Je n'ai donc pas le droit de toucher aux photos, elles doivent rester telles quelles.
Comme le nouveau texte est plus long que l'original, j'ai dû rétrécir le corps des caractères d'un demi-point et l'interlignage de deux points pour que ça rentre.
Manque de bol, les Anglais avaient bloqué l'interlignage sur la grille pour que le texte soit parfaitement aligné avec les photos. Maintenant que je l'ai débloqué, évidemment mon texte ne se termine pas au même niveau que les photos et ça fait moche.
Quelqu'un connaîtrait-il un moyen d'adapter l'interlignage à la hauteur du bloc? Histoire que la première et la dernière ligne soient au même niveau que le bord supérieur et inférieur de la photo et qu'il y ait quand-même un interlignage régulier du texte entre les deux... Ça existe, ça? Sinon, je suis preneuse pour toute autre idée de solution.


Merciiiii,
@+
Pat
 

talking

Membre junior
30 Août 2002
97
2
Tu peux «étirer» artificiellement l'interlignage en utilisant la justification verticale. Tu as intérêt à isoler les blocs qui t'intéressent avant...

Utiliser avec prudence, donc.

(Et faut le dire à personne car ça fait hurler les typographes).
 

Niconemo

Modo (toujours vivant !)
Modérateur
Club MacG
26 Juin 2001
6 447
455
Rhône-Alpes
AAAAAAAAAAAAAARGH! (Talking a bien parlé)

Ça va être hideux ce truc ! C'est du bricolage à 2 balles !

Tu n'a vraiment aucune autre solution que de toucher à l'interlignage original ?

Tu peux faire passer une capture écran d'une page originale et de ta version ?
 

theycallmepat

Nouveau membre
4 Janvier 2004
17
0
Merci beaucoup pour vos réponses!
Non, je ne peux pas mettre de capture écran, car le Mac n'est pas branché sur le net, je vous écris du PC (le Mac est tout nouveau, ils ne sont pas encore en réseau, parce que l'ancien Mac avait un accès séparé, bref, je ne rentre pas dans les détails, je peux pas...).

Bon, j'ai fait une vingtaine de pages avec un interligne de 14 au lieu de 15, c'était lisible et ça collait super, ça tombait en face et tout, sauf que là je suis tombée sur un os avec deux colonnes, dont l'une alignée sur une photo en haut et l'autre sur une autre photo en bas, et au milieu ça tombait pas en face, évidemment.

Donc, je tente une nouvelle solution qui a l'air de marcher: je réduis le corps à 8 au lieu de 9 points (c'est du Dax Light) et je laisse l'interligne à 15 comme ils l'ont mis pour l'anglais. En jouant sur l'échelle horizontale sur quelques rares paragraphes récalcitrants et en coupant un mot ou deux de temps en temps, ça rentre. Mais ça me paraît vraiment petit, comme caractères (8,5 ça rentre pas, j'ai essayé sur 4 pages différentes).

Ça vous paraît jouable???

D'habitude je travaille avec les imprimeurs ou les maquettistes qui me disent quoi faire, mais sur ce coup-là je suis toute seule et j'ai peur de me planter.

Merci encore!
Pat
 

ionah

Membre junior
21 Novembre 2002
78
0
En fait, il te faut réduire l'espacement de la grille de base. Voilà comment faire :
Menu >Préférences du document (pomme+y)
onglet >paragraphe
zone > Gille des lignes de base
champ > incrément

Essaye en réduisant de 1 ou 2 points la valeur de cet "incrément".
Il te faut aussi réduire le corps du texte et l'interligne des paragraphes.
 

theycallmepat

Nouveau membre
4 Janvier 2004
17
0
Merci pour ce conseil, qui me resservira très certainement à une autre moment.
Mais je ne peux pas l'appliquer ici, car les photos sont alignées sur la grille originale et je n'ai pas le droit de toucher aux photos (juste le film noir change).
@+
Pat
 

benlabete

Membre junior
29 Janvier 2004
27
0
Si tu change la grille de base, tes photos ne bougeront que si tu les déplaces. En fait la grille sert surtout pour ton texte car elle l'aimante.
Tu fait un repicage au noir, mais comment sera imprimé ton doc ? Les quadri sont elles déjà imprimées, ou le noir des images fait il parti de ton texte.
 

Niconemo

Modo (toujours vivant !)
Modérateur
Club MacG
26 Juin 2001
6 447
455
Rhône-Alpes
Conversation de sourds... Bien sur que les photos ne bougeront pas mais le texte si et le texte doit être aligné... enfin bon relisez les posts précédents, je ne vais pas tout résumer


Je pense que la solution en diminuant le corps mais pas l'interligne est la plus faisable (et la moins barbare) de toutes celles proposées, mais l'interlignage devrait paraitre légèrement trop élevé (logique) et donc le gris typo plus clair. Mais c'est un moindre mal.
 

FredoMkb

Membre confirmé
21 Avril 2003
190
5
Bonjour à tous

theycallmepat a dit:
Quelqu'un connaîtrait-il un moyen d'adapter l'interlignage à la hauteur du bloc? Histoire que la première et la dernière ligne soient au même niveau que le bord supérieur et inférieur de la photo et qu'il y ait quand-même un interlignage régulier du texte entre les deux... Ça existe, ça?
Bein non...

Malheureusement il n'y a aucune méthode automatique pour faire ce que tu cherches (en tout cas dans XPress 3 et 4, je ne sais pas pour les versions plus récentes, mais je doute quand-même), il ne reste que les bidouilles manuelles et purement visuelles, comme celles déjàs envisagés : modification du corps, jouer avec l'échèlle vérticale (moins joli), continuer à trafiquer manuellement sur l'interligne (avec des tout petits pas, pour que ça ne se voit pas trop, et en affichant la grille de base pour te guider, quitte à jouer légèrement sur le corps, XPress permet d'utiliser des valeur extrèmement fines), justification verticale des blocs textes (uniquement si les textes sont composés dans des blocs autonomes), etc.

Le problème que tu rencontres est bien connu des ceux qui maquettent des documents multi-langues, et, en règle générale, on s'arrange pour traduire d'abord tous les textes, pour pouvoir ensuite calibrer la maquette à partir du texte le plus long et le plus contraignant. Par exemple, les langues gérmaniques produisent, en général, des textes plus longs que les langues latines, qui, à leurs tour, génèrent des textes plus longs que les langues anglo-saxones... Ton cas est l'exemple type de ce qui arrive lorsque les traductions et adaptations se font après coup, ça devient un véritable casse-tête à maquetter...

Désolé, je crois qu'il n'y a pas de solution plus "propre" que des simples bidouilles à ton cas de figure... courage


PS. Tiens-nous au courant des solutions que tu auras utilisés...
 

theycallmepat

Nouveau membre
4 Janvier 2004
17
0
Merci, merci, merci...!!!
Ça fait vraiment chaud au coeur de voir qu'il y a des gens qui me répondent, qui essaient de trouver des solutions avec moi... et qui en plus connaissent le problème.

Bon, j'ai finalement décidé de ne pas prendre de décision
et j'ai demandé au client. La nana ne veut pas qu'on réduise le corps mais l'interligne, et sur les pages où ça pose problème, elle m'a demandé de "tricher". Je ne suis pas enchantée, car je reste persuadée que ça va se voir et je n'aime pas le boulot mal fait. Elle veut que je mette un interligne de 14 là où c'est possible et que je garde l'interligne de 15 là où ça pose problème, en demandant à la correctrice de couper un peu de texte pour que ça rentre. Beurk.
Vous imaginez deux pages face à face, l'une avec un interligne de 14 et l'autre avec un interligne de 15? Ça ne me plaît pas du tout... Je vais donc garder le 15 aussi pour les pages d'en face, c'est le moindre mal. Encore heureux, ça ne concerne qu'une trentaine de pages en tout sur les 250 du bouquin.

Voilà, problème résolu - enfin si on veut!

Merci encore! Et si un jour vous avez besoin de conseils en trad (allemand ou anglais), ce sera avec plaisir: patlux67@hotmail.com

@+
Pat
 

smow

Membre confirmé
20 Septembre 2001
391
2
Rambouillet
benlabete a dit:
Si tu change la grille de base, tes photos ne bougeront que si tu les déplaces. En fait la grille sert surtout pour ton texte car elle l'aimante.
Tu fait un repicage au noir, mais comment sera imprimé ton doc ? Les quadri sont elles déjà imprimées, ou le noir des images fait il parti de ton texte.
J'interviens en passant, mais j'ai l'impression que ce fil a occulté une vrai question posée ci-dessus par l'ami benlabete.
Le noir des textes est-il indépendant du noir des photos (ça serait surprenant, mais on a vu pire). Dans ce cas, peu importe ces histoires d'interlignes et de corps. Il faut faire "au mieux".
Dans le cas contraire, ça veut surtout dire que l'on va conserver une partie de la photogravure (le cyan, le magenta et le jaune) et tenter de repiquer le noir par dessus.
Ca me semble être plutôt assez casse-gueule comme technique. J'aimerai voir l'aspect des images à la fin de l'aventure.
Vous croyez pas ?
 

Niconemo

Modo (toujours vivant !)
Modérateur
Club MacG
26 Juin 2001
6 447
455
Rhône-Alpes
smow a dit:
Ca me semble être plutôt assez casse-gueule comme technique. J'aimerai voir l'aspect des images à la fin de l'aventure.Vous croyez pas ?
Si c'est bien fait ça devrait marcher. mais c'est vrai que ca génère pas mal de prises de risques surtout si c'est pas la même personne qui a fait les deux parties du boulot. En ce qui me concerne, c'est le genre de truc qui me fait doubler mes prix et ajouter un tas de réserves à mes devis.

Sinon, pour l'histoire de l'interlignage un coup en 15 et un coup en 14 dans le même corps, ça va générer 2 gris typo différents. si c'est une maquette épurée, ça va se voir, c'est sur. Surtout si les deux interlignages se retrouvent sur la même double page.
 

theycallmepat

Nouveau membre
4 Janvier 2004
17
0


Posté à l'origine par benlabete:
--------------------------------------------------------------------------------
Tu fait un repicage au noir, mais comment sera imprimé ton doc ? Les quadri sont elles déjà imprimées, ou le noir des images fait il parti de ton texte.

--------------------------------------------------------------------------------


Ohlala, mais j'en sais rien du tout!
Tout ce que je sais c'est que les photos ne doivent pas bouger parce qu'il n'y a que le film noir qui change.
Mais ça, c'est une pratique courante. J'ai fait déjà plein de fois chez différents éditeurs: ils reprennent la maquette d'origine et ne changent que le texte, que ce soit pour des magazines ou des bouquins.
Sauf que jusqu'à présent, je faisais ça chez eux, avec le maquettiste qui regardait par-dessus mon épaule et prenait ce genre de décisions.

Sinon, le dernier message me conforte dans mon idée de garder le même interlignage au moins pour chaque double page, merci.
 

smow

Membre confirmé
20 Septembre 2001
391
2
Rambouillet
theycallmepat a dit:
Tout ce que je sais c'est que les photos ne doivent pas bouger parce qu'il n'y a que le film noir qui change.
Mais ça, c'est une pratique courante. J'ai fait déjà plein de fois chez différents éditeurs: ils reprennent la maquette d'origine et ne changent que le texte, que ce soit pour des magazines ou des bouquins.
Sauf que jusqu'à présent, je faisais ça chez eux, avec le maquettiste qui regardait par-dessus mon épaule et prenait ce genre de décisions.

Sinon, le dernier message me conforte dans mon idée de garder le même interlignage au moins pour chaque double page, merci.
Ca se pratique en effet. Je l'ai fait à plusieurs reprises pour des ouvrages qui doivent être publiés en plusieurs langues. Généralement, nous avons fait deux noir différents : un noir texte et un noir "trame" pour les photos.
Maintenant, si on maîtrise le travail depuis le début et qu'on va jusqu'au bout sur le même matériel, avec les mêmes réglages, ça le fait aussi.
Mais effectivement, faut être très prudent. Si le noir tramé des photos est flashé sur un autre matériel que les trois primaires, bonjour les surprises : points différents, corrections d'angles de trame différents, déformation d'échelle différente, etc.
Pour ce qui est de ton problème d'interlignage, là je comprend pas les décisions que l'on tente de t'imposer. Faire des interlignages variables dans un ouvrage, j'ai jamais vu ça, sauf si ça fait partie de la création.

T'es sure que c'est un éditeur qui te fait bosser ? C'est pas plutôt des marchands soupe…

Allez, bonne journée.
 

benlabete

Membre junior
29 Janvier 2004
27
0
Niconemo a dit:
Conversation de sourds... Bien sur que les photos ne bougeront pas mais le texte si et le texte doit être aligné... enfin bon relisez les posts précédents, je ne vais pas tout résumer


Je pense que la solution en diminuant le corps mais pas l'interligne est la plus faisable (et la moins barbare) de toutes celles proposées, mais l'interlignage devrait paraitre légèrement trop élevé (logique) et donc le gris typo plus clair. Mais c'est un moindre mal.
Je ne vois pas le problème, la grille de base est justement faite pour ce genre d'histoire. Et même si les règles de l'art veulent que tout soit positionné de manière identique, quand il faut s'alligner…
Quand à la méthode utiliser l'interlignage ou la grille quelle est la différence, puis que les 2 changent l'espace entre les lignes. Diminuer le corps me gène plus visuelemnt que changer l'interlignage (tout dépend biensur du rapport corps/inteligne).
Pour le repiquage c'était juste pour savoir…