La panacée contre le piratage ?

Coldfingers

Membre confirmé
26 Octobre 2003
154
1
Je pense ( à tord ?) que les grandes maisons d'éditions de soft ont intérêt au piratage...
Il serait assez facile d'interrompre le piratage des softs.
exemple :
Vendre le soft famillial moins cher contre les conditions suivantes :
Ne pouvoir utiliser ce soft que connecté au Net en adsl l'ouvrir avec un loggin et un pass et sn personalisé.
Le serveur du soft en question pourrait alors contrôler si le soft possède les autorisations : log, pass et l'unique personalisé sn. Le serveur n'admettant sur le net qu'un seul soft fonctionnant avec ces 3 caractéristiques.
Il serait alors quasiment impossible de pirater.
cela pourrait être étendu aux petites entreprises qui payeraient moins cher en échange de ces contraintes...
On peut imaginer aussi que le soft ne puisse fonctionner qu'à la condition d'être connnecté et que le serveur envoie des bouts de code manquants, qu'il modifie une fois par mois le type de bout de code manquant..., Il n'y aurait alors plus de possiblités de pirater à long terme.
Rêve ou cauchemard ?



 

WebOliver

Propre en Horde
Club MacG
31 Janvier 2000
31 518
4 207
Plus là
Coldfingers a dit:
Je pense ( à tord ?) que les grandes maisons d'éditions de soft ont intérêt au piratage...
Il serait assez facile d'interrompre le piratage des softs.
exemple :
Vendre le soft famillial moins cher contre les conditions suivantes :
Ne pouvoir utiliser ce soft que connecté au Net en adsl l'ouvrir avec un loggin et un pass et sn personalisé.
Le serveur du soft en question pourrait alors contrôler si le soft possède les autorisations : log, pass et l'unique personalisé sn. Le serveur n'admettant sur le net qu'un seul soft fonctionnant avec ces 3 caractéristiques.
Il serait alors quasiment impossible de pirater.
cela pourrait être étendu aux petites entreprises qui payeraient moins cher en échange de ces contraintes...
On peut imaginer aussi que le soft ne puisse fonctionner qu'à la condition d'être connnecté et que le serveur envoie des bouts de code manquants, qu'il modifie une fois par mois le type de bout de code manquant..., Il n'y aurait alors plus de possiblités de pirater à long terme.
Rêve ou cauchemard ?
C'est un sujet qui a été souvent abordé sur ce forum, et plus récemment ici.

Ce qui tu préconises est tout bonnement effrayant (tu ironisais?), et je te signale qu'il existe déjà sur quelques logiciels, qui se connectent au Net pour vérifier si le numéro de série est valide, par exemple. Ces logiciels s'appelles des logiciels espions ou spyware et on peut par exemple les détecter avec LittleSnitch. Pour aller plus loin, c'est un peu le gros chantier que Microsoft veut mettre en place avec Palladium/TCPA: un contrôle presque total sur ce qui se passe sur un ordinateur déterminé.

Avec ta solution, comment procèdes-tu si tu possèdes une connection analogique ou pas de connection du tout?... Certains logiciels ne fonctionnent tout simplement pas, comme je l'avais évoqué ici.
 

Coldfingers

Membre confirmé
26 Octobre 2003
154
1
J'ironisais un petit peu. Je connais déjà les soluces spy et le reste, mais le problème est le suivant : les grandes maisons d'éditions de soft ont-elle intérêt au piratage ? Car je pense qu 'avec l'adsl la solution anti pirate est si simple, sinon simplissime.
Or, je suis étonné qu'avec des trucs comme Créative Suite ou Quark X Press 6 que l'on trouve maintenant piraté fastoch, les protections anti pirates n'existent pas. un simple SN de notoriété publique et basta. Donc, (ce problème ne semble pas avoir été très abordé et me paraît TABOU) pourquoi ces grosses usines à gaz qui pèsent des millions d'€ sont-elles si facile à pirater ?
La soluce est simple et radicale, il suffirait pour utiliser le soft de se logger. Déjà beaucoup de soft contrôlent si leur version est la dernière. C....ho, par exemple, interdit d'utiliser ses versions antèrieures.
J'ai aussi remarqué qu'avant la parution officielle de Créative Suite on la trouvait déjà piratée sur le net...
Finalement, on peut se demander si la commercialisation de ces softs ainsi que leur évolution ne reposent pas sur une stratégie perverse qui inclue le piratage.
Il me semble ( à tord?) qu'il y a une grande part de mensonges dans cette affaire.
Pour l'info, ce fil ne vise pas à encourager le piratage, mais à faire le point sur la stratégie antipiratage des grosses boites avec l'évolution de la connection internet.
A vrai dire, je n'attache pas trop d'importance à cela, c'était juste une interrogation que je désirais partager. Vous me direz..., des reflexions comme celles-là il faudrait mieux que tu te les garde et vous auriez raison ! Fil triste du dimanche.... et si le modo le ferme, c'est bon pour moi.
 

molgow

Vétéran
Club MacG
4 Janvier 2002
5 493
612
37
Suisse
www.monts-chevreuils.ch
Bah moi je trouve intéressant ton post. Evidemment ça a déjà été abordé.. mais bon si on lançait uniquement des sujets jamais abordés.. il n'y aurait pas beaucoup de nouveaux sujets sur MacGé.

Quant aux grands fabricants de logiciels, je crois que c'est presque une évidence qu'il utilise le piratage de logiciel comme un fantastique outil de communication (pub, marketing). D'ailleurs en prouve leur systèmes de "protections anti-piratages" qui sont ridicules et toujours pareils à ce qu'il se faisait il y a des années (alors qu'internet n'était pas développé).
 

Coldfingers

Membre confirmé
26 Octobre 2003
154
1
Oui mais, si c'est vrai cela relève de l'amoralité et les petits devs payent les pots cassés d'une pareille ignominie !
 

crapulos

Membre confirmé
14 Juillet 2002
414
0
Je vois deux raisons (il y en a surement d'autres) à l'inneficacité apparente des protections même si elles utilisaient Internet pour cela.

En effet, qu'est ce qui empêche un pirate de faire un patch pour supprimer ce contrôle ?? Ca sera plus difficile surement, mais pas impossible ...

Et puis d'un autre coté, comme par exemple en Asie, "l'intérêt" pour MS à laisser pirater ses logiciels pour que la "concurrence" (open source, ...) ne prenne pas sa place.
Evidemment le discourt officiel est qu'il faut lutter contre le piratage, que c'est un vol etc. on ne peut pas concevoir qu'un éditeur puisse ne rien dire à ce sujet, mais dans les faits, rares sont les logiciels qu'on ne puisse trouver pirater.

Une des rares protection efficace est une faible diffusion d'un logiciel trop spécialisé.

On peut parfaitement imaginer (d'ailleurs c'est ce qui est en train de se passer) une solution hard assistant à la protection des logiciels, les conséquences de ce genre d'action sont encore à découvrir !

Donc double discourt, l'un officiel, l'autre officieux ... comme en politique dirait-on


K
 

WebOliver

Propre en Horde
Club MacG
31 Janvier 2000
31 518
4 207
Plus là
florentdesvosges a dit:
je rappelle qu'une minorité de la population a une connexion permanente au Web (ADSL, ...).
Il serait encore trop tôt pour appliquer cette solution orwellienne ...
En 2006, tout sera prêt pour l'appliquer...
 

Coldfingers

Membre confirmé
26 Octobre 2003
154
1
Je ne crois pas qu'un patch puisse marcher pour la vérification mensuelle par exemple. Je crois que c'est bien la panacée (malheureusement pour certains, heureusement pour d'autres) !!
Ce qui a été connu de l'informatique avec ce zeste de privilège, naïf gentleman cambrioleur, va-t-il se terminer ? A moins que comme il a été souligné et approuvé le piratage ne soit indirectement une source de com, donc de revenu. Ce qui demontrerait qu'aussi bien l'informatique que le net et la liaison des deux ne sont pas et ne seront jamais chimiquement purs. Personnellement cela me va, car l'idée d'un monde sécuritaire 100% me fait froid dans le dos. Entre la jungle et le bruit des bottes, il y a assez l'espace pour respirer.
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 487
4 284
58
St Germain en Laye - FRANCE
Une solution envisagée par des boites telle que Microsoft, consiste à ne plus diffuser les logiciels, mais uniquement des "clients web légers".

Dans la pratique, on n'aurait plus Word sur son micro, mais une version "wordisée" d'Internet Explorer... On tape son texte, les données son envoyées à Redmond pour être traitée par le logiciel (qui reste chez Microsoft) et celui-ci renvoie une visualisation du texte mis en forme, que l'on n'a plus qu'à imprimer ou sauvegarder en pdf (si on veut garder la mise en forme) ou au format "DATA" (format propriétaire bien sûr) pour pouvoir le retravailler ultérieurement.

Bref nos micros ne sont plus que des terminaux de saisie qui ne savent plus rien faire lorsqu'on les déconnecte du serveur Microsoft.

Ca vous fait pas peur vous?

J'oubliais... le fonctionnement de ce système suppose bien entendu de verser une redevance annuelle (ou éventuellement un paiement à l'acte pour utiliser certains softs de façon ponctuelle)
 

WebOliver

Propre en Horde
Club MacG
31 Janvier 2000
31 518
4 207
Plus là
r e m y a dit:
(...) Ca vous fait pas peur vous?

J'oubliais... le fonctionnement de ce système suppose bien entendu de verser une redevance annuelle (ou éventuellement un paiement à l'acte pour utiliser certains softs de façon ponctuelle)
Oui ça fait peur... Mais techniquement je vois pas comment c'est gérable... Microsoft ayant 95% du marché... Imaginez les serveurs qu'il faudrait pour stocker toutes ces données: Word, Excel, PowerPoint, etc. J'en passe... Et, je ne parle pas des bugs, des virus...
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 487
4 284
58
St Germain en Laye - FRANCE
Il faut savoir aussi que les défenseurs de cette "évolution" ont plein d'arguments pour défendre cela
- suppression du piratage avec baisse des tarifs en conséquence
- simplicité de diffusion des logiciels (plus besoin de dupliquer des CD, de passer par des canaux de distribution, des magasins...). On choisit sur une page Web le soft dont on à besoin
- on est assuré d'utiliser en permanence une version à jour du logiciel (la mise à jour se faisant de façon centralisée...)

Ils n'ont pas tout à fait tord... mais moi ça me foutrait quand même les boules d'en arriver là
 

Juste en passant

Membre d’élite
Club MacG
10 Septembre 2002
1 719
468
r e m y a dit:
Ils n'ont pas tout à fait tord...
C'est tout de même un peu "tordu"


Mais le tort ne tuant pas ....
 

Fulvio

Membre d’élite
Club MacG
28 Novembre 2002
2 728
189
41
Somewhere in Nord-Isère
r e m y a dit:
Une solution envisagée par des boites telle que Microsoft, consiste à ne plus diffuser les logiciels, mais uniquement des "clients web légers".

Dans la pratique, on n'aurait plus Word sur son micro, mais une version "wordisée" d'Internet Explorer... On tape son texte, les données son envoyées à Redmond pour être traitée par le logiciel (qui reste chez Microsoft) et celui-ci renvoie une visualisation du texte mis en forme, que l'on n'a plus qu'à imprimer ou sauvegarder en pdf (si on veut garder la mise en forme) ou au format "DATA" (format propriétaire bien sûr) pour pouvoir le retravailler ultérieurement.

Bref nos micros ne sont plus que des terminaux de saisie qui ne savent plus rien faire lorsqu'on les déconnecte du serveur Microsoft.

Ca vous fait pas peur vous?

J'oubliais... le fonctionnement de ce système suppose bien entendu de verser une redevance annuelle (ou éventuellement un paiement à l'acte pour utiliser certains softs de façon ponctuelle)
C'en est presque drôle... Il y a 5-6 ans, alors que Java entamait sa carrière de langage du net, certains prédisait une arrivée rapide d'appli sur ce principe. Et Bill Gates de se fendre d'un éditorial expliquant l'impossibilité d'un tel fonctionnement, arguant que l'imposer équivaudrait à changer le moteur d'un avion en plein vol

(Notons qu'à l'époque, je me souviens pas avoir entendu grand monde s'inquiéter de la menace au droit à la vie privée d'un tel système... mais je devais dormir)

Il est aussi curieux que l'avenir de la micro-informatique s'annonce comme un retour au passé : le PC de demain sera donc un terminal, ce truc obsolète qu'il avait supplanté. ("supplanté "en un seul mot, hein
)
 

Balooners

Membre d’élite
Club MacG
31 Janvier 2003
3 623
439
38
Grenoble
www.harold-estassy.com
Esperons qu'Apple n'en arrive jamais là car moi je quitte definitivement l'informatique, et je reviens au papier et au stylo
en tout cas, Billou ne m'aura jamais... je ne suis pas près avec tout ça à passer au PC.
si Palladium tient ses promesses ce sera la fin d'un monde quasi-libre. Mais normalement, Steve voit les choses autrement, et prions que les gens se rendent compte de ce qu'il leur attend et switch au plus vite possible
.
Mais je ne m'en fais pas encore trop, quant un puissant virus attaquera leur mega serveur de plusieurs centaine d'exaoctet, là nous rigolerons tous et les autres pleureront...
 

Coldfingers

Membre confirmé
26 Octobre 2003
154
1
Cette vision néo-orwellienne du monde internet ou Kaf(Cayenne) ne marchera pas car personne ne pourra empêcher alors les petits devs de prendre leur revanche... La revanche des frustrés -une bonne vieille bd non ? - pourrait être sympatique!) en offrant des services plus libres. Il n'y a pas assez de chaînes sur internet pour nous enchaîner tous. Et même tout l'argent de matrixBilliou n'y suffira pas !
La porte a été ouverte et à moins d'un aérolithe de plusieurs kilomètres de diam, rien ni personne ne la refermera, si ce n'est la désuétude.
 

Finn_Atlas

Vénérable sage
Club MacG
11 Décembre 2002
12 117
771
DTC Marketing
molgow a dit:
Evidemment ça a déjà été abordé.. mais bon si on lançait uniquement des sujets jamais abordés.. il n'y aurait pas beaucoup de nouveaux sujets sur MacGé.
Molgow ? Tu t'es relu quand t'as bu ?
 

JPTK

Cas clinique
Club MacG
19 Septembre 2002
21 802
2 882
43
Grenoble/Le Creusot
jamrek.com


CA me fait penser à Donald Rumfsfeld, je cite :

Nous savons aussi qu'il y a des choses inconnues; ce qui revient à dire que nous savons qu'il y a certaines choses dont nous ne savons rien. Mais il existe aussi des nouvelles inexistantes que nous ne connaissons pas - ce sont celles dont nous ignorons si nous les connaissons."