Ce forum est en partie financé par l’affichage de publicités. Merci de désactiver votre bloqueur de publicités pour nous permettre de continuer à fournir ce service.

La peur

Discussion dans 'La Terrasse' créé par Anonyme, 6 Août 2003.

Statut du sujet:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Modérateurs: aCLR
  1. Anonyme

    Anonyme Invité

    « N’ayez pas peur […] »
    Luc, II, 10.

    I

    L’occident est un mensonge. Le monde dans lequel nous vivons a bâti ses fondations sur les ruines de la plus épouvantable tragédie de l’histoire : l’extermination systématique et à grande échelle d’hommes par d’autres hommes. Il est sans doute très significatif aux yeux du peuple juif, qui est le peuple élu des Écritures, que ce soient les membres de sa communauté qui ont été les plus terriblement atteints par cette horreur massive. Il n’en reste pas moins que si un autre groupe humain avait été ainsi touché (1), la portée symbolique (et religieuse) du génocide aurait peut-être été moindre, mais le sentiment d’épouvante aurait été le même. Un tel drame ne peut inspirer qu’une horreur profonde, et l’on reste interdit, aujourd’hui encore, en revoyant les témoignages bouleversants des rescapés de l’Holocauste.
    Cette horreur profonde des actes qui ont été commis pendant cette guerre a été déterminante dans la reconstruction de nos sociétés européennes et du monde occidental lui-même. Elle conditionne, dans une certaine mesure, certaines des alliances d’aujourd’hui. L’Europe elle-même n’a-t-elle pas été créée par ses pères fondateurs comme un rempart à la folie du monde ? Comme au temps de la première après-guerre, on comprit aussitôt qu’il fallait à tout prix qu’une pareille tragédie ne puisse se reproduire. Mais là encore, nous n’avons pas payé le prix.

    Beaucoup considèrent encore de nos jours que la Shoa est le fruit d’une folie monstrueuse. Je ne peux pas leur en vouloir : crier au fou est un moyen bien dérisoire se détacher de l’horreur, mais c’est un moyen. Pour autant, c’est presque une insulte ajoutée aux souffrances des disparus. Les hommes qui ont commis les gestes de la barbarie n’étaient pas fous. Le plan était là, soigneusement ficelé dans ses moindres détails : on a bâti des usines de mort comme on aurait fait de manufactures de porcelaine ou de fabriques de canons. Tout était prévu, tout était écrit. Et ce fut une industrie sinistrement prospère… Prétendre que ceux qui ont pensé cette extermination étaient fous, c’est presque les excuser de leurs crimes. Et cela est proprement intolérable.
    Pourtant, quand on eut pris conscience de l’ampleur de la tragédie, il apparut clairement qu’il serait plus intolérable encore pour chacun d’accepter cette évidence : ceux qui ont tué sont pareils à nous-mêmes, ils sont comme nous, ils sont nous. Nous portons en nous-mêmes les germes du terrible, de la violence et de la haine. Nous portons à la fois, car c’est là notre condition, la mort et la lumière.

    Les sociétés sont semblables aux individus qui les composent. Étant entendu qu’il est plus aisé de dissimuler nos peurs que de les gérer, nous avons rapidement glissé sous l’épaisse moquette démocratique les cendres et les ruines de l’ancien monde, et l’occasion qui nous était donné d’affronter notre part d’ombre afin, qui sait ?, d’en triompher. C’est ainsi que le mensonge commence, par omission, par lassitude après tant de souffrances et de privations, par le médiocre espoir qu’au fond tout ira bien et l’idée délirante que ce qui ne se voit pas n’existe pas… C’est ainsi qu’on s’offre une bonne conscience au rabais et qu’on peut vivre. C’est ainsi qu’on est humain.

    Nous avons donc vécu ces soixante dernières années dans le rêve illusoire d’avoir enfin bâti un modèle de société qui nous protège de nous-mêmes. Nous avons cru longtemps, malgré bien des vicissitudes, que nos peurs ne nous sauteraient plus à la gueule, que c’en était fini du « temps du sang et de la haine », que l’avenir serait enfin pour nous clément et pacifique, à Göttingen ou à Paris. Malgré la guerre froide, malgré les décolonisations sanglantes, malgré « les petites guerres » si pittoresques de l’Afrique et les coups d’État qui n’existent qu’entre 20 h et 20 h 30 à la télé, nous avons continué de croire, avec acharnement, que nous serions désormais épargnés par les grands désastres et les grandes douleurs.
    Puis, il y eut Saint-Michel, l’avion d’Alger et, dans le beau ciel clair d’un matin de septembre, des tours tombées et du silence. Et les ruines, et la cendre. Et la peur.

    II

    Une des conséquence naturelle de la peur est le repli sur soi. Ce mouvement donne naissance à toutes sortes de communautés, le plus souvent bien innocentes, mais méfiantes les unes des autres. Ce forum illustre, à sa manière, un exemple de ces communautés : on s’y retrouve « entre soi », c’est-à-dire entre personnes ayant un intérêt commun, et qui se valorisent les unes les autres (et valorisent ainsi le groupe) en se comparant favorablement à d’autres communautés existantes (le mac c’est mieux que les pécés, les Pink Floyds c’est mieux que Patricia Kaas, le kamasoutra c’est mieux que La Critique de la raison pure, etc.)
    L’appartenance à un tel groupe est, d’ordinaire, un facteur apaisant pour celui qui y participe. Rien n’est pire que de se retrouver seul face à soi-même, et c’est pourquoi même les plus farouches anti-sociaux se retrouvent au sein de sociétés secrètes… L’aspect le plus négatif du communautarisme est qu’il entretient une peur plus ou moins latente de tout ce qui n’appartient pas au groupe. En outre, quitter le groupe ou l’ouvrir à d’autres communautés est le plus souvent ressenti comme une trahison par les autres membres. Mais, là encore, tout dépend de la communauté en question : je ne crois pas que s’affranchir de ce forum puisse être ressenti comme une trahison par quiconque… Il n’en va pas de même lorsqu’il s’agit de groupes humains.

    Dans son thread intitulé « J’aime les gens… mais pas tous !!!! », thebig a bien décrit le mécanisme de la haine. Confronté à des individus très différents de lui, par leur comportement, par leur attitude, il prend peur, et sa peur se transforme aussitôt en une haine délirante qui lui fait commettre quelques écarts de langage et bien des erreurs de jugements. Mais quel jugement peut-il y avoir dans un esprit inquiet ? Comment contrôler l’intensité de cette haine quand elle s’attache à des détails tels que la démarche de l’autre, ses vêtements, son apparence ?.. (2)

    III

    Car la question est au fond toute simple : de quoi avons-nous peur ? De ce qui nous met en danger, physique ou moral. De ce qui nous expose ou nous engage. De ce qui est différend de nous et, plus précisément, de tout ce que nous ne comprenons pas, tant au niveau intellectuel que par simple analogie avec ce que nous sommes. Le problème vient donc de nous et non du monde. Mais ce que nous sommes, puisque c’est de cela dont il est question, le savons-nous vraiment ? Acceptons-nous notre propre haine, notre propre violence, notre colère, notre arrogance, notre noirceur ? Avons-nous conscience de notre différence dans un monde où tout a été mis en œuvre pour que nous soyons si semblables les uns aux autres, pour que nous n’ayons plus à nous craindre à défaut de pouvoir nous aimer ?

    Quand vient le matin, après le sommeil lourd et sans rêve, j’ai froid. Tous les matins, je sens la peur glacée dans mes veines, courir le long de mes bras, dans ma poitrine et sur mon cœur. Oh oui, je sais bien ce que c’est qu’avoir peur… Peur de la solitude et, loin d’elle, peur du regard de l’autre, de sa malveillance supposée ou, pire, de son indifférence. Mon mensonge, celui qui dit que je tout pareil aux autres, m’effraie. Je sais au fond de moi que je ne suis pas comme eux, et cette pensée me terrorise. Je sais que, ni meilleur ni pire, je suis pourtant bien différend. Bien différend de celui que j’aime et dont je ne sais pas s’il m’aimera au moins un peu ; bien différend de celui que je hais et dont j’ignore encore qu’il est semblable à moi.

    Je voudrais ne plus avoir peur. Je voudrais ne plus avoir froid.



    (1) Je n’oublie pas que les Tziganes, les homosexuels notamment ont été exterminés de la même manière.
    (2) Ne vois-tu pas, Jean-Luc, comme en les haïssant tu deviens leur semblable ? Comme en cédant à la peur, tu deviens tout ce que tu hais ?
     
  2. Anonyme

    Anonyme Invité

    Y a pas l'air de faire chaud à Ortez [​IMG] [​IMG] [​IMG]

    Bon, je me casse du bar définitivement [​IMG]
    La vie du dehors c'est tellement mieux [​IMG]

    Ciao ciao !
     
  3. krystof

    krystof Vétéran
    Club MacG

    Inscrit:
    2 Octobre 2002
    Messages:
    9 415
    J'aime reçus:
    505
    Nous avons tous peur, effectivement. En tout cas, moi (nous parlons souvent de nous-mêmes) j'ai peur. Peur d'être incompris, d'être seul, des autres, de ne pas réussir, d'être différent,, de faire des fautes d'orthographe dans un post....

    Cette peur est quotidienne, elle nous ronge chaque jour à petit feu. La solitude, la détresse d'être incompris est certainement une des raisons pour laquelle nous nous retrouvons tous ici. On ne se voit pas, on ne se connait pas, on montre notre côté le plus viril et le plus gai. Tout va pour le mieux dans la meilleure des communautés Mac.

    En fait, j'ai l'impression qu'en chacun de nous, nous sommes bien loin de tout ça. Je souffre au quotidien, j'ai peur au quotidien, de ne pas être entendu. Combien de fois vous est-il arrivé de vouloir parler de vous, ne serais-ce que 2 minutes, et de voir votre interlocuteur surenchérir sur un sujet autre, qui n'appartient qu'à lui. Vous vouliez parler de vous, de votre soucis personnel, et vous voilà embarqué dans une conversation dont vous n'avez fichtrement rien à foutre, mais dont, par politesse, vous allez faire semblant d'écouter et de vous y intéresser. Ça arrive tous les jours, et ça meublera notre quotidien toute notre vie. C'est la loi de la vie en communauté, et c'est la cause qui fait que, finalement, on se sent bien quand on est seul. Au moins, sur le forum, je laisserai une trace écrite, et quand bien même les réponses ne seront pas celles que j'attends, j'aurais toujours un Doc ou un Thebig pour m'apporter cette minute d'attention qui me manque tant.

    J'ai, aujourd'hui, et demain aussi, peur de ne pas avoir assez de cette minute d'attention.

    Quoi ? Ça n'a rien à voir avec le sujet ? Je m'en tape, j'avais envie d'écrire.

    P.S. Putain, Doc, qu'est-ce qu'ils sont bien tes threads.
     
  4. Fulvio

    Fulvio Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    28 Novembre 2002
    Messages:
    2 728
    J'aime reçus:
    189
    En ce moment, j'ai surtout peur d'écrire ma lettre au trésor public pour leur dire que, non content de ne pas avoir envoyer les justificatifs de mes frais réèls, je me suis aperçu après coup que je n'y avais pas droit [​IMG]

    J'ai peur de paraître égoïste en vous faisant part de cette misère de pingre...

    Je n'ai pas peur de prendre une araignée dans ma main (enfin, si elle est pas trop grosse [​IMG]), mais j'ose pas le faire avec les serpents... J'aurais pu sauver cette petite couleuvre des canines de mon chat, pourtant...
    je n'ai plus peur de passer pour fantasque, distrait et un peu maladroit dans mes rapports humains. J'ai peut-être pas si peur que ça des filles qui m'attirent, mais j'ai peur des réactions de mon entourage.

    Par contre... j'ai peur que ma mère ne se rende pas compte comme elle est odieuse avec ma soeur... J'ai peur de laisser pourrir cette situation.

    (c'est dingue, j'ai pas peur de vous faire part de tout ça !)
     
  5. legritch

    legritch Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    23 Août 2001
    Messages:
    1 047
    J'aime reçus:
    86
    La peur, et ses phobies en résultant font partie, hélas, de notre condition d'être humain. Si la xénophobie, l'homophobie conduisent souvent à des comportements particulièrement gerbatifs, il en est un qui me révulse complètement : celui de la personne qui va créer, attiser et entrenir cette peur à des fins d'ambitions personnelles.

    Suivez mon regard... [​IMG]

     
  6. macelene

    macelene Vétéran
    Club MacG

    Inscrit:
    11 Février 2003
    Messages:
    6 719
    J'aime reçus:
    1 831
    alors voilà, ne laisse pas pourrir cette situation, ta soeur ne doit pas souffrir à cause de sa maman, bien que je ne sache pas de quoi il s'agit .
    Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me ragerdes pas.
    tu dis bien que tu n'as pas peur de nous en parler, alors parles en avec ta möman. [​IMG]
    Et aussi parle avec ta soeur, elle a sans doute peur aussi.
    [​IMG]
     
  7. Amok

    Amok Modérateur
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    28 Mai 2000
    Messages:
    14 408
    J'aime reçus:
    3 244
    La peur a une odeur de carnaval cru
    Que des allemands rasés contemplent des terrasses
    Ils laissent louvoyer ce serpent de la crasse
    Son poignard de bronze contre sa cuisse nue

    Alors l'enfant métis le plus pauvre qui danse
    Ouvre ses yeux dorés et mesure la distance
    Qui sépare le balcon du serpent pailleté
    Les masques grimaçants des têtes pommadées

    La peur porte le temps vissé à son poignet
    Ce batteur d'acier discret comme un indic
    Te ramène au bercail quand parfois tu la quittes
    Pour affronter la mort qui est sa sœur de lait

    La peur a un visa ancré sur le futur
    Elle s'insinue en toi comme de la poudre pure
    Elle perce tes poumons d'une lame de fer
    Et épaissit le sang qui bat dans tes artères

    Elle rive au quotidien des milliers d'albatros
    Aux ailes de poulet gavé de poudre d'os
    Aux gestes étriqués aux cerveaux-estomacs
    Qui trottinent sur le bitume de l'au-delà

    L'avenir est un chien crevé sous un meuble
    Sentir qu'c'est pas tout noir, qu'c'est pas tout blanc
    Se dire qu'y a pas qu'les bons et les méchants
    Savoir qu'c'est pas tout blanc qu'c'est pas tout noir

    La peur tire tes volets vers les huit heures du soir
    Et renforce tes gonds et ferme tes couloirs
    Dans le silence humide où la télé allume
    Son œil unique aux reflets bleutés dans la brume

    Elle te ferme la gueule quand on te remercie
    Pour service rendu Travail Famille Patrie
    Elle te glace le ventre quand on te licencie
    Et que tu restes nu Chômage Cellule Parti

    La peur gaine de cuir et s'écrit " no future "
    Mais vend ses barbelés au mètre sur mesure
    Tu ne dis pas " Je t'aime " quand elle te déshabille
    Tu la baises quand même juste derrière la grille

    Elle réduit au confort tes désirs d'aventure
    Et taxe tes envies de passion et d'air pur
    C'est l'indice d'écoute branché sur le cerveau
    C'est 1933 : en place pour le show

    L'avenir est un chien crevé sous un meuble
    Sentir qu'c'est pas tout noir, qu'c'est pas tout blanc
    Se dire qu'y a pas qu'les bons et les méchants
    Savoir qu'c'est pas tout blanc qu'c'est pas tout noir

    La peur
    La peur c'est le corbeau penché sur le devoir
    C'est du papier monnaie contre du désespoir
    C'est de la dérision face à la misère noire
    C'est depuis le début le chantage du Pouvoir.


    Lavilliers.
     
  8. GlobalCut

    GlobalCut Cas clinique
    Club MacG

    Inscrit:
    30 Septembre 2002
    Messages:
    30 839
    J'aime reçus:
    1 736
    Même pas peur [​IMG]
     
  9. barbarella

    barbarella Vénérable sage
    Club MacG

    Inscrit:
    19 Octobre 2001
    Messages:
    11 509
    J'aime reçus:
    52
    <FORM METHOD=POST ACTION="http://forums.macg.co/ubbthreads/dopoll.php"><INPUT TYPE=HIDDEN NAME="pollname" VALUE="1060190516barbarella">


    Au fait, de quoi avez vous le plus peur ?
    <input type="radio" name="option" value="1" />de la nuit
    <input type="radio" name="option" value="2" />avoir faim
    <input type="radio" name="option" value="3" />être aimé
    <input type="radio" name="option" value="4" />perdre " Et avec Google "
    <input type="radio" name="option" value="5" />Etre seul
    <input type="radio" name="option" value="6" />Ne pas comprendre
    <input type="radio" name="option" value="7" />De l'indifférence
    <input type="radio" name="option" value="8" />Perdre un être cher
    <input type="radio" name="option" value="9" />Manquer d'argent
    <input type="radio" name="option" value="10" />Ne pas respecter mes engagements
    <input type="radio" name="option" value="11" />De répondre à ce sondage
    <input type="radio" name="option" value="12" />Autre, préciser
    <input type="radio" name="option" value="13" />Je n'ai peur de rien ma vie est un paradis
    <INPUT TYPE=Submit NAME=Submit VALUE="Valider le vote" class="buttons"></form>
     
  10. bebert

    bebert Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    9 Novembre 2000
    Messages:
    4 990
    J'aime reçus:
    332
    Analyse intérressante mais j'ai noté une faute grossière : différend est différent de différent ! [​IMG] [​IMG]
     
  11. Anonyme

    Anonyme Invité

  12. bebert

    bebert Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    9 Novembre 2000
    Messages:
    4 990
    J'aime reçus:
    332
    de mourir.
     
  13. jpmiss

    jpmiss Cas clinique
    Club MacG

    Inscrit:
    9 Janvier 2002
    Messages:
    21 688
    J'aime reçus:
    5 731
    A voté: autre (de Hulk) [​IMG] [​IMG]
     
  14. krystof

    krystof Vétéran
    Club MacG

    Inscrit:
    2 Octobre 2002
    Messages:
    9 415
    J'aime reçus:
    505
    J'ai peur des mouches, comment je fais. [​IMG] [​IMG]
     
  15. Anonyme

    Anonyme Invité

    Bois un coup, tu sentiras plus rien [​IMG] [​IMG] [​IMG] [​IMG] [​IMG]
     
  16. krystof

    krystof Vétéran
    Club MacG

    Inscrit:
    2 Octobre 2002
    Messages:
    9 415
    J'aime reçus:
    505
    Pas une mauvaise idée ça. Ceci dit, pas besoin de boire un coup avec certain, on ne sent jamais rien. [​IMG] [​IMG] [​IMG]
     
  17. Anonyme

    Anonyme Invité

    pas de ça ici [​IMG]
    pas de noms ça pourrait faire de la peine [​IMG]
    tu te rends compte, si aricosec savait lire [​IMG] [​IMG] [​IMG] [​IMG] [​IMG] [​IMG]
     
  18. Amok

    Amok Modérateur
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    28 Mai 2000
    Messages:
    14 408
    J'aime reçus:
    3 244
    Une douche tous les jours, minimum...
     
  19. Anonyme

    Anonyme Invité

    euh... [​IMG]
    sois gentil [​IMG]
    triple le traitement [​IMG]
    et n'oublies pas de renouveler l'ordonnance [​IMG] [​IMG] [​IMG] [​IMG] [​IMG]
     
  20. Amok

    Amok Modérateur
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    28 Mai 2000
    Messages:
    14 408
    J'aime reçus:
    3 244
    Bah voilà, allez rendre service...
     
Modérateurs: aCLR
Statut du sujet:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
Chargement...