Le thread post-mortem [v.2]

Statut
Ce sujet est fermé.

TimeCapsule

Membre expert
Club MacG
24 Octobre 2009
8 745
4 668
Algérie: l'ancien président Abdelaziz Bouteflika est mort

abdelaziz.jpg
 

Madalvée

Membre un peu pommé
Club MacG
26 Décembre 2009
3 615
698
44
Besançon (25)
En tous cas ça a de l'importance pour la France : alerte push de France Info à 1h22, ça m'a réveillé, du jamais vu en politique internationale, à moins qu'ils aient fait une erreur.
 

ScapO

Membre actif
30 Septembre 2014
465
470

boninmi

Membre expert
Club MacG
4 Avril 2008
4 809
2 517
Ardèche

Toum'aï

Membre calcifié, papa de capitaine Gribouille
Modérateur
Club MacG
16 Décembre 2010
4 812
4 273
MarWest
Par Sonia Devillers, France Inter :


Françoise Bernard est morte hier à l’âge de 100 ans. Elle était l’auteur des « Recettes faciles », bible de la cuisine familiale.

Françoise Bernard en octobre 2008 lors de la présentation de son livre : Cuisine : 1000 recettes
Françoise Bernard en octobre 2008 lors de la présentation de son livre : "Cuisine : 1000 recettes" © AFP / STEPHANE DE SAKUTIN

Elle était plus qu’une inratable blanquette de veau, plus qu’un best-seller dont les carreaux rouges et blancs ont jauni les étagères des cuisines de nos mères. Françoise Bernard incarne l’avènement du marketing et de la communication moderne, l’avènement des médias de masse à l’acmé des 30 glorieuses.

Françoise Bernard n’a jamais existé​

C’est une créature façonnée par un département de publicité au sein d’une firme de l’industrie agroalimentaire, Unilever, propriétaire de la marque Astra.​



Au début des années 1950, à chaque réclame pour la margarine est associée une recette de cuisine, rédigée par les communicants de la maison, mais signé d’un pseudonyme : Françoise Bernard, association des deux prénoms les plus donnés à l’époque.

Rapidement, il faut donner à cette cuisinière imaginaire un visage.

On choisit celui d’Andrée Jonquoy, secrétaire de direction chez Unilever. Le succès est tel qu’elle finira par racheter ce nom né de la publicité.

En attendant, voici Françoise Bernard qui répond à des milliers de courriers de femmes, qui, entourée de chefs et d’assistantes, élabore de nouvelles recettes et surtout, s’entraîne jusqu’à les exécuter à la perfection.

Il faut les dire avec le sourire sur les ondes de Radio Luxembourg, puis les tourner pour la télévision sous la férule du jeune Jacques Martin. Françoise Bernard, la pionnière, devient l’égérie des ménagères qui entrent dans la vie active.

Simplicité, décontraction, gourmandise…​


Le crédo de Françoise Bernard résonne avec les aspirations de la consommatrice moderne. Seb, ferblantier français, inventeur de la cocotte-minute, le comprend et conclut un accord avec Unilever pour obtenir de Françoise Bernard, le livre de recettes qui accompagne chaque autocuiseur vendu.

On estime le bouquin distribué à plus de 10 millions d’exemplaires sur lesquels elle ne touche pas de droits. Elle n’entre pas moins dans la vie des Françaises. Françoise Bernard, une époque.
 
  • J’aime
Réactions: Human-Fly et Berthold
Statut
Ce sujet est fermé.