lefigaro.fr parle du Mac Mini

lilimac54

Membre actif
13 Août 2004
506
38
47
Craincourt
INFORMATIQUE
Une révolution de taille
Prenant le contre-pied de sa politique élitiste, Apple sort le Mac Mini : proposé à partir de 499 euros, ce nouvel ordinateur de bureau à la taille lilliputienne ouvre le monde du Macintosh au grand public.

par François Delétraz, Martine Moreau et Pascal Grandmaison
[26 février 2005]


DR.*






La réputation d'Apple en matière d'ordinateur haut de gamme n'est plus à faire. Bénéficiant d'un design soigné et d'une prise en main aisée, les Mac séduisent les graphistes, les maquettistes et, d'une manière générale, une frange d'utilisateurs exigeants quant à l'intégration de l'informatique dans l'environnement. En 1998, Apple marque un grand coup en sortant l'iMac, bel objet coloré intégrant unité centrale et écran dans un même corps. Le succès est au rendez-vous. Pourtant, le prix de ces machines représente encore un frein face à l'hégémonie du monde PC sur le marché grand public. Après avoir totalisé 40% du parc informatique au début des années 90, Apple stagne aujourd'hui en-dessous des 5%, en assurant néanmoins de belles marges sur ses produits.


Le Mac Mini vise à pallier cette lacune en proposant un produit d'entrée de gamme, livré nu, sans écran ni clavier ou souris, mais intégrant le système d'exploitation Mac OS X, ainsi qu'une suite logicielle complète. En introduisant le produit le moins cher de son histoire, Apple espère certainement tirer profit de sa réussite récente dans le domaine des baladeurs MP3 (iPod). Ecoulé à 6 millions d'exemplaires dans le monde, l'iPod séduit de nombreux utilisateurs qui pourraient ainsi glisser, en douceur, du monde du PC vers celui du Mac.


A peine plus gros qu'un dictionnaire de poche, le Mac Mini surprend d'emblée. Son alimentation extérieure autorise un poids de 1,3 kg pour une taille de 16 x 16 x 5 cm. Avec un pourtour en aluminium brossé, coiffé d'une plaque supérieure blanche laquée, il évoque sans détour l'iPod et sa simplicité. En premier lieu, il convient de lui connecter un écran, un clavier USB et une souris USB. La migration depuis un vieil ordinateur de type PC s'avère d'autant plus aisée que les périphériques PC s'adaptent sans souci. La souris à deux boutons est parfaitement gérée par Mac OS. Quant au clavier, mieux vaut choisir un modèle Apple pour profiter des caractères étendus. La machine embarque un processeur G4 de 1,25 GHz ou 1,42 GHz selon le modèle, un disque dur de 40 Go ou 80 Go, 256 Mo de mémoire vive, un lecteur DVD et CD, une carte graphique ATI Radeon 9200 avec 32 Mo de mémoire, un haut-parleur avec sortie casque, une sortie vidéo DVI ou VGA, un port Firewire 400, deux ports USB2, un port ethernet et une sortie modem 56 k... Des cartes optionnelles Airport ou Bluetooth pour des connexions sans fil (internet, clavier ou souris) sont également disponibles. Enfin, un graveur de DVD additionnel permet de tirer parti du logiciel de gravure iDVD, pourtant fourni gracieusement à l'achat.


Une offre logicielle impressionnante
Apple annonce une nuisance sonore réduite à 22 dB. En effet, on reste étonné devant le silence absolu qui règne dans la pièce. Sans se révéler un monstre de puissance, la machine s'avère tout à fait suffisante pour profiter des applications courantes, dans le cadre d'un usage familial. Toutefois, il faut absolument veiller à disposer de 512 Mo de mémoire vive. Un minimum pour exploiter les applications gourmandes et travailler en multi-tâches. On regrettera également la faiblesse relative de la carte graphique, inadaptée aux jeux récents. Le Mac Mini ne disposant pas de vis, il est délicat de tenter de l'ouvrir. Dès lors, il est conseillé de le configurer à la commande.


Apple a réalisé un bel effort en offrant une collection complète de logiciels préinstallés. Le système d'exploitation Mac OS X, extrêmement convivial et simple d'utilisation, même pour les novices, est accompagné de la suite bureautique AppleWorks 6 et de la suite multimédia iLife version 2005 : iPhoto, iTunes, iMovies, iDVD apportent à l'utilisateur toute latitude pour retoucher des photos, télécharger de la musique sur le site d'Apple, réaliser le montage des vidéos de ses vacances, créer ses propres DVD ou composer de la musique avec le logiciel GarageBand. Un assortiment d'outils qui ne possède aucun équivalent dans le monde PC. L'acquisition séparée de tels logiciels gonflerait la facture de quelques centaines d'euros.


Avec le Mac Mini, Apple frappe à la porte du grand public et du monde PC. Il pourrait également séduire les aficionados du Mac qui désirent une seconde machine à moindre coût et les professionnels n'ayant pas besoin d'une puissance de calcul importante (bureautique). Même avec des limitations inhérentes à sa conception et une évolutivité quasi nulle, la dernière machine d'Apple s'avère très compétitive. Sa simplicité d'utilisation la place sur un segment différent de l'ordinateur traditionnel. On peut la concevoir comme un lecteur DVD capable de les graver, un iPod apte à créer de la musique, un visualiseur de photos habile pour les retouches ou une boîte mail... Une sorte de couteau suisse de l'informatique.
:D :up:
 
  • J’aime
Réactions: naas

naas

Membre vénérable
Club MacG
29 Octobre 2003
21 781
1 643
14
D'ici
info.cern.ch
Ce n'est parce qu'un article est en faveur d'une machine que le journaliste est acquis à la cause d'apple, il est aussi possible que le mac mini soit une bonne machine non ? :nailbiting:

moi je le trouve bien cet article :love: ;)
 

alargeau

Membre actif
17 Janvier 2005
591
36
40
Cet article me rappelle étrangement l'article de SVM Mac sur Mac Mini... en tout cas, beaucoup de personnes vont lire ça et c'est très bien.
C'est aussi très bien pour Apple qui n'a toujours pas fait de pub alors que toute la presse en parle !!