Moniteur d'activité kézako, quézaco ?

qsdfg

Membre émérite
20 Octobre 2006
727
29
J'ai un mac mini PPC avec 512 Mo de RAM (disque de 40 Go dont 6,5 Go de disponibles), que j'ai changé à la place des 256 Mo d'origine :( et le résultat a été fabuleux :up:, l'impression d'avoir un autre mac, alors j'ai changé pour mettre le maximum soit une barrette de 1 Go (même modèle, même marque, PC 3200 400 Mz ddr), mais rien ne va plus, la roue multicolore tourne, tourne, ...:(:eek: (elle avait commencé avant, avec la barrette de 512 Mo)J'ai donc fais un test matériel grace au DVD Apple livré avec le mac >> RAS, je l'ai démontée et renvoyée en SAV mais je crains le pire, qu'on me la renvoie avec RAS, bien que l'on me dise que les tests soient plus poussés que ceux fait avec le DVD.

J'ai donc pensé a utiliser le moniteur d'activité, et un grand nombres d'informations sont pour moi comme du Chinois. (tout ce qui suit est donc avec la barrette de 512 Mo)

1 - En colonne (personnalisable via présentation) il y a :

*Mémoire réelle (RAM je pense)
*Mémoire virtuelle (espace disque utilisé en complément)
*Nbre fils = kézako ? (record kernel_task avec 43)
*Nbre ports = kézako ? (record NeoOffice de Nbre ports de 538 ???)
*mémoire privée = kézako ? (record Firefox à 74 Mo, suivit de près par NeoOffice)
*mémoire partagée = kézako ? (record NeoOffice 56 Mo)

-L'activité du processeur me semble normale (Firefox varie jusqu'à 35 % du processeur, Folding@Home avec FahCore_78.exe varie vite et monte parfois à 85 % proc., le reste étant insignifiant, voire zéro du proc.)
-Pour le mémoire virtuelle, ça m'embête plus car c'est très varible, et peut monter jusqu'à 2 Go (ça me semble faramineux) en particulier pour WindowsServer (quézako), mais en se moment est à 128 Mo, j'ai « quitté cette appplication », mais cela n'a pas empêché cette roue de tourner.

2 - Et tout en bas, à l'onglet « mémoire système » :

*Résidente 68 Mo
*Active 287 Mo
*Inactive 147 Mo
*Utilisée 504 Mo
*Disponible 7 Mo

J'ai l'impression que la RAM est à peu près = Résidente + Utilisée
et pour l'inactive et la disponible je ne comprends pas la différence, idem pour Active et Utilisée.

Il y a beaucoup de sortes de mémoire et je suis perdu, mais j'ai l'impression que ce ralentissement vient de là. Via le moniteur d'activité j'ai quitté WindowsServer qui est un gros consommateur de mémoire vituelle, mais cela n'a eu aucun effet.

Lors de ces relevés je n'utilisais que FF, NeoOffice, le moniteur d'activité et Folding@Home en tache de fond.
 

PA5CAL

Vétéran
Club MacG
21 Juillet 2005
9 228
597
Île-de-France
Bonjour

Le passage de 256Mo à 512Mo a dû te changer la vie si tu fais tourner Tiger. En effet, les 256Mo de base étaient tout juste suffisants pour Panther, qui était la version de Mac OS au moment de la sortie de ces Minis.

En revanche, le passage de 512Mo à 1Go n'est pas aussi spectaculaire, l'essentiel du gain de vitesse possible ayant déjà été effectué, compte tenu de l'usage courant de la mémoire qu'on peut avoir sur ce système.

De plus, on se heurte à un phénomène de ralentissement qui est un peu le revers de la médaille de cette augmentation de mémoire : 1Go, c'est bien beau, mais il faut passer deux fois plus de temps à les remplir, à partir du disque dur, que les 512Mo !

Or, le disque dur des Minis est un modèle assez lent. Leur vitesse est de 4200 tours/minute pour les premiers Minis G4, et de 5400 tours/minute pour les derniers modèles de Minis G4 sortis d'usine. On n'est donc pas au niveau des 7200 tours/minute qui équipent généralement les ordinateurs desktops.

Donc l'attente finit essentiellement par provenir des accès au disque.


S'agissant de l'espace disque disponible, je dirais qu'on s'en sort normalement très bien avec 6Go.

Pour ma part (j'ai un Mini G4 1,25GHz / 1Go / HD 40Go 5400tr/mn) j'arrive encore à travailler avec moins de 2Go de libres.

Quand je trouve que le système devient un peu lent, je fais du ménage sur mon disque. Notamment, je vide les caches et les fichiers temporaires inutilisés, et j'optimise le système. Au passage j'en profite aussi pour vérifier le disque, réparer les autorisations, et lancer les scripts périodiques de maintenance.

A chaque fois, j'arrive à regagner en vitesse. L'optimisation est assez utile, surtout après l'installation de logiciels.

Je ne saurais trop te conseiller d'en faire autant, à l'aide par exemple de l'utilitaire Maintenance, le bien nommé, qui est le petit frère de l'incontournable Onyx.
 

PA5CAL

Vétéran
Club MacG
21 Juillet 2005
9 228
597
Île-de-France
Sinon, il faut dire que certaines applications (telles que NeoOffice, justement) sont excessivement lentes, parce qu'elles utilisent une ribambelles de sous-systèmes logiciels pour tourner. Ce n'est heureusement pas le cas pour la grande majorité des applications conçues nativement pour Mac OS X.

Si tu veux avoir une idée des performances de ton matériel, tu peux utiliser XBench, qui te donnera toutes les informations quantitatives nécessaires.


Sinon, tu peux d'ores et déjà regarder le temps de latence de ta RAM avec l'utilitaire 'Informations Système" (menu Pomme->"À propos de ce Mac"->"Plus d'infos...") dans la rubrique "Matériel"->"Mémoire". Par exemple, si la barette est donnée pour une vitesse "PC3200U-25440", cela signifie:
PC3200 : vitesse = 400MHz
U : interface de type Unregistred (obligatoire sur la plupart des Macs)
25440 : timing = 2,5-4-4,0 c'est-à-dire :
latence CAS (CL) = 2,5
délai RAS vers CAS (tRCD) = 4
temps de pré-chargement RAS (tRP) = 4,0​
Plus les chiffres correspondant au timing sont petits, meilleures sont les performances.

Sous la rubrique "Matériel"->"ATA", tu trouveras aussi le modèle de ton disque dur. Un petit tour sur le site du constructeur te donnera ses performances.
 
  • J’aime
Réactions: qsdfg

qsdfg

Membre émérite
20 Octobre 2006
727
29
:zen::zen: Je vais essayer XBench

Ma barrette de 512Mo est :

DIMM0/J11 :

Taille : 512 Mo
Type : DDR SDRAM
Vitesse : PC3200U-30330
État : OK

donc,
latence CAS (CL) = 3
délai RAS vers CAS (tRCD) = 3
temps de pré-chargement RAS (tRP) = 3,0

Comme ces chiffres sont plus petits que ceux de ton exemple, j'en déduis que les performances sont correctes.

Pour le disque dur
Modèle : ST940110A

comment savoir qui et le fabricant car ce n'est pas précisé ?:confused:


Comment pourrais-je en savoir plus sur le fonctionnement du moniteur d'activité, car l'aide OSX est très légère ? :zen::confused:
 

Dos Jones

Va modo va molo...
Club MacG
17 Juin 2004
19 591
2 041
66
A pas de loups...
Pas bien cherché…

Résultats 1 - 3 sur 3 pour disque dur Modèle : ST940110A. (0,30 secondes)

A priori c'est un Seagate…

Je mets la phrase bateau… "Google est ton ami…" :siffle:
 

PA5CAL

Vétéran
Club MacG
21 Juillet 2005
9 228
597
Île-de-France
Le ST940110A est un disque Ultra ATA de 40Go (capacité réelle:37.26 Go) qui tourne à 5400tr/mn. C'est le même que le mien.
 

PA5CAL

Vétéran
Club MacG
21 Juillet 2005
9 228
597
Île-de-France
Comment pourrais-je en savoir plus sur le fonctionnement du moniteur d'activité, car l'aide OSX est très légère ? :zen::confused:
Pour ça, il faudrait que tu te penches un peu sur le fonctionnement des couches les plus basses du système (Darwin/Unix).


Dans le principe, les applications et les composants logiciels du système sont constitués de processus (tâches) qui peuvent être exécutés au même moment de façon quasi-simultanée. Des tranches de temps très courtes sont allouées consécutivement à tous ces processus afin qu'ils puissent se partager tour-à-tour l'utilisation des ressources matérielles de la machine (processeur et mémoires).

Un processus peut lancer plusieurs autres processus, qu'on appelle ses processus fils, qu'il contrôle et auxquels il délègue une partie de son travail.

Chaque processus requiert une certaine quantité de mémoire pour fonctionner, soit pour stocker le code exécuté, soit pour stocker les données traitées. Cette mémoire peut être propre à un processus (mémoire privée) ou partagée entre plusieurs processus (mémoire partagée). On trouve notamment ce dernier cas de figure entre un processus père et ses fils.

Un processus peut utiliser plus de mémoire que la quantité de RAM physiquement présente sur la machine. A fortiori, la somme des quantités de mémoire utilisées par tous les processus peut dépasser la quantité de mémoire physique. C'est rendu possible grâce à un mécanisme dit de virtualisation qui consiste à stocker temporairement sur le disque système les parties de la mémoire qui ne sont pas immédiatement utilisées. Quand des données ou du code stockés sur le disque doivent être utilisés, ils sont rechargés en RAM à un emplacement libéré par la sauvegarde préalable sur disque d'une autre partie non utilisée des données ou du code. L'échange entre la RAM et le disque système s'effectue par blocs entiers de taille fixe nommés "pages".

La mémoire visible du point de vue d'un logiciel est dite virtuelle, constituée de RAM et/ou d'espace disque pour sa partie effectivement utilisée, par opposition à la RAM qu'on qualifie de mémoire réelle.

La RAM est partagée entre les processus résidents installés de manière permanente (les composants essentiels ou les plus réactifs du système notamment), les processus actifs en cours d'exécution, les processus inactifs en attente. Il reste généralement une quantité de mémoire inutilisée.

Il est difficile d'évaluer à un instant donné la quantité exacte de mémoire libre. En effet, pour des questions de performances, le mécanisme de libération de la mémoire est dit "lazy" (paresseux), c'est-à-dire que la libération a lieu seulement lorsqu'il est nécessaire de le faire. En conséquence, une partie de la mémoire est indiquée comme encore occupée alors qu'elle est en réalité inutilisée.

Les processus communiquent entre eux à l'aide de messages, gérés par le système, au travers d'interfaces logiques appelés "ports". La quantité de messages échangés est donc un indicateur de l'activité d'un processus.


J'espère que ce court laïus te permettra de comprendre un peu mieux les termes que tu es susceptible de rencontrer dans le "Moniteur d'activité".
 
  • J’aime
Réactions: Invité

qsdfg

Membre émérite
20 Octobre 2006
727
29
Merci PA5CAL J'utilise l'informatique depuis environ 20 ans mais toujours comme utilisateur lambda, je n'avais pas le temps d'approfondir.

J'ai commencé par un mac LC :) puis (à regrets :() une phase pc, puis de nouveau sur mac :king: et je ne changerais plus :cool:, mais ce qui m'agace :mad:, c'est que même sur mac (pas comparable avec pc) il est préférable d'approfondir, car souvent ce sont des bricoles qui empoisonnent la vie. :rose:

Pour cela j'ai une bonne notion de ce que tu viens de dire, mais aimerais aller plus loin dans la maitrise de mon mac. Les différents livres que j'ai pu voir ne m'inspirent pas. C'est souvent trop simple et de la vulgarisation. A l'inverse un copain branché Linux m'avait recommandé des livres (sur l'Unix) mais trop compliqué et ennuyeux (il faut dire que je n'avais pas trop le temps à l'époque).

Donc plus poussé mais restant mac, cela m'intéresse. :zen:
 

PA5CAL

Vétéran
Club MacG
21 Juillet 2005
9 228
597
Île-de-France
*mémoire privée = kézako ? :confused:
*mémoire partagée = kézako ? :confused:
Comme je l'indiquais plus haut, dans la quantité de mémoire qu'utilise un processus, on trouve un partie qui lui est propre, c'est-à-dire accessible à ce seul processus, à l'exclusion de tout autre. C'est la mémoire privée.

L'autre partie est la mémoire partagée, dont le contenu est accessible à plusieurs processus, simultanément ou successivement. Cette mémoire permet d'échanger des données entre plusieurs processus.


Ce sont des notions logicielles qui ont un lien avec la sécurité et les droits d'accès, et qui n'ont donc pas de rapport direct avec le matériel (RAM, disque, etc.).
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 914
3 156
De bons souvenirs, donc ... :D
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 914
3 156
Donc grâce à nous, tu révises ... Cool ! ;)