Moniteur pour graphiste (Apple cinema 27 vs Asus PA279Q)

castorameur

Nouveau membre
13 Mai 2012
8
0
50
Bonjour,

Ma graphiste préférée (ma compagne) veut acheter un ecran externe a son macbook pro 5,5 (de 2009) pour arrêter de scroller sur indesign.

Elle a commencé a me parler d'écran Apple et j'ai constaté que l'offre était limité et qu'il n'y avait que le cinema 27. D'après certains site il est mal calibré.

Ensuite j'ai regardé les tests pour les moniteurs et j'ai trouvé que l'Asus PA279Q avait de supers recommendations pour les couleurs et était super bien calibré en usine.
Mais dixit ma compagne "il est moche".

Je cherche donc des avis sur la question : est ce que cela vaut le cout d'acheter le LED cinema 27 pour faire du graphisme pré-presse ?

Autre question : j'ai vu qu'il fallait acheter un adapteur mini display/DVI pour brancher sur le moniteur, c'est ça ?
 

Madalvée

Membre un peu pommé
Club MacG
26 Décembre 2009
3 399
582
43
Besançon (25)
Avec n'importe quel cran il faut acheter une sonde pour calibrer si on veut faire les choses sérieusement.
Asus est un épicier, il faudrait un fournisseur plus pro comme Eizo, c'est pas la peine de faire du graphisme avec les deux mains dans le dos.
 

jeanba3000

Vétéran
Club MacG
28 Février 2001
5 002
413
15 mn du Pascalou
www.jeanba.net
Ce n'est pas que les écrans Appple sont mal calibrés, c'est qu'ils ne sont pas réglables pour une caractérisation sérieuse avec une sonde, c'est à dire qu'ils ne donnent pas accès au réglage matériel des canaux RVB pour régler le point blanc.

Je conseillerais plutôt un écran NEC de la gamme PA (PA 271 W par exemple) qui sont moins chers que les Eizo haut de gamme en étant d'un niveau de qualité assez proche.

Et donc bien sûr une sonde pour le caractériser (Xrite i1 Display par exemple).

Et un ouvrage comme La gestion des couleurs pour les photographes, les graphistes et le prépresse de Jean Delmas chez Eyrolles.
 

castorameur

Nouveau membre
13 Mai 2012
8
0
50
Je vous remercie pour ces premiers éléments de réponses.

@Madalvée :
ma compagne travaille juste avec l'écran 13'' de son macbook pro depuis 3 ans. Elle ne cherche pas la perfection mais c'est vrai que les Eizo semblent très bon.

@jeanba3000 :
merci c'est ce genre d'information que je voulais avoir. Ma compagne croit que tout ce qui est Apple est bon pour son macbook pro et je n'en étais pas sûr en lisant les caractéristiques des écrans Apple.
De plus elle avait vu des graphistes avec des ecrans Apple (à l'époque en CRT) et pour elle c'était le bon choix.

Je vais regarder la gamme NEC

Sinon la sonde est vraiment obligatoire ? Le calibrage usine n'est il pas suffisant ? Je ne parle pas ici que pour le cas de ma compagne qui a utilisé l'écran de son macbook pour tous ces travaux depuis 3 ans
 

jeanba3000

Vétéran
Club MacG
28 Février 2001
5 002
413
15 mn du Pascalou
www.jeanba.net
Pourquoi une sonde ? C'est très simple : l'œil humain est un très bon comparateur, mais un très mauvais étalon.

Nous sommes capables de dire par exemple qu'un gris A est plus froid qu'un gris B, ou que le gris B est plus chaud que le gris A, ce qui revient au même ; mais nous sommes tout à fait incapables de détecter si l'un des deux est neutre.

De plus notre perception d'une couleur est influencée par les couleurs environnantes. Affiche un gris neutre sur un fond rouge, le gris te paraitra froid. Mets un fond bleu et le même gris te paraitra chaud…

Le réglage d'origine est inapproprié car beaucoup trop lumineux (même les Eizo) : ils sont annoncés pour la plupart à 350 candélas alors que la luminosité d'un écran devrait être réglée entre 80 et 130 candélas (selon l'éclairement de la pièce).

Bien sûr baisser la luminosité à une valeur utilisable va changer l'écart de contraste puisque c'est ce subterfuge de la forte luminosité qui permet aux fabricant de prétendre à des taux de contraste très élevé : comme ils ne parviennent pas à descendre dans les noirs, ils compensent en montant dans les hautes lumières.

La linéarité des couleurs peut aussi en prendre un coup, d'où le besoin de caractériser le rendu effectif des couleurs à l'écran avec la sonde pour en définir l'espace colorimétrique réel.
 

apreslapluie

Membre confirmé
4 Octobre 2007
338
5
Saint-Malo
Bonjour,

Ma graphiste préférée (ma compagne) veut acheter un ecran externe a son macbook pro 5,5 (de 2009) pour arrêter de scroller sur indesign.

Elle a commencé a me parler d'écran Apple et j'ai constaté que l'offre était limité et qu'il n'y avait que le cinema 27. D'après certains site il est mal calibré.

Ensuite j'ai regardé les tests pour les moniteurs et j'ai trouvé que l'Asus PA279Q avait de supers recommendations pour les couleurs et était super bien calibré en usine.
Mais dixit ma compagne "il est moche".

Je cherche donc des avis sur la question : est ce que cela vaut le cout d'acheter le LED cinema 27 pour faire du graphisme pré-presse ?

Autre question : j'ai vu qu'il fallait acheter un adapteur mini display/DVI pour brancher sur le moniteur, c'est ça ?
Regarde du côté de chez Dell, il existe le Dell Ultra Sharp U2413 et, sauf erreur de ma part, tu peux le calibrer avec la xrite Display PRO.
 

fredj

Membre émérite
9 Mars 2001
547
48
Pierrelaye
www.fredjely.com
Salut. Je réagit sur ce qui semble une évidence sur ce fil : le fait qu'il faille absolument calibrer un écran avec une sonde. Je rappelle que cette personne travaille depuis longtemps sur son écran de portable et cela ne semble pas la gèner... la demande porte surtout sur un écran plus grand.
Dans le graphisme il y a des tas de pratiques différentes dont certaines ne nécessitent pas un écran calibré aussi précisément.
Pour le choix de l'écran, j'ai vu dernièrement un 27 pouces chez MacWay pas cher plutôt joli et en théorie correct. Bien sûr on n'est pas chez Eizo, mais là je renvoie à la demande initiale.
 
Dernière édition:

castorameur

Nouveau membre
13 Mai 2012
8
0
50
Merci fredj, c'est exactement cela.

En fait en temps que technicien (c'est mon métier à moi) je me demandais déjà si les écrans Apple étaient si bon que cela. D'après votre manque d’intérêt pour le Cinema Display 27, j'en conclue que cet écran n'est pas mieux que l'Asus dont j'ai vu la récente critique.

Ensuite j'ai bien compris l’intérêt de calibrer l'écran pour avoir un bon moniteur. J'ai d'ailleurs vu comment calibrer avec une sonde sur ce site Qu'est-ce que le calibrage de l'écran ? - Guide de la gestion des couleurs | Arnaud Frich -

Mais en définitive la question que l'on peut se poser dans le cas de ma compagne, qui en 3 ans d'exercice avec son macbook pro n'a eu que 2 retours pour des erreurs de couleur chez l'imprimeur, est ce que cela vaut le coup d'investir autant ?

Si au final nous nous passons de la sonde, est ce que cela a un intérêt de mettre 1000 € dans un écran qui de toute façon sera mal calibré ou le calibrage usine et les caractéristiques de l'écran justifie l'investissement ?
 

jeanba3000

Vétéran
Club MacG
28 Février 2001
5 002
413
15 mn du Pascalou
www.jeanba.net
Il fut un temps où on a bossé sur des écrans en niveaux de gris… C'était juste plus compliqué et plus cher, on « naviguait aux instruments » (pipette et palette infos couleurs, comparé à une charte quadri imprimée + épreuves type Chromalin) et on serrait les fesses.

Alors oui, on peut toujours se passer de sonde et même d'écran de qualité.
Si on fait du web, comme de toute façon ça va s'afficher sur des centaines d'écrans pas réglés du tout, on se contrefiche même de la colorimétrie.
Mais appliquer les principes de la gestion moderne des couleurs (dont la caractérisation des écrans n'est qu'un maillon, tout doit être caractérisé), c'est se faciliter la vie en se dotant d'une méthode de travail saine, la plus objective possible et surtout apportant de la souplesse.

Si j'ai l'habitude d'un papier couché mais que pour un boulot je dois imprimer sur du papier journal, je serai bien embêté si je ne connais pas le comportement, les contraintes et limites de ce papier ; je risquerai d'avoir des problèmes d'encrage, de densités minimales et maximales.
Le calage machine sera probablement délicat et l'imprimeur ne pourra pas tout rattraper.
Alors que si j'ai le bon profil de l'imprimeur, je peux en amont créer des documents qui se conformeront à ce qu'il est possible de faire et visualiser le plus correctement possible le résultat à l'écran.
 

fredj

Membre émérite
9 Mars 2001
547
48
Pierrelaye
www.fredjely.com
Les écrans Apple sont bons. Mais ils ont fait le choix il y a quelques années de dalles brillantes, très classes mais peu adaptées au graphisme. J'ai toujours un vieux 24' Apple à dalle matte et j'en suis très content. Mais le jour ou je changerais ça ne sera pas pour du Apple pour cette raison.
Cela dit, vu que ta compagne est habituée à la dalle brillante du MBP, ça ne lui poserait sans doute pas de problème.
Pour revenir à la calibration : les couleurs de n'importe quel moniteur peuvent aussi se corriger "à l'œil" avec les réglages d'OSX. Cela permet de gérer la dynamique et les dominantes. C'est du bricolage qui peut donner de bons résultats.
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 636
261
60
Mais en définitive la question que l'on peut se poser dans le cas de ma compagne, qui en 3 ans d'exercice avec son macbook pro n'a eu que 2 retours pour des erreurs de couleur chez l'imprimeur, est ce que cela vaut le coup d'investir autant ?
Oui, mais connaissant l'opacité des relations entre imprimeurs et graphistes, ça ne veut pas dire grand-chose...

En fait, pour répondre à ta question, il faudrait savoir exactement ce qui s'est passé pour les autres travaux, ceux pour lesquels elle n'a pas eu retour : étaient-ils parfaits (ce qui est assez douteux avec un écran non-calibré) ou l'imprimeur a-t-il réussi à tout corriger ?... ou les clients n'étaient-ils pas trop exigeants ???
 

apreslapluie

Membre confirmé
4 Octobre 2007
338
5
Saint-Malo
Merci fredj, c'est exactement cela.

En fait en temps que technicien (c'est mon métier à moi) je me demandais déjà si les écrans Apple étaient si bon que cela. D'après votre manque d’intérêt pour le Cinema Display 27, j'en conclue que cet écran n'est pas mieux que l'Asus dont j'ai vu la récente critique.

Ensuite j'ai bien compris l’intérêt de calibrer l'écran pour avoir un bon moniteur. J'ai d'ailleurs vu comment calibrer avec une sonde sur ce site Qu'est-ce que le calibrage de l'écran ? - Guide de la gestion des couleurs | Arnaud Frich -

Mais en définitive la question que l'on peut se poser dans le cas de ma compagne, qui en 3 ans d'exercice avec son macbook pro n'a eu que 2 retours pour des erreurs de couleur chez l'imprimeur, est ce que cela vaut le coup d'investir autant ?

Si au final nous nous passons de la sonde, est ce que cela a un intérêt de mettre 1000 € dans un écran qui de toute façon sera mal calibré ou le calibrage usine et les caractéristiques de l'écran justifie l'investissement ?
Je vais juste prendre mon exemple pour te dire pourquoi j'ai investi dans un écran et plus largement une chaine calibrée. Il fut un temps où l'on effectuait des épreuves à chaque étape de création/execution d'un document. Il y avait un chromiste dédié à retoucher les visuels (le genre de gars qui savait travailler à la pipette). Aujourd'hui les vrais photograveurs se comptent sur le doigt d'une main. Dire, en tant que graphiste, que je fais le travaille d'un chromiste serait usurpé. Pourtant, il faut bien avancer avec ce qu'il nous reste. Alors, savoir que sa chaîne est calibrée ça rassure et ça permet d'être clair face à des clients qui ne savent pas ce qu'est la couleur.
 

momo-fr

Ancien Aveyronnais
Club MacG
4 Octobre 2004
4 725
1 853
Bordeaux (33)
www.momofr.net
Vous calibrez vos écrans combien de fois par mois ? :rolleyes:

Votre installation est-elle dans un environnement neutre maitrisé (donc mesuré) ?

Quel type d'éclairage utilisez-vous ?

...