• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

PARLONS ECOLOGIE!!!!!

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
20 941
3 181
Là-haut
Formidable.

« On m'avait dit "Regarde dans Le Point, il y a des climato-sceptiques". Oui, ce n'est pas le cas. Je n'ai pas vérifié alors. »

Une sorte de résumé de la méthode des climato-militants. Et la science là-dedans ? Sais pas. Je n'ai pas vérifié. Et puis, on s’en fout, puisque Greta l’a dit.

Pour ma part, je relève ceci : « Je cite aussi l'historien Timothy Snyder qui explique que l'État de droit est fondamental et a par exemple représenté la dernière barrière contre les nazis en Allemagne. »

Elle est bien bonne celle-là. L’État de droit a servi la machine répressive nazie dès le début. À croire qu’il y eut cinq à six millions de personnes sans bons avocats. L’État de droit sous les Nazis… t’en parlera à Sophie Scholl. Même dans la République de Weimar la justice s’est montré clémente avec l’extrême droite milicienne. Les lois de Nuremberg, c’était aussi l’État de droit.

En réalité, Snyder, en guise d’historien, est un anti-Poutine stipendié, un propagandiste lâchée sur l’Europe de l’Est comme les amerloques en produisent régulièrement pour servir la soupe de leurs intérêts géostratégiques. C’est le thuriféraire de la Pologne, de l’Ukraine, des Pays-Baltes, qu’il ose présenter comme des victimes des totalitarismes sans relever leur complicité active et décisive dans les crimes de masse. Bref, Snyder lave plus blanc les complices des Nazis.
 
  • J’aime
Réactions: TimeCapsule

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
20 941
3 181
Là-haut
Ça m'a toujours sidéré chez eux. Dès qu'ils en trouvent un qui soit un peu moins con que les autres, qui arrive à les tirer vers le haut des résultats électoraux, ils se démerdent pour le bousiller dans les six mois qui suivent. En fait, la longévité chez les verts est signe d'incompétence politique.

Ça m'évoque le triomphe romain, "souviens-toi que tu n'es un homme", le Capitole et la roche Tarpéienne. Chez les verts ça finit toujours en composte.
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
20 941
3 181
Là-haut
  • J’aime
Réactions: TimeCapsule

TimeCapsule

Vétéran
Club MacG
24 Octobre 2009
8 119
2 442
Je ne connaissais pas cet intéressant personnage.
Si les gens qui n'ont pas sérieusement étudié l'Histoire pouvaient s'interdire de parler de ce sujet, ils s'éviteraient le ridicule, sinon de gros ennuis. M'enfin, les cons… comme disait Michel Audiard.
"Étudier l'Histoire" ?

Le propre des idéologues est de tordre la réalité pour la faire correspondre avec leurs fantasmes : l'Histoire, ils n'en n'ont que faire : seule leur idéologie compte !
Les exemples abondent en ce moment... :siffle:
 
Dernière édition:

fgfdgd

Membre confirmé
1 Octobre 2018
271
10
Derrière les graffitis "Câline-moi", un Parisien sort la nuit embrasser les arbres de la capitale

 

shub22

Membre confirmé
13 Juillet 2018
226
7
63
Je ne connaissais pas cet intéressant personnage.

Si les gens qui n'ont pas sérieusement étudié l'Histoire pouvaient s'interdire de parler de ce sujet, ils s'éviteraient le ridicule, sinon de gros ennuis. M'enfin, les cons… comme disait Michel Audiard.
On tombe de haut parfois (souvent): Michel Audiard était collabo pendant la guerre et écrivait des pamphlets qui n'ont rien à envier à ceux de Céline dans des torchons antisémites de l'époque. Gallimard a projeté un moment de rééditer "Mea culpa", "bagatelle pour un massacre" et " l'école des cadavres" mais devant un tollé quasi général dans le monde de la littérature, il a finalement renoncé. La dernière édition remonte à 1936 par Denoel et depuis ils n'ont jamais été réédités.
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
20 941
3 181
Là-haut
On tombe de haut parfois (souvent): Michel Audiard était collabo pendant la guerre et écrivait des pamphlets qui n'ont rien à envier à ceux de Céline dans des torchons antisémites de l'époque. Gallimard a projeté un moment de rééditer "Mea culpa", "bagatelle pour un massacre" et " l'école des cadavres" mais devant un tollé quasi général dans le monde de la littérature, il a finalement renoncé. La dernière édition remonte à 1936 par Denoel et depuis ils n'ont jamais été réédités.
Audiard n'écrivait pas de pamphlets mais des articles de presse. On ne peut mettre sur une même pied un jeune de vingt ans pigiste dans la presse de "collaboration", la seule autorisée à paraître, et Louis-Ferdinand Céline, écrivain installé, mondain, avec ses entrées à la Kommandantur de Paris.

Gallimard n'a pas renoncé à publier les pamphlets et le tollé a surtout été celui de Serge Klarsfeld et de ses amis. Le monde littéraire et les historiens sont plutôt favorables à une publication officielle. En tout cas, ils restent opposés à toute censure.

Les pamphlets, quatre textes publiés de 1936 à 1941, Mea culpa, Bagatelles pour un massacre, L'école des cadavres, Les beaux draps, n'ont plus été réédités de par la seule volonté de Céline, poursuivie par son épouse. Lucette Destouches est décédée dernièrement, ce sera à son légataire de décider du destin de ces textes à la valeur littéraire assez inégale.

À mon humble avis, une réédition des pamphlets, dans une édition annotée et contextualisée ne serait pas inutile. Pour l'instant on peut se les procurer facilement sur internet, brute de décoffrage, ce qui n'émeut pas monsieur Klarsfeld.

Robert Laffont a bien re-publié avec succès Les décombres de Rebatet – pas son meilleur livre non plus – alors pourquoi pas les "pamphlets" de Céline ?
 

shub22

Membre confirmé
13 Juillet 2018
226
7
63
Vous êtes d'extrême droite vous non ?
remarquez ça me regarde pas mais à l'heure où l'antisémitisme connaît une flambée...
Une réédition des pamphlets de Céline ne serait pas inutile dites ? Pour qui, pour quoi et dans quel dessein ?
On peut et on pouvait se procurer aussi Mein Kampf avant bien avant que les droits (quels droits ? Les droits des nazis ?) tombent dans le domaine public.
Petit extrait cher monsieur des pamphlets de Céline dont l'école des cadavres.
Après vous direz si ça vaut le coup de rééditer ou non:


Luniver 22 septembre 2012
Les États fascistes ne veulent pas de la guerre. Ils n’ont rien à gagner dans une guerre. Tout à perdre. Si la paix pouvait encore durer trois ou quatre ans, tous les états d’Europe tourneraient fascistes, tout simplement, spontanément. Pourquoi ? Parce que des États fascistes réalisent sous nos yeux, entre Aryens, sans or, sans Juifs, sans francs-maçons, le fameux programme socialiste, dont les youtres et les communistes ont toujours plein la gueule et ne réalisent jamais.
Luniver 22 septembre 2012
Nous aurons peut-être la surprise, (si les blancs existent encore) de reconnaître dans quelques années que tous nos cancers, néo-formations gangreneuses, sociales et même chirurgicales procédaient toutes de la même origine, du même vice génétique : la dépravation antiraciale, la bâtarderie systématique, la forniquerie à toute berzingue, antiaryenne, l’avilissement des souches aryennes par apports négroïdes, absurdes, enfin tout l’enragé processus d’anéantissement aryen par contamination afro-asiatique, toute la prostitution raciale à laquelle nous astreignent, acharnés à nous dissoudre, les Loges du monde entier, les Juifs de tous les Grands Orients, sous couvert d’Humanitarisme.


Luniver 22 septembre 2012
Je me sens très ami d’Hitler, très ami de tous les Allemands, je trouve que ce sont des frères, qu’ils ont bien raison d’être si racistes. Ça me ferait énormément de peine si jamais ils étaient battus. Je trouve que nos vrais ennemis c’est les Juifs et les francs-maçons. Que la guerre qui vient c’est la guerre des Juifs et des francs-maçons, que c’est pas du tout la nôtre. Que c’est un crime qu’on nous oblige à porter les armes contre des personnes de notre race, qui nous demandent rien, que c’est juste pour faire plaisir aux détrousseurs du ghetto. Que c’est bien la dégringolade au dernier cran de dégueulasserie.
"Tout au long du XVIIIe et du XIXe siècle, la France manifeste un antisémitisme aussi violent que celui de l'Allemagne, et je n'abandonnerai à nul autre le soin d'écrire que si la droite française n'est pas allée ensuite jusqu'aux camps d'extermination, c'est qu'elle n'en a eu ni la possibilité ni les moyens. " (Jean François REVEL, L'Express 68)
 
Dernière édition: