Problème installation Lion sur nouveau disque dur

ANGS

Membre confirmé
3 Octobre 2013
12
0
Bonjour,

Je vous expose mon problème, j'ai installé un nouveau disque dur 1to dans mon MacBook Pro 13 2011, je le démarre un écran blanc apparait ensuite un point d'interrogation clignote et la récupération de données par internet se lance puis au menu de restauration il m'est impossible de réinstaller OSX car il ne trouve pas mon disque dur, il est bien installé puisque je le détecte dans l'utilitaire de disque, j'ai essayé des multitudes de manipulations (Alt, Cmd+R..) au démarrage

J'espère avoir été clair dans mes explications

Cordialement
 

Madalvée

Membre un peu pommé
Club MacG
26 Décembre 2009
3 649
710
45
Besançon (25)
Partition.
 

Sly54

Acrobate de l'espace
Modérateur
Club MacG
31 Janvier 2005
55 331
10 616
Nancy___
Ton disque doit dur être :
  • partitionné (Tableau de schéma de partition GUID) -> partitionner / 1 partition / bouton Options
  • formaté (Mac OS étendu journalisé).

Tout ceci se faisant avec Utilitaire de disque.
 
Dernière édition:

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
89 127
27 444
Forêt de Fontainebleau
Merci pour ta réponse mais pourrais tu développer un peu?

Pour fleurir d'un 'méta-texte' le 'texte' auto-suffisant de Sly :)coucou:) afin de combler notre amateur de développements :D :

'Partition' & 'Format' sont les 2 paramètres logiques qui rendent un disque physique exploitable →

- a) un disque physique a besoin d'une définition logique de son espace lui donnant le statut de 'Volume' pour pouvoir être utilisé. C'est l'établissement de cet 'espace logique' qui est désigné par le terme de 'Partitionnement'. Lequel (malgré le sens courant de 'partition' = 'division') ne doit pas nécessairement être compris comme l'instauration de plusieurs «Volumes Logiques' sur un disque physique. En effet, instaurer un seul «Volume Logique» sur un disque physique s'appelle aussi 'partitionner' : comme l'indique Sly, c'est le schéma 1_Partition ☞ par précaution, il conviendrait donc de mettre en équivalence (mentalement parlant) «partitionner» avec 'Périmétrer logiquement', de même que «partition» avec 'Périmètre logique', càd. instaurer sur un disque physique un 'espace volumique' exploitable (qui peut être : 'mono-topique', 'dis-topique', 'tri-topique', 'tetra-topique', 'hepta-topique', 'hexa-topique', 'hepta-topique' etc. jusqu'à une limite maximale de 'dodeca-topique' :D). Pour les Macs Intel, le schéma formel de 'périmétrage' de l'espace logique exploitable est le «Tableau de partition GUID», exigible pour obtenir un volume bootable, qui se distingue de la Carte de Partition Apple exigible pour avoir un volume bootable sur un Mac PPC.

- b) à la définition de l'espace logique par le biais du partitionnement doit s'ajouter un second paramètre, qui est celui du «Format». Le 'Format' désigne la manière dont le travail d'écriture s'exécute dans un espace logique préalablement défini. C'est donc la désignation d'une 'modalité exécutive'. Le format régulièrement associé sous Mac à un volume conforme au «Tableau de partition GUID» est : Mac OS Étendu (journalisé) (dit : HFS+). C'est un format d'écriture exclusivement Mac. Un certain nombre de variantes sont envisageables, soit dédiées à Mac encore, comme Mac OS Étendu (journalisé, encrypté) ou Mac OS Étendu simple (caractéristique des OS pré-Intel) ; soit FAT32 ou ExFAT lorsqu'il s'agit de gérer une compatibilité avec Windows.