traiter du blu ray sur mac ?

dolbyEX

Membre confirmé
14 Mai 2012
39
0
47
bonjour a tous

sous windows je faisait du rip blu ray pour sauvegarder mes blu ray originaux sur un NAS , pour cela j'utilisais anydvd HD pour le rip et tsmuxer pour ne garder que la piste son et sous titre désiré , sans toucher a la qualité de la vidéo

j'aimerai savoir si il existe ce genre d'outils sur mac ? car je me prends un peu la tête pour installer windows sur mon mac mini via bootcamp

merci pour votre aide
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
87 935
26 900
Forêt de Fontainebleau
Salut dolbyEX.

Par rapport au sujet que tu exposes : extraire sélectivement un contenu audio-visuel des ressources d'un Blu-ray pour l'emballer dans un conteneur MKV exploitable sur un ordinateur, mon profil est de n'être ni expert dans le domaine vidéo (comme plusieurs - que je salue au passage - familiers de ce forum), ni coutumier de la pratique d'appropriation 'immatérielle' (que je réserve à des cas tout à fait exceptionnels de films, sans en faire un principe régulier, parce que, personnellement parlant, j'évite autant que faire se peut les problématiques consommatrices 'fabriquées' qui consistent à croiser des paramètres hétéroclites : exemple, fichier vidéo sur Mac x TV grand écran => comment je vais pouvoir lire mes vidéos sur ma TV? Je lis mes fichiers sur Mac et je regarde mes programmes enregistrés sur TV sans mélanger les chiens et les chats, ce qui m'économise d'avoir à «travailler en vue de jouir» - comme le relève plaisamment Jean-Jacques Rousseau :D)

Bref, cela signe l'amateur parfaitement désinvolte qui ne demande qu'une chose : c'est d'avoir à s'embêter le moins possible et le moins longtemps possible en pareille matière. Par conséquent, le tuyau de que te donne correspond entièrement à ce profil.

Je vais raisonner sur un exemple, puisque pour moi l'appropriation sélective 'immatérielle' du contenu d'un Blu-ray se cantonne justement à ces cas exemplaires. Je possède le Blu-Ray récent d'un chef-d'œuvre oublié : «Le Conformiste» de Bernardo Bertolucci, 1970. Je peux très bien me passer ce Blu-ray soit sur ma TV grâce au lecteur de Blu-ray connecté, soit sur mon Mac grâce à mon mini-lecteur de Blu-ray USB. Alors pourquoi m'embêter franchement? Assez futilement, je me figure que ce film que j'apprécie serait mieux sous forme de ficher MKV sur mon DDE dédié à des fichiers vidéo, parce que j'aurais seulement à connecter ce DDE au Mac pour lire le fichier au lieu d'aller piquer le Blu-ray sur les rayons de ma vidéothèque + d'extraire le lecteur Blu-ray de son rangement afin de visionner le film. Bon, le ressort de ma motivation est suffisamment mince, et même minuscule, pour que je n'aie aucune envie de me fatiguer à la tâche.

Je vais donc utiliser en tout et pour tout le logiciel : MakeMKV qui va savoir transformer sélectivement le contenu du Bluray inséré dans mon lecteur-USB connecté au Mac en un conteneur MKV en 1H exactement pour un film de 1H 52' de 47 Go sur disque, qui va me donner un MKV de 25 Go, ce de façon directe et sans intermédiaire. Je viens de faire le test de façon expérimentale. Sur mon MacBook Pro_Early 2011, 8 Go de RAM, «MakeMKV» pour accomplir sa tâche prend 600 Mo de RAM, 18% du Processeur, ne génère pas une température dépassant 60° sans activation bruyante des ventilateurs et procède à 9,4 M/S. La tâche de «MakeMKV» peut donc s'exécuter en toile de fond de tâches d'avant-plan sur le Mac sans les entraver (d'autant plus que privilégiant le texte à l'image, je n'emploie gère de logiciels gourmants de ressources en première ligne). En résultat, j'ai un MKV d'une qualité que je trouve exceptionnelle et prêt à l'emploi.

Un visuel abrégeant nonobstant beaucoup de descriptions dans le domaine ingrat des modes d'emploi, voici celui de la GUI commentée de «MakeMKV» juste avant le lancement de la tâche :

240229_original.jpg

Si tu suis les rubriques, rien de plus simple ni de plus limpide que de définir le programme que va exécuter «MakeMKV». Comme tu peux voir dans l'exemple que j'ai choisi : le film «Le Conformiste», j'ai retenu exclusivement la version audio 'Française', sans sous-titres, et en excluant les 'bonus' en Italien et en Anglais. Ce choix peut paraître trivial pour un Francophone. Il l'est un peu moins pour cet exemple-ci. Car ce film met en scène 3 acteurs Français : Jean-Louis Trintignant, Dominique Sanda et Pierre Clémenti qui, dans la version Française, parlent avec leurs voix originales, tandis que les acteurs Italiens sont doublés en Français. Dans la version Italienne, qui a priori est la version originale, les acteurs Italiens parlent bien sûr avec leurs voix orignales, mais les acteurs Français sont doublés en Italien [Ne parlons pas de la triste version Anglaise, où toutes les voix d'acteurs sont doublées]. Eh bien! J'ai la faiblesse de penser que la Version Française est la Version Originale du film du cinéaste Italien Bernardo Bertolucci, car elle est la seule dans laquelle les deux acteurs principaux parlent avec leurs voix originales inimitables. En conséquence de quoi, ma sélection de la piste audio Française est en fait motivée moins par ma Francophonie, que par ma volonté d'écouter le film dans ce que j'estime sa Version Originale.

[Comme il est difficile de savoir où payer le logiciel, si on souhaite l'acheter au lieu de n'en avoir qu'une démo. provisoire, voici le lien : purchase makeMKV. NB. «MakeMKV» ne rencontre aucune difficulté à convertir des Blu-ray, voire à sauvegarder leur contenu entier sur un DD. Mais ses ressources ne se limitent pas au traitement des Blu-ray. Il peut exécuter exactement le même type de tâches à partir d'un DVD. Et également, à partir de l'option 'Open file', il peut partir des ressources d'un fichier .iso, d'un dossier Video_TS et bien entendu d'un .mkv (il est résolument réfractaire par contre au conteneur .avi ainsi qu'au .mp4). Dans tous les cas de figure, le résultat final est exclusivement un MKV.]
 
Dernière édition: