• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

Uberisation de la société

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
bon prof cratès va venir corriger avec son gros stylo rouge les imprécisions de ce tableau à grand trait
Ben, en fait, Uber, je sais à peine ce que c'est. Je n'ai pas trop suivi. :D

Pour ce qui est de la connaissance de l'histoire du monde ouvrier, je fais confiance au Lorrain petit-fils de prolo coco. :jimlad:

 

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
elle est pas simple à faire l'histoire des pue-la-sueur car d'abord je suis pas historien.
et ensuite comme disait papi, l'histoire est écrite par les vainqueurs et c'est pas eux qui écriront celle des vaincus.
alors pour les vaincus, écrire leur propre histoire, dur dur...
 

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
l'histoire est écrite par les vainqueurs
Ce n'est pas toujours vrai, car le succès n'incite guère à la réflexion. "Une grande victoire est un grand danger" comme disait Nietzsche après 1870. Et l'histoire de la Guerre du Péloponnèse nous est connue par Thucydide ; un historien du camp des vaincus…

En gros c'est rassurant pour les gaullo-communistes. ;)
 
Dernière édition par un modérateur:

Emmanuel94

Membre d’élite
Club MacG
7 Janvier 2008
2 106
198
47
Champigny sur Marne
www.hexagon-e.com
Lorsque l'on parle d'UBERISATION cela provoque des réactions irrationnelles, d'une part je vois des personnes qui parlent "de la nouvelle forme de l'exploitation de l'homme par l'homme = néo-utra-libéral = nouvelle forme de l'esclavage" et d'autres qui y voient la solution ultime et unique au travers de la fin du salariat traditionnel.

L'UBERISATION c'est simplement la mise à disposition aux particuliers et aux TPE de moyens d'accès au marché - de vendre des produits et des prestation au travers de moyens technologiques : la plateforme.
Se pose la question de la répartition des profits (cf plus bas) entre les producteurs - les consommateurs et la plateforme.

Qui est touché par l'effet disruptif : d'abord les mécanismes de rente - secteur protégé, évidemment les secteurs qui bénéficient de protections non justifiée par une plus value produite. Quelle est la valeur ajoutée d'un taxi : vous emmener lorsque vous en avez besoin d'un point A à un point B dans un délai raisonnable.

Sur cet exemple on voit que le service au dela du transport a une valeur ajoutée qui repose sur la disponibilité et sur les conditions de confort et le délai.

Il reste un dernier élément : le prix de la prestation : le consommateur va rechercher un gain (effet déflationiste)

Toujours sur l'exemple des taxis : qu'est ce qui justifie un monopole ? la sécurité, la qualité de service, la disponibilité ... simplement le taxi avec sa plaque n'apporte aucune plus value complémentaire, et au contraire même les prix pratiqués sont supérieurs.

Donc le consommateur est directement victime de cette situation de monopole : c'est moins qualitatif et plus cher ! et parfois même le service est indisponible ....

Du point de vue du consammateur rien ne justifie le monopole.

Du point de vue du producteur : l'uberisation est un outil formidable d'intégration dans l'activité - l'emploi de populations qui en sont exclues soit pour une absence de capital soit pour des raisons encore plus ignobles liées à l'appartenance à un groupe ethnique ou religieux non majoritaire.

Il reste la question de la rapartition des profits : pour le moment il semble que dans bien des cas cette répartition soit principalement au profit de la plateforme et du consommateur et que le producteur soit lésé.. c'est sans doute vrai - mais avec une simple réglementation encourageant la création et l'émergence de palteformes concurrentes le rapport de force sera sous l'effet de la concurrence sera rééquilibré - l'essentiel étant que le producteur ait lui aussi le choix de la plateforme avec laquelle il travaille (on peut même imaginer qu'il travaille avec différentes plateformes en même temps - effectuant en temps réel le choix le plus judicieux pour lui).

L'UBERISATION c'est au final la mise sur un pied d'égalité des producteurs et la remise en cause des situations de monopole. Cela provoquera des drames personnels, et remettra en cause beaucoup de situations acquises. L'effet disruptif est indubitable. Quelques secteurs vont être impactés dans pas très longtemps : La Banque, L'Assurance, mais également l'éducation, la santé et certains services publics.

Je n'ai pas évoqué le sujet de l'optimisation fiscale des plateforme et des GAFA, l'hypocrisie des dirigeants politiques est à cet égard simplement honteuse... mais c'est un autre sujet.
 

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
voila une belle profession de foi néo libérale :D

mais la réalité économique dément depuis 30 ans que la fin des monopoles a été favorable au producteur et au consommateur.
la fin des monopoles publics a tout simplement abouti à la mise en place d'oligopoles privés qui se refilent les plats.

cas de mon domaine pro : le BTP. Le marché français est dominé par 2 gros (bouygues et vinci) et le plus gros des petits (eiffage).
ces boites se répartissent le marché et s'entendent sur les prix.
ces boites font de la gestion de sous-traitance qui est de plus en plus étranglée. A tel point que ce ne sont plus des travailleurs français mais des gars de l'est qui tiennent la truelle, complètement exploités grace au scandaleux système des travailleurs détachés. Merci l'europe. C'est le coup du plombier polonais qui a bien été mis en place. En plus maintenant il leur est carrément demandé de venir avec leur équipement de travail et le matos portatif. de pire en pire. Il y a encore 4 ou 5 ans la boite qui embauchait leur fournissait au moins ça.
et j'ajoute que ce mouvement de baisse des couts a entrainé aussi le départ des emplois qualifiés de l'ingénierie.
la cata.

Le seul qui y gagne dans l'affaire c'est l'actionnaire.
 

hb222222

Membre d’élite
1 Juillet 2008
2 420
740
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/01/18/97002-20160118FILWWW00179-la-numerisation-supprimera-5-m-d-emplois.php
"La quatrième révolution industrielle, qui se traduit par la numérisation ou l'impression 3D, entraînera la perte de 5 millions d'emplois en cinq ans dans les principales économies mondiales, selon un rapport publié aujourd'hui par le World Economic Forum (WEF), organisateur du forum de Davos qui début mercredi."

Rappelez-vous, il y a 15 ans.
Gouvernement Jospin : l'Etat ne peut pas tout, les délocalisations sont une fatalité.
MAIS. Mais rassurez-vous bonne gens, nous avons l'Europe ! Ca va nous sauver. On va INNOVER. Ce sera le plein emploi.
On s'occupe de ça pour vous, c'est la stratégie de Lisbonne.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Stratégie_de_Lisbonne
Super hein ? Vous allez tous devenir des ingénieurs ; vous êtes de plus en plus illettrés mais je vous assure que c'est un détail, parce que l'Europe sera un centre de Recherche et Développement géant. Plus besoin d'usines. On va niquer notre industrie, on en a plus besoin.

"C'est un peu gros comme ficelle, quand même "
"Ecoute les journalistes l'ont gobée, alors les gens !
L'important c'est que l'illusion tienne le temps de délocaliser l'essentiel de la base productive européenne, après le mouvement sera sans doute irréversible, et on aura gagné un max.
 

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
vous êtes de plus en plus illettrés mais je vous assure que c'est un détail,
tu as des chiffres pour prouver ça ? des études sérieuses ? des enquêtes ? attention pas l'avis de m. machin ex inspecteur de l'educ nat qui pond un brulot sur l'educ nat pour régler ses comptes. Non non : des données de séries longues, des tests menés sur des générations de scolaires etc.

c'est comme "les jeunes veulent plus travailler" ça me fait marrer : sur quelle base scientifiquement un peu sérieuse se baser pour affirmer que les jeunes "d'avant" étaient des bosseurs et ceux de maintenant un ramassis de feignasses ?
 

hb222222

Membre d’élite
1 Juillet 2008
2 420
740
C'est un débat piégé par la politique la question de l'illetrisme.

Or les instruments d'évaluation officiels sont inutilisables sur le temps long. Ils ont été modifiés, l'agence en charge de lutter contre l'illetrisme a changée en 2000
https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_permanent_de_lutte_contre_l'illettrisme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Agence_nationale_de_lutte_contre_l'illettrisme
et a changé la définition de l'illetrisme en 2003.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_permanent_de_lutte_contre_l'illettrisme
Du coup on une seule étude ! sur la période 2004/2011.
http://www.anlci.gouv.fr/Illettrisme/Les-chiffres/Niveau-national
Selon elle on serait passé de 9% d'illettrés à 7% durant cette période.
Chiffres qui sont en contradiction avec une autre étude officielle, ici :
http://www.education.gouv.fr/cid58761/les-evaluations-en-lecture-dans-le-cadre-de-la-journee-defense-et-citoyennete.html

L'an dernier est paru le travail de deux chercheuses françaises, deux sociologues, Anne-Claudine Oller et Sandrine Garcia (qui travailla avec Pierre Bourdieu) qui démontrent, suite à trois ans de travail dans une classe, que la méthode globale (idéo-visuelle) est un échec.
http://www.marianne.net/ecole-ses-khmers-100236807.html
Le verdict est accablant quant aux résultats des méthodes pédagogiques promues depuis 45 ans.
D'autres chercheurs aboutissent à des conclusions similaires.

Ceci dit je ne suis pas un spécialiste du sujet, Cratès, qui est prof je crois, connaît mieux le sujet que moi je pense.
 
Dernière édition:

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
désolé mais ma formation scientifique ressort : de ce point de vue ta réponse n'est pas rigoureuse ni argumentée.

en réponse comme d'hab : des liens wikipedia et encore et toujours cet espèce de théorie du "on nous ment" que tu nous sers en permanence en disant que l'illettrisme n'est pas mesurable parce que "on" a changé l'agence d'évaluation. En plus je te parle de séries longues, genre sur une période significative comme 1950-2010 voire sur tout le 20e siècle. Or tu ne remontes qu'aux années 2000.

après un article du torchon marianne qui a fait de la polémique à 2 balles son gagne pain avec pour résumé de ta part : 45 ans d'échec pédagogique. Et plaf ! En plus moi je défends pas mon biftek : je suis pas prof. Mais je trouve ce genre de jugement à l'emporte pièce tout simplement stupide.
la méthode globale je ne sais pas ce que c'est mais moi je ne l'ai pas connue ni mes enfants. Je me demande si c'est pas un mythe ce truc à la fin. :D

le seul chiffre valable en revanche c'est bien celui de la journée de la défense qui présente l'énorme intérèt d'une évaluation quasi complète d'une tranche d'age filles et garçons ( ce que ne faisait pas les 3 jours - seulement les mecs) et depuis la fin du SN soit bientot 20 ans. Donc environ 1 jeune / 10 de la JDC présente des difficultés de lecture.
mais 10% de difficultés de lecture ça fait 90% des jeunes qui maitrisent le français !

Mais 20 ans c'est trop court. Quid de l'évolution depuis l'après guerre par exemple ? La que dalle. Donc sur le plan de données mesurables et quantifiables d'un point de vue scientifiques soit ici : mesure de connaissance du français lu et écrit, tu n'as rien prouvé, rien démontré mis à part avoir été cherché sur le web 3 ou 4 liens que tout le monde peut trouver en 10 minutes. Donc ton affirmation n'est aucunement prouvée.

c'est pas grave : nous sommes tous en train de devenir des illettrés pour toi, celui qui détient LA vérité parce qu'il l'a découverte sur internet.

je veux pas lancer un débat sur l’illettrisme mais simplement par cet exemple te dire que tu ne prouves JAMAIS tes affirmations par un tant soit peu de rigueur et de travail scientifique au minimum.
tu confond "savoir" et "information". Internet diffuse des masses d'information sans proposer aucun tri. Mais c'est pas du savoir.

il m'est arrivé d'avoir des stagiaires et j'ai toujours insisté sur l'importance de bien sourcer leurs données et de les vérifier en particulier dans leurs rapports de stage. Je suis dans un domaine technique, c'est a priori plus simple mais mème la on peut lire beaucoup de conneries. En blaguant je leur dit que si ils ne font pas ça, ils pourront écrire toutes les conneries en les faisant suivre de "source : internet".

genre : "dreyfus était bien un traitre. Source : internet"
"les USA ont été envahies et conquises par les vénusiens en 1957. Source : internet"
"le soleil tourne autour de la terre. Source : internet"
:D
 

hb222222

Membre d’élite
1 Juillet 2008
2 420
740
Quel ton agressif le Chardon.

Marianne un "torchon"... et puis Eric Conan, Jacques Julliard, Macé-Scaron des extrêmistes tant qu'on y est ? Si Marianne est un torchon tu peux en dire autant de tous les news magazines français, dont les unes sont tapageuses mais les pages beaucoup plus mesurées et intéressantes.

Wiki, et alors ? Je mets un lien ensuite sur le site officiel de l'Agence dont je parle. J'indique les sources, il faudrait pas ?

Au-delà de la définition, récente, et fluctuante, de l'illetrisme je ne suis pas sûr qu'on ait des moyens fiables et homogènes de tracer l'évolution de la maîtrise du français depuis l'après guerre.
En tout cas je constate que l'Etat change le thermomètre de la mesure de l'illetrisme en cours de route.
Soit dit en passant quelques années après qu'un rapport de l'OCDE ait pointé un taux de 40% d'illetrés en France, rapport occulté en douce par l'EN en 1996, ce qui fut révélé par un article de Libération.
http://next.liberation.fr/vous/1995/12/07/la-france-garde-secret-son-illettrisme-elle-s-est-retiree-d-une-enquete-de-l-ocde-qui-lui-attribuait_152880

Tu n'as pas un mot sur les chercheuses mentionnées dans l'article de Marianne. Il me semble pourtant qu'elles ont fait un travail honnête. Il n'y a pas que le torchon Marianne qui a relayé leur travail, Libération et le Monde l'ont fait aussi.

Sur les résultats de la journée nationale il y aurait de quoi discuter si on va dans le détail des chiffres et de ce qu'ils recouvrent dans cette étude.

Mais bon, on va pas se lancer dans un débat sur l'illetrisme dans un sujet concernant l'überisation de la société.
 
Dernière édition:

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
désolé si je parais agressif hb2222 mais tu assènes sans cesse des trucs comme des vérités universelles et tu ne te donnes pas la peine d'analyser et de recouper un tant soit peu les choses. Et tu auras beau dire mais tous tes liens ne répondent pas à la question.

qu'il y ait des problèmes dans l'éducation nationale je ne le nie pas : la société va mal, nous vivons probablement une bascule de civilisation donc je ne vois pas pourquoi l'éducation nationale ne serait pas elle aussi touchée.
je suis admiratif de ce que mes enfants ont fait en maternelle par exemple : des projets pédagogiques, des sorties, un pré apprentissage de la lecture et du calcul (mes enfants ont appris l'alphabet en moyenne section et moi en CP seulement !), plein de travaux créatifs etc. quand j'avais leur age la maternelle c'était de la garderie améliorée en comparaison.

sur le niveau général c'est une opinion non vérifiable de ma part mais je pense tout l'inverse : sur le temps long je crois que le niveau d'éducation et de connaissance des français a largement progressé. Sur le temps court, il y a sans doute des problèmes, c'est certain. Mais affirmer que nous sommes en train de devenir des illettrés n'a aucun fondement.

ensuite il ne faut pas oublier que nous perdons des connaissances pour en gagner d'autres à chaque époque. Si une machine à remonter le temps me renvoyait au 18e siècle j'y serai un gros nullard d'ignare : je comprendrai pas le français de l'époque, je ne saurai pas le lire vue la graphie, je serai incapable d'écrire à la plume, de monter à cheval, d'allumer un feu etc.

quand j'ai commencé mes études en dessin côté j'ai fait partie de la dernière génération à passer sur la planche à dessin. Puis l'ordi. Aujourd'hui les étudiants apprennent directement en CAO-DAO. Est ce dire qu'ils sont ignares par rapport à moi ? Non mais ils travaillent avec les outils actuels, ceux qui leur seront demandés dans le monde du taf. Tout comme j'ai appris à écrire avec un stylo bille et pas une plume sergent major.

moi c'est le discours "tout fout l'camp" que tu tiens qui m'énerve car en fait ce genre de discours cache souvent les pires projets réacs. ce dont je ne te soupçonne pas certes mais tu reproduis ce discours.
 
Dernière édition par un modérateur:

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
Sans aller pour autant jusqu'à défendre bec et ongles l'existence des monopoles, on trouvera profit à se souvenir de la critique du modèle d'équilibre concurrentiel qu'avait élaborée Mordecai Ezekiel, dès la fin des années Trente, et que rappelle ici Jacques Sapir : Le mythe de la concurrence

Voir également, du même auteur et complémentaire du précédent article :
La concurrence, un mythe
 

Emmanuel94

Membre d’élite
Club MacG
7 Janvier 2008
2 106
198
47
Champigny sur Marne
www.hexagon-e.com
voila une belle profession de foi néo libérale :D

mais la réalité économique dément depuis 30 ans que la fin des monopoles a été favorable au producteur et au consommateur.
la fin des monopoles publics a tout simplement abouti à la mise en place d'oligopoles privés qui se refilent les plats.

cas de mon domaine pro : le BTP. Le marché français est dominé par 2 gros (bouygues et vinci) et le plus gros des petits (eiffage).
ces boites se répartissent le marché et s'entendent sur les prix.
ces boites font de la gestion de sous-traitance qui est de plus en plus étranglée. A tel point que ce ne sont plus des travailleurs français mais des gars de l'est qui tiennent la truelle, complètement exploités grace au scandaleux système des travailleurs détachés. Merci l'europe. C'est le coup du plombier polonais qui a bien été mis en place. En plus maintenant il leur est carrément demandé de venir avec leur équipement de travail et le matos portatif. de pire en pire. Il y a encore 4 ou 5 ans la boite qui embauchait leur fournissait au moins ça.
et j'ajoute que ce mouvement de baisse des couts a entrainé aussi le départ des emplois qualifiés de l'ingénierie.
la cata.

Le seul qui y gagne dans l'affaire c'est l'actionnaire.
Je ne suis pas néo-liberal juste libéral ...

Il faut se poser deux questions au regard des marchés : 1. Qui donne les marchés 2. Comment y a t on accès
En France les gros marchés sont donnés à plus de 50 % par la commande publique - Tout le monde est censé pouvoir y répondre ... sauf que c'est très compliqué pour une PME de soumissionner - la pseudo procédure organisée par la loi MOP réserve en réalité l'accès aux entreprises pouvant se payer du personnel pouvant répondre aux dossiers ... donc les majors.
Les procédures pour les marchés privés - moins lucratifs mais plus ouverts est en realité beaucoup plus simple.

A charge pour les TPE / PME du bâtiment de se regrouper et d'organiser leur propre plateforme de réponse soit pour les MOP soit pour les marchés privés.... cette palteforme peut prendre la forme d'un GIE - A défaut il y aura une personne qui va la créer ... et on parlera d'UBERISATION...

Oublier un peu vos modèles anciens sur l'accès aux marchés, sur les process habituel le numérique est là et cela va bouleverser tout les secteurs.

Enfin que regard des travailleurs détachés, c'est une concurrence qui est déloyale .... pour nous et pas pour eux... mais surtout ne pas en accuser l'Europe... ce n'est pas l'Europe qui nous oblige à augmenter les impôts, à vouloir que 30 % de notre PIB soient des transferts sociaux, et à ce que l'on privilélgie le chomage et pas l'emploi ... nous avons voté en faveur de cela ...

En qualifiant de néo liberale toute avancée en faveur de l'entreprise on favorise en définitive les grosses boites et on organise une société clivée privant les exclus de rentrer sur le marché en leur faisant l'aumone de prestations sociales de plus en plus faibles...
 

cv21

Membre confirmé
9 Août 2010
347
46
Sur l'évolution de la relation travail, salaire, profit, cette série de doc est encore disponible jusqu'au 13 décembre 2019.
L'"uberisation" et la forme auto-entrepreneur est évoquée dans l'épisode : emploi (vers 26 min).
série travail, salaire, profit