• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

Appel à témoins : quel est le bilan de votre thermostat connecté ?

Statut
Ce sujet est fermé.

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
Comparer des consommations d'une année sur l'autre ne veut pas dire grand chose, même si on le fait avec des valeurs de consigne identiques, et des dates de début et d'arrêt de chaudière identiques. Encore faut il corréler avec "la rigueur du climat" (eh oui, plus il fait froid, et plus on consomme...). En France, la grandeur la plus indiquée pour ceci est la somme des DJU (Degrés Jour Unifiés) sur la période considérée. Cette donnée, définie (et vendue) par Météo France est par convention 0 si la température moyenne du jour est supérieure à 18°C, 18-Temp Moyenne du Jour dans le cas contraire. Le choix du "18" est lié au fait que c'est la valeur de consigne la plus fréquente.

Bien entendu le DJU dépend du lieu, et Météo France peut fournir les DJU d'une station météo donnée (mais ce n'est pas gratuit ...).

En première approximation (hors phénomènes bien évidemment non linéaires que sont l'ensoleillement (les tuiles d'un toit s'échauffent en sigma T puissance 4, loi de Stefan, T = °Kelvins), l'effet du vent, etc ..) l'écoulement de chaleur à travers les parois de la maison est une fonction linéaire du DJU (ou d'un DJU non "unifié", calculé avec la consigne réelle, dans le cas où celle-ci ne serait pas 18°).

Pour fixer les idées, en région parisienne où j'habite, le sigma DJU annuel sur la période de chauffe est de l'ordre de 2200 (le DJU peut ne pas être nul certains jours en plein été, mais à ce moment là le chauffage n'est pas en marche, en général, et l'inertie thermique du bâti de la maison "absorbe " le choc thermique) ...).

Je suis donc très prudent sur les chiffres annoncés (même si je ne les conteste pas) car il se trouve que ces dernières années ont été très clémentes par rapport aux années précédentes ....
 
Dernière édition par un modérateur:

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
Pour être même encore plus précis, les DJU annuels correspondant à mon choix de consigne ont été les suivants, à l'endroit où je réside, sur les onze dernières saisons de chauffe (de 2004-2005 à 2014-2015) :

2 193,96
2 246,88
1 697,72
1 929,96
2 223,61
2 047,53
2 167,92
1 709,25
2 232,09
1 903,29
2 049,00

(une saison de chauffe est à cheval sur deux années calendaires, car elle démarre en septembre-octobre, et se termine en mai-juin de l'année suivante)

Parc conséquent, toutes choses égales par ailleurs, les KWh facturés pour le chauffage ont varié en proportion ....
 

hledu

Membre junior
13 Février 2006
21
2
Paris
Bonjour,
pour ce qui me concerne, j'ai acheté il y a un an une résidence secondaire équipée d'une chaudière De Dietrich au fioul de 2014. Elle est équipée d'une régulation Diematic du constructeur avec boitier sans fil déporté.
Mon besoin était de pouvoir modifier la programmation de la chaudière à distance, car je ne sais pas à l'avance quand j'occuperai la maison (dépend de mon emploi du temps, de la météo...). En gros, switcher du mode "vacances" à une programmation normale et inversement à tout moment.
De Dietrich ayant communiqué sur la commercialisation d'un module de commande à distance par internet, je n'ai à vrai dire pas envisagé d'autres solutions sur le coup. Il est vrai aussi que s'agissant d'une installation quasi neuve, je n'avais pas forcément envie d'y greffer un thermostat "tiers" vis à vis de la garantie ou de la maîtrise d'un système que je connais pas encore très bien (j'étais soit en chauffage électrique, collectif ou gaz mural).
Du coup, je peux utiliser une application iOS (ou un accès WEB) pour modifier la programmation de ma chaudière à tout moment, gérer les dérogations, être informé des alertes ou anomalies de fonctionnement de la chaudière. Cela étant, comme il s'agit d'une résidence secondaire, son occupation est un peu "aléatoire" et les algorithmes d'un NEST ou d'un NETATMO risquent de ne pas être très efficaces. C'est peut être une limite à ce type de dispositifs.
A noter également que ce type de système oblige à maintenir en fonctionnement la box internet alors que tous les autres équipements électriques sont coupés. En l'espèce, il s'agit d'une installation satellite (" à la campagne..." comme dit Bénébar) mais ça fonctionne tout de même très bien.

Voilà, je ne suis pas forcément dans le cœur de cible de votre enquête, mais le cas d'une résidence secondaire est peut être particulier en ce que les produits avancés sont peut être moins adaptés.

J'ajoute cependant un extrait d'un dossier
(http://blog.elyotherm.fr/2014/09/thermostat-ambiance-connecte-intelligent.html) qui relativise l'efficacité de ces thermostats "nouvelle génération" qui fonctionnent en ON/OFF alors que les chaudières les plus récentes modulent automatiquement leur puissance de chauffage. Voici l'extrait:
"
En premier lieu, les thermostats connectés ne sont pas (aujourd'hui) compatibles avec tous les systèmes de chauffage et ne sont par exemple pas tous prévus pour fonctionner (ou tout du moins de manière optimale) avec des chaudières modulantes (à puissance variable) qui vont pourtant devenir obligatoires prochainement en Europe (voir article « vers la fin des chaudières basse température »).
Le thermostat connecté est pour l’instant surtout cantonné aux Etats-Unis car les systèmes, les modes et le câblage de chauffage sont assez différents d’un pays à un autre. Par exemple, sur le marché américain, l’intelligence n’est pas dans le système de chauffage, mais dans le thermostat, ce qui n’est pas le cas en France ou en Europe en général. Chez nous, l’intelligence est dans le système de chauffage (c’est-à-dire dans la chaudière ou la pompe à chaleur), et le thermostat d’ambiance ou la sonde extérieure ne sont que le prolongement de cette intelligence !
Par exemple sur les gammes de chaudières actuelles, le thermostat propriétaire de la chaudière sait gérer un calendrier de programmation des températures de consigne, les courbes de chauffe selon la température extérieure (voir intérieure avec auto-calibrage), ou encore des réglages distincts entre les circuits de chauffage et d’eau chaude sanitaire. De plus, ce thermostat se connecte via un bus propriétaire ou non (norme eBus en Europe, protocole « OpenTherm ») à la chaudière pour en optimiser son fonctionnement (modulation de puissance). Ainsi Dans ces conditions, il est inefficace de chercher à remplacer un thermostat propriétaire sur une chaudière récente. Il ne reste donc que le parc de chaudières plus anciennes dépendantes d’un simple thermostat « mécanique » (ou « tout ou rien »), où l’on règle simplement la consigne de température souhaitée avec ou non une programmation (voir article «
les différentes régulations de chauffage»)."
 
Dernière édition:
  • J’aime
Réactions: daffyb

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 667
Il est exact que l'intelligence peut être répartie entre la chaudière et le thermostat (par exemple, même si le thermostat en donne l'ordre, les chaudières ont toutes un mécanisme de sécurité qui évite au bruleur de fonctionner un temps trop prolongé, ce qui le ferait entrer dans une zone de température préjudiciable à sa durée de vie). Il est également exact que la situation est différente de part et d'autre de l'atlantique, pour tout un tas de raisons qui nécessiteraient de longs développements. Mais, même si le remplacement du thermostat d'origine ne peut à mon sens apporter comme par magie des gains d'économie d'énergie, il apporte une solution souple, facilement programmable, sans fil, (et même via le web), que les constructeurs de chaudière n'ont pas vu venir, par conservatisme technologique (sauf exception, et le message précédent en cite une : De Dietrich).

Après, la modulation (ON/OFF ou pas), c'est plus ou moins adapté au mode de chauffage considéré (gaz, fioul, électrique, convecteurs ...). Je ne suis pas persuadé qu'un mode autre que ON/OFF soit adapté pour une chaudière au gaz, par exemple (le rendement doit chuter si on fonctionne en dehors du nominal).

C'est un peu comme dans l'automobile : le système de navigation, qui n'est apparu à l'origine que comme un appendice optionnel sur les modèles haut de gamme, finit par devenir ce autour de quoi s'organise tout le véhicule, et sa conception ....
 
Dernière édition par un modérateur:

Splafi

Membre junior
26 Octobre 2010
91
0
Cassis
Bonjour,

Nous avons installer un Thermostat Netatmo en fin d'année 2014.

J'ai effectué l'installation moi même sur une vielle chaudière DeDietrcich. Je suis passé par le forum Netatmo pour avoir des détails sur l'installation, j'ai bien fait car j'ai du rajouter une resistance sur les bornes de l'entrée thermostant de la chaudière, pour que celui-ci fonctionne.

Ce thermostat est donc simple d'installation sur la chaudière grace à l'aide des forum Netatmo très réactif.

Pour ce qui est de la partie logiciel une fois de plus un jeux d'enfant pour le relier au réseau avec l'application iPhone. Un petit questionnaire permet de définir rapidement un planning de chauffe en fonction de nos habitudes, ce fut très efficace.
Le thermostat apprend et définie le temps d'inertie de la maison pour atteindre la consigne. La régulation en PID fonctionne parfaitement chez moi, l'anticipation de la periode de chauffe est magique. Me permettent d'avoir une température à mon réveil de 21°, le thermostat anticipant de lui même gràce au PID et à la température exterieur.

La consigne est parfaitement respectée à +/- 0,1° près.

Nous utilisons tous l'application dans la famille pour augmenté ou diminué le chauffage ou encore le mettre en mode absent. La Web app est aussi très pratique et tout aussi efficace.

Nous avons économisé sur la consommation de gaz mais le thermostat n'est pas tout seul dans ce résultat une isolation de la toiture y a joué également.

Seul bémol la porté entre le relais et le thermostat qui est selon moi trop courte pour des maison individuel quand la chaudière et dans le garage. Quelque déconnection de temps à autre.

Pour résumé, c'est un achat que nous ne regrettons pas.
Nous avons retrouvé un confort de chauffage inégalable, pour un peu plus de 120€ (Amazon).
 

thierry37

Membre émérite
13 Novembre 2007
825
54
Vienne, Autriche
J'ai raté l'appel à témoin, je croyais avoir le temps. Donc j'écris, après que l'article soit paru.

J'ai un Netatmo depuis décembre 2014, donc on a fait qu'un seul hiver. Et malheureusement, notre premier hiver dans cet appartement, donc je ne peux même pas comparer combien on a économiser. On a une chaudière au gaz.

Mais je suis sûr et certain qu'on a économisé. J'y reviens ci-dessous.

Le plus dur au début a été de convaincre madame que c'est pas juste un gadget. Après quelques mois d'utilisation, elle l'a adopté pour la facilité d'utilisation et la connectivité sur iPhone.

L'installation a été facile (pour un petit bricoleur que je suis). Le plus dur était de mettre le module éloigné de la chaudière, qui est dans la salle de bain. (et éviter les éclaboussures de notre fils)

Pensez bien à faire des photos des branchements avant de déconnecter l'installation précédente ! Sinon, dans 2-3 ans quand vous déménagez et qu'il faut rebrancher, vous vous rappellerez plus comment c'était.

Configuration ultra simple, ça a marché tout de suite.

Il a fallu quelques semaines pour que le thermostat en apprenne un peu sur notre logement, la façon dont il chauffe et refroidit. Après ça, il était bien plus efficace.

On adore la facilité à changer la température.

Et la connectivité sur nos iPhones : on va diner dehors ce soir, si j'y pense, je le règle à distance pour qu'il chauffe pas à 17h30 mais plus tard.
On sort le dimanche, j'ai oublié de le baisser, hop un coup d'iPhone.
Trop bien aussi quand on rentre de vacances, je le règle pour notre arrivée.

Je suis certain de faire des économies par rapport au thermostat basique, car il a appris les délais à chauffer l'appartement. Il ne dépasse pas le réglage qu'on lui donne.
Comparé à notre ancien appart où tu crèves de chaud quand ça chauffe, car ça dépasse, et tu commences à avoir un peu froid jusqu'à ce qu'il déclenche.

Les comptes rendus sont bien utiles. Le mensuel qui nous est envoyé, mais aussi la vue horizontale sur l'iPhone.

Un truc aussi utile : on ne l'a pas fixé au mur. Il est posé sur l'étagère.
Quand ma femme travaille à la maison 2 jours sur la semaine, elle peut prendre le boitier dans son bureau. Plus petit, il chauffe plus vite que le salon, donc ça fait économiser un peu plus. Pas besoin de monter en température dans tout l'appartement.

C'était un investissement au départ mais on l'a amorti pour les économies et le coté pratique
Et ma femme est convaincue que ce n'est pas juste un gadget de plus.
 

daffyb

-Duck Warrior-
Modérateur
Club MacG
18 Octobre 2001
13 435
1 520
Angoulême
Après, la modulation (ON/OFF ou pas), c'est plus ou moins adapté au mode de chauffage considéré (gaz, fioul, électrique, convecteurs ...). Je ne suis pas persuadé qu'un mode autre que ON/OFF soit adapté pour une chaudière au gaz, par exemple (le rendement doit chuter si on fonctionne en dehors du nominal).
Et bien justement non. Les chaudières gaz à condensation sont optimales lorsque... les fumées condensent. Si tu es en mode tout ou rien, tu risques de fonctionner en mode à fond et off, ce qui est justement :
1/ pas agréable car tes radiateurs oscillent et donc l'ambiant aussi.
2/ pas optimum car la chaudière n'a pas le meilleur rendement quand elle est à fond, loin de là.
3/ la chaudière passe son temps à s'allumer et s'éteindre. Tu as une modulation de type PWM alors que les chaudières modernes savent moduler leur puissance.

Il vaut mieux constamment chauffer un peu que très fort au coup par coup.

C'est ma vision des choses et des divers renseignements que j'ai pu avoir.
Bien entendu, ce point de vu n'engage que moi :D
Il n'empêche que sur une chaudière ancienne génération qui fonctionne déjà en tout ou rien il est évident qu'un thermostat d'ambiance réduira la consommation et augmentera le bien être dans l'habitation et que le thermostat connecté amène des plus non négligeables, en commençant pas son utilisation simple et à distance.

Par contre, j'ai quand même des doutes sur les gains apportés entre un thermostat d'ambiance correctement configuré et un thermostat connecté (mis à par la config facile et à distance), mais je demande qu'à être convaincu :D .
 
Dernière édition:

thierry37

Membre émérite
13 Novembre 2007
825
54
Vienne, Autriche
Par contre, j'ai quand même des doutes sur les gains apportés entre un thermostat d'ambiance correctement configuré et un thermostat connecté (mis à par la config facile et à distance), mais je demande qu'à être convaincu :D .
Bah justement, le gains c'est la simplicité et l'utilisation. ;)

Je peux avoir le même programme sur mon Netatmo et l'original collé au mur.
Pour le connecté, je fais ça sur l'interface tactile d'un iPhone, la recopie facile des jours de la semaines, le changement facile si ma femme travaille le mercredi au lieu du mardi pour les 3 prochains mois, etc.
Et la facilité des changements à distance quand on a oublié de baisser en sortant. (si on y pense ! ce qui n'est pas toujours le cas)

Sur le thermostat original basique, sur un tout petit écran, c'est la galère à configurer avec les 3 petits boutons, surtout si j'ai 3 températures différentes dans la journée, etc..
Et le basique ne sait pas me calculer l'inertie à chauffer la pièce. (oui c'est un basique de mer... :D ) donc à chaque coup ça monte un peu trop et on a chaud.
 
Statut
Ce sujet est fermé.