Ce forum est en partie financé par l’affichage de publicités. Merci de désactiver votre bloqueur de publicités pour nous permettre de continuer à fournir ce service.

Equivalent du double interligne sur Adobe Indesign

Discussion dans 'Arts graphiques' créé par HImac in touch, 18 Juin 2009.

Modérateurs: magicPDF, Niconemo
  1. HImac in touch

    HImac in touch Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    26 Juillet 2005
    Messages:
    2 181
    J'aime reçus:
    117
    Bonjour à tous,

    Voici ma problématique toute bête. Microsoft dans le but de toujours nous faire chier jusqu'au bout a, avec son Word, décidé que l'on séparerait les interlignes à l'aide de mots de non des valeurs (nous avons donc interligne simple, 1,5 ligne et double interligne).

    Devant rédiger mon rapport, j'attaque maintenant la mise en page mais je le fais sur InDesign bien sur ^^. Sauf que là y'a un gros souci, je ne sais pas à quel valeur correspond le fameux "double interligne" sur word qu'on me donne en consigne. La valeur de base sur InDesign est 14,4 lorsque lorsque c'est sur automatique, j'ai donc penser à mettre à 28,8 mais lorsque je compare avec le double interligne de Word, ce dernier est plus petit...


    Donc quelqu'un saurait-il comment faire pour trouver la bonne valeur d'espacement sur InDesign qui correspondrait à l'option "Double interligne" sur Word ?


    Merci pour votre soutien, je vous mettrais dans mes remerciements :D :D :D.
     
  2. Niconemo

    Niconemo Modo (toujours vivant !)
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    26 Juin 2001
    Messages:
    6 447
    J'aime reçus:
    458
    Sur inDesign d'interligne par défaut est de 120% du corps (norme généralement admise).
    Donc 12pt pour du corps 10, 14,4 pour du corps 12 etc.

    Pour Word ça a l'ai assez bâtard… En tâtonnant et en comparant l'interligne double et le même texte avec une interligne en valeur numérique, je tombe sur quelque chose comme 117 %

    Je te laisse calculer… 12pt * 1,17 * 2 = …

    Ça c'est la logique, tu nous dira si ça marche mais pas sûr que Word n'ait d'autre "fonctions subtiles" (comprendre "gros bugs") qui crée une différence.
     
  3. jmlevy

    jmlevy Membre confirmé

    Inscrit:
    29 Novembre 2007
    Messages:
    426
    J'aime reçus:
    18
    Pour trouver la correspondance avec Word, j'ai créé dans Word une zone de texte en corps 10 avec un double interligne et j'ai exporté ce fichier en PDF. Je l'ai ensuite importé dans InDesign, et j'ai placé au-dessus de cet import un bloc contenant le même texte que celui de Word. En alignant la première ligne et en augmentant petit à petit l'interlignage du texte, j'ai réussi à trouver l'équivalent : 20 pt.

    J'en déduis qu'un interligne double dans Word est le double du corps.
    À gauche en noir, l'import du PDF du fichier Word, à droite en rouge, le texte dans InDesign
     
  4. magicPDF

    magicPDF abracadabrantesque
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    5 Décembre 2007
    Messages:
    7 085
    J'aime reçus:
    540
    Pas bête !

    Mais pourquoi devoir respecter des (ignobles) règles de bureautique quand on travaille avec un logiciel de PAO plutôt orienté typographie ???

    :confused:
     
  5. jmlevy

    jmlevy Membre confirmé

    Inscrit:
    29 Novembre 2007
    Messages:
    426
    J'aime reçus:
    18
    Peut-être que le destinataire du rapport a besoin d'annoter le document ? C'est en général la raison du double interligne. Sinon, je suis absolument d'accord avec toi.
     
  6. claude72

    claude72 Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    13 Février 2005
    Messages:
    3 521
    J'aime reçus:
    220
    Ou parceque le client a fait toute la maquette de son livre sous Word, donc il a déjà défini tout ce qui fait les caractéristiques de son livre : format, marges, police, corps du texte et interligne, donc il a défini le nombre de ligne par page, donc le nombre de page... et il n'y a plus qu'à reproduire à l'identique dans un soft de PAO, en respectant exactement la base faite sous Word...


    (j'ai comme ça à imprimer un livre qui a d'abord été conçu sous Word et photocopié à quelques exemplaires, et que le client veut maintenant sortir à un nombre d'exemplaires qui nécessite et justifie une impression offset... mais comme le livre existe déjà, il faut que je le reproduise exactement à l'identique (les corrections des fautes d'orthographe sont quand-même autorisées !!!)...
    ... et je m'arrache les cheveux parceque c'est ni fait ni à faire dans Word, donc dans un soft de bureautique, avec des polices de bureautique Microdaube PC, et que ni XPress ni InDesign ne me permettent de le refaire facilement :
    - dans XPress il me manque la gestion automatique des notes de bas de page récupérées du fichier Word,
    - alors que dans InDesign il me manque la possibilité de graisser et d'italiquer artificiellement la police que le client a utilisée, car cette police n'a pas de déclinaison gras ni italique et il l'a graissé et italiqué artificiellement dans Word...
    - et j'ai aussi en plus le même problème que HImac in touch avec les interlignages du livre qui ne correspondent pas aux interlignage standard de XPress ou de InDesign...

    ... donc ça va finir avec un PDF depuis Word et basta !)
     
  7. magicPDF

    magicPDF abracadabrantesque
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    5 Décembre 2007
    Messages:
    7 085
    J'aime reçus:
    540
    Ben oui, pourquoi se prendre la tête ???
    :)
     
  8. claude72

    claude72 Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    13 Février 2005
    Messages:
    3 521
    J'aime reçus:
    220
    Parceque reproduire une daube telle-quelle sans aucune amélioration ce n'est pas l'idée que je me fais de mon travail et ce n'est pas ma façon de travailler... : je suis imprimeur, je suis un professionnel, donc je me dois d'imprimer un travail d'un niveau professionnel... et non pas une merde de bureautique simplement reproduite en un plus grand nombre d'exemplaires !!!






    (Je sais bien qu'aujourd'hui tout le monde cache son incompétence derrière le sempiternel "Ce n'est pas de ma faute, j'ai fait avec ce que le client m'a fourni"...

    ... et que c'est comme ça que des soit-disant "graphistes" sortent des merdes bourrées de fautes d'orthographe et de fautes de typo en se justifiant avec un "Ah ben ce n'est pas de ma faute, ce sont les textes du client, tels-quels, et ce n'est pas mon travail de les corriger", avec tous les logos en JPEG parceque "Ah ben ce n'est pas de ma faute, ce sont les logos que le client m'a donnés, et ce n'est pas mon travail de les refaire en vectoriel ou de trouver les versions vectorielles", avec des images pourries mal converties en CMJN avec un profil inadapté à l'impression, parceque "Ah ben ce n'est pas de ma faute, ce sont les photos que le client m'a données et la photogravure ce n'est pas mon travail"...
    (mais alors, pauvre brèle, c'est quoi ton travail ? faire de la bureautique en CMJN ???)

    ... et que c'est aussi comme ça que les imprimeurs se justifient quand ils sortent une grosse daube à partir d'un fichier mal fait : "Ah ben ce n'est pas de ma faute, c'est le PDF que le client m'a donné, tel-quel, et ce n'est pas mon travail de corriger tout ce qui ne va pas, moi je ne suis qu'imprimeur, c'était au graphiste de faire son travail correctement !!!"

    ... mais moi, je ne travaille pas comme ça...)
     
  9. magicPDF

    magicPDF abracadabrantesque
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    5 Décembre 2007
    Messages:
    7 085
    J'aime reçus:
    540
    Claude, je te l'ai déjà dit : ta conscience professionnelle t'honore…
    :zen:

    Mais n'oublie pas de faire rentrer les sous !
    :D


    Sur le dernier point je suis moyennement d'accord :
    Moi ce que je demande à un imprimeur c'est de connaître son métier, pas le mien !
    :up:
     
  10. HImac in touch

    HImac in touch Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    26 Juillet 2005
    Messages:
    2 181
    J'aime reçus:
    117
    Wouhhhh, je ne pensais que mon topic allait créer une mini polémique "^^.

    Tout d'abord merci à vous pour vos réponses, j'ai fait plusieurs essais et j'ai retenu le nombre de 28,01 (soit 28 quoi) car ça me passerais le plus adapté, même si j'ai l'impression que les sauts de ligne sont différents sur Word et InDesign -_- ...


    Sinon pour la question du double interligne, c'est parce que je dois rédiger un mémoire de stage et que selon les consignes qui m'ont été donné, je dois respecter une certaine mise en page (marges, et interlignes), mais vu qu'ils n'utilisent que Word, ils ont donné des consignes que pour Word... :(.


    Pour la numérotation des pages, ils nous conseillent d'annoter la première page (hors couverture) 1 et de faire ainsi de suite jusqu'à la fin , c'est plus simple :D... Ca va faire grincer des dents tous les imprimeurs, graphistes ça :D.


    Sinon je suis assez d'accord avec ce que dis claude72, de plus en plus les gens moins ils en font et mieux ils se portent... On dirait qu'ils font leur boulot que pour rapporter de l'argent chez soi c'est tout... Moins j'en fait mieux je me porte...(Attention je dis pas que je suis pas comme ça ... mais bon je me contrôle).

    Ca fait que maintenant on a droit à un service merdique et non plus professionnel. C'est valable pour de très nombreux métiers / personnes, et c'est désolant... Par contre je demande pas à ce que le mec touche à tout, chacun son métier, qu'on vienne pas m'apprendre le mien ...(enfin le futur mien...).

    Donc je suis d'accord avec Claude et je le soutiens ;).
     
  11. claude72

    claude72 Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    13 Février 2005
    Messages:
    3 521
    J'aime reçus:
    220
    Oui mais toi tu sais faire des PDF corrects : donc ton imprimeur à juste besoin de savoir flasher des PDF et besoin de savoir les imprimer...

    ... en revanche, dans beaucoup de cas, ce que tu dis est complètement contradictoire, car dans beaucoup de cas les PDF fournis sont pourris, donc si l'imprimeur ne connaît que son métier et pas le tien, alors il sait juste balancer un PDF dans un RIP et imprimer ce qui sort de la flasheuse et, comme je le dis, il se déresponsabilise complètement du contenu du PDF, et sort une grosse daube quand le fichier est mal fait.

    Et donc, au contraire, aujourd'hui les imprimeurs qui veulent pouvoir sortir un travail correct, doivent savoir faire leur travail ET connaître en plus le tien (si on suppose que ton travail c'est PAO, exé, photogravure) + le travail sur les PDF pour pouvoir corriger les PDF et les rendre au moins imprimables ! (et faire rentrer un peu de sous...)



    Merci :zen:
     
  12. Niconemo

    Niconemo Modo (toujours vivant !)
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    26 Juin 2001
    Messages:
    6 447
    J'aime reçus:
    458
    J'ai repris une fois un mémoire de 600 pages déjà rédigé (avec utilisation feuilles de styles par l'auteur, heureusement) mais avec de nombreuses images insérées… Et ben je t'assure que j'ai regretté plus d'une fois de ne pas avoir utilisé un logiciel de mise en page ! :D

    Mais sur le principe je suis d'accord. Un traitement de texte n'est pas moins bien qu'un logiciel PAO s'il s'agit de faire du traitement de texte.

    Il faut les régler à l'identique. Logiquement soit à zéro en sautant une ligne entre chaque paragraphe, soit de la hauteur exacte d'une ligne simple c'est à dire une demi double interligne.

    Et là encore on voit qu'il est absurde de vouloir copier à l'identique ce qui n'est même pas maitrisé au départ sous Word par ceux qui le demande (ils ne savent même pas que ces réglages existent)… De toute façon, cette règle du double interligne vient de la dactylographie…

    À ta place moi je compterai simplement le nombre de ligne standard en double interligne sur une page A4 Word (qui variera en fonction de l'imprimante connectée à l'ordinateur sur lequel tu ouvres ton document !) et je ferai des styles harmonieux qui me donnent grosso modo le même nombre de ligne par page dans inDesign. Personne n'ira mesurer s'il y a 1 pt de plus avant les titres et 1:2 pt de moins entre les lignes.

    ---------- Nouveau message ajouté à 08h29 ---------- Le message précédent a été envoyé à 08h15 ----------

    Mon point de vue c'est qu'un graphiste doit connaitre un minimum le travail d'un imprimeur et vice versa. Dans une certaine mesure bien entendu, mais je ne pense pas qu'Abarcadrabra voulait dire autre chose.

    On a déjà vu sur ce forum des graphistes se vanter de ne rien connaitre de l'imprimerie et que ces histoire de CMJN, de défonce, de fonds perdu ou d'imposition, ce n'est pas leur boulot mais celui de l'imprimeur et que ceux qui se plaignent de tels fichiers sont des fainéants incompétents… Et c'est à peine caricaturé.

    Il est bon parfois de rappeler que si on a un devis de l'imprimeur "fichier PAO fourni", ça veut généralement dire qu'on a géré toutes ces questions en amont (même si c'est souvent en concertation avec l'imprimeur).
     
  13. magicPDF

    magicPDF abracadabrantesque
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    5 Décembre 2007
    Messages:
    7 085
    J'aime reçus:
    540
    1- exactement, merci Niconemo

    2- il va falloir que je change de pseudo parce que personne ici n'arrive à l'écrire correctement et en entier…
    :D:D
     
  14. claude72

    claude72 Membre d’élite
    Club MacG

    Inscrit:
    13 Février 2005
    Messages:
    3 521
    J'aime reçus:
    220
    Euhhhhh... pour certains de mes clients, ce n'est pas du tout caricaturé !!!



    C'est pour ça que j'écris Abra, tout simplement...
     
  15. magicPDF

    magicPDF abracadabrantesque
    Modérateur Club MacG

    Inscrit:
    5 Décembre 2007
    Messages:
    7 085
    J'aime reçus:
    540
    lol

    Tu as raison, tant que ce n'est pas abraracourcix…
    ;)
     
Modérateurs: magicPDF, Niconemo
Chargement...

iOccasion - Achetez un produit Apple d'occasion

refurb Apple