Impossible de récupérer l'espace libre (volume Boot Camp)

Kypaz

Nouveau membre
15 Mars 2015
5
0
25
Bonjour,

Suite à l'effacement de ma partition bootcamp, j'ai 20go d'espace libre que je n'arrive pas à re allouer. Quand je vais dans l'utilitaire de disque, je ne peux même pas créer une partition à partir de cet espace libre. (Idem sur ipartition).
J'ai essayé de booter sur une clé usb avec yosemite, et de re formater à partir de là mais impossible de modifier le schema des partitions.

La commande diskutil list donne ça chez moi :

/dev/disk0
#: TYPE NAME SIZE IDENTIFIER
0: GUID_partition_scheme *320.1 GB disk0
1: EFI EFI 209.7 MB disk0s1
2: Apple_CoreStorage 288.4 GB disk0s2
3: Apple_Boot Recovery HD 650.0 MB disk0s3
/dev/disk1
#: TYPE NAME SIZE IDENTIFIER
0: Apple_HFS Macintosh HD *288.1 GB disk1
Logical Volume on disk0s2
91DCBF05-41E0-4487-8A88-630FC39AE4CA
Unencrypted

Si quelqu'un à des idées de solutions ..
Merci d'avance
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
84 933
25 544
Forêt de Fontainebleau
Salut Kypaz.

Ton problème est en passe de devenir un "classique".

Selon toute apparence, tu es passé à «Yosemite» et l'installateur de cet OS en a profité (à l'insu de ton plein gré) pour greffer un format CoreStorage sur la partition d'OSX (la /dev/disk0s2). Un format CoreStorage est un artefact logique qui crée sur la partition de référence un Groupe de Volumes Logiques "pyramidal" : en bas, un Disque Physique Virtuel qui "écrase" la partition-support ; au milieu, une Famille de Volumes Logiques qui a une fonction de paramétrage ; en haut, un Volume Logique rejeté par les 2 instances précédentes et dans lequel est installé «Yosemite».

Le double inconvénient d'avoir un
Groupe de Volumes Logiques : CoreStorage greffé sur la partition de l'OS, c'est que :

-1° Le Volume Logique rejeté est absolument inextensible (à la différence d'un volume standard jhfs+) --> il ne peut ni être subdivisé, ni être dilaté (ce que tu voudrais précisément en lui réallouant l'espace-disque de ton ex-partition BootCamp) ;

-2° L'«Assistant BootCamp», pour la raison ci-dessus de l'invariabilité en taille du
Volume Logique : CoreStorage, voit sa fonctionnalité classique (pouvoir réallouer l'espace d'une partition-Windows qu'on lui demande de supprimer au volume de l'OS "par-dessus la tête" de la partition de récupération «Recovery HD» régulièrement intercalée) absolument neutralisée (personnellement, je considère qu'il y a là une incohérence logique dans l'architecture d'un OS qui contient 2 dispositifs formels - format CoreStorage et fonctionnalité de l'«Assistant BootCamp» de réallocation au volume de l'OS de l'espace-disque de la partition Windows - en contradiction l'un de l'autre).


☞ je viens de t'expliquer la raison de l'échec de l'«Assistant BootCamp» à exécuter sa mission classique. Par suite de quoi, tu te retrouves avec un espace-disque de 20 Go "dans la nature" et, comme je ne les vois pas sous forme de volume monté qui devrait logiquement occuper la position /dev/disk0s4 dans la séquence des devices, c'est donc tout aussi logiquement que tu as choisi de supprimer ladite partition - ce qui revient à virer son espace-disque au statut d'espace libre (free space) hors partitionnement actuel (un free space, ne supportant pas de filesystem <système de fichiers>, ne peut pas par conséquent monter sous forme de volume).

Tu dois prendre conscience, dans l'état actuel de la distribution logique du disque de ton Mac, que pour parvenir à tes fins (ré-intégrer les 20 Go de
free space ci-devant le volume créé par l'«Assistant BootCamp» au volume de l'OS «Macintosh HD» de 288 Go) tu dois régler 2 difficultés (et pas une seule) :

- a) Supprimer le format CoreStorage greffé sur la partition /dev/disk0s2, càd. détruire le Groupe de Volumes Logiques dont dépend actuellement l'OS (condition sine qua non de pouvoir re-dimensionner la taille du volume de l'OS) - ce sans néanmoins perdre tes données et réglages d'utilisateur recelés sur le Volume Logique (dans certain cas, un format CoreStorage n'est éliminable qu'à la condition de détruire toutes les données recelées dans le Volume Logique rejeté par le Groupe de Volumes Logiques) ;

- b) Gérer le problème de la partition de récupération «Recovery HD» qui s'intercale en
/dev/disk0s3 entre le volume de destination (celui de l'OS en /dev/disk0s2 qui doit recevoir les 20 Go) et le volume source (qui n'apparaît pas actuellement en tant que free space mais qui, si on le réintègre au partitionnement, se transformera nécessairement en un volume de queue en /dev/disk0s4). "Problème", car à la différence de l'«Assistant BootCamp» quand il n'est pas bloqué par un format CoreStorage sur la partition de l'OS, l'«Utilitaire de Disque» n'a en ce qui le concerne pas les ressources logicielles pour ré-allouer l'espace d'une partition /dev/disk0s4 à celui d'une partition /dev/disk0s2 sans détruire au passage la partition intercalaire /dev/disk0s3 (il ne possède pas de programme "saute-mouton"). Or tu n'as certainement pas envie de supprimer ta partition «Recovery HD» qui, à l'occasion, peut remplir de précieux services...


En ce qui concerne le problème a) (suppression du format CoreStorage de la partition /dev/disk0s2 de l'OS sans perte de données pour toi), la question immédiate est de savoir si ce format est actuellement réversible ou irréversible (ça dépend de la façon dont il a été installé). S'il est logiquement réversible, une simple commande dans le «Terminal» peut re-créer illico un format standard jhfs+ sur la partition de l'OS sans perte du Système installé sur le Volume Logique. Si ce n'est pas le cas, les manœuvres à envisager sont plus compliquées.

Par voie de conséquence, je termine mon billet en te conseillant d'aller dans ton OS à : Applications/Utilitaires pour lancer le «Terminal». Dans la fenêtre qui s'affiche, saisis la commande :
Bloc de code:
diskutil cs list
et ↩︎ (presse la touche "Entrée" du clavier pour activer la commande) --> en retour de commande, tu obtiens la réponse :
Bloc de code:
CoreStorage logical volume groups : 1 found
suivi du tableau composite du
Groupe de Volumes Logiques correspondant --> peux-tu poster ici ce tableau complet qui contient la réponse à la question de la réversibilité vs irréversibilité du format CoreStorage (croisons les doigts : si tu as installé «Yosemite» en mode "upgrade" d'un OS déjà en place auparavant, alors le CoreStorage a des chances d'être réversible...).

 
Dernière édition:

Kypaz

Nouveau membre
15 Mars 2015
5
0
25
Merci pour ta réponse détaillé. Si j'ai bien compris c'est le fait d'être passé par l'assistant bootcamp qui a causé ma perte.

Oui j'ai upgrade à Yosemite il y peu depuis Maverick.

Le resultat de la commande : diskutil cs list donne ça :

Logical Volume Group C49584A3-CC38-43FD-9B9C-97726B1F48DC
=========================================================
Name: Macintosh HD
Status: Online
Size: 288435146752 B (288.4 GB)
Free Space: 1245184 B (1.2 MB)
|
+-< Physical Volume 2913215E-CF34-448A-ABF3-B0F2326D626A
| ----------------------------------------------------
| Index: 0
| Disk: disk0s2
| Status: Online
| Size: 288435146752 B (288.4 GB)
|
+-> Logical Volume Family DD4326F3-2237-4B9D-9932-243E94D45638
----------------------------------------------------------
Encryption Status: Unlocked
Encryption Type: None
Conversion Status: NoConversion
Conversion Direction: -none-
Has Encrypted Extents: No
Fully Secure: No
Passphrase Required: No
|
+-> Logical Volume 91DCBF05-41E0-4487-8A88-630FC39AE4CA
---------------------------------------------------
Disk: disk1
Status: Online
Size (Total): 288081575936 B (288.1 GB)
Conversion Progress: -none-
Revertible: No
LV Name: Macintosh HD
Volume Name: Macintosh HD
Content Hint: Apple_HFS

Le " revertible : no" ne me parait pas de bonne augure ..
Cela ne me dérange pas de perdre toutes mes données, j'ai un backup Time Machine et une clé usb avec yosemite dessus .. Après c'est sur que ça m'arrangerait de pouvoir eviter ça
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
84 933
25 544
Forêt de Fontainebleau
Comme tu l'as remarqué, la mention :
Bloc de code:
revertible: No
est sans appel.

Mais je possède un artifice dans mon sac à malices
367024_original.gif
que je trouve d'autant plus délectable, qu'il consiste à utiliser une fonctionnalité logique d'OSX contre le CoreStorage (de la même façon que le CoreStorage est un dispositif logique qui opère contre la fonctionnalité de réallocation d'espace-disque à l'OS de l'«Assistant BootCamp»).

Il s'agit tout bonnement du logiciel de
chiffrement du volume de l'OS (j'ai noté qu'il n'est pas activé chez toi --> Has Encrypted Extents: No) : «FileVault-2». Car «FileVault-2» a étroitement partie liée avec le format CoreStorage depuis l'origine (le format CoreStorage a été créé par Apple avec l'OS «Lion 10.7» dans le but exclusif au départ de permettre le chiffrement du volume de l'OS, impossible à opérer sans la conversion de ce dernier au statut formel de Volume Logique). À cause de cette solidarité originelle, quand un utilisateur active «FileVault-2», ce logiciel commence par convertir le volume de l'OS au format CoreStorage puis lance le programme fdesetup qui chiffre le Volume Logique juste créé. Mais, quand inversement un utilisateur qui a un Volume Logique chiffré demande à «FileVault-2» le déchiffrement de son volume, au terme de l'opération de déchiffrement, le volume de l'OS est restitué au format... standard jhfs+.

Il s'ensuit de cette savoureuse «négation de la négation» qu'un utilisateur, possédant malencontreusement un volume de l'OS au format
CoreStorage non chiffré, n'a qu'à dans un 1er temps : activer le chiffrement «FileVault-2» sur le volume de ton OS («FileVault-2» trouvant le format CoreStorage requis déjà en place va illico lancer le chiffrement) ; et, dans un 2è temps : désactiver «FileVault-2» sur le même volume, ce qui en sortie va convertir le volume de l'OS au format standard jhfs+ et la messe est dite.

C'est ce que je te conseille de faire : tu vas à --> Menu /Préférences Système/Sécurité et confidentialité/FileVault, tu déverrouilles le cadenas d'administration (en bas à gauche) avec ton mot-de-passe
admin et tu presses le bouton : Activer FileVault (s'il y a plusieurs comptes d'utilisateurs dans ton OS, une fenêtre va te demander si tu veux les associer à la capacité d'activer la clé de déchiffrement --> si tu veux le faire, il faut que tu puisses saisir le mot-de-passe de session de chacun. Comme ton but final est de désactiver «FileVault-2» dans un 2è temps, je ne pense pas que tu aies à t'embêter avec ça).

Il y a quelques précautions à prendre : le chiffrement (qui implique un re-démarrage préalable) est une opération longue, voire très longue (n heures, selon volume des données). L'opération s'opère la session de l'utilisateur demeurant ouverte et active (ce qui est commode), mais tout processus lourd lancé dans la session ralentit d'autant le chiffrement. Il est absolument impératif de laisser le Mac constamment alimenté sur secteur pendant la durée de l'opération (tu peux laisser ouverte la fenêtre des Préférences Système : FileVault afin de mesurer la progression des choses) --> choisis un moment opportun pour toi. À la fin de l'opération, je t'invite à re-démarrer pour que le format
CoreStorage impliqué soit bien "en place" (dès le départ du démarrage, tu vas avoir un écran d'authentification où la saisie de ton mot-de-passe admin va activer la clé de déchiffrement et par là permettre le montage du volume de l'OS : c'est la particularité d'avoir un Volume Logique : chiffré --> l'authentification est requise d'entrée, et pas in fine).

Le chiffrement + re-démarrage opéré, dans le panneau
FileVault des Préférences Système tu n'as plus qu'à presser le bouton : Désactiver FileVault --> et c'est reparti pour un tour
450622_original.gif
... À la fin, il est nécessaire que tu re-démarres là encore (tu auras un écran de
login in fine ce coup-ci), car ça permet la "dissipation" complète du dispositif CoreStorage. La commande diskutil list dans le «Terminal» devrait te confirmer que le format de l'OS est redevenu standard.

☞ tu pourras faire alors un "retour" dans ce fil, afin de voir la suite des manœuvres...
 

Kypaz

Nouveau membre
15 Mars 2015
5
0
25
Bonjour,

J'ai fait la manœuvre entre cette nuit et aujourd'hui. Malheureusement, cela n'a pas marché . Je pense que c'est du au fait que je n'ai pas redémarrer entre la fin du cryptage et le lancement du décryptage .. J'avais mal lu et compris que le redémarrage à la fin .. Je relance ..:rage:
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
84 933
25 544
Forêt de Fontainebleau
Le procédé que je t'ai décrit (activer «FileVault-2» pour lui faire chiffrer dans un 1er temps le volume de ton OS, puis désactiver le même «FileVault-2» dans un 2è temps, afin de bénéficier de l'effet de restauration d'un volume au format standard jhfs+ et plus CoreStorage qui conclut ce déchiffrement) est normalement tout à fait valide (je l'ai expérimenté volontairement plusieurs fois sur mon propre Mac et ça a marché chaque fois).

Hélas toutes sortes d'exceptions empiriques viennent occasionnellement contrarier l'effet de belle régularité des normes logiques. Il peut se faire que le processus de chiffrement (voire celui de déchiffrement) de «FileVault-2» plante carrément : la barre d'avancée paraît figée, comme un certain nombre de messages d'utilisateurs l'attestent. Par ailleurs, je me souviens que dans un cas au moins où j'avais préconisé le procédé "chiffrement-déchiffrement" que je t'ai décrit, l'utilisateur malgré de nombreuses récidives s'est toujours retrouvé à la fin avec un format CoreStorage intact sans qu'on puisse savoir pourquoi le déchiffrement n'avait pas restauré un format standard jhfs+ comme escompté.

S'il s'avérait que tu fasses partie du lot, rassure-toi : il y a d'autres façons de régler ton problème de format et de répartition d'espace sur le disque de ton Mac...
 

Kypaz

Nouveau membre
15 Mars 2015
5
0
25
Il semble que je fasse partie des exceptions .. Je l'ai refait aujourd'hui, avec redémarrage au milieu, et je me retrouve avec exactement pareil qu'avant .. Du coup si tu as une nouvelle marche à suivre je suis preneur .. Merci
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
84 933
25 544
Forêt de Fontainebleau
D'accord : puisque la chance n'est pas avec toi, autant recourir aux "classiques"
361608_original.png
--> comme tu possèdes une clé USB d'install de «Yosemite» et par ailleurs une sauvegarde «TimeMachine», je crois qu'il est temps de recourir à ces 2 outils. Je te suggère la manœuvre suivante (j'en marque les étapes pour la clarté) :

- 1° Mets à jour pour commencer ta sauvegarde «TimeMachine» pour ne pas craindre de perte de données ;

- 2° Démarre sur ta clé USB d'install de «Yosemite» (sois patient : le démarrage sur clé USB est lent) ;

- 3° À présent, avant toutes choses, il te faut supprimer le format CoreStorage du disque de ton Mac qui, en l'état, le verrouille. Tu as 2 possibilités pour ce faire (je te signale que la destruction du format CoreStorage et la restauration d'un volume au format standard jhfs+ va supprimer toutes les données de ce volume - d'où la nécessité de ta sauvegarde «TimeMachine» bien à jour...) :

- a) en mode graphique : tu lances l'«Utilitaire de Disque» disponible dans la fenêtre d'accueil des Utilitaires OS X --> dans la colonne de gauche, tu aperçois en tête de tableau 2 Macintosh HD (cette redondance inhabituelle est due au format CoreStorage) : le 1er est le Disque Physique Virtuel, le 2è est le Volume Logique de ton OS --> sélectionne le Volume Logique (2è position, en alinéa de la marge) et dans les fonctionnalités du champ de droite, choisis : Effacer le volume en question. Normalement, cette opération suffit à supprimer le format CoreStorage et à restituer le volume ciblé au format standard Mac OS étendu (journalisé) ;

- b) en mode ligne de commande : si par malchance (dont tu sembles davantage pourvu que de chance ici) la manœuvre ci-dessus échouait, alors tu vas à la barre supérieure de menus de l'écran, menu : Utilitaires et tu lances le «Terminal». Dans sa fenêtre (où tu es automatiquement en droit
root avec l'invite de commande : -bash-3.2#), commence par récidiver la commande que tu connais :
Bloc de code:
diskutil cs list
et ↩︎ qui va t'afficher en retour de commande le tableau de distribution des instances du
Groupe de Volumes Logiques greffé sur la partition /dev/disk0s2 du disque de ton Mac --> repère tout en haut du tableau l'UUID (IDentifiant Unique Universel) du Logical Volume Group : il s'agit d'une suite de 32 caractères alpha-numériques distribués en 5 groupements inégaux reliés par des tirets --> sélectionne cet UUID au pointeur, fais un ⌘C pour le coller dans le presse-papier et à présent passe la commande suivante :
Bloc de code:
diskutil coreStorage deleteLVG XXXXXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXXXXXXXXX
et ↩︎ (par ⌘V, tu colles l'
UUID à la place de mes XXXXXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXXXXXXXX) et tu attends le retour de l'invite de commande -bash-3.2# marquant la complétion de l'opération.
- 4°
Dans l'«Utilitaire de Disque» <que tu n'as pas quitté en mode a) ou que tu lances après b)>, le disque de ton Mac apparaît désormais partitionné de façon classique (si ce n'était pas le cas, paie-toi le luxe d'un re-démarrage - en re-démarrant sur ta clé bien entendu - afin de nettoyer les "apparences résiduelles" du CoreStorage) --> sélectionne le disque physique complet de ton Mac (la ligne supérieure, attenante à la marge) et utilise encore la fonction Effacer en veillant à ce que le format soit bien Mac OS étendu (journalisé) par défaut et à donner un nom parlant au futur volume : Macintosh HD ou Yosemite (à ta guise) --> le disque de ton Mac va être re-partitionné en Tableau de partition GUID avec un seul volume majeur au format jhfs+ (suppression de la «Recovery HD» et du free space antérieur).

- 5° Il est temps pour toi de lancer la fonctionnalité de ta clé : Installation OS X en lui désignant comme cible le nouveau volume du disque de ton Mac --> par défaut, l'installateur va commencer par créer une mini-partition de 650 Mo pour y installer le dossier de boot de la «Recovery HD», puis va installer «Yosemite» sur le volume principal.

- 6° en fin d'installation, tu vas te voir proposer le choix de la finalisation de ton nouvel OS, dont : Récupérer une sauvegarde TimeMachine --> il serait temps pour toi (à moins que tu ne l'aies fait au préalable avant de lancer l'étape 5) ci-dessus) de connecter ton DDE supportant ta sauvegarde TimeMachine au Mac (si DDE filaire) afin que sa présence soit détectée --> une fois fait, tu lances la récupération et (normalement) tu devrais récupérer un OS et une session d'utilisateur customisés comme avant.


[NB. Un clone est un procédé alternatif d'une sauvegarde TimeMachine efficace, d'autant plus s'il est fait avec le logiciel ☞Carbon Copy Cloner (démo gratuite 1 mois sans limitation fonctionnelle), parce que ce dernier sait cloner également la partition de récupération «Recovery HD» sur le DDE de destination, et da capo, la rétro-cloner sur le disque effacé d'un Mac en parallèle du rétro-clonage de l'OS du clone. Mais en principe la méthode de récupérer une sauvegarde TimeMachine à la fin d'une installation opérée depuis une clé USB est tout à fait fiable.]

 
Dernière édition:

Kypaz

Nouveau membre
15 Mars 2015
5
0
25
J'ai suivi tes instructions à la lettre , mon disque dur est de retour à 320GB ! Je n'ai même pas eu besoin de passer par le terminal pour effacer le disque :D

Par contre je suis toujours avec un Volume Logique sur ma partition :banghead: .. Cependant il est revertible (d'après la commande diskutil cs list).

En tout cas, un grand merci pour ton aide !
 
D

Deleted member 1099514

Invité
Salut

Que renvoient maintenant le commandes (depuis le terminal) :
Bloc de code:
diskutil list
diskutil cs list

@+
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
84 933
25 544
Forêt de Fontainebleau
Le plus beau serait que l'installateur de «Yosemite» de ta clé USB t'ait recollé ce format CoreStorage : un véritable acharnement <on pourrait imaginer un circulus viciosus : ne pas pouvoir se débarrasser d'un format CoreStorage sans destruction du Volume Logique en place et de ses données, impliquant la nécessité de ré-installer «Yosemite» ; ne pas pouvoir ré-installer «Yosemite» à partir d'une clé USB sans re-génération d'un format CoreStorage sur la partition de l'OS
361608_original.png
>
...

Comme ce format
CoreStorage est réversible cette fois-ci (la chance tourne), voici comment le supprimer : tu passes la commande -->
Bloc de code:
diskutil cs list
que tu connais bien --> dans le tableau de distribution des instances du
Groupes de Volumes Logiques qui s'affiche, tu t'intéresses à la dernière instance : le Volume Logique (Logical Volume) --> en tête d'affichage de ses propriétés, tu as une ligne indiquant l'UUID (IDentifiant Unique Universel) de ce Logical Volume : suite de 32 caractères alpha-numériques distribués en 5 groupements inégaux reliés par des tirets, de type : XXXXXXXX-XXXX-XXXX-XXXX-XXXXXXXXXXXX -> tu sélectionnes cet UUID complet au pointeur et par ⌘C tu le colles dans le presse-papier.

À présent, tu passes la commande :
Bloc de code:
sudo diskutil coreStorage revert XXXXXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXX-XXXXXXXXXXXX
[en collant par ⌘V à sa place l'
UUID du Logical Volume tout en respectant les espaces dans la commande] et ↩︎ --> une demande de password s'affiche (commande sudo : Substitute User DO --> opérer en qualité d'utilisateur substitut de root, le Super Administrateur-Système) --> tape ton mot-de-passe admin à l'aveugle - aucun caractère ne se montrant à la frappe - et derechef ↩︎ --> attends le retour de l'invite de commande comme indicateur de complétion et alors re-démarre ton Mac pour finir de dissiper les "apparences" du format CoreStorage.

☞ Tu vas te retrouver (sans que ton OS non plus que tes données n'aient été le moins du monde affectés par cette
réversion de format) avec un volume «Yosemite» au format standard jhfs+.
 
Dernière édition: