• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

10.11 El Capitan clean install + bootcamp + fusion drive

kaboum

Membre confirmé
13 Août 2003
244
5
43
la réunion
Bonjour à tous.
Voilà j'aimerais faire une clean install d'El Capitan sur mon iMac.
Le problème c'est que j'utilise fusion drive et que j'ai une partition bootcamp à laquelle je n'ai pas du tout besoin de toucher (juste un logiciel de compta et autocad qui fonctionnent très bien dessus).
Ma question: en bootant sur USB l'installateur d'El Capitan, est ce que je risque de perdre mon bootcamp en choisissant le "volume" Macintosh HD?

Merci à vous!
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
20 836
3 110
Là-haut
Normalement, non. Ce que tu installes sur un volume, ça ne doit pas impacter les autres volumes.

Mais qui dit Fusion Drive dit Core Storage. Et Boot Camp et Core Storage… :rolleyes:

Donc en théorie ça doit passer, mais pense à avoir tes sauvegardes à jour.


Le genre de sujet qui va plaire à Macomaniac. :D

Moi, j'aime pas Boot Camp. :yuck:
 
  • J’aime
Réactions: macomaniac

kaboum

Membre confirmé
13 Août 2003
244
5
43
la réunion
Oui c'est bien ce que je pensais, merci pour ta réponse.
Du coup je me suis fait une image avec winclone au cas où ça casserait!
En fait j'ai lu un peu partout que souvent lors du formatage du volume fusion ce dernier se splitait en HDD et SSD et là j'imagine que le bootcamp saute!
Bon on verra, je teste!
 
  • J’aime
Réactions: macomaniac

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
59 536
19 725
Forêt de Fontainebleau
Vous avez tort de ballader un poisson au bout d'une ficelle sous le nez du chat en vacances...


:coucou: Moon

Le genre de sujet qui va plaire à Macomaniac.
Hé ! Hé ! En effet. Pas que j'« aime » le CoreStorage non plus que l'«Assistant BootCamp» au plan pratique : je m'abstiens soigneusement de ces complexités sur le disque de mon Mac. La simplicité avant tout en terme d'expérience. Surtout pas de Groupe de Volumes Logiques ! Et surtout pas de Windows non plus à l'horizon.

Mais on ne se refait pas, néanmoins. Au plan « théorique », les subtilités [théo]logiques m'émoustillent les moustaches (si je puis dire). Je me suis délecté dans le temps de la «Somme Théologique» de Saint Thomas d'Aquin (cet Italien massif - qui dépassait les cent kilos - avait je ne sais quelle allégresse spéculative dans la considération de sujets abscons qui m'a fort réjoui). Le CoreStorage : voilà une création logique digne en tout point de la scolastique européenne ! Que ce soit le fait de pragmatiques Américains : ça me divertit au plus haut point.

Mais qui dit Fusion Drive dit Core Storage. Et Boot Camp et Core Storage…
Tu n'as pas tort de douter a priori en la matière. Normalement, reformater le système de fichiers supporté par le Volume Logique d'un CoreStorage reste une affaire purement interne. Enfin, c'est ce qu'on s'imagine. En fait, le Volume Logique (non chiffré ici) d'un CoreStorage n'est jamais démarré directement par l'EFI (qui exécuterait illico presto le boot_loader boot.efi at: /System/Library/CoreServices) > mais toujours en mode indirect, via le relai du boot_loader boot.efi de la partition de récupération Recovery HD collatérale. Ce qui implique des instructions spécifiques de boot que l'EFI repêche en NVRAM mais aussi sur la partition Recovery HD (où se trouve ajouté un dossier-cache dédié au boot de l'OS).

Donc : si on efface le système de fichiers de l'OS du Volume Logique pour en recréer un neuf vide avant d'y réinstaller les fichiers-Système d'un OS flambant neuf (étant celui d'«El Capitan» > un nouveau CoreStorage va être régénéré sur la partition de l'OS) > cela va entraîner une ré-écriture de la NVRAM et du dossier-cache de la Recovery => alors qui sait quels effets collatéraux ça peut avoir sur la possibilité alternative de booter le volume Windows ? - tous les doutes sont permis, en effet.

--------------------​

:coucou: kaboum

Du coup je me suis fait une image avec winclone au cas où ça casserait!
Je salue ta prévoyance ! Quelqu'un qui tient à son Système Windows installé sur le disque du Mac devrait aussi méthodiquement en faire une sauvegarde en mode archive par «Winclone» qu'il est avisé de sauvegarder le Système OS X par TimeMachine ou par un clone «Carbon Copy Cloner». Donc en principe tu es paré au cas où des manipulations sur le CoreStorage affecteraient le caractère démarrable de ta partition Windows. Celle-ci réside en queue de disque de ton HDD, hors CoreStorage, donc en principe hors d'atteinte - mais il est toujours possible d'imaginer qu'à la suite de manipulations le boot_manager de l'EFI (déclenché par la touche "alt") ne puisse plus la détecter comme démarrable.

En fait j'ai lu un peu partout que souvent lors du formatage du volume fusion ce dernier se splitait en HDD et SSD et là j'imagine que le bootcamp saute!
À supposer que le CoreStorage associatif qui solidarise en mode Fusion Drive la partition disk0s2 de ton SSD et la partition disk1s2 de ton HDD se "casse" comme tu dis > la partition BOOTCAMP localisée en disk1s4 sur le HDD (juste en-dessous de la Recovery HD toujours elle aussi localisée sur le HDD en disk1s3) n'a aucune raison de sauter, en terme d'existence > c'est seulement son caractère démarrable qui pourrait sauter (auquel cas > tu la reformates en MS-DOS = FAT-32 attendu par «Winclone» en préalable > et tu reclones d'après ton archive > et Winclone restaurerait non seulement les fichiers Windows mais aussi la propriété démarrable de ce volume...

Pour ce qui est de la destruction éventuelle du Fusion Drive : représente-toi qu'il consiste à la base en 2 disques durs virtuels émulés sur les 2 partitions d'accueil, désignés comme Physical Volumes : un Physical Volume n°1 sur la disk0s2 du SSD et un Physical Volume n°2 sur la disk1s2 du HDD > ces 2 instances "basiques" sont solidarisées par une Logical Volume Family (instance de pilotage unique) qui permet le montage à partir de cette double base d'un Volume Logique unique.

Lorsqu'un incident radical intervient, il ne touche jamais les disques durs virtuels émulés sur les 2 partitions > mais toujours la "superstructure logique" exportée à partir d'eux > il peut y avoir "décapitation logique" de la paire : Famille de Volumes Logiques > Volume Logique. Auquel cas, il faut recréer (par une commande dans le «Terminal» d'un Système démarré indépendant comme celui de la Recovery HD du HDD en disk1s3 qui demeure intacte hors CoreStorage) les instances sommitales : Famille Logique > Volume Logique.

D'après mes expérimentations volontaires : démarrer sur le système auxiliaire de la Recovery en disk1s3 > dans l'«Utilitaire de Disque» > demander un effacement du système de fichiers JHFS+ ancré sur le Volume Logique unique du Fusion Drive > ne conduit pas à une décapitation de la paire logique : Famille Logique > Volume Logique. Mais simplement à une re-création d'un système de fichiers JHFS+ vide sur le Volume Logique du Fusion Drive.

Car le Volume Logique d'un CoreStorage (Fusion Drive ou non), qui est l'instance sommitale exportée à partir du (ou des) disque(s) dur(s) émulé(s) du (des) Physical Volume(s) > exporte à son tour un « dev node » : un point de montage logique, auquel se trouve amarré le système de fichiers gestionnaire de l'OS (qui flotte donc comme une petite bannière logique tout en haut du donjon virtuel du CoreStorage : ça fait peur, hein ? Et si le vent décrochait la bannière comme un cerf-volant dont le fil casse ?). Bref : quand tu reformates > tu ne touches pas, en principe, le Volume Logique > tu te contentes de supprimer la "bannière" du système de fichiers amarré au « dev node », et tu en recrées une (non encore "imprimée") ré-attachée au même point de montage non touché.

=> par conséquent, pour ta ré-installation : tu démarres par ⌘R sur la Recovery (ou sur ta clé d'install bootable) > tu reformates par l'«Utilitaire de Disque» > dans le «Terminal» (menu Utilitaires en haut de l'écran) tu passes une commande :
Bloc de code:
diskutil cs list
pour vérifier que le tableau d'un Groupe de Volumes Logiques complet (avec Famille Logique et Volume Logique terminal) est retourné > tu déclenches l'option "Ré-installer OS X" à destination du Volume Logique "Macintosh HD" qui devrait être affiché.

NB. Pour ne pas finir sans une amusante coda [de poisson] : quand tu démarres par ⌘R sur la Recovery > il est bon de savoir que cette commande ne fait jamais démarrer directement sur le Système de la «Recovery HD» du disque (en disk1s3 chez toi) > mais déclenche la création en RAM d'un RAMDisk de 1,2 Go nommé Untitled dans le volume volatile duquel le dossier de boot (450 Mo) de la Recovery HD se trouve cloné à la volée > suite à quoi le Mac démarre sur ce Système uniquement supporté en RAM (comme lors d'un démarrage par Internet - sauf qu'ici l'option "Ré-installer OS X" fait bien télécharger une version d'OS X synchrone de celle du disque). Il n'y a que le démarrage sur le volume Récupération 10.x affiché à l'écran obtenu par la touche "alt" qui fasse démarrer réellement sur le Système Recovery HD du disque > or, dès qu'un CoreStorage existe (de quelque sorte qu'il soit) > aucun volume Récupération 10.x n'est jamais affiché à l'écran du boot_manager > car le boot_loader boot.efi (qui sert d'indicateur de volume démarrable donc affichable au boot_manager) de la Recovery HD est détourné à la fonction de démarreur auxiliaire de l'OS du Volume Logique du CoreStorage > il ne sert donc plus d'indicateur du volume de la Recovery HD.

Le travail d'ingéniérie logique impliqué par le CoreStorage (une invention contemporaine de l'OS «Lion 10.7» : la plus étonnante création logique d'Apple... en attendant le format APFS) me paraît digne en tous points des inventions logiques de l'époque scolastique. Si tu veux, kaboum, te faire une idée de ce dispositif logique formel > va dans ta session à : Applications > Utilitaires > lance le «Terminal» et saisis l'une après l'autre les 2 commandes (informatives) :
Bloc de code:
diskutil list
diskutil cs list
et ↩︎ (presse chaque fois la touche "Entrée" du clavier pour activer la commande) > ces commandes vont te retourner le tableau des partitions de tes 2 disques et celui en arborescence du Groupe de Volumes Logiques de ton Fusion Drive...
 
Dernière édition:
  • J’aime
Réactions: kaboum

kaboum

Membre confirmé
13 Août 2003
244
5
43
la réunion
Wooo!
Macomaniac: la verve.
J'ai tout compris mais pas tout retenu.
Avant de lire ta réponse j'avais commencé à formater ma partition Macintosh HD ce qui a eu pour conséquence sa disparition...
J'ai donc tenté une réparation de la totale: elle a ré-apparu sous un nouveau nom original: untitled.
Là du coup j'installe le système sur cette partition, le BOOTCAMP étant toujours là, frais et dispo!
En tous cas merci!
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
59 536
19 725
Forêt de Fontainebleau
j'avais commencé à formater ma partition Macintosh HD ce qui a eu pour conséquence sa disparition...
J'ai donc tenté une réparation de la totale: elle a ré-apparu sous un nouveau nom original: untitled.
Là du coup j'installe le système sur cette partition, le BOOTCAMP étant toujours là, frais et dispo!
Interprétation :

- tu avais raison de craindre un incident logique dans le CoreStorage > en lançant le reformatage du Volume Logique : Macintosh HD qui commence toujours par effacer le système de fichiers en place > il y a bien eu décapitation logique de la paire d'instances : Famille de Volumes Logiques > Volume Logique puisqu'aucun volume monté n'était plus affiché (en soufflant la "bannière" du système de fichiers > le vent de l'effacement a fait partir le toit du donjon du CoreStorage avec...).

Ta réparation du CoreStorage global (il restait alors : l'enveloppe logique globable du Groupe de Volumes Logiques > et les 2 Physical Volumes importés sur les partitions d'accueil de ton SSD et de ton HDD) > a équivalu à passer une commande de recréation d'une paire neuve : Famille de Volumes Logiques > Volume Logique Untitled »]. La commande est du type :
Bloc de code:
diskutil coreStorage createLV XXXXXXXX-XXXX-XXXX-XXXX-XXXXXXXXXXXX jhfs+ Untitled 100%
où l'utilitaire diskutil est appelé > avec la spécification coreStorage > le verbe createLV (créer Logical Volume) > sur la cible de l'UUID du Groupe de Volumes Logiques global du CoreStorage : XXXXXXXX-XXXX-XXXX-XXXX-XXXXXXXXXXXX > avec une triplette finale [FORMAT][NOM][TAILLE] permettant de définir le nouveau Volume Logique exporté (ici : format JHFS+ > nom Untitled > taille 100% de l'espace disponible à partir des 2 Physical Volumes de base).

- par contre, ta partition BOOTCAMP est restée tranquillement en place, sans perdre son caractère démarrable...

=> tu as eu tort d'être aussi pessimiste (tu craignais un double plantage > or BOOTCAMP... boote toujours) ; quant à moi, j'ai eu 100% tort : autant dans mon assurance que le Volume Logique n'allait pas sauter au reformatage que dans ma crainte que BOOTCAMP n'aille plus booter. Comme quoi on n'est jamais au bout de ses surprises logiques : Windows peut s'avérer plus stable qu'on ne le soupçonnait > le CoreStorage peut se montrer encore plus retors qu'on ne l'imaginait...
 
Dernière édition:
  • J’aime
Réactions: kaboum