créer une clé usb bootable

aristote797

Membre confirmé
21 Juin 2005
128
5
Hello

Comment créer une clé redoutable sur Yosémite pour éviter en cas de souci d'avoir à repasser par une clean installation internet épouvantablement longue !
 

Ma Dalton

Membre d’élite
4 Avril 2015
1 284
269
64

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 492
4 300
58
St Germain en Laye - FRANCE
DiskMakerX fonctionne bien dans sa dernière version (même si elle est notée "béta") mais la méthode donnée par APple fonctionne tout pareil.
 

Ma Dalton

Membre d’élite
4 Avril 2015
1 284
269
64
Si ça refonctionne, c'est très récent, car avec 10.10.2 et DMX X4b4, ça ne marche pas : la fabrication de la clé se déroule normalement, mais quand on essaie d'utiliser la clé bootable créée, on découvre qu'elle est incapable de procéder à une installation hors connexion.

Je me rappelle avoir vu des échanges à ce propos sur ce forum, mais je ne suis pas très douée pour faire des recherches.
 

aristote797

Membre confirmé
21 Juin 2005
128
5
merci pour vos réponses

j'aime pas trop mettre les pattes dans le terminal mais c'est l'occasion d'apprendre.

Faut-il respecter ce qui semble être des espaces dans le descriptif APPLE où est-ce inutile ?
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 492
4 300
58
St Germain en Laye - FRANCE
il faut respecter scrupuleusement la syntaxe (le mieux est de faire par copier/coller)
Il faut simplement modifier le nom de la clé USB (MyVolume dans l'exemple Apple en remplaçant par le nom de la clé utilisée)
 

gmaa

Vétéran
Club MacG
8 Janvier 2005
5 841
169
J'ai essayé la méthode Apple...
Sauf que je n'ai pas "Installer OS X Yosemite" dans mon dossier Application.
Je suppose que c'est dû au fait que j'ai procédé à l'installation de Yosemite par une simple mise à jour de Mavericks.
 

gmaa

Vétéran
Club MacG
8 Janvier 2005
5 841
169
J'ai essayé la méthode Apple...
Sauf que je n'ai pas "Installer OS X Yosemite" dans mon dossier Application.
Je suppose que c'est dû au fait que j'ai procédé à l'installation de Yosemite par une simple mise à jour de Mavericks.
Je l'ai retrouvé ailleurs... Là où je l'ai chargé...
Je passe!
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
74 792
22 738
Forêt de Fontainebleau
[Où l'esprit de facétie du signataire s'en donne à cœur joie]


À propos du redoutable Aristote

Comment créer une clé redoutable sur Yosémite pour éviter en cas de souci d'avoir à repasser par une clean installation internet épouvantablement longue !

Les œuvres "en clair" d'Aristote s'avérant déjà d'un déchiffrement redoutable (j'en veux pour exemple le plus grand livre de l'Antiquité : «La Physique») - qu'en sera-ce alors, si ce même Aristote crée intentionnellement une "clé redoutable"?

--------------------

À propos du redoutable «DiskMaker X»

Si ça refonctionne, c'est très récent, car avec 10.10.2 et DMX X4b4, ça ne marche pas : la fabrication de la clé se déroule normalement, mais quand on essaie d'utiliser la clé bootable créée, on découvre qu'elle est incapable de procéder à une installation hors connexion.

Je me rappelle avoir vu des échanges à ce propos sur ce forum, mais je ne suis pas très douée pour faire des recherches.

Bien d'accord. Voici la version courte : ☞formater une clé bootable et voici la version redoutable longue : ☞Comment mettre à jour son OS de Lion à Mavericks ?☜ --> il s'avère, jusqu'à preuve du contraire, que la dernière mouture de «DiskMaker X» de Guillaume Gète ne permet pas de faire une clé d'installation fiable à partir de l'installateur : «Install OS X Yosemite.app».

--------------------

À propos de la redoutable commande dans le «Terminal»
Bloc de code:
sudo /Applications/Install\ OS\ X\ Yosemite.app/Contents/Resources/createinstallmedia --volume /Volumes/MyVolume --applicationpath /Applications/Install\ OS\ X\ Yosemite.app --nointeraction

Cette méthode marche à 100% pour produire une clé d'installation bootable, soit de «Mavericks 10.9», soit de «Yosemite 10.10». Pour une excellente raison : elle est d'origine certifiée Apple. La seule chose qui paraît retenir des utilisateurs de l'employer est son apparence spécialement abstruse.

Apparemment abstruse pour 2 raisons qui se conjuguent : la commande est plus longue que la moyenne des lignes qu'on saisit d'habitude dans le «Terminal» ; mais aussi la commande paraît peu intelligible dans sa syntaxe par comparaison avec les commandes courantes du «Terminal». Celles-ci, en effet, commencent régulièrement par un verbe (version abrégée d'un verbe anglais : ls pour "list" = lister ; cp pour "copy" = copier...) et se terminent régulièrement par un complément d'objet (le "fichier" ou le "dossier" sur lequel va porter l'action du verbe) ; alors qu'ici, on a du mal a discerner notamment un verbe d'entrée de jeu.

Or ce verbe existe bien d'entrée : c'est createinstallmedia ("créer un support d'installation"). Pourquoi est-il "noyé" dans un énoncé préalable : /Applications/Install\ OS\ X\ Yosemite.app/Contents/Resources/? Quand on écrit un verbe initial dans le «Terminal», il ne faut pas croire qu'une action va en découler par l'effet direct de cette simple énonciation (comme dans les formules magiques). Le «Terminal» emploie un interprète (le shell) qui rattache les mots écrits dans l'interface de son traitement de texte à des programmes existants dans l'OS capables d'agir comme des outils spécialisés sur tel ou tel point de l'arbre des écritures. Ainsi, écrire ls, c'est invoquer grâce au shell le programme ls existant à l'adresse de l'OS : /bin/ls à agir sur l'objet logique à lui désigné.

Or en ce qui concerne le
verbe : createinstallmedia, le programme qui correspond à ce mot n'existe pas a priori dans les ressources natives d'OSX--> il serait vain de le saisir ex abrupto dans le «Terminal», car le shell serait incapable de trouver l'outil logique qui correspond à ce nom. Le programme de référence (l'outil) a été créé par les ingénieurs d'Apple uniquement à partir de la publication de l'OS : «Mavericks 10.9» et uniquement logé dans les ressources de l'installateur téléchargeable depuis l'AppStore --> en conséquence, l'utilisateur qui veut employer ce programme doit 1° avoir un installateur, soit de «Mavericks 10.9», soit de «Yosemite 10.10» accessible logiquement (afin que le programme puisse être trouvé) ; 2° indiquer dans le «Terminal» le chemin logique jusqu'à son emplacement exact dans les ressources de l'installateur, pour que le shell puisse passer à ce programme les instructions ad hoc.

--> c'est ce qui rend compréhensible le syntagme initial : /Applications/Install\ OS\ X\ Yosemite.app/Contents/Resources/createinstallmedia --> sachant que par défaut, lorsqu'on télécharge depuis l'AppStore un installateur d'OSX, il atterrit dans le répertoire des Applications de l'OS sous l'intitulé de : «Install OS X Yosemite.app» (ou «Install OS X Mavericks.app» pour 10.9) ; alors pour que le shell puisse traduire le verbe d'action initial, il faut lui indiquer spécifiquement ici où il va trouver l'outil logique qui correspond au nom employé = va dans les Applications, trouve l'Installateur de Yosemite, navigue dans son dossier de ressources jusqu'au sous-dossier : Resources et déclenche le programme correspondant au nom : createinstallmedia (c'est un fichier exécutable : un binaire).

Le programme spécialement créé par Apple pour permettre la création d'une clé USB d'install bootable (= le
createinstallmedia) est doté d'un mode d'emploi spécifique. En voici la notice succincte :

Bloc de code:
Usage: createinstallmedia --volume <path to volume to convert> --applicationpath <path to Install OS X Yosemite.app> [--force]

Arguments--volume, A path to a volume that can be unmounted and erased to create the install media.
         --applicationpath, A path to copy of the OS installer application to create the bootable media from.
         --nointeraction, Erase the disk pointed to by volume without prompting for confirmation.

Example: createinstallmedia --volume /Volumes/Untitled --applicationpath "/Applications/Install OS X Yosemite.app"

This tool must be run as root.

--> interprétation : l'outil createinstallmedia requiert la désignation en premier de la destination (le volume de la clé sur lequel va s'opérer l'installation) - destination introduite par l'option : --volume (volume-cible) ; la désignation en second de la source (l'installateur à partir duquel va s'opérer l'installation) - source introduite par l'option : --applicationpath (chemin à l'application-source) ; et la désignation en dernier d'une modalité : --nointeraction (énoncé dispensable ajoutant un "effet secondaire" = exécution forcée assumant une réponse automatique = yes sans engager de mode interactif avec l'utilisateur pour lui demander de répondre - sachant qu'il ne va pas rester 15 minutes à scruter une fenêtre du «Terminal» où il n'y a rien à voir).

Cette interprétation devrait rendre clairs les syntagmes suivants :

--volume /Volumes/MyVolume --> il s'agit de l'énoncé préalable de la destination : introduite par l'option (--volume) précédant l'énoncé du chemin au volume de la clé (ici intitulée : "MyVolume") ;

--applicationpath /Applications/Install\ OS\ X\ Yosemite.app --> il s'agit de l'énoncé second de la source : introduite par l'option (--applicationpath) précédant l'énoncé du chemin à l'installateur (ici Install OS X Yosemite.app dans le répertoire des Applications par défaut) ;

--nointeraction --> il s'agit de l'énoncé final du "mode adverbial" de l'action du programme : ne pas interagir avec l'utilisateur mais tout exécuter en mode automatique forcé "positif".


--> il s'ensuit que la commande Apple pour la création d'une clé USB bootable d'install est strictement conforme à la syntaxe classique d'une commande dans le «Terminal» : Verbe --> Destination --> Source [Mode]. Il est possible de l'adapter à sa guise, dès lors que l'installateur n'est pas dans le répertoire des Applications mais a été sauvegardé n'importe où, ainsi --> l
a fenêtre du «Terminal» ouverte :

1° taper pour commencer sudo + 1 espace et aller dans le Finder à l'installateur où qu'il se trouve, faire un clic secondaire sur l'icône pour accéder au dossier Contents et à l'intérieur aller au sous-dossier Resources pour localiser le fichier exécutable : createinstallmedia --> faire un glisser-déposer direct du fichier dans la fenêtre du «Terminal» pour renseigner automatiquement le chemin au programme et le nom du programme (ce qui génère un espace in fine) ;

2° taper
--volume + 1 espace et aller dans le Finder au volume de la clé pour faire un glisser-déposer direct dans la fenêtre du «Terminal» pour renseigner automatiquement le chemin au volume et le nom du volume (ce qui génère un espace in fine) ;


3° taper --applicationpath + 1 espace et aller dans le Finder à l'installateur (où qu'il soit) pour faire un glisser-déposer direct dans la fenêtre du «Terminal» pour renseigner automatiquement le chemin à l'installateur et le nom de l'installateur (ce qui génère un espace in fine) ;

4° taper --nointeraction pour finir et presser la touche ↩︎ ("Entrée") du clavier --> demande de password (commande sudo) --> taper le mot-de-passe admin à l'aveugle - aucun caractère ne se montrant à la frappe - et derechef ↩︎ --> le programme va s'exécuter (sans mode interactif) sur une durée d'un peu moins de 15'.


[NB. Tout utilisateur peut très bien se faire une copie du binaire createinstallmedia et le loger dans un des dossiers ad hoc de l'OS relevant de sa variable d'environnement $PATH --> le seul énoncé du verbe de commande invoquera le programme. Apple semble dire qu'il y aurait une version spécifique de cet exécutable pour chaque installateur (10.9 vs 10.10) --> je n'ai pas effectué cette expérimentation. Non plus qu'un essai pour tenter d'installer avec ce programme ultérieur une clé USB bootable avec comme source un installateur antérieur : 10.7 ou 10.8.]


 
Dernière édition:
  • J’aime
Réactions: Aliboron et Elbalo

Elbalo

Membre junior
14 Mars 2009
86
4
Ok
Respect:merci::merci::merci:
J'ai presque tout compris, en lisant en diagonale et avec seulement 5h de sommeil.
Et c'est plus clair qu'Aristote (souvenir pénible du premier livre de l'Organon..)
Quand je me déciderai à faire une clean install, je reviendrai par ici...
 

Jacques L

Membre d’élite
Club MacG
4 Septembre 2004
1 534
67
Saint Maur des Fossés
Euh... pas taper, pas taper, j'ai des lunettes :oops:
Question d'un qui est encore sous Maverick   : peut-on créer cette clé sans installer Yosemite sur son Mac ? :cyclops:
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 492
4 300
58
St Germain en Laye - FRANCE
Bien sûr ! Il suffit de télécharger Yosemite et lorsque l'installeur se lance (en fin de téléchargement) faire cmd-Q pour le quitter sans installer.

L'application "Install OS X Yosemite" se retrouve alors dans le dossier Applications et c'est elle qui va permettre de créer la clé bootable

D'ailleurs celui qui installerait Yosemite ne pourrait PLUS créer la clé bootable sans retélécharger Yosemite (car l'installeur efface l'application Install OS X Yosemite une fois son travail terminé)
 
  • J’aime
Réactions: Jacques L

Romuald

Bof...
Modérateur
Club MacG
14 Septembre 2006
8 891
2 977
Je relance car JUSTEMENT il faut que je me recrée une clé bootable MV, mais je ne veux pas installer Yosémite.

Question 1 : Confirmation que l'application Install de Yosemite va permettre de créer une clé bootable de MV si on lance diskmaker ou la commande à rallonge d'Apple sur un Mac sous MV ?
Question 2 : Je suppose que le téléchargement de Yosémite est long, l'installation démarre-t-elle automatiquement ? S'il faut rester des plombes devant son écran pour faire pommeQ au bon moment...
Question 3 : si oui à la question précédente et que je suis en train de prendre un café à ce moment, que se passe-t-il si je flingue l'install alors qu'elle a démarré ?
Question 4 (qui résoudrait pas mal de soucis, j'ai un disque externe avec une partition disponible) : a-t-on le choix de la destination ou bien l'install se fait-elle systématiquement sur la partition active ?
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 492
4 300
58
St Germain en Laye - FRANCE
L'application Install de Yosemite permet de créer une clé bootable d'installation de Yosemite (pas de Mavericks!!!)
Par contre, si c'est bien la question, même depuis un Mac sous Mavericks, tu peux créer cette clé bootable d'installation de Yosemite

Le téléchargement de Yosemite est long mais à la fin, même si l'application se lance, elle reste sur l'écran d'accueil et l'installation ne se fait pas tant qu'on ne clique pas le bouton INSTALLER. On peut donc laisser le telechargement se faire sans surveiller et faire un cmd-Q quand on revient.

Question4, je ne sais pas... je n'ai pas encore installé Yosemite, mais generalement on peut choisir le disque de destination
 

Romuald

Bof...
Modérateur
Club MacG
14 Septembre 2006
8 891
2 977
Merci pour la réponse à la question 2, qui rend les questions 2 et 3 inutiles.

Par contre je-ne-veux-pas-installer-yosémite !
Donc je reformule :
Voulant me REcréer une clé bootable Mavericks, comment faire maintenant que seul Yosémite est disponible sur l'appeulstore ?
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
74 792
22 738
Forêt de Fontainebleau
Salut Romuald.

Pour ta question n° 1 : je te confirme que la commande dans le «Terminal» va marcher pour l'installateur de «Mavericks». Si tu ne bronches pas à te taper une petite tartine de ma prose (dont je te sais friand
), voici le lien à un de mes messages ré-expliquant le pourquoi du comment et le comment du quoi --> ☞Le programme createinstallmedia et son invocation en ligne de commande☜.

Par contre, le logiciel de Guillaume Gète : «DiskMaker X» est complètement à la ramasse pour créer une clé bootable lorsque l'installateur est soit celui de «Mavericks» soit celui de «Yosemite» (je déconseille son emploi).

Pour ta question n°2 : comme r e m y :coucou: --> après complétion du téléchargement qui loge l'installateur dans le répertoire des Applications, le Programme d'Installation qu'il recèle se lance automatiquement et affiche un 1er panneau, intitulé : OS X Mavericks Pour configurer l'installation d'OS 10.9, cliquer sur Continuer. Tant que tu ne presses pas le bouton subalterne : "Continuer", il y a suspension sine die des choses (affichage bloqué sur le panneau d'install 1). Ce qui répond à la question n°3.

Pour ta question n°4 : il y a absolument le choix du volume de destination. En effet, quand tu as cliqué sur le bouton "Continuer" du panneau d'install n°1, tu passes au panneau n° 2 = Pour poursuivre l'installation du logiciel, vous devez accepter les termes du contrat de licence correspondant --> tu as un bouton "OK" que tu presses et qui te fait passer au panneau d'install n° 3 = OS X Mavericks sera installé sur le disque «Macintosh HD» (par défaut, c'est le volume démarré de ton OS qui est ciblé) mais en dessous tu as un bouton : Afficher tous les disques --> c'est ce bouton qu'il te faut presser et tu obtiens une fenêtre horizontale déroulante affichant tous les volumes actuellement montés des disques attachés au Mac (qu'ils soient démarrables ou de stockage) --> il t'est possible de sélectionner dans cette fenêtre le volume de destination --> suite à quoi, tu presses le bouton : Installer et là c'est parti : re-démarrage et lancement de l'install sur le volume sélectionné.

Pour ta dernière question : comment récupérer un installateur de «Mavericks»? --> s'il n'a jamais fait partie de tes "Achats" (quoique gratuit) sur l'AppStore, tu n'as pas les moyens de le récupérer par toi-même via l'AppStore. Tu ne peux que t'en faire passer un exemplaire par un pote (ou user de moyens qui suscitent l'opprobe publique, même si l'OS considéré est gratuit)...
 

Romuald

Bof...
Modérateur
Club MacG
14 Septembre 2006
8 891
2 977
Merci pour vos réponses les gars.
Mais c'est mal barré : je n'ai jamais acheté Mavericks, il était livré avec le Mac. Pas moyen de ruser avec la partition recovery ? Elle contient le système ou juste un script ou un binaire permettant d'aller le chercher chez appeul ? Si c'est le cas et que je lance le recovery il va aller me chercher le programme d'install de Mavericks, non ? Je sais bien que la pomme pousse à passer à Yosemite, mais pas au point de l'installer à l'insu de ton plein gré (quoique...)
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 492
4 300
58
St Germain en Laye - FRANCE
Effectivement il me semble qu'en passant par le recoveryHD et en demandant la réinstallation d'origine, l'installeur de Mavericks sera retelechargé et il suffira de ne pas l'installer.

Il faudrait retrouver sur le dite de Guillaume Gete consacré à DiskMaket les explications détaillées
 

Romuald

Bof...
Modérateur
Club MacG
14 Septembre 2006
8 891
2 977
On peut (Ca parle de Lion vu la date de la FAQ mais y'a pas de raison que ça ne marche pas avec MV)

Citation de la FAQ du site :
Si vous n’avez pas acheté Lion car il était fourni avec votre Mac, mais souhaitez obtenir une clé USB de démarrage, la solution est clairement plus complexe. Il vous faudra récupérer le fichier InstallESD.dmg correspondant à votre Mac en utilisant la méthode décrite sur le site Macworld (en anglais). Si vous ne comprenez pas la langue de Shakespeare : branchez un disque externe sur votre Mac, démarrez avec Internet Recovery, puis demandez l’installation de Mac OS X Lion sur le disque externe PUIS débranchez le disque avant le début de l’installation. Le fichier InstallESD.dmg sera à la racine du disque externe. Utilisez-le alors pour construire votre clé USB avec Lion DiskMaker.