De-switch - témoignage

LS Zaitsev

Membre émérite
15 Août 2010
878
117
Afrique
Bonjour à tous,

Après avoir utilisé quelques temps (4 ans environ) des machines Mac (iMac, MBP), je décide de quitter l'univers Apple, et de travailler sous PC Windows.
J'expliquerai ici les raisons de mon switch retour, sans agressivité, sans sarcasme. J'entends donc qu'on me traite avec intelligence.
Je n'aime pas les fanboys, quel que soit leur camp. Je livre ici mes impressions car c'est aussi le sujet annoncé de ce forum, et en espérant attirer l'attention de certains.

Depuis plusieurs semaines (mois...) j'étais à la recherche d'une machine mobile pour travailler: Photographie (Photoshop, Lightroom) et montage video (rushs HD du Canon EOS 5D, HDV d'une Sony Z).
Tout naturellement, je me suis tourné vers le MBP, en 13", car je me limite au 13" maximum pour mes machines mobiles (format A4 idéal selon moi), parfait compromis entre mobilité et espace de travail à l'écran, avec possibilité de brancher un écran externe.
Comme tout le monde ici, j'estime que Mac OS X est un EXCELLENT système, et j'admire la finition, l'ergonomie, le touchpad, l'autonomie des MBP, qui sont je pense sans égal.
Mes remarques valent aussi, au delà des machines mobiles, pour tous les types de machines, même fixes (iMac > tour PC), à modérer en fonction des composants incriminés bien sûr.

Seulement voilà où m'ont mené mes enquêtes pré-achat :
Par habitude, à force de fréquenter ces milieux, j'ai toujours crû que les Macs étaient les machines idéales pour les métiers de l'image et de la création. Il s'avère que ce préjugé valait dans les années 90', mais plus aujourd'hui.
Voilà la liste de mes griefs, il n'y a RIEN de subjectif là-dedans, je ne livre que des faits bruts, retournés dans tous les sens par plusieurs personnes techniciennes (dont moi) pour y trouver une solution, sans succès.

- Montage video: Final Cut: après avoir capturé (HDV) puis monté un film (ou des séquences de ce film), l'échange de projets était impossible avec d'autres plate-formes de travail (autres OS, autres logiciel de montage (Avid, Premiere...), autres suites). Les options d'export de FC n'ont donné aucun résultat efficace. Nos partenaires (ingé son pour le calage de la musique, coloriste pour l'étalonnage, etc) n'ont pas pu ouvrir le projet expédié.
Explication d'un spécialiste Apple: lors de l'acquisition (via un scope Sony) et numérisation des cassettes HDV, Final Cut encode directement en codec AIC. Un codec propriétaire Apple, inexistant sur plateforme PC, illisible parfois même sur un Mac si celui-ci n'a pas la même version de Final Cut et des codecs Quicktime Pro.
Ceci n'est pas une option débrayable, mais un automatisme. Nous n'avons pas pu choisir de codec différent à la numérisation des cassettes.
D'autres projets effectués sous Avid ou Premiere ont été parfaitement inter-opérables.

- Temps de traitement: globalement, les 2 modèles d'iMac et les 2 MBP 13" et 15" que nous avons utilisés ces dernières années présentaient des temps de traitement déplorables comparés à des tours ou portables PC de config quasi-équivalentes: encodage à l'exportation notamment.
De plus, l'impossibilité pour Final Cut de travailler en natif sur des flux HD impose de passer par le codec Apple Pro Res. J'insiste sur le fait que cela part d'un bon sentiment. Le codec Apple Pro Res (dans ses meilleurs versions) est un codec EXCEPTIONNEL (qualité/ressources, etc), mais cela induit une étape supplémentaire et très fastidieuse. Les temps de conversions entre rushs natifs et ApplePro Res sont importants. J'estime que les machines modernes dont nous disposons aujourd'hui (Core i5 et i7, pfiouuu) permettent de travailler en natif, même sur le mal-aimé (à juste titre) et compressé H.264.

A projet équivalent et peu gourmand (un montage final HDV par ex.), l'exportation (en vu d'une édition DVD disons, ou même un export pour le web Vimeo ou YouTube), a toujours bien plus de temps sous Final Cut ou Premiere Mac, que sur Premiere PC. Avec parfois des configs PC plus faible (genre Core 2 Duo face au i5 Apple).
J'ai le sentiment mitigé que le software chez Apple peine à exploiter la puissance des composants disponibles. Quid du multi-thread ?

La nécessité de faire Pomme + R environ 100 fois par heure à achevé de nous rendre fous. :D

- Accélération matérielle : à titre personnel, je monte plutôt sous Adobe Premiere (PC ou Mac). Sur un Mac, même puissant, Premiere n'est pas d'une fluidité exemplaire (malgré une puissance brute disponible plus que suffisante).
De plus, gros problème (pour mon usage en tout cas). Premiere exploite CUDA sur les cartes Nvidia Geforce pour son calcul de rendu ET pour l'encodage video. Hors, aucun des Mac ne dispose d'une carte Nvidia dans la gamme. L'option accessible sur Mac Pro n'entre pas en ligne de compte, à mon sens les Mac Pro ne tiennent plus la route (dans mon domaine) face à la puissance des iMac et leurs tarifs les placent hors-course à gamme équivalente.
Donc pas d'accélération du Mercury Playback Engine avec CUDA sur nos Mac. Le gain apporté par cette accélération n'est pas négligeable du tout, contrairement à ce que certains laissent croire. En tout cas, avec ou sans CUDA, et avec mes rushs H264, je sens bien la différence, idem pour les encodages à l'export (et là quel que soit le codec).
Qu'on aime ou qu'on aime pas, Adobe est un acteur majeure du marché de la création audiovisuelle et de l'image. Il est rédhibitoire de ne pas avoir de composants permettant l'accélération matérielle des applis de cet éditeur.
Que les choses soit claires, je ne distribue pas les torts et les raisons. Adobe est responsable - en se bornant au CUDA de Nvidia, sans s'intéresser à son équivalent OpenCL je crois chez ATI, ou QuickSync chez Intel (dans les Core i) - et Apple l'est aussi, en n'intégrant pas (même en option payante) un chipset Nvidia.
Je ne fais que constater un état de fait du marché et des machines à un instant T, qui dicte ma conduite et mes choix (choix qui je le rappelle ont une incidence sur les gens avec qui je travaille, sur les budgets que je définis, etc).

- Colorimétrie : Alors là c'est radical.
La plupart des éditeurs de logiciels pro ont le bon sens de proposer une version PC et une version Mac. Et c'est très bien comme ça.
Pour ma part (par habitude et par gain de temps, ce qui est un peu la même chose ;) ), je travaille sous la suite Magic Bullet (PC ou Mac).
J'apprends depuis peu que cette suite n'est tout simplement pas compatible avec les MBP 13" 2011. Le chipset Intel HD3000 ( et tout les chipset Intel d'ailleurs) ne permet pas de faire fonctionner les applis, qui ne lancent pas d'ailleurs.

http://www.redgiantsoftware.com/support/compatibility/video-cards/

- Multi-écran : dans ce forum et ailleurs, je n'ai encore trouvé aucun avis ou test rationnel et circonstancié sur les capacités du Intel HD3000 des MBP 13" (je suis dans la recherche d'une machine mobile à ce format je le rappelle), à piloter un second écran, de 1920x1080 par exemple. Idem pour ce qui serait de la gestion fiable de plusieurs profils colorimétriques différents.

Autant de griefs qui n'ont plus lieu d'être si je retourne à une machine mobile de type PC, en 13", au même prix ou à peu près qu'un MBP 13" i5, et de bonne facture.
De plus, je trouve que pour une machine vendue plus de 1000€, le simple chipset Intel et le HDD à 5400 trs/min relèvent de la pingrerie.
Le HDD se change me diront les réfractaires, oui, mais quand je paye plus de 1000€ une machine, ce n'est pas pour faire des dépenses supplémentaires pour profiter de ses performances.

Je regretterais énormément le confort des MBP 13" (touchpa, OS, clavier ...), mais voilà en gros les raisons de mon retour au monde PC.
Retrouver Windows, retrouver l'assemblage aléatoire des fabricants PC, ne me fait pas plaisir et je ne m'en vante pas.
L'achat d'un PC adapté impose une grosse recherche en amont, des essais "live" pour palper de la qualité de l'assemblage, du confort, etc. Autant de perte de temps.
Mais, là où je pensais en être dispensé chez Apple, je constate que j'ai du passer des heures sur le net pour avoir les éclaircissements techniques à mes doutes.

Certains pourront me contredire sur tous les points, me dire que peut-être avec telle ou telle bidouille, je pourrais y arriver et continuer sur Mac, etc. Peut-être, mais travailler sous Mac a été une énorme perte de temps sur mes travaux des 2 dernières années. Certaines tâches qui pouvaient prendre 2 jours ont pris une semaine ou plus.

Je veux bien franchir le pas et apprendre de nouveaux outils pour passer d'un environnement à un autre (Premiere > Final Cut / Magic Bullet > Color, etc). C'est ce que j'ai fais, et je ne m'y retrouve pas, même passé le délai d'apprentissage.
L'inter-opérabilité me semble primordiale dans le monde d'aujourd'hui, et il me semble qu'Apple fait tout pour entretenir un système fermé, qui en apparence semble cohérent et se suffire à lui-même, mais pour peu qu'une fonctionnalité utile au créateur soit absente, aucun espoir de trouver de l'aide ailleurs, car cela n'entre pas "dans le cercle".

Je pensais que chez Apple, on pouvait y aller les yeux fermés pour les domaines de l'image et de la video.
Je pensais aussi que Apple était synonyme de parfaite intégration des logiciels avec le matériel, au sein d'une gamme simple, claire et unifiée autour des mêmes composants majeurs, et ainsi plus facile à exploiter même par les applications tierces non-Apple.
(Il n'y a en effet rien de pire pour un développeur de logiciels de devoir composer avec le panel sauvage de tous les composants exotiques des PC sur le marché).
Mais on dirait qu'il s'agit là de préjugés, dépassés, peut-être valables avant, mais qui ne le sont plus aujourd'hui.

Je trouve cela dommage, car j'ai une réelle affection pour les produits Apple.
Je le répète, j'espère ne pas avoir à endurer les sarcasmes de personnes vexées par ma tirade. Je ne demande qu'à discuter, et apprendre, surtout continuer d'apprendre, et pourquoi pas, attendre de nouveaux modèles Apple en 2012 :siffle:

Je ne suis pas partisan, je vogue de marques en fabricants au gré des circonstances et des offres matérielles. Aujourd'hui, la conjoncture n'est pas en ma faveur, voilà tout.
 

Madalvée

Membre un peu pommé
Club MacG
26 Décembre 2009
3 410
589
43
Besançon (25)
Je constate aussi dans le domaine de la PAO que le mac n'a plus d'avantage comparatif, sans parler des solutions professionnelles passées par pertes et profits avec les changements continuels de compatibilité et de cap.
Chacun juge selon ses besoins et son utilisation, en optimisant son expérience utilisateur. Si tu as pu passer tes licences sur l'autre plate-forme, tout est bien qui finit bien.
 

NightWalker

world of muse
Modérateur
Club MacG
15 Septembre 2002
13 803
1 802
Bordeaux
Je n'essaye pas de te convaincre du contraire, juste apporter quelques informations supplémentaires.

- Montage video: Final Cut: ... D'autres projets effectués sous Avid ou Premiere ont été parfaitement inter-opérables.
C'est un des gros problèmes avec ce logiciel. Manque d'ouverture.


- Temps de traitement: globalement, les 2 modèles d'iMac et les 2 MBP 13" et 15" que nous avons utilisés ces dernières années présentaient des temps de traitement déplorables comparés à des tours ou portables PC de config quasi-équivalentes: encodage à l'exportation notamment.
Tu auras un résultat assez équivalent si tu compares les portables Apple avec les iMac... Les portables utilisent des composant majoritairement de faible consommation. Donc à configuration "équivalente" un fixe restera toujours plus performant.


- Temps de traitement:
A projet équivalent et peu gourmand (un montage final HDV par ex.), l'exportation (en vu d'une édition DVD disons, ou même un export pour le web Vimeo ou YouTube), a toujours bien plus de temps sous Final Cut ou Premiere Mac, que sur Premiere PC. Avec parfois des configs PC plus faible (genre Core 2 Duo face au i5 Apple).

Pour les produits Adobe, c'est bien connu, ils sont beaucoup plus optimisés sous Windows. Malheureusement...

J'ai le sentiment mitigé que le software chez Apple peine à exploiter la puissance des composants disponibles. Quid du multi-thread ?
Tous les logiciels Apple font du multithread... ils gèrent également les multicores de manière très efficace. N'oublies pas que OSX utilise Unix comme noyau. Or, Unix est un OS qui est destiné depuis sa conception pour faire du multihreads/multiprocesseurs.
Même les logiciels grands publics comme iTunes, iMovie font du multihread/multiproc.


- Multi-écran : dans ce forum et ailleurs, je n'ai encore trouvé aucun avis ou test rationnel et circonstancié sur les capacités du Intel HD3000 des MBP 13" (je suis dans la recherche d'une machine mobile à ce format je le rappelle), à piloter un second écran, de 1920x1080 par exemple. Idem pour ce qui serait de la gestion fiable de plusieurs profils colorimétriques différents.

C'est un chipset interne. Il fera beaucoup moins bien qu'une carte graphique dédiée.


Autant de griefs qui n'ont plus lieu d'être si je retourne à une machine mobile de type PC, en 13", au même prix ou à peu près qu'un MBP 13" i5, et de bonne facture.
De plus, je trouve que pour une machine vendue plus de 1000€, le simple chipset Intel et le HDD à 5400 trs/min relèvent de la pingrerie.
Le HDD se change me diront les réfractaires, oui, mais quand je paye plus de 1000€ une machine, ce n'est pas pour faire des dépenses supplémentaires pour profiter de ses performances.
C'est un problème de priorité. Si Apple doit maintenir une configuration très complète :
1. Structure unybody alu dont la solidité n'est plus à prouver.
2. Trackpad multitouch sans équivalent dans le monde de PC
3. MagSafe
4. Sudden Motion Sensor (SMS), détecteur de chute
5. Autonomie...

Ce n'est pas de la pingrerie... mais bien une gestion de priorité et de compromis. On enlève le trackpad, le SMS, le MagSafe, l'unybody... j'en suis sur que apple pourra mettre une carte graphique, un DD plus performant pour le même prix.

Prenons l'exemple de Lenovo qui propose aussi des portables équipés de SMS, son prix est comment dire...

Effectivement beaucoup d'utilisateurs n'ont peut-être pas besoin de toutes ses sécurités... mais malheureusement elles font parti intégrant des portables Apple. Elles sont indissociables.

(Il n'y a en effet rien de pire pour un développeur de logiciels de devoir composer avec le panel sauvage de tous les composants exotiques des PC sur le marché).
Mais on dirait qu'il s'agit là de préjugés, dépassés, peut-être valables avant, mais qui ne le sont plus aujourd'hui.
C'est toujours le cas. Je suis développeur Windows et admin du parc informatique dans la boîte où je travaille, que de Windows. Non seulement on doit composer avec les différentes versions de Windows, en plus il faut multiplier par deux, car il existe une version 32 bits et 64 bits. Une vraie prise de tête.
Ceci dit, si tu achètes une machine de marque, tu auras une machine homogène aussi.