Le trackpad touchscreen

Bjeko

Membre émérite
12 Avril 2007
548
78
50
http://www.macg.co/mgnews/depeche.php?aIdDepeche=126227

Ce coup-ci j' y crois dur comme fer : Apple va faire une révolution de la taille d' une souris, c' est à dire un truc énorme dans l' histoire de l' informatique.

Un trackpad touchscreen multipoint à interface variable qui :

- surclassera la souris en terme d' efficacité et de sensations
- substituera le trackpad des portables (qui feront un bon technologique énorme puisque les trackpads classiques sont déja loin d' etre aussi ergonomique qu' une "simple" souris actuelle)
- qui se transformera en super-télécommande pour mediacenter
- pourra éventuellement etre ouverte pour piloter des appareils non-Apple : une sorte d' interface standard qui serait en elle-meme un produit...

Je parle au futur et non au conditionnel car :

1/ Bien que l' Iphone ne soit pas un appareil pour moi, il m' a ébloui au niveau de son interface et des possibilités qu' elle apporte
2/ La souris est un élément essentiel de l' informatique, pourtant elle n' a pratiquement jamais évolué
3/ J' ai une Wii et je sais qu' une interface différente change beaucoup de choses :D
4/ Les ingénieurs Apple ne peuvent pas ne pas y avoir pensé :D
5/ D' ailleurs, ils achètent des brevets :rolleyes:

Je plaisante mais sérieusement je ne suis pas loin d' y croire (ou d' y réver :rolleyes: :love: )

... et je pense meme à aller boursicoter sur Apple :rateau:
 

trevise

Membre émérite
7 Mai 2004
785
63
Aware the rainbow
D'accord avec toi pour le concept du trackpad multi-touch, bien plus raisonnable et envisageable qu'un écran d'ordinateur multi-touch. En revanche, si je suis persuadé qu'Apple travaille sur le sujet, je doute qu'un tel périphérique sorte bientôt.

Mais un succès astronomique de l'Iphone pourrait pousser Apple à investir. Je pense que la Pomme a le projet sous le coude, mais qu'elle ne le sortira qu'au moment où elle jugera que ce trackpad n'est pas un gadget, mais le futur standard de l'informatique.

Dans cette optique, Apple a un cheval de Troie idéal. Un ordinateur sur lequel la présence d'un trackpad ne pose aucun problème d'adaptation : le macbook, puisqu'il en a déjà un... je verrai bien un lancement en deux temps : primo, sortie du Macbook Multi-touch. Après confirmation du succès de la chose, sortie du trackpad multitouch remplaçant la souris sur les ordinateurs fixes.
 

Bjeko

Membre émérite
12 Avril 2007
548
78
50
La date de sortie d' une telle bombe est effectivement difficile à prévoir, peut-etre faudra-t-il compter sur le long (trés loooong) terme, surtout qu'il faudrait sans doute un OS dédié pour en tirer pleinement parti, donc ça ne pourrait etre que pour l' aprés Léopard...

De plus il faudrait aussi attendre que les couts de ces technologies baissent drastiquement pour sortir un produit qui ne coute pas énormément plus qu' une souris haut de gamme...

bref ça laisse voir venir... allez au pifo je dis 2009 :mouais:

N' empeche qu' aprés visionnage des démos de l' IPhone, je ne peux pas m' empécher de penser que le futur est la, et qu' Apple en sera protagoniste.
 

madekan

Membre confirmé
12 Avril 2006
171
7
En fait, cela consiste en quoi un "trackpad multi-touch"? Celui des actuels macbooks et macbook pro ne sont-ils pas déjà multi-touch?

Si c'est pour le redimensionnement des images (je ne voit que ça d'interessant qui existe dans l'iphone), il n'est pas compliqué de rajouté ça à nos actuels trackpad. Avec deux doigts on peut déjà faire défiler des images à 360°. C'est bien que le trackpad repère bien les deux doigts. Donc une petite MaJ logiciel du type : deux doigts qui bougent ensemble = défilement, deux doigts qui s'écartent = redimensionnement suffirait je pnse mais je me trompe sans doute .
 

PA5CAL

Vétéran
Club MacG
21 Juillet 2005
9 228
597
Île-de-France
En fait, cela consiste en quoi un "trackpad multi-touch"? Celui des actuels macbooks et macbook pro ne sont-ils pas déjà multi-touch?

Si c'est pour le redimensionnement des images (je ne voit que ça d'interessant qui existe dans l'iphone), il n'est pas compliqué de rajouté ça à nos actuels trackpad. Avec deux doigts on peut déjà faire défiler des images à 360°. C'est bien que le trackpad repère bien les deux doigts. Donc une petite MaJ logiciel du type : deux doigts qui bougent ensemble = défilement, deux doigts qui s'écartent = redimensionnement suffirait je pnse mais je me trompe sans doute .
Multi-touch signifie que le dispositif est capable de repérer indépendamment les coordonnées (et éventuellement l'intensité) de plusieurs points de touche simultanés sur la même surface active.

Les trackpads actuels ne sont pas multi-touch, car leur technologie (apparue il y a une quinzaine d'années) ne le leur permet pas. Il ne suffit donc pas d'une simple mise-à-jour logicielle pour tirer partie du multi-touch.

De plus, la prise en compte des fonctionnalités multi-touch de l'interface nécessitera soit une légère adaptation des applications, afin d'exploiter de nouveaux messages de commande simples présentés par les systèmes d'exploitation modifiés (rotation, zoom, etc.), soit une réécriture partielle ou en profondeur, afin de créer une ergonomie spécifique adaptée à partir des événements complexes issus directement du dispositif de pointage (si on peut encore l'appeler comme ça).
 

PA5CAL

Vétéran
Club MacG
21 Juillet 2005
9 228
597
Île-de-France
Il ne faut pas s'y tromper. La possibilité de percevoir simultanément plusieurs "appuis" ouvre la voix vers une véritable révolution de l'ergonomie informatique.

Dans leur ensemble, les logiciels développés jusque ces dernières années ont été pensés pour fonctionner avec un dispositif de pointage unique, et le plus souvent sans prise en compte de l'intensité de l'appui. On pouvait monter un seul point sur une surface, et lancer une seule action à l'aide d'un bouton, d'une combinaison de touches, ou en modulant l'information d'appui.

Avec le multi-touch, il est possible de désigner plusieurs points en même temps et d'en déduire une information de commande complexe résultant de la combinaison de leur position et de leur trajectoire. Il est également possible de discerner la forme, les mouvements et les déformations d'objets bi-dimensionnels placés sur la surface sensible.

Pour les dispositifs les plus rudimentaires, on peut envisager des utilisations allant de la commande hyper-dimensionnelle (à 4 axes ou plus: position + orientation + échelle) au pointeur multiple (plusieurs "souris" sur une même surface) en passant par le clavier musical polyphonique.

Pour les dispositifs sensibles à la luminosité, l'interface offre des possibilités sont encore plus grandes, car la surface peut alors servir à scanner des images ou des photos, à reconnaître la forme d'une main (biométrie) ou d'un autre objet, ou encore à lire un texte, une partition de musique, un numéro de carte bancaire, un code-barre, etc. .

La richesse des informations véhiculée peut encore être décuplée par le couplage à des interfaces liés aux objets intelligents apposés sur la surface sensible (identification par RFID et communication Wifi ou Bluetooth par exemple).

Voici des vidéos qui donne une petite idée de ce à quoi on a déjà pensé en la matière:
- Multi-Touch Interaction Experiments - 2006 (3'30")
- publicité Microsoft Surface (1'21")
- explications MS Surface (18'15")
 

madekan

Membre confirmé
12 Avril 2006
171
7
Je veux bien pour un écran mais pour un trackpad je vois pas l'intérêt... Comment veux tu viser juste en proposant un trackpad qui ne soit pas de la même taille que l'écran?
 

pim

Membre d’élite
Club MacG
19 Avril 2004
3 852
659
47
Riom
On voit bien à ton avatar que "viser juste" est une chose très importante pour toi ! :bebe:

Sérieusement, si le trackpad est suffisamment grand, cela peut être intéressant d'avoir une homothétie entre la taille de l'écran et celle du trackpad, et du coup à chaque point du trackpad, correspond un point de l'écran.

Cela consisterait à remplacer le trackpad par une mini tablette graphique, auquelle serait ajoutée la possibilité de repérer au moins deux pressions à la fois.

L'intérêt que je trouve à cette solution par rapport à l'écran, c'est l'absence de traces de doigts sur l'écran :D
 

PA5CAL

Vétéran
Club MacG
21 Juillet 2005
9 228
597
Île-de-France
Avec un trackpad multi-touch séparé de l'écran donc la surface serait représentative de l'écran tout entier, il y a un réel problème de précision.

Ce qui permet de se repérer et de "caler" sa position par rapport au contenu de l'écran, tant sur un trackpad normal que sur une tablette graphique, c'est le pointeur de la souris à l'écran.

Faire une version multitouch du trackpad supposerait de visualiser les différents points de touche afin de pouvoir se repérer, et de n'entreprendre une action qu'une fois correctement calé, en appuyant plus fort sur la surface ou en cliquant un bouton séparé.

Cela correspondrait donc à une ergonomie assez différente de la version avec écran juxtaposé, et donc une interface spécifique, différente elle aussi, à développer au niveau de l'OS.


De plus l'un des principaux intérêts d'utiliser une surface tactile intégrée à l'écran est le gain de place. Sur des ordinateurs qui sont amenés à perdre leur clavier mécanique (c.f. iPhone ou Surface), l'ajout d'une surface tactile séparée perd son sens.


Il faut rappeler que les trackpads, apparus il y a une quinzaine d'années, se sont finalement imposés parce qu'ils coûtaient moins chers et présentaient moins de problèmes mécaniques (au montage et à l'usage) que les trackballs et les trackpoints.

A l'époque, on n'a pas pu les monter sous les dalles des LCD tout simplement parce que leur technologie (grille polymère à résistance variable) ne le leur permet pas.

Maintenant que les technologies développées permettent d'intégrer une surface tactile multi-touch à l'écran, les industriels ne vont pas s'en priver, et compte tenu de la somme de problèmes techniques que cela résout à côté, je ne pense pas que l'argument des doigts sales sur l'écran les arrêtera (même si j'y souscris complètement en tant qu'utilisateur).
 
  • J’aime
Réactions: pim

madekan

Membre confirmé
12 Avril 2006
171
7
Avec un trackpad multi-touch séparé de l'écran donc la surface serait représentative de l'écran tout entier, il y a un réel problème de précision.

Ce qui permet de se repérer et de "caler" sa position par rapport au contenu de l'écran, tant sur un trackpad normal que sur une tablette graphique, c'est le pointeur de la souris à l'écran.

Faire une version multitouch du trackpad supposerait de visualiser les différents points de touche afin de pouvoir se repérer, et de n'entreprendre une action qu'une fois correctement calé, en appuyant plus fort sur la surface ou en cliquant un bouton séparé.

Cela correspondrait donc à une ergonomie assez différente de la version avec écran juxtaposé, et donc une interface spécifique, différente elle aussi, à développer au niveau de l'OS.


De plus l'un des principaux intérêts d'utiliser une surface tactile intégrée à l'écran est le gain de place. Sur des ordinateurs qui sont amenés à perdre leur clavier mécanique (c.f. iPhone ou Surface), l'ajout d'une surface tactile séparée perd son sens.


Il faut rappeler que les trackpads, apparus il y a une quinzaine d'années, se sont finalement imposés parce qu'ils coûtaient moins chers et présentaient moins de problèmes mécaniques (au montage et à l'usage) que les trackballs et les trackpoints.

A l'époque, on n'a pas pu les monter sous les dalles des LCD tout simplement parce que leur technologie (grille polymère à résistance variable) ne le leur permet pas.

Maintenant que les technologies développées permettent d'intégrer une surface tactile multi-touch à l'écran, les industriels ne vont pas s'en priver, et compte tenu de la somme de problèmes techniques que cela résout à côté, je ne pense pas que l'argument des doigts sales sur l'écran les arrêtera (même si j'y souscris complètement en tant qu'utilisateur).

De fait, cette idée de trackpad multipoint n'est pas prête de voir le jour ! Genre 6 pointeurs à l'écran ça deviens n'importe quoi. C'est pas une solution viable, à moins de placer un écran à la place du clavier, ce qui ne sert à rien si tout les logiciels du marché ne sont pas optimisés pour ce type de configuration.

BREF, ce sera des écrans tactiles ou rien ! CQFD...
 

Bjeko

Membre émérite
12 Avril 2007
548
78
50
Je crois qu' il y a confusion par rapport à l' idée du dispositif que j' imaginais en lançant le sujet.

Ce que j' avais en tete serait une sorte de mini pda avec son petit OS tenant lieu d' interface à la place de la souris ou du trackpad.
Qu' est ce que ça apporterait ? Une interface entre nous et l' ordi totalement configurable selon les applications, par ex. :

- besoin de plus de "boutons" sur la "souris" ? l' affchage du trackpad se transforme et offre les boutons nécéssaires
- besoin au contraire de plus de surface "touchable" et inutilité des boutons : ceux-ci disparraissent (sauf 1 pour retourner à un autre mode !) > gain de place/surface
- besoin de plus de précision un soft de dessin ? un petit "+" et "-" tactiles apparaissent et permettent d' affiner le tracé

ect.

Donc bien plus qu' un "simple" trackpad multipoint (qui ne serait en fait qu' une tablette graphique classique + multipoint)

Et je ne crois pas du tout aux écrans (moniteurs) tactiles pour d' évidentes raisons ergonomiques. La tendance étant au contraire de concentrer le maximum de commandes sur un dispositif réduit et indépendant.
 

PA5CAL

Vétéran
Club MacG
21 Juillet 2005
9 228
597
Île-de-France
Il s'agirait donc en somme de ce que présente actuellement l'iPhone, mais seulement utilisé comme d'une interface de saisie à géométrie variable, et pas comme d'un écran principal...
Et je ne crois pas du tout aux écrans (moniteurs) tactiles pour d' évidentes raisons ergonomiques. La tendance étant au contraire de concentrer le maximum de commandes sur un dispositif réduit et indépendant.
Les raisons ergonomiques que tu évoques (mais que tu ne cites pas) ne me semblent pas si évidentes, au contraire.

La tendance me semble justement plutôt portée vers les écrans (principaux) tactiles, comme sur l'iPhone et le MS Surface, et je ne vois pas beaucoup l'intérêt de mettre des fonctionnalités à la fois multi-touch et reconfigurable sur un dispositif déporté de l'écran principal.

Pour les particularités qui le distinguent d'un trackpad, le dispositif que tu décris contraint l'utilisateur à le regarder pendant qu'il le manipule, détournant sa vue de l'écran principal. Cette contrainte lui interdit donc les applications où les informations affichée sur l'écran principal et celles affichées sur l'écran tactile sont simultanément importantes pour la manipulation à effectuer (c.f. plus haut les contraintes d'utilisation en multi-touch), à moins d'utiliser le dispositif comme un véritable terminal autonome, et l'écran principal comme un écran déporté ou secondaire pour le fonctionnement du système.


Sinon, pour avoir été très souvent confronté à des questions d'ergonomie dans la conception d'appareils industriels et de systèmes apparentés bureautique, je pense que les écrans tactiles ont sans aucun doute encore leur avenir devant eux, car ils correspondent à un besoin véritable et peuvent apporter une solution viable dans la grande majorité des cas. Leur mise en oeuvre n'a jusqu'ici été contrariée que par des problèmes de coût et de réalisation technique.
 

Bjeko

Membre émérite
12 Avril 2007
548
78
50
Il s'agirait donc en somme de ce que présente actuellement l'iPhone, mais seulement utilisé comme d'une interface de saisie à géométrie variable, et pas comme d'un écran principal...

Tout juste ;)

Les raisons ergonomiques que tu évoques (mais que tu ne cites pas) ne me semblent pas si évidentes, au contraire.

La tendance me semble justement plutôt portée vers les écrans (principaux) tactiles, comme sur l'iPhone et le MS Surface, et je ne vois pas beaucoup l'intérêt de mettre des fonctionnalités à la fois multi-touch et reconfigurable sur un dispositif déporté de l'écran principal.

C' est bien pratique d' avoir un tas de commandes "sous les doigts" et dans notre société "moins on en fait, mieux on se porte".


Pour les particularités qui le distinguent d'un trackpad, le dispositif que tu décris contraint l'utilisateur à le regarder pendant qu'il le manipule, détournant sa vue de l'écran principal. Cette contrainte lui interdit donc les applications où les informations affichée sur l'écran principal et celles affichées sur l'écran tactile sont simultanément importantes pour la manipulation à effectuer (c.f. plus haut les contraintes d'utilisation en multi-touch), à moins d'utiliser le dispositif comme un véritable terminal autonome, et l'écran principal comme un écran déporté ou secondaire pour le fonctionnement du système.

Mmh, tu regardes le bouton de ta souris avant de le cliquer ? Ou les boutons de ton Ipod ?
Si tu joues d' un instrument tu sauras que l' on a rapidement plus besoin de regarder ses doigts dés qu' on l' utilise un peu. J' espère que Apple réussira à créer une interface moins ardue que l' apprentissage du violon !!!



Sinon, pour avoir été très souvent confronté à des questions d'ergonomie dans la conception d'appareils industriels et de systèmes apparentés bureautique, je pense que les écrans tactiles ont sans aucun doute encore leur avenir devant eux, car ils correspondent à un besoin véritable et peuvent apporter une solution viable dans la grande majorité des cas. Leur mise en oeuvre n'a jusqu'ici été contrariée que par des problèmes de coût et de réalisation technique.
Pour moi l' écran tactile tel que tu l' as décrit est confiné à 2 marchés (pour l' instant de niches) : la borne publique et le controle d'appareils ménagers. La seule incursion dans le monde des PC étant le tablet PC, lui aussi au stade de niche... et qui se transforme à nouveau en PC (avec pointeur, donc) dés qu' il retourne à un usage essentiellement PC.
 

PA5CAL

Vétéran
Club MacG
21 Juillet 2005
9 228
597
Île-de-France
C' est bien pratique d' avoir un tas de commandes "sous les doigts" et dans notre société "moins on en fait, mieux on se porte".
De ce point de vue, la confusion du dispositif de saisie et du dispositif d'affichage va dans le bon sens. Plus besoin de balader ses yeux et ses doigts du clavier à l'écran ou au dispositif de pointage.

Mmh, tu regardes le bouton de ta souris avant de le cliquer ? Ou les boutons de ton Ipod ?
Si tu joues d' un instrument tu sauras que l' on a rapidement plus besoin de regarder ses doigts dés qu' on l' utilise un peu. J' espère que Apple réussira à créer une interface moins ardue que l' apprentissage du violon !!!
Ça va dans le sens de mon propos.

Le problème, c'est que justement, le dispositif que tu proposes nécessite absolument d'être regardé pour être utilisé même après avoir dépassé le stade de l'apprentissage (à cause de la fonctionnalité multi-touch), ce qui n'est pas le cas d'un trackpad, d'un clavier, ou des autres dispositifs de saisie séparés de l'écran (la seule exception que je connaisse est la surface de "boutons" de fonction des grandes tablettes graphiques... que je ne trouve justement pas pratiques pour cette raison).

On ne pourrait pas l'utiliser en aveugle. Et si c'était le cas, alors on pourrait se passer de la partie affichage, et on en reviendrait au trackpad évoqué plus haut.

Pour en revenir à Apple, ils ont énormément investi et développé dans l'interface de l'iPhone, et je les vois très mal proposer en parallèle une interface conceptuellement proche mais divergente, correspondant à une ergonomie et à un apprentissage différents.

Pour moi l' écran tactile tel que tu l' as décrit est confiné à 2 marchés (pour l' instant de niches) : la borne publique et le controle d'appareils ménagers. La seule incursion dans le monde des PC étant le tablet PC, lui aussi au stade de niche... et qui se transforme à nouveau en PC (avec pointeur, donc) dés qu' il retourne à un usage essentiellement PC.
Je pense que cette vision correspond au passé des écrans tactiles, dans leur version mono-touch et à faible résolution. Le multi-touch permet justement d'aller plus loin, et les deux nouveaux exemples que sont l'iPhone et le Surface le prouvent. On est loin du PC avec un bête pointeur.

Comme je l'ai indiqué, les nouveaux écrans tactiles multi-touch (écran principaux, j'entends) répondent à un grand nombre de problèmes d'ergonomie et de conception mécanique et informatique. D'autre part, le concept qu'ils véhiculent (pouvoir agir directement avec la main sur l'objet qu'on voit) est très vendeur, notamment depuis le film "Minority Report" avec Tom Cruise (2002).


Leur développement croissant actuel va rapidement régler les problèmes d'acceptation par les utilisateurs, et de coûts de développement et de production. Les industriels investissent beaucoup en R&D dans ce type de solution et certains ont déjà atteint le stade de la commercialisation. C'est donc une solution viable à tous points de vue.

Je ne peux pas en dire autant de la solution que tu décris, dont l'émergence ou le succès me semblent de ce fait assez improbables.

Je pense donc que l'écran tactile multi-touch correspond à un renouveau des interfaces dans un avenir immédiat, même si le vieux binôme clavier-souris a encore de beaux jours devant lui.
 

Bjeko

Membre émérite
12 Avril 2007
548
78
50
Je reste convaincu que l' on pourrait utiliser ce genre de dispositif sans avoir besoin de le regarder, aprés tout qui peut le plus peut le moins et il sera toujours possible de l' utiliser comme simple trackpad si on le souhaite.
Tout au plus faudra-t-il jeter un oeil au début pour les fonctions les plus "compliquées" qui nécéssiteraientplusieurs clics pour passer d' une interface à une autre par ex., et encore mm dans ce cas je suis certain qu' en 2 jours on le ferait les yeux fermés...

Sinon je suis bien conscient que ça n' est pas pour demain : comme je disais plus haut je pense plutot à l' aprés Léopard car il faudrait sans doute que l' OS soit adapté pour bien exploiter les possibilités.

Et ça me semble toujours bien plus viable qu' un écran principal touchscreen : trop de mouvements à faire, trop loin du clavier, trop variable dans l' utilisation pratique selon les tailles d' écran (un nain hésiterait à s' acheter un 24" :D ), inutilisable pour un media center et tous les cas ou l' on est éloigné de l' écran, cout de production (on va vers des écrans de + en + grands : ça en fait de la surface comparé à un trackpad !)
 

madekan

Membre confirmé
12 Avril 2006
171
7
Et ça me semble toujours bien plus viable qu' un écran principal touchscreen : trop de mouvements à faire, trop loin du clavier, trop variable dans l' utilisation pratique selon les tailles d' écran (un nain hésiterait à s' acheter un 24" :D ), inutilisable pour un media center et tous les cas ou l' on est éloigné de l' écran, cout de production (on va vers des écrans de + en + grands : ça en fait de la surface comparé à un trackpad !)
Oui mais là on ne parle plus de trackpad. On parle d'écran, l'utilisation n'a rien à voir avec les outils de pointage actuel. Je pense que Nintendo et sa DS sont les prémisses de ce qu'on pourrait voir arrivé bientôt sur les PC. En terme d'utilisation c'est ce qui me semble le plus pratique. Mais les possibilités de la DS sont sous-dévelloppés.

Imaginons une utilisation pro sur un portable type macbook pro. Du style finalcut. Donc imaginons une interface matériel à la DS, soit un écran sous ou au dessus du clavier de l'ordi. Sur cet écran s'affiche largement toutes les fonctions essentielles au programme, à savoir le chutier, l'écran de prévisualisation, la timeline, les outils et la barre de menu. L'écran principal ne sert qu'à voir le travail rendu, les outils d'analyse etc... On peut poussé ce système à Photoshop, à un logiciel de retouche ou d'édition sonore type Cubase et même à des jeux en reprenant l'interface de la DS.

Bref, les possibilités sont assez infinis pour un confort d'utilisation sans précédents. Ce type de système peut être porté sur des machines de bureaux, il faut juste un clavier au prix prohibitif! :D

Mais je ne crois pas à un petit appareil indépendant type iphone. Il me semble qu'une extension de l'écran est plus propice. En fait cela reviendrait à retrouver des écrans au format carré dont la partie basse est tactile et détachée (ou pas).
 

madekan

Membre confirmé
12 Avril 2006
171
7
Un p'tit dessin vite fait pour illustrer mon propos.

Voir la pièce jointe 14624

Et là vous me direz... Mais pourquoi laissez un clavier. Parce que je ne suis pas tout à fait emballé à l'idée de ne pas sentir les touches sous mes doigts. C'est bête mais ça permet de garder contact avec un élément concret, si le clavier n'existe plus sous sa forme concrète, tout ce que l'on écrit ne rimera plus à rien. C'est un peu compliqué comme idée mais c'est juste dans l'idée que tout ce que l'on fait n'est qu'une maniulatin de 0 et de 1. A partir de là, plus rien n'a de vraiment de sens et moi ça me fait un peu peur. C'est pour ça, je pense qu'il est important de garder une interface de contrôle comme le clavier, quelque chose de très réel quoi, j'appuie sur le "A" et un "a" apparaît. Bref, je m'égare... Mais je pense que la question est à se poser aussi dans une interface tactile.
 

Bjeko

Membre émérite
12 Avril 2007
548
78
50
Oui c' est un peu ça que j' avais en tete, en moins spacieux et avancé :)

ça serait le top non ? Pour moi l' absence physique de boutons n' est pas un problème, et puis il peut toujours en rester un ou 2 "réels" :D