• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

[XPress 8] Compatibilité Mavericks

Gillou91

Nouveau membre
30 Octobre 2013
6
0
De là, à me traiter de mouton de Panurge... petit rappel ! il se comportait comment ton RIP quand un de tes clients te balancer un mise en page avec des imports en JPEG ? un joli niveau de gris n'est-ce-pas ? A cette époque on avait pas beaucoup le choix, les moyens de stockages amovibles étaient néants ! le ZIPP avec ces 100 M° et qui foiraient une fois sur deux, l'autre (dont je ne me souviens plus du nom) qui était pire avec ces 250/500M°... donc l'EPS/JPEG n'était pas une hérésie, du moins pour moi.

Oui le JPEG présente des qualités de compression et optimisé pour Xpress/Indesign mais a condition de garder un PSD au cas où... donc un JPEG + un PSD > EPS/JPEG.
Encore une fois, je n'ai eu pratiquement jamais de problème avec ce format, ni en terme de qualité ni en terme de Ripping. Nous faisons même assez régulièrement des boulots en trame aléatoire (ABS) qui donnent entière satisfaction a mes clients les plus pointilleux (Bijouterie, Auto..)
Pour ce dernier point, je tiens a souligner que j'ai une Heidelberg CD102-5 spécialement équipée
 

Madalvée

Membre un peu pommé
Club MacG
26 Décembre 2009
3 227
491
42
Besançon (25)
Après le poitn godwin, il va falloir inaugurer le point EPS sur ces forums.
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 582
250
59
De là, à me traiter de mouton de Panurge... petit rappel ! il se comportait comment ton RIP quand un de tes clients te balancer un mise en page avec des imports en JPEG ? un joli niveau de gris n'est-ce-pas ?
Le RIP n'a rien à voir dans ce problème de quadri qui sort en niveaux de gris, puisque en fait (si tu avais lu mes posts tu saurais que) ce n'est pas le RIP qui ne peut pas séparer...

... c'est XPress (3 et 4, peut-être 5) qui n'arrive pas à envoyer à l'impression les EPS/JPEG en séparation !

En revanche, à chaque fois que j'ai fait l'essai, XPress (4 au moins, 5 aussi) séparait parfaitement les JPEG.

(qui, je te le rappelle, à poids égal sont de bien meilleure qualité que les EPS/JPG, et à qualité égale sont moins lourds)



A cette époque on avait pas beaucoup le choix...
Certes, on n'avait certes pas beaucoup de choix si on voulait économiser de la place : il n'y avait que :
- le JPEG,
- l'EPS/JPEG
- et le DCS/JPEG...

Ce qui fait quand-même trois possibilités, et sur ces 3 possibilités l'EPS/JPEG est le plus mauvais choix, celui qui donne des fichiers plus lourds que les deux autres à qualité égale, ou de moins bonne qualité à poids égal... bref, l'EPS/JPEG est le pire format à utiliser... et pourtant, c'est le format que la majorité utilisait, et continue à utiliser, et souvent avec un enthousiasme aveugle :D.



... donc l'EPS/JPEG n'était pas une hérésie, du moins pour moi.
Que ce soit pour toi, ou pour quelqu'un d'autre, c'est pareil : ça reste une hérésie et une merde...

Mais peut-être que tu ne veux ni comprendre ni reconnaître que ça fait 25 ans que tu fais la même connerie...


Alors, grand bien te fasses, reste dans ton ignorance et ton obsolescence volontaires et continue à utiliser tes EPS/JPEG pourris !

Mais soit gentil, garde pour toi tes mauvaises méthodes de travail, et ne vient pas en faire la promotion sur les forums : ici on essaye d'ÉVOLUER, et de faire évoluer les autres, bref, on essaye de les "tirer vers le haut" !



Oui le JPEG présente des qualités de compression et optimisé pour Xpress/Indesign mais a condition de garder un PSD au cas où... donc un JPEG + un PSD > EPS/JPEG.
(sois gentil, essaye d'écrire en français... ça sera plus clair !)

Le JPEG n'a rien d'optimisé pour XPress ou InDesign, puisqu'à la base c'est un format de photographes !!!
(JPEG = Joint Photograph Expert Group)

Et ton équation est fausse, puisque JPEG ou EPS/JPEG, c'est exactement le même algorythme de compression, donc la même façon de détruire des données à chaque réenregistrement... la seule différence c'est que dans l'EPS/JPEG les pixels sont en plus "emballés" dans du code PostScript inutile (et c'est ce code PostScript qui pèse un poids non-négligeable, de l'ordre de 25% de plus que le poids des pixels, inutilement)

Pour t'expliquer de façon simple, un EPS/JPEG-Photoshop c'est exactement la même chose qu'une image JPEG importée dans Illustrator et enregistrée en EPS-Illustrator... est-ce que tu vois l'inutilité du process "EPS" ajouté à une image matricielle ?

Bref, revenons à nos moutons : si tu es conscient qu'à cause de la dégradation de l'image due à la compression JPEG, pour utiliser du JPEG il faut le réserver à un format de sortie et surtout pas l'utiliser comme format de travail, et donc qu'il faut travailler sur un PSD et garder ce PSD comme archive de l'original...

... et bien c'est axactement pareil pour l'EPS/JPEG : comme le JPEG, l'EPS/JPEG est un format de sortie et surtout pas un format de travail (et donc il faut aussi une archive en PSD)...

La différence, c'est que pour la même compression et donc la même qualité l'EPS/JPEG est 25% plus lourd que le JPEG.

Et donc la bonne équation c'est :

PSD << JPEG + PSD < EPS/JPEG + PSD

et là encore, il vaut mieux utiliser le PSD autant pour le travail que pour la sortie


En revanche, si tu n'as pas besoin (ou si tu t'en fous) de sauvegarder des originaux intacts, l'EPS/JPEG n'est toujours pas le format à utiliser, car :

JPEG < EPS/JPEG
 
Dernière édition: