Agrandir une partition Bootcamp

ThibaultH

Membre confirmé
12 Juin 2017
68
4
31
Merci, pas d'erreur
Bloc de code:
/dev/disk0 (internal, physical):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      GUID_partition_scheme                        *250.1 GB   disk0
   1:                        EFI EFI                     209.7 MB   disk0s1
   2:                 Apple_APFS Container disk2         184.0 GB   disk0s2
   3:       Microsoft Basic Data Windows                 40.2 GB    disk0s3
   4:       Apple_KernelCoreDump                         655.4 MB   disk0s4

/dev/disk1 (internal, physical):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      GUID_partition_scheme                        *1.0 TB     disk1
   1:                        EFI EFI                     209.7 MB   disk1s1
   2:                  Apple_HFS Stockage                979.7 GB   disk1s2
   3:       Microsoft Basic Data STOCKAGE-WI             20.0 GB    disk1s3

/dev/disk2 (synthesized):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      APFS Container Scheme -                      +184.0 GB   disk2
                                 Physical Store disk0s2
   1:                APFS Volume SSD                     157.9 GB   disk2s1
   2:                APFS Volume Preboot                 20.5 MB    disk2s2
   3:                APFS Volume Recovery                520.8 MB   disk2s3
   4:                APFS Volume VM                      4.3 GB     disk2s4
 
M

Membre supprimé 1060554

Invité
La commande est bien passée. Tu as donc actuellement une bande de blocs libres de 25 Go (invisible dans le tableau) entre la partition n°2 (Container disk2) et la n°3 (Windows).

Pour la suite des opérations --> je t'ai retraduit le tuto donné dans la discussion Apple citée naguère par Jean au message #4 (puisqu'il n'est pas question pour toi de « to be or not to be »-
361608_original.png
). Voici (abrégé des étapes que tu as déjà effectuées) -->

  • 1) sauvegarde les données du volume SSD ("okazou")
  • 2) choisis le volume Windows comme volume de démarrage (Préférences Système > Disque de démarrage --> déverrouiller le cadenas > sélectionner le volume Windows) et re-démarre le Mac
  • 3) dans l'environnement Windows du volume Windows --> lance l'application «Mini Tool Partition» (qu'il va falloir que tu ailles télécharger au préalable sur le site de l'éditeur) et choisis la partition Windows
  • 4) Choisis l'option "Étirer" (expand) afin d'étirer la partition en utilisant tout l'espace non-alloué à une partition
  • 5) Le programme te demande de re-démarrer ("restart") le Mac pour affectuer la tâche, parce que ce n'est pas possible lorsque la partition est montée en volume et que l'OS Windows est démarré
  • 6) Re-démarre le Mac et alors «Mini Tool Partition» effectue automatiquement la tâche dans un mode apparenté à du msdos graphique ("graphic msdos like")

=> je suis curieux de voir le résultat. Si le logiciel effectue cette opération > c'est qu'il est capable d'étirer une partition à de l'espace libre situé en-dessus d'elle (sur les blocs numérotés du disque). Il est donc capable de déplacer sur les blocs l'ancrage du système de fichiers sans reformatage.

Je ré-itère le conseil de prudence : sauvegarde au préalable.
 

ThibaultH

Membre confirmé
12 Juin 2017
68
4
31
J'ai fait l'étape 1, la sauvegarde.
Pour l'étape 2, ma partition windows n'apparait pas dans disque de démarrage. J'ai donc redémarrer le macbook en restant appuyé sur la touche Option et j'ai sélectionné la partition windows.
Impossible de l'ouvrir, ça fonctionner hier je ne comprend pas.

Dans l'utilitaire de disque, la partition windows et démonté mais je n'arrive pas à la remonter ....
Est-ce à cause de ça que je n'arrive plus à démarrer windows ?

Sans titre.png
 
M

Membre supprimé 1060554

Invité
"Mézoci" --> ça me paraissait un peu bien facile le procédé d'étirer une partition Windows par le haut. Il faut peut-être croire que ça a marché dans l'environnement supposé par le fil des discussions Apple («Mavericks 10.9») > ce qui impliquait une version Legacy de Windows (W-7) et pas UEFI (W-10) / mais que ça ne marche plus dans un environnement High Sierra 10.13 > avec une version W-10 de Windows.

On peut conjecturer que la création d'une bande d'espace libre entre la partition de macOS et celle de Windows a affecté le caractère bootable de la partition Windows.

Je te propose d'effacer cette bande d'espace libre en récupérant ces blocs à la partition de macOS et au Conteneur APFS. Passe la commande :
Bloc de code:
diskutil ap resizeContainer disk2 0b

  • qui récupère l'espace libre disponible en-dessous du Conteneur disk2 "sans en excepter aucun byte" (0b comme 0_byte)

=> tu n'auras qu'à dire si le volume Windows boote à nouveau.
 

ThibaultH

Membre confirmé
12 Juin 2017
68
4
31
d'accord, j'ai eu une erreur :
Bloc de code:
Started APFS operation
Resizing APFS Container designated by APFS Container Reference disk2
Verifying storage system
Using live mode
Performing fsck_apfs -n -x -l /dev/disk0s2
Checking volume
Checking the container superblock
Checking the EFI jumpstart record
Checking the space manager
Checking the object map
Checking the APFS volume superblock
Checking the object map
Checking the fsroot tree
Checking the snapshot metadata tree
error: snap_metadata_val object (oid 0x3a064): invalid extentref_tree_oid (0x0)
Snapshot metadata tree is invalid
The volume /dev/disk0s2 could not be verified completely
Storage system check exit code is 0
Growing APFS Physical Store disk0s2 from 184 000 000 000 to 209 000 050 688 bytes
Modifying partition map
Growing APFS data structures
Finished APFS operation
MacBook-de-Thibault:~ thibault$ diskutil ap resizeContainer disk2 0b
Started APFS operation
Error: -69771: The target disk is too small for this operation
 
M

Membre supprimé 1060554

Invité
Tu as passé 2 fois la commande :
Bloc de code:
diskutil ap resizeContainer disk2 0b

Si la première a déjà récupéré l'espace libre de 25 Go (malgré une erreur à la vérification du système de fichiers apfs concernant le Snapshot metadata tree (l'arbre des métadonnées de snaphots) --> alors nécessairement la seconde ne pouvait qu'obtenir un :
Bloc de code:
Error: -69771: The target disk is too small for this operation
= "erreur : le disque-cible est trop étroit pour cette opération".

Passe une commande :
Bloc de code:
diskutil list

  • et poste le tableau retourné. Je conjecture que la taille actuelle de la partition disk0s2 est de nouveau 209 Go > et de même la taille du Conteneur APFS disk2.
 

ThibaultH

Membre confirmé
12 Juin 2017
68
4
31
Ah d'accord, j'ai vu l'erreur de vérification alors j'ai relancé la commande.

Bloc de code:
/dev/disk0 (internal, physical):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      GUID_partition_scheme                        *250.1 GB   disk0
   1:                        EFI EFI                     209.7 MB   disk0s1
   2:                 Apple_APFS Container disk2         209.0 GB   disk0s2
   3:       Microsoft Basic Data Windows                 40.2 GB    disk0s3
   4:       Apple_KernelCoreDump                         655.4 MB   disk0s4

/dev/disk1 (internal, physical):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      GUID_partition_scheme                        *1.0 TB     disk1
   1:                        EFI EFI                     209.7 MB   disk1s1
   2:                  Apple_HFS Stockage                979.7 GB   disk1s2
   3:       Microsoft Basic Data STOCKAGE-WI             20.0 GB    disk1s3

/dev/disk2 (synthesized):
   #:                       TYPE NAME                    SIZE       IDENTIFIER
   0:      APFS Container Scheme -                      +209.0 GB   disk2
                                 Physical Store disk0s2
   1:                APFS Volume SSD                     158.8 GB   disk2s1
   2:                APFS Volume Preboot                 20.5 MB    disk2s2
   3:                APFS Volume Recovery                520.8 MB   disk2s3
   4:                APFS Volume VM                      4.3 GB     disk2s4

Windows 7 ne démarre toujours plus ...
Je vais devoir tout recommencer ?

Merci pour ton aide en tout cas
 
M

Membre supprimé 1060554

Invité
Passe la commande (informative) :
Bloc de code:
sudo gpt show /dev/disk0
(après validation > une demande de password s'affiche - commande sudo --> tape ton mot-de-passe de session admin à l'aveugle - aucun caractère ne se montrant à la frappe - et valide de nouveau)

  • cette commande lit les tables de partitions du disque interne et affiche le tableau de la distribution des blocs. Le but est de connaître le type de table MBR (Master_Boot_Record) actuellement inscrite sur le bloc 0 du disque - table alternative de la GPT (GUID_Partition_Table principale) qui est incontournable pour le boot à l'ancienne de Windows-7
  • il semble que dans la configuration de certains utilisateurs > la commande gpt (guid_partition_table_utility) > avec le verbe show (montrer) --> se heurte à un déni d'autorisation à ouvrir en lecture la table de partition du disque interne dont un volume est démarré - quand l'OS est High Sierra APFS. Si tu n'as pas obtenu de tableau --> signale-le.

=> poste le tableau si tu l'as obtenu.
 
M

Membre supprimé 1060554

Invité
Je ne sais pas pourquoi la commande gpt avec le verbe show (commande de simple lecture) ne passe plus dans High Sierra pour un certain nombre d'utilisateurs (chez moi > elle fonctionne).

En remplacement > je te propose d'aller à cette page : ☞GPT fdisk☜ (clique le lien rouge).

Presse le bouton vert Download --> un paquet intitulé gdisk-1.0.3.pkg va atterrir à ton emplacement de téléchargement par défaut. Double-clique ce paquet et l'exécutable gdisk va se trouve installé à l'adresse : /usr/local/bin/gdisk.

C'est un utilitaire de tables de partition appelable en ligne de commande. Une fois que tu as effectué l'installation > lance le «Terminal» et passe la commande :
Bloc de code:
sudo gdisk /dev/disk0

  • la commande va fonctionner et retourner un petit tableau des tables de partition existantes sur l'en-tête du disque

Poste ici ce tableau.
 

Gihsan

Membre confirmé
11 Février 2018
20
1
30
bonjour ,j'ai besoin d'aide moi aussi :( ,j'ai reduit la taille de la partition mac et là je veux ajouter la taille que j'ai réduit sur la partition windows bootcamp et je sais pas comment faire , merci d'avance

#: TYPE NAME SIZE IDENTIFIER

0: GUID_partition_scheme *750.2 GB disk0

1: EFI EFI 209.7 MB disk0s1

2: Apple_CoreStorage Macintosh HD 400.4 GB disk0s2

3: Apple_Boot Recovery HD 650.0 MB disk0s3

4: Microsoft Basic Data BOOTCAMP 109.0 GB disk0s4
voila les informations du disque
 
Dernière édition par un modérateur:
M

Membre supprimé 1060554

Invité
Salut Gihsan

Les partitions d'un disque sont «  ordonnées » du point de vue de l'espace du disque. Pour la raison suivante : une partition est comme un conteneur logique, qui commence à un bloc n° tant et finit à un autre bloc n° tant. Cette localisation est enregistrée dans la table de partition.

À présent --> la suite des blocs contenus dans le conteneur d'une partition se trouve soumis à une "orientation" qui est la suivante : sur les blocs du début de la partition > résident les fichiers d'une structure logicielle appelée système de fichiers. Cette structure définit, juste à la fin de ses blocs de résidence, un bloc spécial qui a la fonction de « point de montage » d'un volume. Càd. que tous les blocs suivant ce bloc privilégié sont définis comme l'analogue d'un dossier (un répertoire) dans l'espace duquel existe des objets "humainement identifiables" = des fichiers.

Un volume est donc l'ensemble des blocs d'une partition qui viennent après le point de montage > blocs qui sont présentables comme un dossier de fichiers lisibles et scriptibles. Le kernel ou noyau de l'OS démarré est capable de "monter" ce volume > càd. de le faire exister en tant qu'espace logique indépendant.

Donc dans le conteneur de ta partition --> tu as 3 localisations : le header (en-tête) = lieu de résidence du système de fichiers > le point de montage (bloc limite séparant la structure du système de fichiers de l'espace du volume) > le volume (ou répertoire de fichiers chargeable par le kernel).

Il y a donc une orientation spatiale "descendante" depuis la zone origine (système de fichiers) > à la charnière logique (le point de montage) > au répertoire de fichiers (le volume).

Suppose à présent (en simpiifiant) que la partition macOS soit la tranche logique d'espace-disque n°2 et la partition Windows la tranche logique n°3 du disque. Tu peux très bien rétrécir la tranche logique n°2 en libérant de l'espace. Ça veut dire que le système de fichiers Apple fixé sur l'en-tête de la partition n°2 va gérer moins de blocs comme espace du volume qu'il définit. Aucun problème ici.

Mais est-ce que tu vas pouvoir ajouter cet espace libéré à la partition n°3 Windows ? - non > parce que l'en-tête de la partition n°3 est le lieu de résidence du système de fichiers ntfs de Windows. Cet en-tête est l'origine en ce qui concerne cette partition. Le système de fichiers adhère à cette zone de blocs du début de la partition : c'est l'espace de l'origine. Les blocs que tu as libérés de la partition n°2 existent sur le disque "avant" l'origine qu'est le système de fichiers ntfs pour la partition n°3 Windows. Tu ne peux pas les faire passer sous le contrôle de ce système de fichiers, ancré de manière inamovible sur son espace origine. Le système de fichiers ntfs de peut pas "se retourner", pour regarder en-arrière (ou vers le haut de l'espace du disque) et prendre en compte les blocs libérés de la partition n°2. Il ne peut que regarder vers le bas (ou en-avant) --> les blocs de la partition n°3 qui suivent le point de montage. Le système de fichiers est une origine tournée vers sa création (le volume), et pas une origine retournable vers quelque chose qui la précèderait (un espace de blocs antérieurs à son point d'ancrage).

Les utilitaires natifs du Terminal de macOS respectent strictement cet «  ordre de la création logique ». diskutil notamment ne permet aucune "rétro-gradation" d'un système de fichiers ancré sur son espace-origine, pour lui faire absorber des blocs localisés avant ce système de fichiers. Je trouve que c'est > intellectuellement parlant > quelque chose de satisfaisant.

Il existe un logiciel payant (Camptune X) qui offre le service de pouvoir faire absorber par une partition Windows3 de l'espace libéré par une partition macOS2 situé avant sur l'espace-disque. Il est clair que, pour ce faire, ce logiciel doit cloner le système de fichiers de la partition n°3 Windows sur le début des blocs libérés en-dessus par la partition n°2 macOS. En somme : opérer une espèce de glissement remontant du système de fichiers du dessous, pour que l'espace des blocs libérés "tombe" désormais en-dessous de son point de montage, dans l'espace du volume de fichiers.

Je ne sais pas explicitement comme s'y prend ce logiciel (je ne suis pas informaticien) --> mais il est clair qu'il s'agit d'une transgression de l'ordre logique tel que j'ai tenté de l'expliquer.
 
  • J’aime
Réactions: Gihsan
M

Membre supprimé 1060554

Invité
Si tu souhaites récupérer au volume Macintosh HD l'espace libre que tu as créé --> tu n'as qu'à faire signe.
 

Gihsan

Membre confirmé
11 Février 2018
20
1
30
biensur j'aimerai bien , puisque ce espace va pas etre réutiliser , alors du preference que je le remets comme il etait auparavant
merci bien d'avance
 
M

Membre supprimé 1060554

Invité
Alors passe une commande :
Bloc de code:
diskutil list

et poste le tableau complet retourné en utilisant ce procédé pour bien faire -->

  • dans la page de ce fil de MacGé > presse le bouton (carré avec un + inscrit - juste au milieu de la largeur de la fenêtre totale) dans la barre de menus au-dessus du champ de saisie d'un message > menu  : </> Code > par ⌘V colle dans la fenêtre Code > presse le bouton Insérer (ce procédé permet un affichage fenêtré qui économise l'espace de page en respectant la mise en forme des tableaux du «Terminal» --> d'où une plus grande lisibilité)
 

Gihsan

Membre confirmé
11 Février 2018
20
1
30
voila

#: TYPE NAME SIZE IDENTIFIER

0: GUID_partition_scheme *750.2 GB disk0

1: EFI EFI 209.7 MB disk0s1

2: Apple_CoreStorage Macintosh HD 400.4 GB disk0s2

3: Apple_Boot Recovery HD 650.0 MB disk0s3

4: Microsoft Basic Data BOOTCAMP 109.0 GB disk0s4


/dev/disk1 (internal, virtual):

#: TYPE NAME SIZE IDENTIFIER

0: Apple_HFS Macintosh HD +400.0 GB disk1

Logical Volume on disk0s2

43D83C3C-EF44-4E35-90A3-80E2204B02E9

Unlocked Encrypted