• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

avis aux user's de la nuit !

Macuserman

iRadiologist
Club MacG
19 Mars 2008
6 477
451
Évian
Déjà entendu ça quelque part! :D
Pas de digestif au programme?
 

Macuserman

iRadiologist
Club MacG
19 Mars 2008
6 477
451
Évian
[Vezøul]Numerø41;5203891 a dit:
Non je prendrais juste le plat de résistance, la barmaid :p :D :D
Faut)il encore qu'elle en offre, de la résistance! :p

Tu sautes donc le hors d'oeuvre? :D
Et au dessert ce sera?
 

PATOCHMAN

Vénérable sage
Club MacG
12 Septembre 2004
12 514
2 898
54
CORSICA
Putain! C'est vraiment le Cambodge, ce fil de nécessiteux... :(

---------- Nouveau message ajouté à 01h27 ---------- Le message précédent a été envoyé à 01h26 ----------

Tant que le poisson a de l'oxygène dans l'aquarium...

Sinon.

[YOUTUBE]AwzaifhSw2c[/YOUTUBE]
Y'en a un au moins qui aime la nuit... :love:
 

PATOCHMAN

Vénérable sage
Club MacG
12 Septembre 2004
12 514
2 898
54
CORSICA
GNAAAAAAAA!!!!

[YOUTUBE]Y_gAVZBKoMI[/YOUTUBE]


:eek: :eek: :eek:

---------- Nouveau message ajouté à 03h24 ---------- Le message précédent a été envoyé à 03h14 ----------

[YOUTUBE]4Li129UrLJM[/YOUTUBE]



:love: :love: :love:
 

itako

Membre d’élite
Club MacG
23 Janvier 2008
1 724
454
29
Moi je vais prendre une cucaracha et une botte.

et quelques pistaches !
 

itako

Membre d’élite
Club MacG
23 Janvier 2008
1 724
454
29
Je m'éclaire a la lumière des turntables, ça y est, c'est la nuit, la vrai.
 
A

Anonyme

Invité
C'était juste nocturne.
Comme ça. Coup de biglo.
Elle accoure.
La parlotte difficile.

Tant pis. On passe sous la douche.
Les grillons dehors, nous deux, dans la cabine.
Massage, peau aligoté et Petit Marseillais.
Pression, dépression.

Humide, dans la serviette.
Membré, phacochère en cavale.
Descente dans la cave.
L'antre de mes nuits.

Les draps maintenant.
Jeter, de ci de là, les pauvres pièces, pétales.
Le pistil est là, nu. Ca bourgeonne.
On s'égare au milieu des baisers.

Les trucs zabituel.
Entre deux colonnes, je m'impose.
Du souffle. De l'air.
Humide, encore.

Je m'efface, m'oublie et m'abandonne.
Il n'y a pas de rythme.
Elle picore l'air.
J'étouffe.

J'ai disparu.
Debout, assis, allongé, ...je ne ressens rien.
Moins mou qu'hier, plus qu'avant hier.
Elle souffle.

Accéléré, le temps passe.
Je m'éloigne le plus loin possible.
Mais elle continue, m'envahit.
Je ne veux pas.

Elle chante une mélodie.
Mes oreilles déconnectent.
Trop insupportable.
Elle s'arrête puis s'allonge.

Essoufflé, tout les deux.
Sourire en biais.
Ailleurs, mais pas ici.
Je ne ressens rien.

Rhabillage.
Clope.
Elle file.
"Bonne nuit"