Misinari si bubunela

l'écrieur

Membre d’élite
Club MacG
7 Décembre 2004
2 526
947
26
d'ailleurs

Au fond de la Nouvelle-Guinée, dans un petit archipel baptisé "Iles Tobriand", vivent les trobriandais. Ça a l'air dingue, mais c'est vrai.
Ça ne fait pas très longtemps que les trobriandais savent qu'ils sont des trobriandais. Ils sont trobriandais depuis que ce grand couillon d'Antoine Bruny d'Entrecasteaux a accosté sur l'archipel avec son navire Espérance, en 1793.
Trobriand, c'était le nom de son premier Lieutenant, à d'Entrecasteaux. Jean-Joseph Sylvestre Denis de Trobriand, seigneur de Trobriand-en-Plougasnou. Ils étaient partis sur ordre de Louis XVI en 1991, chercher les restes de La Pérouse, le navire que ce même Louis XVI avait dépêché dans le pacifique sud histoire de voir à quoi ça ressemblait.

10.jpg


Bref, voilà les deux zozos sur leur rafiot, à découvrir la Mélanésie, et ils filent le nom de Trobriand aux indigènes. Qu'on appelait aussi papous.
Ou encore simplement sauvages.
Un jour, plus tard, Bronislav Malinovski,
anthropologue de son état et paix à son âme, file jouer à l'argonaute dans les mers du sud, et il se pose dans les iles Trobriand, parce que le rapport-qualité prix lui semblait convenable, question séjour.
Il se fait pote avec les autochtones, et il noircit des pages pour raconter leur vie.

Pour tout vous dire, il était un peu tout drôle, le Malinovski. Il faisait pas le malin. Élevé dans un certain puritanisme tout britannique-ta-mère, il déglutissait vaillamment tout les soirs en voyant ses sauvages lui raconter, lui mimer des histoires un peu légères. Et même, des fois, ils niquaient, là, devant lui, sans faire les fanfarons.
Autant vous dire que quand il revenait dans sa case, le Bronislav, c'était la fête à la veuve poignet !
Et figurez-vous qu'un jour, deux jeunes fiancés se mettent à lui raconter des trucs sur ce qu'il vont faire pendant la nuit de noces, et que tout d'un coup, ils partent d'un éclat de rire en disant :
misinari si bubunela, misinari si bubunela !


Ces deux jeunes anges innocents se moquaient précisément de la façon dont ils avaient vu les missionnaires chrétiens niquer quelques jeunes filles compréhensives ou apeurées : elles couchées sur le dos, le missionnaire ahanant sa tâche avant de libérer le sperme purificateur aux fonds de leurs trompes d'eustache indigènes.
Voilà qu'était née l'une des expressions les plus essentielles du kama-sutra : la position du missionnaire.

La préférée des européens.
Que les mélanésiens, eux, ils la connaissaient même pas.
On ne sait pas si c'est que les mélanésiennes prennent leur pied sans stimulation clitoridienne plus facilement que les européennes, ou si c'est juste une question d'habitude.
D'ailleurs, on ne sait pas si depuis, les Trobriandais et autres papous se frottent de concert en misinari si bubunela, ou pas. Depuis de nombreuses années, il sont appris à ne plus montrer leurs accouplements en public, et se contentent de jouer au criquet.

16.jpg


Bref.
Toujours est-il que depuis, il existe une longue lignée d'explorateurs partis à la recherche des particularités sexuelles des indigènes de toutes les mers, et surtout de celles qui terminent en plage de sable fin.
J'ai l'honneur de compter parmi mes amis l'un de ceux-là.
Sans relâche, il explore les continents à la recherche de pratiques coïtales insoupçonnées jusqu'à l'heur, les immortalisent et en remplit des flickr' et des portfolios une fois de retour dans ses terres. C'est sa mission.

Il s'embarquera sous peu pour un archipel connu, mais qui reste à découvrir, depuis l'ile de Rend-Goo-L'âme, dans laquelle le capitaine de vaisseau Laurent Désiré Frédéric du Dos de Gouttière l'aura précédé pour accommoder au mieux le séjour de l'explorateur.
C'est que ces gens-là sont organisés, voyez-vous. Ils n'expédient pas à la légère.

Mon cher Jacques-Patrick de la Tubocurarine, mon conscrit, mon igouane piqueur, mon ami, je te la souhaite bonne.



13.jpg
09.jpg
19.jpg
19.jpg





















Toi aussi tu connais des explorateurs ? Parle-nous en, ami!
:love:




Les connaisseurs auront remarque que, une fois n'est pas coutume, il n'a pas été question une seule fois dans cette prose de sodomie. Je m'en félicite !
 

l'écrieur

Membre d’élite
Club MacG
7 Décembre 2004
2 526
947
26
d'ailleurs
C'est les trompes de fallope (quel joli nom) inculte! :eek:
Les trompes d'eustache c'est dans les oreilles, petite bite!






:p :D

Je te prie de rester correct. Mais je comprends mieux pourquoi on me dis parfois : "l'écrieur, quand tu me prends, ça me cogne dans les oreilles". :D
Avoir des amis médecins, c'est un délice.
:love:

Fallope, j'aime pas. Ça fait comme si t'avais un poil sur la langue, quand tu prononces ce mot.
:D
 

Flibust007

Membre d’élite
Club MacG
15 Février 2006
2 177
67
78
Quel que soit le nom des trompes, c'est très divertissant et bien écrit, bien documenté.
Merci l'écrieur.
 

l'écrieur

Membre d’élite
Club MacG
7 Décembre 2004
2 526
947
26
d'ailleurs
'tain, mais regardez moi ces emmerdeurs qui sont pas foutus de pondre un cadeau d'anniversaire pour leur pote, et qui me cherchent des poux dans la tête. Si Bobbynountchak n'était pas un pur dégonflé, une bedaine crevée, il aurait ouvert ce fil lui-même, et m'aurait pas obligé à le faire entre 17h et 18h !
:D
Et quand je vois les commentaires d'apprentis médecins qui ne connaissent rien à rien question orgasme tantrique, ça me désespère des facultés françaises.
:D:D
 

Luc G

Vénérable sage
Club MacG
17 Octobre 2001
11 884
1 924
67
Dans le sud
luc.greliche.free.fr
ça me désespère des facultés françaises.
:D:D

Déprimant, l'écrieur aujourd'hui ! Démarrer la journée en discourant sur la perte de mes (nos ?) facultés : à mon âge, c'est déprimant ! :D et je doute d'être le seul : ça va démâter comme dans le Vendée Globe ! La crise, je vous dis, la crise ! :D

PS Si Amok semble être au-dessus de tout ça, c'est juste que, comme tout dinosaure qui se respecte, le temps que l'information passe de son cerveau à son épine caudale (et vice-versa), il passe de l'eau sous les ponts… :D
 

Luc G

Vénérable sage
Club MacG
17 Octobre 2001
11 884
1 924
67
Dans le sud
luc.greliche.free.fr
Y avait déjà des dinosaures, au pré-cambrien ? :confused::confused::confused:

:p :D :D

Non, mais y avait pas d'Amok non plus, c'était encore le bon temps :D
(après tout, c'est rien qu'un gamin, l'Amok :D même s'il fait figure d'ancêtre sur ce forum rempli de jeunes boutonneux :eek:)
 

Ed_the_Head

Vétéran
Club MacG
2 Mars 2004
8 910
1 750
www.waxbuyers.club
'tain, mais regardez moi ces emmerdeurs qui sont pas foutus de pondre un cadeau d'anniversaire pour leur pote, et qui me cherchent des poux dans la tête. Si Bobbynountchak n'était pas un pur dégonflé, une bedaine crevée, il aurait ouvert ce fil lui-même, et m'aurait pas obligé à le faire entre 17h et 18h !
:D
Et quand je vois les commentaires d'apprentis médecins qui ne connaissent rien à rien question orgasme tantrique, ça me désespère des facultés françaises.
:D:D
Non mais oh, je te permets pas. jpmiss c'est pas mon pote, je l'ai même jamais vu de ma vie.

Quant à Bobby, je te croyais moins naïf.





:eek:
 

Amok

Vénérable sage
Club MacG
28 Mai 2000
14 409
3 252
PACA
www.pascalrobin.com
Non, mais y avait pas d'Amok non plus, c'était encore le bon temps :D
(après tout, c'est rien qu'un gamin, l'Amok :D même s'il fait figure d'ancêtre sur ce forum rempli de jeunes boutonneux :eek:)

T'es certain ? Il me semblait bien que l'Amok avait été retrouvé, il y a une cinquantaine d'années, à Ediacara, puis réhydraté par les scientifiques, ce qui nous avait valu son retour et son arrivée ici ! :confused:

:D

muppet.jpg


:D :love:
 

l'écrieur

Membre d’élite
Club MacG
7 Décembre 2004
2 526
947
26
d'ailleurs
Oui, il faut définitivement leur préférer les sauvages imbibés de bière pour oublier le soleil et la misère.
Le seul poblème étant que beaucoup de ces barbares qui vivent dans la pluie, le brouillard et la bière, se tirent aussi voir les petits enfants sauvages qui zonent près des chaudes plages de sable blanc.
Et faire 12 heures d'avion avec des picards ou des chtis équipés de sac Fram©, ça dépayse.
:D