Un nouvel OS est-il encore possible ?

fedo

Blues explosion man
19 Août 2004
10 965
634
keep it secret
Mouais, enfin l'intérêt pour l'utilisateur ? Pour celui qui "loue" ses logiciels au lieu de les vendre (quoique, au sens strict les logiciels sont déjà en location vu qu'on n'a acheté que l'usage) je vois bien l'intérêt, mais pour l'utilisateur ?

l'utilisateur n'est pas le problème. le problème c'est de percer le marché.
le problème c'est d'avoir des clients.

or, c'est quasi impossible de percer le marché (pour les ordinateurs, je ne parle pas des smartphones) en pondant un (totalement) nouvel OS propriétaire ou libre (en dehors d'une nouvelle distrib linux), ça prend trop de temps et trop d'argent.

pour les applications basiques c'est pareil. alors le truc c'est de proposer ça gratuitement via le web pour les utilisateurs. on va avoir les suites bureautiques en ligne, retouche d'image en ligne, etc...
mais c'est pour le basique parce que pour les pros et les fonctions avancées faudra toujours craquer le porte monnaie.

le seul moyen serait une rupture technologique totale et radicale demandant un moindre coût. la question du coût est cruciale, idem pour le coût de migration entre système, maintenance et intégration.

e sais plus qui met en lien Pisani, mais en ce qui me concerne je me méfie énormément de ce que raconte ce personnage.

pour le coup c'était Pisani qui citait Kevin Kelly.

Pour travailler dans le domaine, énormément d'entreprises ont des applications dites Web (et ça bien avant la mode AJAX, Flex et consort...). Par exemple pour la facturation, la comptabilité, la prise de commande, la gestion de projet, etc...
Alors oui, les utilisateurs ont des postes "évolués" mais au final ils passent leur temps sur un navigateur Web.

De toute façon, on se dirige vers un modèle (dit client riche) à mi-chemin entre le client léger et le client lourd.
Le gros du traitement sera effectué côté serveur et la partie graphique et le "moteur" de l'application seront côté client.

je plussoie.:zen:
 

Le docteur

Vétéran
Club MacG
8 Février 2008
6 106
724
53
Pour les entreprises ça simplifie énormément la gestion des versions. Plus de déploiement à faire sur des milliers de machines.
Pour les entreprises... par contre pour les particuliers... qui ne passent pas uniquement leur temps à jouer à WoW, à télécharger sur Internet et à tchater sur MSN... pas tous...
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 943
3 180
Depuis que je suis dans le métier (un petit moment, donc) je peux lire que l'on va vers du plus simple du plus ceci ou du plus cela mais, dans l'ensemble : ça va être super-plus-simple, on va être tous super-plus-pareils etc.

Or, que montrent les faits ? Bin non. Peut-être dans certains cas, certaines niches ou strates de marché, les choses ont été ainsi mais, dans l'ensemble, c'est exactement l'inverse.
Il y a aujourd'hui plus d'OS, plus de matériels, plus de types d'ordinateurs, plus de types de logiciels, plus de langages, plus d'un peu tout en fait.

Tout bêtement, à l'heure où l'informatique (ou les technologies de l'information pour faire plus moderne) s'introduit dans toujours davantage d'activités humaines, je ne vois vraiment pas comment on pourrait affirmer que "tout va se simplifier, c'est-moi-qui-vous-l'dit".

Ce qui s'améliore, peut-être, c'est l'interconnexion entre tous ces éléments : c-a-d que la définition et la promulgation de standards sont peut-être mieux réalisées aujourd'hui, du fait de l'importance des réseaux.

Dans ce cadre-là, rien n'interdit d'avoir un nouvel OS "surprise" qui vienne animer un peu le débat.
 

ben206stras

Membre émérite
26 Mai 2008
517
38
RP
photosmotsperdus.free.fr
Tout ceci implique aussi que le réseau puisse supporter un volume d'information bien plus important que celui qui circule actuellement.

Car actuellement, comme le dit Bompi, tout est plus compliqué.

En effet, l'utilisation d'un client léger est beaucoup plus lente et beaucoup moins stable que l'utilisation d'un client lourd qui n'attend pas la réponse d'un serveur poussif pour effectuer des traitements, mais qui ne fait que consulter des données.
 

Le docteur

Vétéran
Club MacG
8 Février 2008
6 106
724
53
Je relis les posts et, en plus d'autres que j'ai pu lire ailleurs... et je ne comprends pas. C'est quoi cette folie des applis Web ? Qui vous a mis dans la tête que c'était l'avenir ? C'est lourd, bugué, ça rajoute des couches pour rien. Franchement, n'importe quoi.
Un bon système-appli simple et direct, c'est ce qui manque encore sur le marché, tout ce qui existe marche sur la tête. Les applis Web c'est le nouveau mumuse sans intérêt pour tout continuer à compliquer.
On a les moyens de faire simple, il faut le faire.

Un truc intégré simplissime. C'est ce qui explique le succès des NetBooks, même si les Linux utilisés ne sont pas franchement des cadeaux.
 

tatouille

Vétéran
1 Juin 2004
5 174
494
Stanford CA
ben l'informatique change et se déplace du poste individuel vers l'accès aux ressources en ligne.
alors le nouvel OS c'est clairement oui mais pas sous la forme où tu l'entends.
par exemple Microsoft va sortir un OS dédié aux systèmes outsourcés (Azure).

pour les postes de de travail, la bataille se situe au niveau des navigateurs web qui permettent l'accès en ligne à des interfaces/OS de travail.

parce que le modèle de la licence par poste déguste en ce moment, alors un nouvel OS basé sur ce modèle économique a peu de chance de voir le jour et encore moins de s'imposer.



dans l'entreprise ce qui compte pour un SI performant c'est flexibilité, limiter la dépendance et éviter au maximum les intégrations... et le tout pour un rapport qualité/prix pas trop cher et sans sacrifier la sécurité.

oui on revient aux terminaux, mais qui pour moi sera aussi un echec
 

tatouille

Vétéran
1 Juin 2004
5 174
494
Stanford CA
Je relis les posts et, en plus d'autres que j'ai pu lire ailleurs... et je ne comprends pas. C'est quoi cette folie des applis Web ? Qui vous a mis dans la tête que c'était l'avenir ? C'est lourd, bugué, ça rajoute des couches pour rien. Franchement, n'importe quoi.
Un bon système-appli simple et direct, c'est ce qui manque encore sur le marché, tout ce qui existe marche sur la tête. Les applis Web c'est le nouveau mumuse sans intérêt pour tout continuer à compliquer.
On a les moyens de faire simple, il faut le faire.

Un truc intégré simplissime. C'est ce qui explique le succès des NetBooks, même si les Linux utilisés ne sont pas franchement des cadeaux.
:up::zen:
 

Museforever

Membre émérite
7 Juin 2007
673
15
Je pense que l'une des grandes forces d'Apple dans ses OS est la maîtrise hardware-software.

Si Windows est si buggé c'est en partie parce qu'il essaie d'être le plus universel possible et doit donc intégrer une multitude de pilotes, supporter différentes architectures ... forcément ça fait beaucoup de choses à gérer, beaucoup d'éventualités et ce n'est donc pas facile de garder le tout stable.
Linux en général est plus stable mais pas vraiment universel. Il y a pas mal de matériels non compatible ou à moitié. On va se retrouver avec des messages d'erreur par ci par là, des fonctionnalités en moins ... Mais dans l'ensemble ça plantera pas trop.

Apple connait son matériel et je pense que ça aide grandement à la stabilité de son OS. C'est pourquoi je suis pour un OS propriétaire et lié à une machine. C'est certes très contraignant mais néanmoins chez Apple le résultat est là. L'informatique est tellement variée que je ne pense pas qu'il soit possible de concevoir un OS compatible et stable avec tous les périphériques.

Mais n'hésitez pas à me contredire !
 

fedo

Blues explosion man
19 Août 2004
10 965
634
keep it secret
Un truc intégré simplissime. C'est ce qui explique le succès des NetBooks, même si les Linux utilisés ne sont pas franchement des cadeaux.

le succès des netbook est relatif et leur utilité se résume à leur dénomination: net book.
ils ne sont rien ou presque sans le web. ils sont faits pour ça.
ils ne sont pas faits pour la puissance de calcul, elle est externalisée par le web.

malheureusement, si le succès des netbooks devaient exploser je dirais que ça confirmerait le modèle qu'on a évoqué plus haut avec une dépendance accrue au web et des ordi de plus en plus terminaux.

perso je crois qu'il faut distinguer usage domestique et usage d'entreprise sur le succès et l'apparition d'OS.
 
D

Deleted member 47804

Invité
Je suis assez de l'avis de Divoli (qui n'a pas posté dans ce thread je crois), quand il dit que les netbooks ne doivent pas être mélanger avec les ordinateurs portables.
Les netbooks s'orienteront de plus en plus vers des terminaux entièrement basé sur le Web, mais je ne pense pas que ça modifie le marché des vrais ordinateurs portables.
 

kitetrip

Membre d’élite
Club MacG
25 Août 2003
1 703
137
ici
Je pense qu'un nouvel OS est possible, voir nécessaire.
Simplement un OS pour les personnes ne sachant pas se servir... d'un ordinateur ! Une sorte de Minitel, quelque chose qui tournerait comme un Iphone/iTouch... Par exemple, quand on navigerait, il n'y aura pas de clic droit sur la page, encore moins de Fichier-Edition-Outils (qui fait peur à papi-mamie) bref un OS MINIMALISTE.
Qui permet d'aller sur le net (et juste ça, pas de mode compliqué, de mode pleine page, etc... rien, juste la page web) et d'imprimer une page
Qui permet d'écouter de la musique (pas de possibilité de choisir son lecteur, on met une clé USB/un CD et ça lit la musique, point barre)
Qui permet de faire du traitement de texte (comme un Pages, avec des modèles et... c'est tout).
Et tout cas, sans mise à jour, ou alors avec un système très transparent, qui ne dit pas quand il fait les mises à jour mais tient seulement l'OS à jour (bref, le but initial car le reste... on s'en fout !)

Bref un OS pour ceux qui n'ont pas envie d'apprendre à utiliser un ordi mais qui ont besoin d'un ordi.
 

Le docteur

Vétéran
Club MacG
8 Février 2008
6 106
724
53
Le risque c'est que les NetBook suivent précisément leur nom plutôt qu'une logique bien construite. J'imagine le type en train d'essayer de faire marcher un Webapp. sur une connexion 3G... Sans commentaire.

Je reprends l'essentiel utile :
1. Un système parfaitement intégré au matériel, a priori propriétaire en partie. Matériel en petit nombre en privilégiant la fiabilité et une dépense énergétique raisonnable (à l'heure où on nous sort le trompe-l-oeil des ampoules à basse consommation comme solution écologique par excellence, ça s'impose). Logiciel bien intégré et réduit en nombre, mais efficace.
2. Le "bidouillage" pas forcément encouragé, même si les fonctions d'éditions un peu fines ne me semblent pas nécessairement à dégager. Simplement, il faudrait éviter de se servir de ces fonctions d'éditions comme d'un pis-aller dès qu'on veut un codec supplémentaire par ex. Aussi simple qu'Ubuntu, mais avec une architecture aussi compréhensible pour la part application qu'Apple.
3. Le choix des formats doit permettre l'utilisation des formats propriétaires tout en privilégiant du simplissime (à coup de HTML et de PDF généralisé par exemple). Un traitement de texte éditant en html avec une option permettant une mise en page du type impression, ne me semble pas idiot par exemple.
4. Une rationalisation du software qui ne table pas sur les applis hyper protégées, à l'heure de la multiplication des petites machines. Je me suis souvent demandé comment je pourrais coller mes applis Windows "précieuses" (à installation hyper limitées) sur un NetBook. La case activation par téléphone ou par mail en une à deux semaines devient insupportable.

De l'intégré ! ras-le-bol de l'informatique "libérée" à la Windows, où des gamerz viennent vous sortir des conneries du genre : ton Windows ne marche pas parce que tu ne sais pas t'en servir, quand ils sont pris l'habitude d'obéir à tous les caprices incompréhensibles d'un système et se prennent pour des techniciens quand leur réponse paranoïaque à tout pépin c'est le reformatage.

Recentrement sur l'usage légitime, intelligent d'un ordi : du texte, de l'archivage d'information et du réseau. C'est ce qui est censé être marginal pour les gamerz qui réduisent la "bureautique" (terme débile, comme je le dis régulièrement) à taper une lettre de motivation tous les six mois en inspectant minutieusement leur prose avec le correcteur de Word, histoire de ne pas écrire en SMS à leur patron potentiel. Le plus gros défaut de ces gens-là : leur manque d'imagination carabiné qui leur fait croire que la bureautique se limite à l'usage susmentionné, et ce, pour tout le monde. J'ai besoin d'une machine relativement puissante pour mes gros textes avec images, mes scans, mes OCR, mon édition légère de PDF (qui ne nécessite pas cette usine à gaz multimédia ridicule qu'est devenu Acrobat), mon édition légère d'image (qui ne nécessite pas Photoshop). Marre d'entendre un vendeur de la Fnac dire à des clients qu'ils ne peuvent pas faire de retouche photo avec un PC d'entrée de gamme, pour dériver rapidement sur l'ultra essentiel : les jeux... Marre d'entendre dire que pour de la bureautique un Pentium II suffit. Marre d'entendre, toujours à la Fnac un vendeur dire à une cliente qu'il lui faut Office 2008 pour lire des fichiers Word avec son Mac flambant neuf.
Marre de voir la puissance monter en même temps que la réactivité descendre parce que les ordis deviennent des mobylettes de circuit qui démarrent aussi laborieusement que lesdites mobylettes.
Tout le monde à la même enseigne débile. Ca suffit : un ordi qui produit du texte, du Web, de l'image , de la vidéo, en allant droit à l'essentiel et sans "amélioration de l'expérience utilisateur" comme on trouve sur les softs écrits pour Windows. Un ordi où on a la main rapidement sur les fonctions essentielles, avec du prédéterminé, raffinable si besoin est.
Un ordi qui n'obligent pas à des rebidouillages débiles et réguliers, qui ne soit pas à la merci d'un éditeur de pilote malotru. Un ordi normal, quoi !
 

Rez2a

Membre d’élite
Club MacG
4 Décembre 2008
1 056
123
35
Paris
@ au-dessus : très bien dit.

Pour moi Mac OS se rapproche de l'OS idéal, simple d'accès et en même temps il offre assez de possibilités pour ceux qui aiment bidouiller ; par contre je trouve qu'il y a de vrais problèmes de lenteur et de stabilité, certes beaucoup moins que sous Windows mais quand même ; j'attends énormément de Snow Leopard, si ils se contentent de tout reprendre de zéro pour améliorer la stabilité et optimiser tout ça sans rien rajouter, je serai aux anges !
Par contre pour ce qui est de l'accessibilité, c'est déjà parfait je trouve, QuickLook est vraiment un des trucs les plus géniaux qu'ils aient fait... quand je pense que j'avais peur d'ouvrir un PDF sous Windows...
 

Le docteur

Vétéran
Club MacG
8 Février 2008
6 106
724
53
En ce moment même je suis en train de downgrader mon PowerBook pour revenir à son Tiger initial.
Force est de constater que mes emmerdes avec Mac on commencé avec ma mise à jour vers Léopard. Visiblement quelque chose déconne entre mon PPC et Léopard :
- d'abord une batterie qui rend l'âme en deux temps trois mouvements
- ensuite des problèmes à n'en plus finir avec le système jusqu' à la 10.5.2 - 10.5.3
- en parallèle de nombreux problèmes électriques (d'abord les mises en veille automatiques qui ne fonctionnaient plus jusqu'aux mêmes versions du système, puis des pannes aléatoires du bluetooth, du touchpad, voire du montage de l'USB).

Là je ne pouvais plus utiliser Tiger (TouchPad déconnant, mais je ne tentais d'utiliser Tiger que quand Léopard merdait et il semble que je me récupère bizarrement des bugs lancés par Léopard) puis, après une réparation de plus des autorisations sous Léopard et un redémarrage sous Tiger plus de problèmes de touchpad. Je crois donc que je vais essayer de ne plus redémarrer sous Léopard et réinstaller mon clone sur mon PB. Ca commence à bien faire les délires.


J'en conclue la même règle que celle utilisée par mon amie : ne jamais upgrader un système.
C'est con, pas normal. Mais c'est comme ça.

Donc, Mac c'est bien gentil, mais pas du tout exempt de défaut, comme d'autres.
 

iota

Vétéran
Club MacG
19 Août 2004
5 440
824
38
Paris
Salut,

il est où le rapport avec le sujet ?
Le but n'était-il pas de débattre sur les éventuelles évolutions des OS (à moyen et long terme) ?

Là on en est à faire le bilan de Leopard... :hein:

Sinon, un article intéressant chez Clubic intitulé Web et OS : le système d'exploitation de demain.

@+
iota
 

Feroce

Membre confirmé
5 Janvier 2002
120
12
Tu mets ton application à jour sur le serveur et la totalité des utilisateurs ont instantanément accès à la nouvelle version.

Un peu comme MobileMe hmmm ?
Quand je fais une migration pour un client, ça lui coûte pas mal d'argent, c'est dans la plupart des cas, poste par poste, mais c'est bien fait (pas que je me considère comme un génie, loin de là - un tech de niveau moyen peut le faire sans soucis).
Faire une migration "mondiale" de services, c'est pas une mince affaire... et ça dérape parfois, comme on l'a vu avec MM.
Sans compter que chez mes clients, je peux encore dire "tout le monde sort manger pendant que je migre une application sur le serveur, tout le monde pense à sauvegarder ses documents avant de partiiiiiir!", à l'échelle mondiale, c'est quand même pas la même affaire...
Et si jamais ça déconne, mon client qui me paye cher se retourne contre moi, hurle un bon coup, et à supposer que ça ne soit pas un bug d'une nouvelle version contre lequel je ne pourrais rien faire, je planche dessus un peu plus de temps et on résout les derniers problèmes.

Avec la globalisation, ça donne "euh on sait pas quand ça marchera, tiens, je te donne 3 mois gratuits". Mais en attendant, tout le monde est dans le jus.

Cette réflexion est récurrente : on se souvient des terminaux Dec, des terminaux X11, puis l'informatique grand public a tellement bien progressé qu'elle a pénétré les marchés de l'entreprise.
Dans le milieu des années 90, c'était un des grands fantasmes de l'informatique : des webterminaux reliés à des services centraux. Larry Elison en avait fait son cheval de bataille (pour un visionnaire comme lui, prôner un retour aux sources, c'était se mettre une balle dans le pied).

Si ça avait un réel avantage, et si on sortait du fantasme pur qui consiste à dire "on sait pas trop où on va, mais ça a l'air cool", il y a bien longtemps qu'on y serait passé!

Les "webapp", à mon sens, sont condamnées à n'être que de vulgaires outils de substitution, et pour le moment, c'est le cas...
 

iota

Vétéran
Club MacG
19 Août 2004
5 440
824
38
Paris
Salut.

Les "webapp", à mon sens, sont condamnées à n'être que de vulgaires outils de substitution, et pour le moment, c'est le cas...
Mais les "webapps" ça existe depuis longtemps et ça existera toujours...
Pour travailler dans le domaine, je peux t'assurer que c'est largement généralisé dans les entreprises (dans des domaines divers et variés).

Après, oui ce n'est pas forcément simple à gérer, je ne dis pas le contraire (et je suis bien placé pour le savoir ;) surtout qu'on a des contraintes de disponibilité de service plus que sévères). Mais ce n'est absolument pas impossible.

GMail est une webapp et ça marche... Ça marche bien même...
MobileMe n'est en rien représentatif de la qualité de service qui peut être atteinte par une WebApp.

L'OS du futur sera à mis chemin entre les deux, les widgets que l'on retrouve un peu partout ne sont qu'un premier pas... Des technologies comme SilverLight ou Air/Flex vont également dans ce sens. Le rapprochement OS/Web est inévitable.

@+
iota
 
A

Anonyme

Invité
Des technologies comme SilverLight ou Air/Flex vont également dans ce sens. Le rapprochement OS/Web est inévitable.

Beurk… ;) :sick: Je ne pense pas, je crois qu'on fera tout en html (5?) et javascript pour les webapps*. Autant utiliser des technologies libres et disponibles dans tous les navigateurs. :)

Ceci dit, comme tatouille et d'autres, je ne vis pas des applications web remplacer des applications desktop, on peut faire des équivalents comme la suite bureautque de google, mais ça ne vaut pas une application comme openoffice… ;)


*Et je ne parle pas de xul disponible dans Firefox et ses cousins…