10.13 High Sierra How to fix my corrupted APFS container?

Rainyday

Membre junior
12 Septembre 2018
19
0
35
@ Rainyday

Comme Justain te le suggère > tu peux sortir ton SSD du Mac > le mettre dans un boîtier SATA <=> USB pour disque 2,5" > et vérifier si le système de fichiers apfs se montre toujours aussi corrompu. L'hypothèse qu'il pourrait s'agir d'erreurs dans la transmission des données du disque à la carte-mère (I/O errors) --> mérite d'être explorée.

----------

Les logiciels de récupération de données (comme iBoysoft ou reclaime) --> ne sont pas des logiciels de réparation de systèmes de fichiers. Il peuvent retrouver des fichiers > pas corriger des erreurs de l'apfs.

  • je ne sais pas si TestDisk est capable de réparer une partition apfs.
  • je ne sais pas si TechTool Pro est capable de réparer une partition apfs.
  • en ce qui concerne DiskWarrior (extrait de la documentation) -->
Bloc de code:
Apple File System (APFS) disks are recognized by DiskWarrior 5.1 but are not able to be rebuilt.

• What's in the works

The next major release of DiskWarrior will include the ability to rebuild APFS disks.
Our developers are waiting for Apple to release the final APFS format documentation
in order to safely rebuild APFS disks.

  • il me semble clair que c'est ta meilleure chance > mais il te faut attendre la prochaine mise à jour majeure du logiciel qui prendra en charge la reconstruction de l'apfs.

As said before it's not possible to plug in the drive externally due to the bios password protection.

Yeah.. I've already knew the one and only, the powerful tool of the field, (DiskWorrier) gonna support APFS rebuilding in the next major update. They have been waiting for apple to release APFS documentation more than a year and I don't think that happens any time soon. Seems like it'd be the only easy solution as of now.
 

Rainyday

Membre junior
12 Septembre 2018
19
0
35
macomaniac

The following command adds a new volume to the container. Possible to add a NAME to newly created volume?

Bloc de code:
sudo gpt add -b 409640 -s 487987488 -t 7C3457EF-0000-11AA-AA11-00306543ECAC -i 2 /dev/disk0
 

Rainyday

Membre junior
12 Septembre 2018
19
0
35
DONE

Tried some dangerous stuff and ruin the disk comletely. Now, the lost partitions can't be even detected by iBoysoft anymore.
The thread will me [semi-]closed until some APFS-Compatible repairing tools release.

Thanks from bottoms of my heart to all you french guys, specially macomaniac & bompi for not leavening me alone in that horrible situation I was facing by their amazing posts. Never forget you and your [unexpectedly] tremendous help guys in compare with other forums. Hope see you soon again!


Merci mes bons amis!
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
77 197
23 738
Forêt de Fontainebleau
Je remonte au message #42 -->
The following command adds a new volume to the container. Possible to add a NAME to newly created volume?
Bloc de code:
sudo gpt add -b 409640 -s 487987488 -t 7C3457EF-0000-11AA-AA11-00306543ECAC -i 2 /dev/disk0

La commande ci-dessus n'ajoute pas un volume à un Conteneur apfs existant ; elle ajoute un descripteur de partition à la table GPT des 33 premiers blocs du disque. La table GPT (GUID_Partition_Table) se compose de "descripteurs" de partitions > rédigés dans un langage déterminé. Ces descripteurs "font exister" les partitions sur le disque. Car les partitions ne sont pas des écritures sur les blocs du disque > mais des "déclarations primitives" (des "prémisses logiques") inscrites dans la table de partitions GPT.

Un "descripteur" de partition dans la GPT se compose : d'une "localisation" d'espace (ici : à partir du bloc n° 409640 inclus => jusqu'au bloc n° 488397127 inclus = soit une extension de 487987488 blocs) ; d'un n° de "rang" de partition (ici : n° 2) ; d'une détermination de "type" de partition (ici : type "Apple_APFS" > correspondant à l'UUID : 7C3457EF-0000-11AA-AA11-00306543ECAC = désigné par l'hex code : Af0a). Le descripteur ne prend pas en charge un système de fichiers déterminé : il ne le "crée" pas ni ne le "désigne" --> il assure une "prévision générale" : le "genre" de système de fichiers qu'un programme-racine (EFI ou kernel) doit s'attendre à trouver dans la partition décrite. Il peut n'y avoir aucun système de fichiers inscrit sur les blocs de départ de la partition --> dans ce cas le "conteneur" de la partition est vide. Il peut y avoir un système de fichiers sur les blocs de départ --> dans ce cas le "conteneur" de la partition est lesté.

Un système de fichiers est un "générateur de volume". Un "traducteur". Il transforme l'espace de blocs bruts de la partition en espace de fichiers lisibles par des applications. Le volume est dit "monté" > quand le système de fichiers est pris en charge par le kernel ; il est dit démonté > quand il est déchargé du kernel. La table de partition GPT est donc le dispositif d'adresses de partitions > qui permet au kernel de prendre en charge tel et tel système de fichiers de partitions --> ce qui détermine le montage du volume sur la partition. L'activation du système de fichiers s'effectue donc par le kernel qui suit l'adresse d'une partition dans la GPT et prend en charge ce système de fichiers --> ce qui détermine le montage du volume.
 
Dernière édition:
  • J’aime
Réactions: RainydayReloaded

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
77 197
23 738
Forêt de Fontainebleau
Le système de fichiers apfs n'est pas un système de fichiers simple (comme le jhfs+) : il n'y a pas définition immédiate des blocs de la partition comme volume de fichiers. C'est un système de fichiers qui virtualise un espace-disque secondaire - support de volumes. Qui "exporte" un espace-disque virtuel à partir de l'espace-primaire des blocs de la partition. Son prédécesseur direct chez Apple est le CoreStorage : exportateur d'un espace-disque virtuel dit Logical Volume => à partir de l'espace primaire de la partition. Cette "virtualisation" d'espace-disque implique un dédoublement : l'espace de blocs bruts de la partition se trouve défini comme un "magasin de stockage physique" = Physical Volume CoreStorage ou Physical Store APFS. Le magasin de stockage est la base > à partir de laquelle se trouve exporté l'espace-disque virtuel : Logical Volume CoreStorage ou Conteneur APFS. Le "volume" proprement dit (dont le système de fichiers doit assurer la définition comme espace de fichiers lisibles) est toujours l'hôte de l'espace-disque secondaire (ou virtualisé) : volume jhfs+ montant sur l'espace-virtuel du Logical Volume CoreStorage ou volume apfs montant sur l'espace-virtuel du Conteneur apfs.

Il est clair qu'avec des dispositifis "virtualiseurs d'espace-disque secondaire" --> on entre dans des complications logiques extraordinaires. Des prouesses d'ingéniérie informatique qui ont leur revers prévisible (comme dans tout accroissement d'une complexité de structure) : une sensibilité accrue à l'erreur (c'est du moins l'impression que j'en retire). Une moindre "robustesse" primitive > qui fait que les "défaillances" sont particulièrement difficiles à rattraper. Ton cas de figure illustre ce point : est intervenue une erreur dans le système de fichiers apfs. Càd. dans le dispositif générateur d'un espace-disque virtuel nommé "Conteneur apfs" > à partir d'un magasin de stockage physique appelé "Physical Store". C'est une affaire purement interne à la structure logique apfs inscrite sur les blocs de départ de la partition disk0s2. Le système de fichiers ne définit plus un espace-virtuel valide de Conteneur apfs. Cet espace-disque n'a pas de taille assignable à cause de l'erreur survenue. Autant dire qu'aucun des 4 volumes apfs nécessitant cet espace-disque virtuel pour son montage --> ne peut plus se trouver remonté dessus.

Je ne suis pas informaticien. Je ne peux qu'essayer d'imaginer rationnellement des fonctionnements dont la texture technique exacte m'échappe. J'ai une impression de croissance de la complexité "structurale" en ce qui concerne les systèmes de fichiers : d'une détermination d'espace de volume primaire > à une virtualisation d'espace de volume secondaire. Sans que rien ne soit fait pour "compenser" cette complication pour les utilisateurs terminaux --> en leur fournissant des outils capables de fournir une représentation et des moyens de réparation dépassant l'espèce de trousse à outils devenue risible de l'Utilitaire de disque (graphique) et de diskutil (Terminal).
 
Dernière édition:
  • J’aime
Réactions: RainydayReloaded

RainydayReloaded

Nouveau membre
17 Septembre 2018
2
1
35
Le système de fichiers apfs n'est pas un système de fichiers simple (comme le jhfs+) : il n'y a pas définition immédiate des blocs de la partition comme volume de fichiers. C'est un système de fichiers qui virtualise un espace-disque secondaire - support de volumes. Qui "exporte" un espace-disque virtuel à partir de l'espace-primaire des blocs de la partition. Son prédécesseur direct chez Apple est le CoreStorage : exportateur d'un espace-disque virtuel dit Logical Volume => à partir de l'espace primaire de la partition. Cette "virtualisation" d'espace-disque implique un dédoublement : l'espace de blocs bruts de la partition se trouve défini comme un "magasin de stockage physique" = Physical Volume CoreStorage ou Physical Store APFS. Le magasin de stockage est la base > à partir de laquelle se trouve exporté l'espace-disque virtuel : Logical Volume CoreStorage ou Conteneur APFS. Le "volume" proprement dit (dont le système de fichiers doit assurer la définition comme espace de fichiers lisibles) est toujours l'hôte de l'espace-disque secondaire (ou virtualisé) : volume jhfs+ montant sur l'espace-virtuel du Logical Volume CoreStorage ou volume apfs montant sur l'espace-virtuel du Conteneur apfs.

Il est clair qu'avec des dispositifis "virtualiseurs d'espace-disque secondaire" --> on entre dans des complications logiques extraordinaires. Des prouesses d'ingéniérie informatique qui ont leur revers prévisible (comme dans tout accroissement d'une complexité de structure) : une sensibilité accrue à l'erreur (c'est du moins l'impression que j'en retire). Une moindre "robustesse" primitive > qui fait que les "défaillances" sont particulièrement difficiles à rattraper. Ton cas de figure illustre ce point : est intervenue une erreur dans le système de fichiers apfs. Càd. dans le dispositif générateur d'un espace-disque virtuel nommé "Conteneur apfs" > à partir d'un magasin de stockage physique appelé "Physical Store". C'est une affaire purement interne à la structure logique apfs inscrite sur les blocs de départ de la partition disk0s2. Le système de fichiers ne définit plus un espace-virtuel valide de Conteneur apfs. Cet espace-disque n'a pas de taille assignable à cause de l'erreur survenue. Autant dire qu'aucun des 4 volumes apfs nécessitant cet espace-disque virtuel pour son montage --> ne peut plus se trouver remonté dessus.

Je ne suis pas informaticien. Je ne peux qu'essayer d'imaginer rationnellement des fonctionnements dont la texture technique exacte m'échappe. J'ai une impression de croissance de la complexité "structurale" en ce qui concerne les systèmes de fichiers : d'une détermination d'espace de volume primaire > à une virtualisation d'espace de volume secondaire. Sans que rien ne soit fait pour "compenser" cette complication pour les utilisateurs terminaux --> en leur fournissant des outils capables de fournir une représentation et des moyens de réparation dépassant l'espèce de trousse à outils devenue risible de l'Utilitaire de disque (graphique) et de diskutil (Terminal).

Hi my man!
Rainyday is here!
Have lost access to those temp accounts (including macg's one) for some inexplicable reasons and it was quite impossible to recover the pass. As you can see in my ex-profile the "last visit" is Friday (before you submit above two posts).

I've reinstalled High Sierra and so far so good, everything goes well hopefully. Thanks for all your help. I've learn way more than what I've expected.
You rock, for sure..
 
Dernière édition:
  • J’aime
Réactions: macomaniac

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
77 197
23 738
Forêt de Fontainebleau
Hi Rainyday !

Glad to hear from you again. So you made up your mind to do a clean install. If I may give some bit of advice here : do have a backup of your boot volume in an external hard drive's one. Carbon Copy Cloner allows for nice bootable clones when it comes to such backup point.
 
  • J’aime
Réactions: RainydayReloaded

RainydayReloaded

Nouveau membre
17 Septembre 2018
2
1
35
Hi Rainyday !

Glad to hear from you again. So you made up your mind to do a clean install. If I may give some bit of advice here : do have a backup of your boot volume in an external hard drive's one. Carbon Copy Cloner allows for nice bootable clones when it comes to such backup point.

Yeah .. It was difficult decision I had no any option.
I will try CCC5 as soon as installing essential essential apps.
Thanks for that helpful advice