Quand votre iPhone raconte votre journée à Apple...

bricbroc

Membre actif
30 Juin 2009
517
76
La CNIL vient de se livrer à une expérience inédite -et instructive-, en analysant les communications nocturnes d’un iPhone avec les serveurs de géolocalisation d’Apple.

Que se passe-t-il la nuit lorsque vous dormez ? Votre iPhone se recharge tranquillement, pensez-vous. Mais pas seulement : il travaille aussi peut-être pour Apple. C’est ce qu’ont observé les experts de la Cnil, qui ont mis "sur écoute" un iPhone 3GS connecté à un réseau WiFi.

Ils ont observé ce qui se passe dans un cas "classique", où l’utilisateur demande à être géolocalisé en utilisant une application. L’iPhone et les serveurs de géolocalisation d’Apple dialoguent, échangeant les informations nécessaires pour rendre le service demandé.

Mais les experts ont remarqué que l’iPhone contacte aussi spontanément les serveurs de géolocalisation d’Apple certaines nuits, lorsqu’il reste allumé et connecté à un point d’accès WiFI. En bon petit soldat, il raconte alors à Apple sa journée, ou, plus techniquement, "envoie des informations sur les points d’accès WiFi qu’il a "vus" dans les heures ou les jours précédents", explique la Cnil dans un communiqué sur son site. "Ces points d’accès WiFi sont identifiés par leur adresse MAC associée à la force du signal mesuré et la position géographique (GPS) du téléphone au moment de la mesure".

Apple utilise donc le "crowd sourcing" pour construire sa base de données de géolocalisation, estime la Cnil : "C’est ainsi, semble-t-il, que les serveurs d’Apple enrichissent et mettent à jour leur base de données de géolocalisation WiFi, en mettant à contribution les utilisateurs d’iPhone pendant leur sommeil".
Une collecte "en principe anonyme"
La Cnil n’épingle pas Apple, car, précise-t-elle, les analyses réalisées par ses experts indiquent que "les communications entre l’iPhone et Apple ne contiennent pas d’identifiant unique ou autre information permettant d’identifier le téléphone. Ce choix technique, confirmé récemment dans un courrier par Apple, rend cette collecte en principe anonyme et élimine donc largement le risque de traçage des personnes".

Néanmoins, l’Autorité s’émeut du fait que les utilisateurs "ignorent certainement que leur téléphone "travaille" ainsi pour Apple". Et elle souhaite "s’assurer que ce mécanisme ne se transforme pas en un outil permettant de tracer les personnes".

Source
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 948
3 162
Du moment qu'Apple informe loyalement ses consommateurs je ne pense pas qu'il y ait de problème.
On n'est pas obligé d'activer la géolocalisation, on sait que le téléphone envoie des données : il me semble qu'on n'est pas pris en traître [perso, je désactive la géolocalisation sur mon iPod Touch].

Il faut bien voir que nos gouvernements amassent beaucoup plus d'informations, personnelles celles-là, sans que nous en soyons toujours conscients. De même, le moindre site marchand [celui d'Apple compris] contient des informations bien plus précises à notre sujet. Vouloir désactiver totalement les recommandations d'Amazon est (il me semble) voué à l'échec, par exemple.
 

JustTheWay

Hors-Sujet
Club MacG
24 Mai 2011
1 950
134
Du moment qu'Apple informe loyalement ses consommateurs je ne pense pas qu'il y ait de problème.
On n'est pas obligé d'activer la géolocalisation, on sait que le téléphone envoie des données : il me semble qu'on n'est pas pris en traître [perso, je désactive la géolocalisation sur mon iPod Touch].

Il faut bien voir que nos gouvernements amassent beaucoup plus d'informations, personnelles celles-là, sans que nous en soyons toujours conscients. De même, le moindre site marchand [celui d'Apple compris] contient des informations bien plus précises à notre sujet. Vouloir désactiver totalement les recommandations d'Amazon est (il me semble) voué à l'échec, par exemple.

La différence est pourtant primordial, dans un cas on est consentent à donner des informations (APPLE et autre), dans l'autre c'est à notre insu. ;)

Le problème c'est aussi que plus tu amasses d'informations de manière générale, plus c'est difficile de trier, (pass navigo qui avait fait débat) ici APPLE en fait juste un usage technique il n’empêche qu'il faut demander...
 

sylko

Membre expert
Club MacG
21 Mai 2001
5 555
796
63
A 1300 m, en face du Mont-Blanc
Encore une fois, puisque ça remonte à la surface, Apple n'en a rien à fiche de savoir où vous allez. Ce qui les intéresse, c'est de répertorier les bornes WiFi. En effectuant des triangulations, elles permettront à tout le monde de se géolocaliser plus rapidement. Et ceci, à moyen terme, même à l'intérieur de bâtiments. Ce sera très pratique, par exemple, pour trouver un stand lors d'une exposition.

Faut arrêter de flipper à chaque fois... :p:p:p
 

thebiglebowsky

Skippy le grand gourou
Club MacG
22 Mai 2001
16 077
9 069
71
Belgique
Faut arrêter de flipper à chaque fois... :p:p:p
Exactement !!!!! Rinafoutt qu'Apple me "trace" ou qu'iCloud contienne toutes mes données ou que Google répertorie toutes mes recherches ... rien à cacher et rien à me reprocher !
Le jour où je voudrais que ça cesse, je jette mon iPhone, déconnecte mes Macs et Pc's, et découpe mes cartes bancaires ... retour à la case départ le jour de ma naissance en 1949 !!!!
Ca n'est un secret pour personne qu'on est suivi à la trace ... soit on accepte parce que de toutes façons on n'y changera rien, soit on retourne à l'âge des cavernes ... et encore, les os de mammouth que vous laisserez traîner après vos repas en diront aussi long sur vos habitudes !!!!!:D
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 948
3 162
En tout cas, tu viens de nous donner une information personnelle... Attention ! nous te traçons... ;)
 
M

macbookeur75

Invité
La CNIL vient de se livrer à une expérience inédite -et instructive-, en analysant les communications nocturnes d’un iPhone avec les serveurs de géolocalisation d’Apple.

Que se passe-t-il la nuit lorsque vous dormez ? Votre iPhone se recharge tranquillement, pensez-vous. Mais pas seulement : il travaille aussi peut-être pour Apple. C’est ce qu’ont observé les experts de la Cnil, qui ont mis "sur écoute" un iPhone 3GS connecté à un réseau WiFi.

Ils ont observé ce qui se passe dans un cas "classique", où l’utilisateur demande à être géolocalisé en utilisant une application. L’iPhone et les serveurs de géolocalisation d’Apple dialoguent, échangeant les informations nécessaires pour rendre le service demandé.

Mais les experts ont remarqué que l’iPhone contacte aussi spontanément les serveurs de géolocalisation d’Apple certaines nuits, lorsqu’il reste allumé et connecté à un point d’accès WiFI. En bon petit soldat, il raconte alors à Apple sa journée, ou, plus techniquement, "envoie des informations sur les points d’accès WiFi qu’il a "vus" dans les heures ou les jours précédents", explique la Cnil dans un communiqué sur son site. "Ces points d’accès WiFi sont identifiés par leur adresse MAC associée à la force du signal mesuré et la position géographique (GPS) du téléphone au moment de la mesure".

Apple utilise donc le "crowd sourcing" pour construire sa base de données de géolocalisation, estime la Cnil : "C’est ainsi, semble-t-il, que les serveurs d’Apple enrichissent et mettent à jour leur base de données de géolocalisation WiFi, en mettant à contribution les utilisateurs d’iPhone pendant leur sommeil".
Une collecte "en principe anonyme"
La Cnil n’épingle pas Apple, car, précise-t-elle, les analyses réalisées par ses experts indiquent que "les communications entre l’iPhone et Apple ne contiennent pas d’identifiant unique ou autre information permettant d’identifier le téléphone. Ce choix technique, confirmé récemment dans un courrier par Apple, rend cette collecte en principe anonyme et élimine donc largement le risque de traçage des personnes".

Néanmoins, l’Autorité s’émeut du fait que les utilisateurs "ignorent certainement que leur téléphone "travaille" ainsi pour Apple". Et elle souhaite "s’assurer que ce mécanisme ne se transforme pas en un outil permettant de tracer les personnes".

Source


qd tu postes aussi sur internet, tu donnes tes infos et pourtant ça n'a pas l'air de te déranger