• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

Apple Store: Bienvenue aux abonnements ?

pepeye66

Jaccédeur
Club MacG
24 Février 2007
5 931
730
Capitale de la Catalogne Nord
Apple est en ce moment en train de déployer de nouvelles règles concernant les abonnements pour les Applis.
Au delà de ce "fair use" sois disant protecteur pour les utilisateurs que pensez vous de cette nouvelle méthode pour engranger (en douce et en continu) des $ ou des € ?

;)
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 453
4 222
58
St Germain en Laye - FRANCE
je dirais bien ce que j'en pense... mais ca risque d'être censuré :eek:
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 453
4 222
58
St Germain en Laye - FRANCE
Bon cela étant posé, il y a des abonnements acceptables.
Par exemple j'utilise sur iPad l'application IphiGeNie qui permet d'accéder à l'ensemble des cartes IGN.
Je paye un abonnement annuel et ca me semble normal. Le jour où j'arrête de payer, je n'ai plus accès au cartes. Quand je veux retrouver l'accès, il suffit de me réabonner.

A contrario il y a des systèmes d'abonnement que je trouve limite arnaque: ceux qui comme Office 365 ne permettent plus d'utiliser les applications dès qu'on arrête de payer.
Je comprends que l'arrêt du paiement ne donne plus droit aux mises à jour (et encore... celles qui donnent des nouvelles fonctionnalités, mais celles qui corrigent des bugs devraient quand meme être accessibles), mais les applications devraient rester utilisables, dans l'état où elles sont au moment de l'arrêt.

Les abonnements qui "promettent" des nouvelles fonctionnalités régulièrement (style Parallels Tools), possible arnaque également, car rien n'oblige vraiment le developpeurs à produire ces fonctionnalités nouvelles. Il peut aussi ajouter des trucs dont personne n'a rien à battre... or nous on est contraint de continuer à payer juste pour pouvoir continuer à utiliser les applications dans leur état initial.

bref PRUDENCE et lecture des conditions générales de ventes indispensable pour savoir à quoi on s'abonne exactement, si il y a une période minimale d'abonnement, comprendre ce qui se passe si on arrête de payer...
 

pepeye66

Jaccédeur
Club MacG
24 Février 2007
5 931
730
Capitale de la Catalogne Nord
Un abonnement pour une appli dont le contenu/mise à jour se renouvelle entièrement au rythme de l'abonnement ne me choque pas (infos, recherches, aides,...)
Mais comme tu le mentionnes, un abonnement dont l'arrêt te fait perdre l’acquis, çà c'est dégu.... !
Je pense que nous entrons dans une période dangereuse (pour notre porte monnaie) car l'avidité sans limite de certains (et Apple n'est pas exclu) va nous entrainer dans des dépenses qui vont certainement faire grincer des dents !
Remarquez la méthode et donc le cheminement:
Au début: Applis gratuites (sauf applis techniques)
Ensuite: Applis avec achats "in-app"
Très bientôt: Abonnements !
Et voilà, le tour est joué...Par ici la monnaie !!!
Bienvenue dans le monde du "je te l'ai fait aimer, eh bien maintenant tu vas le payer"

;)
 

gwen

iModo
Modérateur
Club MacG
25 Octobre 2001
12 842
1 236
48
Caen et de temps en temps Limoges
www.shito.com
Je suis abonné au magazine de Martha Stuart sur mon iPad. Si j'arrête mon abonnement, je peux continuer à lire les anciens numéros achetés. Si je reprends mon abonnement, les numéros entre les deux moments ne me sont pas accessibles à moins de les acheter. Ce genre de méthode me semble juste.

Pour les cartes IGN, cela me semble inadmissible de devoir payer pour utiliser une carte. Si tu payes pour une carte, tu devrais la garder et payer ensuite des mises à jour et rester dans l’état ou tu étais lors de ton dernier paiement, tout comme un livre ou tu achèterais la version 2014 puis 2015, puis 2016, etc. pour avoir le cartes à jour. Si tu veux continuer à lire les cartes de la version 2014, libre à toi.

Il y a peu de choses qui nécessitent un abonnement, à part les journaux ou autres applications offrant du contenu mis à jour régulièrement. Le reste, c'est comme les achats in app pour le jeu, juste un moyen de soutirer de l'argent aux plus jeunes et aux personnes ne sachant pas gérer leurs dépenses. Une sorte de crédit pour quelque chose d'immatériel qui disparaît quand on ne paye plus.

Bref, je ne compte pas tomber dans le panneau.
 

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 826
3 121
Je ne prends aucune application avec abonnement. Assez souvent, je n'éprouve aucun besoin d'effectuer des mises à jour majeures (changement de version).
Prenons un exemple simple : Office. N'utilisant que peu de fonctions des applications (Word, PowerPoint, Excel), je peux parfaitement continuer d'utiliser Office 2004 sur mes Macs. La mise à jour viendra peut-être si je passe à un macOS sur lequel elles ne fonctionneront plus.
Si un vendeur décide de passer obligatoirement à un mode de licence annuelle ou mensuelle, j'abandonnerai illico l'application (ou la conserverai sous une version sans abonnement).

En fait, c'est un peu comme pour la musique ou les films : je veux disposer à volonté de la musique que j'achète sans devoir payer un abonnement, ni craindre que le fournisseur ne mette la clef sous la porte.

Donc : des applications gratuites ou achetées, pas louées. Et des fichiers sous des formats standards, pas propriétaires.

Précision : je travaille au bureau sous Windows et quelques UNIX, à la maison sur macOS et quelques versions de Linux ou d'autres systèmes. Dans l'ensemble je m'efforce de n'être prisonnier d'aucun de ces systèmes, ce qui implique l'utilisation de fichiers au format standard (libre ou propriétaire, peu importe).
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 453
4 222
58
St Germain en Laye - FRANCE
Concernant les cartes IGN, l'abonnement annuel équivaut au prix d'une carte papier, et j'ai accès à la totalité de la cartographie de l'ign (avec des cartes en permanence à jour ce qui n'est pas le cas des cartes papier qu'il faut racheter de temps en temps...)

C'est un peu comme un abonnement à une bibliothèque. On peut lire des milliers de bouquin sans être jamais propriétaire d'aucun.
 

gwen

iModo
Modérateur
Club MacG
25 Octobre 2001
12 842
1 236
48
Caen et de temps en temps Limoges
www.shito.com
Sauf que chez moi, les bibliothèques sont gratuites :)

Quand tu as besoin d'une seule carte, et que tu comptes la garder des années, il vaut mieux acheter une carte papier du coup.

Non, l'abonnement ne se justifie pas pour le coup. C'est juste un moyen de faire croire au consommateur que c’est moins cher, car il aurait accès à toutes les cartes, donc 99% qu’il ne va jamais utiliser. Au final, ça revient bien plus cher, car peu de personnes achètent plusieurs cartes dans l'année. Ou, s’ils achètent plusieurs cartes, ils les gardent longtemps.

Quand j'achète un logiciel de GPS. Navigon par exemple. Je le paye cher en connaissance de cause. Ensuite, je peux acheter une mise à jour qui me garantit les dernières cartes sur deux ans. Je suis libre de choisir si je souhaite faire cette MAJ ou non. Je peux très bien continuer a utiliser ce logiciel jusqu'a temps que je trouve que la cartographie du territoire ait trop changé.
Pour l’abonnement IGN, je ne peux plus utiliser le logiciel si j'arrête de payer :( Mais bon, ce n’est pas bête pour faire payer le pauvre randonneur ou autre, car les cartes changent très peu au final. Un beau piège à gogo.
 

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 453
4 222
58
St Germain en Laye - FRANCE
Je randonne beaucoup et dans beaucoup de régions différentes.

J'achetais en moyenne 3 à 4 cartes par an, d'autant que dans une région donnee, il faut généralement 3 cartes pour couvrir toute la zone où on va randonner. De plus je n'utilisais pas les cartes de plus de 5 ans (quand on n'emprunte pas les sentiers balisés, il y a des régions où il vaut mieux avoir une carte récente)

Pour moi, cet abonnement a vraiment changé la façon d'utiliser les cartes, de préparer mes randonnées, ...

Mais je crois que le plus important, dans ces systèmes d'abonnement, c'est que l'on conserve le choix de la formule qui nous convient le mieux. Soit l'abonnement, soit l'achat, soit encore des systèmes mixtes avec un achat initial, puis potentiellement des abonnements à des services additionnels.