• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

Moi je dis stop

larkhon

Membre junior
17 Août 2012
10
2
Steve Jobs était sans doute plein de chose mais pas stupide. Il avait sa part de génie tout comme Woz.
Je pense ce qui énerve beaucoup de gens c'est tous ces articles, très sérieux, qui laissent sous-entendre que Jobs a créé les premiers Mac dans son garage tout seul comme un grand. Nul doute que le bonhomme avait une part de génie dans son approche des produits, mais c'est un peu comme dans les projets IT, en tant que développeur on est souvent irrité de voir le chef de projet recevoir les lauriers quand bien souvent il s'appuie sur l'expertise des petites mains...
 

tmrfromno

Membre confirmé
23 Septembre 2014
175
26
49
Sans Wozniak, pas de matos. Sans matos, Jobs est neutralisé et inutile.
L'équation est vite résolue pourtant.
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
21 105
3 298
Là-haut
très sérieux
On n'a pas la même notion du mot "sérieux".

Le premier talent de Jobs était de savoir reconnaître celui des autres. Le deuxième de savoir reconnaître le potentiel d'une idée. Un autre de savoir manager une équipe pour qu'elle produise le meilleur résultat possible, optimiser ses talents.

Jobs-Wozniak, Wozniak-Jobs. Sans Jobs, Wozniak n'aurait rien accompli. Il n'imaginait pas que ce qu'il créait avait une valeur, que ça puisse intéresser les autres en dehors de son cercle de nerds. Sans Wozniak, Jobs a lancé le Macintosh, NexT, Pixar, la renaissance d'Apple, l'iMac, l'iPod, l'iPhone, l'iPad.

Wozniak c'est le premier âge d'Apple, celui avant le Macintosh. Après, il a son accident d'avion et il ne sera plus jamais le même. Il reste une figure perçue de manière positive pas les geeks et le grand public parce que moins clivant que Jobs. Mais il n'en demeure pas moins qu'Apple est avant tout l'entreprise de Jobs.
 
  • J’aime
Réactions: iluro_64

tmrfromno

Membre confirmé
23 Septembre 2014
175
26
49
On n'a pas la même notion du mot "sérieux".

Le premier talent de Jobs était de savoir reconnaître celui des autres. Le deuxième de savoir reconnaître le potentiel d'une idée. Un autre de savoir manager une équipe pour qu'elle produise le meilleur résultat possible, optimiser ses talents.

Jobs-Wozniak, Wozniak-Jobs. Sans Jobs, Wozniak n'aurait rien accompli. Il n'imaginait pas que ce qu'il créait avait une valeur, que ça puisse intéresser les autres en dehors de son cercle de nerds. Sans Wozniak, Jobs a lancé le Macintosh, NexT, Pixar, la renaissance d'Apple, l'iMac, l'iPod, l'iPhone, l'iPad.

Wozniak c'est le premier âge d'Apple, celui avant le Macintosh. Après, il a son accident d'avion et il ne sera plus jamais le même. Il reste une figure perçue de manière positive pas les geeks et le grand public parce que moins clivant que Jobs. Mais il n'en demeure pas moins qu'Apple est avant tout l'entreprise de Jobs.
Jobs était tributaire du talent créatif des concepteurs comme Wozniak ou Ive.
Un vendeur sans produits ne sert plus à rien.
Sauf que bien entendu, comme il voulait tout gérer, dans l'imaginaire des gens, c'est lui qui a aussi confectionné matériellement les premiers produits, alors qu'en réalité il savait pas tenir un fer à souder ou écrire une ligne de code.
Les vendeurs sont remplaçables; les ingénieurs de génie un peu moins.
La preuve, Apple est loin de décliner malgré la mort de Jobs.
 

crazy_c0vv

Membre émérite
25 Janvier 2005
674
15
34
Montréal
Fil très intéressant, je suis arrivé dessus grâce à une news sur MacG.

En gros, je suis d'accord pour dire qu'Apple pratique une politique tarifaire en décalage avec les produits vendus. Je ne m'étendrai pas plus loin sur ce sujet ni sur les actuels produits du catalogue, tout a été dit je pense ici.

Je vais juste apporter ma pierre en disant que passer sous Windows n'est pas si terrible que ça. Je l'ai fait il y a plus d'un an maintenant, j'ai Windows 10 et un PC tour entièrement customisable. J'ai changé ma carte graphique l'autre jour, la seule question était : "bon, laquelle je m'achète ?". Pas besoin de changer l'ordi au complet. J'ai mis la config dans mon profil, si ça vous intéresse.

Cet ordi répond parfaitement à mes besoins : internet, photo, films, gaming. Il est puissant et ne m'a pas coûté cher. J'en suis très content. Mon Macbook de 2008 croupit au fond d'un placard, il avait été dans son temps poussé à bloc (2 SSD, récupérés pour mettre dans le PC, 8Go de ram)... Mais maintenant je ne l'utilise plus, le chargeur est mort et ça me coûterait 90$ pour le remplacer. Et je n'en ai plus besoin, donc...
Cette machine en son temps avait répondu à mes besoins, quand j'ai voulu changer j'ai constaté les prix hallucinants de Mac neufs... Alors j'ai monté un hackintosh... que j'ai finit par formater pour y installer Windows 8.1 puis 10.

Alors, franchement, à tous ceux qui râlent contre Apple et les Mac, je vous dis : essayez Windows. Ça a vraiment beaucoup changé. C'est vraiment très agréable à utiliser maintenant. Si vous en êtes restés à XP ou Vista, faite un effort et votre opinion pourrait changer du tout au tout.
 

larkhon

Membre junior
17 Août 2012
10
2
L'important ce n'est pas le matériel mais ce qu'on en fait.

Il y a des clients avec des besoins et de l'argent. Il y a des fabricants avec des produits et un prix. Quand les deux se rencontrent, ça fait la vente.
Si le matériel n'est pas important, pourquoi mettre l'accent sur les performances des processeurs des iPhones qui augmentent de manière significative ? parce que cette importance est avant tout déterminée par l'intérêt de le mettre en avant dans le marketing. Si les perfs ne sont pas un point fort, on n'en parle pas, c'est tout.
Que ce soit Mac ou PC, les perfs sont largement satisfaisantes pour un usage quotidien. Aujourd'hui on ne constate plus de différence notable à passer sur le dernier i7 dans une utilisation bureautique. Les iMacs avec un disque dur 5400 tpm vont être des produits d'appel (sans jeu de mots) pour des switchers, celui qui a déjà un Mac ou qui est informé passera son chemin. Et finalement c'est pas tant un souci, un SSD en disque externe peut contourner le problème...

Le but du jeu n'est pas de vendre le produit qui répond à nos besoins, car sinon un iPhone de 4,7 pouces avec un proc anémique et une énorme autonomie me conviendrait ainsi qu'à beaucoup de personnes, le but du jeu c'est de faire le produit qui réponde à l'ensemble de nos besoin -1 et faire payer pour des besoins qu'on n'a pas (encore).

Cette stratégie perdurera tant que la concurrence ne sera pas perçue comme étant au même niveau qualitatif et que l'iPhone se vendra bien.
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
21 105
3 298
Là-haut
Jobs n'était pas un simple vendeur. Vendre n'est un des aspects de son travail. Il était avant tout un entrepreneur. Son domaine était l'innovation. Introduire du nouveau sur le marché, voire carrément créer le marché au besoin ou le développer quand il est à l'état latent.

@tmrfromo : tu racontes n'importe quoi. Non seulement Steve Jobs savait coder mais il n'hésitait pas à jouer du fer à souder dans les premiers temps de l'Apple I. Renseigne-toi avant d'énoncer de telles âneries.

Reconnaître à Jobs ses mérites ne diminue en rien celui des autres. D'autant plus qu'il ne s'entourait que de gens de grands talents. À moins que le but ne soit que de cracher sur sa tombe. :meh:
 
Dernière édition:

Mis4n7hrope

Nouveau membre
11 Novembre 2015
1
0
43
Bertrand, MERCI! Je m'obstine à le faire comprendre aux gens complètement obnubilé par leurs iBidules. Idem, 10 ans que je roule pour Apple tout en leur faisant de la pub gratuite depuis toutes ces années. Mais ça c'était avant... Je switch pour le nouveau Lumia, surement un XP13 ou 15 de dell qui ma fois ont l'air vraiment sympathique comme tout, pour bien moins cher si on devait les comparer à Apple. Ou soyons fou, la surface Book avec le modèle à 2000€! ;)
 

tmrfromno

Membre confirmé
23 Septembre 2014
175
26
49
Jobs n'était pas un simple vendeur. Vendre n'est un des aspects de son travail. Il était avant tout un entrepreneur. Son domaine était l'innovation. Introduire du nouveau sur le marché, voire carrément créer le marché au besoin ou le développer quand il est à l'état latent.

@tmrfromo : tu racontes n'importe quoi. Non seulement Steve Jobs savait coder mais il n'hésitait pas à jouer du fer à souder dans les premiers temps de l'Apple I. Renseigne-toi avant d'énoncer de telles âneries.

Reconnaître à Jobs ses mérites ne diminue en rien celui des autres. D'autant plus qu'il ne s'entourait que de gens de grands talents. À moins que le but ne soit que de cracher sur sa tombe. :meh:
Avoue t'as des posters de lui dans ta chambre.
 
  • J’aime
Réactions: Mis4n7hrope

fourtwo

Nouveau membre
15 Mai 2008
2
1
Je reviens à la source du fil.

Je suis sous mac depuis que Leopard, "le meilleur système d'exploitation du monde", est sorti. Et c'est vrai que face à Vista, bon, il n'y avait pas photo. J'ai été séduit par cet OS parfaitement emboîté dans une machine taillée sur mesure, comme beaucoup. Machine que j'ai pu garder 5 ans en l'upgradant en douceur.

Apple ne m'intéresse plus beaucoup aujourd'hui, ils ont fait un bon (financier) spectaculaire depuis 2007, mais je les trouve lassants et arrogants, les produits ne me paraissent pas en rupture avec les précédents (je pense au macbook air ou au macbook pro retina qui avait fait tombé une ou deux mâchoires). Je ne me sens plus un "outsider" en possédant un mac, bien au contraire.

J'ai quand même senti le piège de l'écosystème verrouillé se refermer il y a deux/trois ans. Ca plus la lassitude de la qualité de leurs logiciels (photos est donc le remplaçant d'aperture ?), j'ai donc commencé durant cette période à me désolidariser doucement de tous logiciels ou services apple. En clair je n'utilise pas un seul logiciel pommé sur mon mac, l'offre est assez grande pour se tourner vers des softs spécialisés en tout domaine. Bon, il est vrai que j'utilise pas mal de services google, en terme d'écosystème fermé c'est pas mal non plus... mais au moins je retrouve tous mes documents et mes habitudes quand j'arrive au bureau sur windows 7.

Je n'ai jamais eu de ibidules. Ma femme a un ipad, mais je n'ai jamais fait l'effort de m'y intéresser. Le bureau m'a donné un iphone 5s le mois dernier. J'ai été agacé rapidement, effet usine à gaz, téléphone non reconnu du premier coup par mon ordi de bureau, indétectable par bluetooth par mon macbook air, pas moyen de changer la durée de ce foutu snooze de réveil... Bref il est retourné dans sa boîte, il est plus beau comme ça. Dire que les efforts de développement d'apple passent d'avantage dans ce téléphone si limité au lieu de ces bons vieux ordinateurs.

En bref j'aime les mac pour leur OS, que je trouve esthétique, pas farouche à dompter et assez complet pour mes besoins. Mais quand ma machine me lâchera, je serai prêt à tout quitter (pour aller où??). Il n'y a rien que je n'utilise sur mac que je ne puisse désormais utiliser sur windows... à part le finder. J'ai l'impression de les menacer comme ça, "attention ou je pars hein". Ca ne sert à rien mais au moins ça donne l'impression d'une espèce de liberté face à une entreprise qui est clairement devenu le nouveau microsoft des années 2000, bien assise sur ses réserves de cash... l'arrogance et la coolitude technologique en plus.
 

Sebastien_annonce

Nouveau membre
29 Janvier 2006
8
4
Bonsoir,

Pas vraiment eu le courage de lire intégralement toutes les pages mais pour en revenir sur que qu'a écrit l'auteur de ce sujet, je suis assez d'accord avec lui. J'ai décidé d'amener mon MacPro 2010 au bout de ce qu'il pourra faire (Excellente machine qui est passablement modifiée) et après cela, j'investirai dans un Dell T7810 ou 7910 (malgré le fait d'être un fidèle client de la marque depuis 1991).
Les prix "débiles" des nouveaux MacPro conjugués aux manques d'extensions (1 seul processeur, cartes graphiques de m..., impossibilité de choisir entre AMD et nVidia, et j'en passe) couplé au retard pris par OS X dans le domaine de la 3D auront eu raison de ma patience...

Lors de la présentation en 2013, Phil Schiller avait dit ".. qu'il ne pouvait pas innover, mon cul...", je pense en fait qu'ils ont fait cette machine pour le c... de leurs clients et en plus, la vaseline n'est même pas fournit avec la machine !!!!!

Un MacUser exaspéré du rapport prix/performance proposé par Apple !!!!!!!
 
Dernière édition:

iluro_64

Old MacUser
Club MacG
1 Avril 2008
7 129
1 264
Haut Béarn
Hou la la !

Pour les anti Steve Jobs "bien intentionnés" à tenter de le traîner plus bas que terre, je conseille la lecture facile d'un résumé de sa vie d'entrepreneur qu'ils pourront trouver à cette adresse :https://fr.wikipedia.org/wiki/Steve_Jobs.

Comme cela, ils trouveront que les premiers Mac n'ont pas été conçus ni fabriqués dans le "fameux garage".

Et ils découvriront, peut-être, qu'avant tout Steve Jobs était un entrepreneur. Et qu'il avait aussi quelques connaissances techniques. Je leur conseille le passage où il est question du Xerox PARC. Peut-être, là aussi, comprendront-ils que le principal talent de Steve Jobs était de reconnaître "en un clin d'œil" le potentiel d'une idée, ou d'une personne. C'est grâce à ce talent qu'il a réussi à faire d'Apple ce que cette société est devenue, en s'entourant de personnalités capables de mettre en œuvre les idées qu'il avait décelées. Tout le reste est littérature.

Le monde change. Apple change. Et les conformistes conservateurs restent …
 
  • J’aime
Réactions: daffyb et Moonwalker

Ponchan

Membre junior
23 Septembre 2005
52
1
Je plussoie.
Après 10 ans d'assiduité, je vais quitter le monde d'Apple pour les mêmes raisons qu'il y a 20 ans : machines trop chères, politique tarifaire incompréhensible et ras-le-bol.
Et pourtant, j'en ai géré des machines sous Mac OS, et pas qu'un peu. Certes, je suis toujours admiratif du design et des interface des macs est des iPhones et autres iPads mais je trouve tout cela hors de prix (et surtout cher pour ce que c'est).
L'écosystème fermé, les machines irréparables, sous-équipées et in-upgradables, les iBidules à 900 balles, le Cloud à tout va etc., c'est trop. Pour moi, Apple c'est ter-mi-né.
Il est cependant hors de question de passer sous Windows ou pire, sous Android ou un quelconque Google-machin.
J'ai déjà remplacé mon iPhone par un Jolla sous Sailfish (un OS fantastique), mon iPod par un iBasso (et son OS désuet). Quand mon MBP rendra l'âme, je le remplacerai par un Lenovo ou un Asus sous Linux
 

alfatech

Membre confirmé
15 Janvier 2014
120
15
45
moselle (57)
@crazy_c0vv

tu mélanges pas mal de choses, ne compares pas un portable et un ordi tout en un avec ta tour. Les tout en un tournant sur Windows sont dans le même cas de figure qu'un iMac, à savoir une évolutivité difficile, un portable sous Windows idem.
 

Yann9173

Nouveau membre
11 Novembre 2015
1
0
28
J'ai trouvé ce fil de discussion très intéressant et je viens y apporter ma contribution.
Pour ma part, le premier mac que j'ai acheté était un iMac G5 20". J'ai acheté par la suite beaucoup de produits pommés, j'ai conseillé à mon entourage de s'équiper en produits Apple mais il faut avouer que depuis un moment l'envie n'y est plus. Tout d'abord le prix : j'ai acheté un MacBook Pro late 2011 13" à 1150€ et je constate que celui-ci malgré le peu d'évolution à ce jour(0,1ghz de proc en plus) a vu son prix augmenter malgré la stagnation depuis 3 ans, l'euro a bon dos. Juste pour rappeler à tous ceux qui disent que les prix ne montent qu'à cause de l'euro, regardez bien ce que proposait Apple en entrée de gamme il y a quatre ans puis maintenant; mon mac mini 2012 illustre parfaitement la chose: le processeur était un intel core i5 a 2,5ghZ, qu'y a t'il maintenant? un pauvre processeur à 1,4ghz, de la rame soudée (de plus le iMac a subit la même "évolution"), alors maintenant pour 100€ de plus on obtient une machine moins performante que le modele précédant. J'ai du mal à comprendre cela pour le coup. Coté idevices j'ai beaucoup de mal à cautionner les prix pratiqués car ceux ci augmentent chaque année mais qua t-on en retour, pas d'augmentation du stockage, pas de grandes avancées qui justifient à mon sens de claquer bientôt un sic pour un iPhone mais apparement certaines personnes trouvent ça normal.
 

mokuchley

Membre d’élite
Club MacG
27 Août 2010
3 618
172
repasser sur windows le temps qu'il réouvre les macs
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
21 105
3 298
Là-haut
Si le matériel n'est pas important, pourquoi mettre l'accent sur les performances des processeurs des iPhones qui augmentent de manière significative ? parce que cette importance est avant tout déterminée par l'intérêt de le mettre en avant dans le marketing. Si les perfs ne sont pas un point fort, on n'en parle pas, c'est tout.
Que ce soit Mac ou PC, les perfs sont largement satisfaisantes pour un usage quotidien. Aujourd'hui on ne constate plus de différence notable à passer sur le dernier i7 dans une utilisation bureautique. Les iMacs avec un disque dur 5400 tpm vont être des produits d'appel (sans jeu de mots) pour des switchers, celui qui a déjà un Mac ou qui est informé passera son chemin. Et finalement c'est pas tant un souci, un SSD en disque externe peut contourner le problème...

Le but du jeu n'est pas de vendre le produit qui répond à nos besoins, car sinon un iPhone de 4,7 pouces avec un proc anémique et une énorme autonomie me conviendrait ainsi qu'à beaucoup de personnes, le but du jeu c'est de faire le produit qui réponde à l'ensemble de nos besoin -1 et faire payer pour des besoins qu'on n'a pas (encore).

Cette stratégie perdurera tant que la concurrence ne sera pas perçue comme étant au même niveau qualitatif et que l'iPhone se vendra bien.
C'est du marketing informatique de base. La loi de Moore et toutes ces sornettes. Plus de Ghz, plus de Ram, plus de tout, et on fait sensiblement les mêmes choses.

Ah! Les bancs d'essai de Jobs lors des Keynotes... "x2 Faster" :D Quelle marrade !

Les autres font pareil. Regarde avec les navigateurs, Google Chrome avec ses tests conçus sur mesure. Mozilla aussi, c'est pipé. Dans la pratique, si le serveur auquel tu tentes de connecter est en rade, ça n'ira pas plus vite pour autant à charger la page, mais il faut prétendre qu'on avance.

En réalité, les processeurs Intel marquent le pas en matière de performances et de consommation. AMD est toujours à la traîne. Les architectures ARM progressent mais elles viennent de loin. On en arrive maintenant à se heurter à des impossibilités physiques. Si on veut passer un nouveau cap, il faut changer de technologie. L'informatique de demain est toujours dans les laboratoires de recherche.

On gagne un peu sur le logiciel avec l'optimisation des frameworks, on a progressé sur les périphériques avec l'USB3 et le Thunderbolt, mais sinon question Hardware les progrès se font dans la miniaturisation et ainsi plus petit fait autant que plus grand avant. C'est aussi une forme de progrès mais ça fait moins chanter le marketing. (voir la dernière pub Apple pour l'iPhone 6S). Dans le desktop ou le laptop, il n'y a rien de fondamentalement nouveau.

Regarde chez Apple. Les machines de 2007 sont capables de faire tourner les derniers OS X huit ans après, alors que Leopard (2007) était incapable de fonctionner de façon satisfaisante sur des machines de 2004.


Apple vous propose une gamme de produits à certains prix. Vous êtes libre de ne pas (plus) y adhérer. Inutile d'insulter ceux qui y trouve (encore) leur bonheur, ce ne sont pas des moutons, ni des pigeons. Ils n'ont pas les mêmes intérêts que vous, voilà tout.

Avoue t'as des posters de lui dans ta chambre.
Hé non. Et je n'ai pas acheté sa bibliographie non plus. Et je ne vais pas voir les films qui lui sont consacrés. Paix à son âme. Merci pour le poisson.

Vois-tu, il y a suffisamment de marge entre la détestation imbécile et aveugle dont tu fais preuve dans ce fil et l'adulation béate de quelques autres ailleurs, pour que je puisse me faire une idée objective et raisonnée du personnage complexe qu'il a été. Ni dieu ni diable, un homme tout simplement, avec ses failles et ses éclairs de génie.
 
  • J’aime
Réactions: dragao13 et Himeji

tmrfromno

Membre confirmé
23 Septembre 2014
175
26
49
C'est du marketing informatique de base. La loi de Moore et toutes ces sornettes. Plus de Ghz, plus de Ram, plus de tout, et on fait sensiblement les mêmes choses.

Ah! Les bancs d'essai de Jobs lors des Keynotes... "x2 Faster" :D Quelle marrade !

Les autres font pareil. Regarde avec les navigateurs, Google Chrome avec ses tests conçus sur mesure. Mozilla aussi, c'est pipé. Dans la pratique, si le serveur auquel tu tentes de connecter est en rade, ça n'ira pas plus vite pour autant à charger la page, mais il faut prétendre qu'on avance.

En réalité, les processeurs Intel marquent le pas en matière de performances et de consommation. AMD est toujours à la traîne. Les architectures ARM progressent mais elles viennent de loin. On en arrive maintenant à se heurter à des impossibilités physiques. Si on veut passer un nouveau cap, il faut changer de technologie. L'informatique de demain est toujours dans les laboratoires de recherche.

On gagne un peu sur le logiciel avec l'optimisation des frameworks, on a progressé sur les périphériques avec l'USB3 et le Thunderbolt, mais sinon question Hardware les progrès se font dans la miniaturisation et ainsi plus petit fait autant que plus grand avant. C'est aussi une forme de progrès mais ça fait moins chanter le marketing. (voir la dernière pub Apple pour l'iPhone 6S). Dans le desktop ou le laptop, il n'y a rien de fondamentalement nouveau.

Regarde chez Apple. Les machines de 2007 sont capables de faire tourner les derniers OS X huit ans après, alors que Leopard (2007) était incapable de fonctionner de façon satisfaisante sur des machines de 2004.


Apple vous propose une gamme de produits à certains prix. Vous êtes libre de ne pas (plus) y adhérer. Inutile d'insulter ceux qui y trouve (encore) leur bonheur, ce ne sont pas des moutons, ni des pigeons. Ils n'ont pas les mêmes intérêts que vous, voilà tout.



Hé non. Et je n'ai pas acheté sa bibliographie non plus. Et je ne vais pas voir les films qui lui sont consacrés. Paix à son âme. Merci pour le poisson.

Vois-tu, il y a suffisamment de marge entre la détestation imbécile et aveugle dont tu fais preuve dans ce fil et l'adulation béate de quelques autres ailleurs, pour que je puisse me faire une idée objective et raisonnée du personnage complexe qu'il a été. Ni dieu ni diable, un homme tout simplement, avec ses failles et ses éclairs de génie.
Un type qui se sert de sa thune dans le but de pas faire et être comme tout le monde, contourner la loi et pas avoir à rouler avec une plaque d'immatriculation sur sa voiture, ça me suffit à le détester. Heureusement que la nature lui a rappelé qu'il n'était pas au dessus du monde, car il commençait à le penser, de son vivant, je crois. J'éprouve en effet une haine viscérale envers lui mais ça n'a rien à voir avec mon avis comme quoi il est hautement surcôté dans l'aventure Apple.