• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

10.12 Sierra Problème "Utiliser un aperçu comme icône" dossier

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
20 956
3 188
Là-haut
-Pour le convertisseur merci, mais je ne sais pas ou il s'est installé.
Dans ~/Library/Widget

Tu le télécharges, tu dezzippes, un double-clic dessus et il est intégré au Dashboard de ta session.

Pour augmenter la durée de vie et la rapidité d'un disque plateau, il est nécessaire et recommandé d'utiliser un outil de défragmentation pour décrémenter ses disques au moins une fois par semaine, pour des personnes utilisants les disques un peu comme moi.
C'est de la légende urbaine, ou plus exactement ce sont des idées d'il y a vingt-ans.

Et je ne vois pas comment on augmente la durée de vie d'un disque en multipliant les lectures/écritures. Pour moi, on augmente surtout la probabilité que survienne un accident.

Sur macOS les fichiers de moins de 20 mo sont automatiquement défragmentés. Les temps d'accès et la vitesse de rotation des disques modernes font que la fragmentation n'a aucune incidence pratique.

M'enfin, si tu as envie de t'amuser. Ce sont tes données.
 

macomaniac

Ouroboros
Club MacG
20 Septembre 2012
60 785
19 900
Forêt de Fontainebleau
Salut Vengeur

En ce qui concerne la défragmentation.

Lorsque j'avais encore un disque dur à plateaux dans mon MacBook Pro > il m'est arrivé d'utiliser expérimentalement «TechTool Pro» (dont j'avais une licence). Parmi les Outils du logiciel > il y a Optimisation Volume qui a) défragmente les fichiers d'un volume-cible > puis b) optimise le volume en regroupant l'espace libre en queue de blocs.

Je ne débats pas ici de l'intérêt théorique de la défragmentation > mais de sa faisabilité pratique.

Il faut savoir que c'est une opération excessivement lourde > pour la raison suivante : un fichier dont les écritures sont fragmentées comporte des bits d'écriture distribués sur une série de blocs (de 512 octets) qui ne sont pas continus en terme de numérotation. Cette allocation de blocs discontinue est indexée dans le fichier du catalogue B-tree qui gère les adresses aux fichiers. Il faut donc traiter fichier à fichier > afin de restaurer pour chacun une continuité d'allocation des blocs aux bits d'écriture de son contenu > en s'arrangeant pour que la nouvelle allocation continue de blocs soit bien ré-indexée dans le fichier du catalogue B-tree. Car à défaut d'une telle ré-indexation > le fichier n'est plus trouvable.

Cette opération :
  • prend un temps fou : des heures pour une cinquantaine de Go --> alors que dire pour 4 x 4 To = 16 To occupés à 80 % = 12,8 To ?
  • est d'une excessive sensibilité au plantage : un re-démarrage pour une raison imprévue, par exemple, et hop ! le volume est fichu en ce qui concerne ses fichiers.
Franchement : qui peut se permettre de défragmenter près de 13 To de données distribués sur 4 disques à plateaux au rythme d'une fois par semaine ? Cela me semble impraticable et hautement risqué. Sous prétexte de craindre une fatigue des têtes de lecture > on s'engage dans un marathon des plus hasardeux pour la sauvegarde des fichiers.

Il existe une manière infiniment moins risquée d'opérer une défragmentation > qui est le clonage. À supposer 4 disques de 4 To A B C D aux volumes remplis > et un cinquième disque de 4 To X au volume vide > cloner A dans X crée dans X une copie telle que les fichiers sont écrits, un à un, en allocation de blocs continus. Ce n'est peut-être pas rapide (quand on clone de disque à plateau à disque à plateau en connexion USB-2) > mais c'est totalement sûr > car on peut arrêter à tout moment le clonage > ni le volume A (source) ni le volume X (destination) ne sont affectés en ce qui concerne les fichiers. Le clonage pouvant être repris au point quitté.

Une fois le clonage de A dans X effectué > il suffit de considérer que X est le nouvel original A et d'effacer l'ancien A qui devient le nouveau X = disque de destination de clonage. Ce qui permet d'utiliser B comme source > avec le nouvel X comme destination etc. Il y aurait ainsi 4 clonages successifs des disques originaux > aboutissant à des fichiers non fragmentés > grâce à un cinquième disque X permettant les permutations. Un logiciel comme «Carbon Copy Cloner», par exemple, pourrait effectuer ce type de tâche de manière sûre.

[Je n'ai pas abordé la question des sauvegardes : quand on a 13 To de données évolutives > il faudrait peut-être se soucier d'avoir une redondance de ces fichiers en cas de défaillance d'un disque ?]
 
Dernière édition:
  • J’aime
Réactions: baron et Locke

r e m y

Cas clinique
Club MacG
4 Novembre 2000
41 453
4 222
58
St Germain en Laye - FRANCE
Je souscris totalement à la méthode décrite par macomaniac.
Par contre, ca suppose d'être rigoureux dans la permutation des disques pour ne pas se mélanger les pinceaux avec le risque de cloner 2 fois le même et au final en avoir perdu un...

Mais avec un peu de méthode ( et en considérant que la prudence veut que ces données soient de toutes façons sauvegardées par ailleurs) c'est de loin la meilleure façon de faire (à supposer que l défragmentation ait un intérêt)
 

Vengeur

Nouveau membre
21 Décembre 2016
16
0
35
Merci pour ces infos macomaniac, c'est très précis, et très clair. Je comprends mieux certaines choses. Je pense utiliser un NAS à l'avenir de toutes façons. La je voulais juste check mes disques pour voir au moins si ils n'étaient pas endommagés. Le souci est qu'ils ne fonctionnent pas sous Mac, voir sujet : https://forums.macg.co/threads/disque-dur-non-lisible.1285849/

Le logiciel TechTool Pro est vraiment pas mal, j'ai pas encore eu le temps de tout regarder mais il fait pas mal de choses intéressante, je suis content de ce logiciel.
Merci à tous pour votre aide.