macOS Big Sur Supprimer une icône système dupliquée

Benckes

Membre junior
Club MacG
30 Décembre 2011
23
4
Bonjour à tous,

Un petit problème se pose à moi, sans doute depuis bien avant Big Sur mais je ne l'avais pas remarqué jusqu'ici. Comme vous le savez, macOS Big Sur a modifié le design des dossiers et des icônes. Aussi, afin de disposer d'une base large de fichiers .icns de dossiers, avec des icônes diverses et variées (dossiers partagés, volume externe Time Machine, etc.), j'ai copié l'ensemble de ce que j'ai trouvé dans un sous-dossier système dans mes images.
Puis, vérification faite, ces fichiers .icns (des images donc), n'étaient pas encore à jour, où le chemin d'accès que j'ai déniché sur l'internet mondial était obsolète. Qu'à cela ne tienne, j'entreprends de les supprimer. Et là, ça coince.

macOS Big Sur considère ces fichiers comme étant indispensables à son fonctionnement. Du coup, pas de suppression possible. On ne peut pas modifier les autorisations (lecture seulement, sauf à être le système lui-même). Je ne peux pas déplacer les fichiers de mon dossier images (il ne veut que les copier), et bien entendu je ne peux pas les supprimer. On dirait une sorte de gélatine collante qui se répand à mesure qu'on essaie de la nettoyer.

Alors bien sûr, j'ai tenté :
1°/ D'afficher les informations d'un des fichiers, et de modifier les permissions. Naïf. C'est non
2°/ De lancer une commande terminal de type "sudo rm chemin/d'accès". Hé non. "Permission denied"
3°/ De créer un utilisateur root, de booter sur sa partition, et, alors même que celui-ci a des droits en lecture ET écriture, permission denied
4°/ Rebelote avec des commandes terminal pour changer de force les permissions (le système n'est pas d'accord)
5°/ J'ai ensuite mis le dossier parent dans la corbeille, ce qui a étonnamment fonctionné, mais pas le vidage de la corbeille.

J'ai ensuite mis fin à la session root. Il me reste donc ces fichiers sur les bras, et je ne sais pas quoi en faire...

Si quelqu'un a une idée, je suis preneur. Une idée autre qu'un fresh start...