Actualités amusantes... Ou pas [V.4].

Statut
Ce sujet est fermé.

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 670
Et pour un remaniement du PS ???

Lire l'article de Siné Hebdo : "PS : la base se rebiffe"
Ou, si vous n'avez pas ce journal chez vous, l'avatar sado-maso publié dans le Parisien.
.
Il y a une chose que je ne comprends pas : pourquoi cette "gauche du PS" ne fiche pas son billet aux socio-libéraux pour former un PS de gauche au lieu de s'acharner. On est nombreux à n'attendre que ça.
Outre la réponse d'IDuck (l'opportunisme, le désir de continuer à appartenir à un parti de gouvernement), il y a chez les moins cyniques la peur de faire le jeu de la droite en affaiblissant le PS. Un « PS de gauche », combien de divisions ? « On est nombreux à n'attendre que ça ». Tant que ça ? Je veux dire, vraiment ASSEZ nombreux pour une alternative de gouvernement ? ;)

Dans le monde réel, quelles possibilités d'alternance ce parti offrirait-il à ses électeurs ? Au prix de quelles alliances ? Et comment, pour les éventuels socialistes dissidents, justifier d'avoir participé aussi longtemps au système mafieux du PS actuel et à la mascarade consistant à qualifier de « socialiste » un parti atlantiste, dirigé par de grands bourgeois et des arrivistes qui aspirent à le devenir, depuis longtemps acquis aux thèses néolibérales qui satisfont les intérêts de classe de cette oligarchie ? Guy Mollet reprochait à Mitterrand de ne jamais avoir été socialiste et de Gaulle le reprochait en bloc à l'ensemble des socialistes…

Si l'on déterminait les possibilités d'alliances politiques sur la base des seuls programmes économiques, le FDG devrait marcher main dans la main avec les gaullistes sociaux de l'UPR ou de DLR et avec les chevènementistes, soit pour l'instant des gens certes fréquentables mais sans poids électoral significatif. Il trouverait cependant aussi de nombreux points d'accord avec Marine Le Pen, laquelle a emprunté, comme Dupont-Aignan, la plupart de ses « idées » à des économistes hétérodoxes comme Jacques Sapir. Sauf que tout ce beau monde ne tomberait pas d'accord sur la question de l'euro et du fédéralisme européen. Et il resterait surtout des désaccords de fond sur ce qui n'est pas économique mais sociétal…

Bref, une alternative de gouvernement issue de la gauche de la gauche ne semble pas crédible, tandis qu'un front alternatif anti-austéritaire lié par une lecture néo-keynesienne des solutions à la crise économique le serait encore moins dans le contexte actuel, parce que relevant du mariage de la carpe et du lapin (de l'extrême-gauche au FN, en passant par les souverainistes néo-gaullistes, c'est ce qui s'appelle ratisser large). À moins d'un renouvellement en profondeur du personnel politique et d'un aggiornamento idéologique radical. Bref, d'un miracle. Ou d'un traumatisme style guerre mondiale succédant à un choc genre crise de 1929.

Donc, si l'on veut être optimiste, il faut espérer le pire. On a déjà la crise économique et elle est bien partie pour égaler celle de 29. Manque plus que le reste.
 
D

Deleted member 18124

Invité
Le point commun étant la malhonnêteté viscérale, entretenue et encouragée par notre système démocratique (mouhahahaha), la différence majeure est que les partis de gauche sont majoritairement composés d'enculés, tandis que les partis de droite sont sont majoritairement composés de (gros/pauvres etc) cons.

merci de m'avoir lu, braves gens.
Désolé de casser tes belles illusions mais de tout bord on s'assoit sur ses convictions pour un maroquin ministériel, un siège ou groupe à l'Assemblée ou, comme l'explique très bien Cratès, qu'on considère qu'il vaut mieux continuer à faire parti commun avec des gens dont on rejette la ligne politique.

Le doc se demande pourquoi l'aile gauche du PS reste avec les socio-libéraux du parti. Mais on pourrait aussi poser la question de savoir pourquoi les ministres écolos restent dans un gouvernement qui défend le nucléaire alors qu.eux sont contre ou encore pourquoi les modérés de l'UMP font parti commun avec l'aile droite plus proche du FN que d'eux.

Point d'enculés ou de cons : juste des gens qui ont un intérêt autre que la défense de leurs idées.
 

Powerdom

Vénérable sage
Club MacG
29 Mars 2003
10 725
1 947
56
Doubs.
Un informaticien fait des détournements de fond, conclusion, tous les informaticiens font des détournements de fond. :siffle::siffle::siffle: Moisi du cul comme raisonnement, mais tellement courant.
oui mais ici tu parles d'informaticien, et le sujet qui nous intéresse parle de politiciens. Rien à voir. Je pense que oui une grande majorité d'hommes et de femmes politiques détournent des fonds à leurs profits. Ce n'est pas le cas des informaticiens.

Peux tu me citer quelques hommes ou femmes politiques vivants qui n'ont pas été, ne sont pas, ne seront pas mis en examen ?
 

JustTheWay

Hors-Sujet
Club MacG
24 Mai 2011
1 950
148
oui mais ici tu parles d'informaticien, et le sujet qui nous intéresse parle de politiciens. Rien à voir. Je pense que oui une grande majorité d'hommes et de femmes politiques détournent des fonds à leurs profits. Ce n'est pas le cas des informaticiens.

Peux tu me citer quelques hommes ou femmes politiques vivants qui n'ont pas été, ne sont pas, ne seront pas mis en examen ?
Qu'est ce que tu en sais pour les informaticiens ?
De la même manière, qu'est ce que tu en sais pour dire que tous les hommes politiques détournent des fonds ?

Une mise en examen ne veut pas dire coupable, et tu peux pas nier le fait que la politique est propice à des mises en examen (de très grave, à pas grave).

A la limite vu qu'il y a plus d'enquête sur les hommes politiques, quand il y a la fraude on est au courant la plupart du temps, tu peux en dire autant pour tous les corps des métiers ?

Je suis désolé mais il y a totalement rien qui prouve qu'il y a plus de détournement en politique que dans les autres corps de métier.

Tu lis les condamnations de l'administration fiscale toi ? Moi non. Mais il suffit de voir la fraude de l'impôt sur les sociétés, et je te parle pas de PME là.

Tu lis la presse, la politique est un sujet commun, tout le monde parle de politique autour de soi, les médias parlent que de ça, tu as nécessairement l'impression que en politique il y a toujours des affaires. Un commissaire qui conduit une ferrari tient 3 jours dans la presse, un homme politique des années. Je dis pas que c'est mal, mais la corruption n'est pas circonscrit à un domaine, et là on a largement cette impression.

Un homme politique qui dit "casse toi pauvre con" c'est gravé à vie, un mec qui touche 45 millions de dommage & intérêt, là il y a pu personne quasiment. Et encore les 45 millions ils sont un peu médiatisé ...
 

Powerdom

Vénérable sage
Club MacG
29 Mars 2003
10 725
1 947
56
Doubs.
je répond de ma tête des informaticiens que je connais. je ne le ferais pas pour mon député que je connais pourtant très bien...
Et ma question ? ;)
 

Le docteur

Vétéran
Club MacG
8 Février 2008
6 101
711
51
Le point commun étant la malhonnêteté viscérale, entretenue et encouragée par notre système démocratique (mouhahahaha), la différence majeure est que les partis de gauche sont majoritairement composés d'enculés, tandis que les partis de droite sont sont majoritairement composés de (gros/pauvres etc) cons.

merci de m'avoir lu, braves gens.
J'aurais dit l'inverse, mais bon, ça se défend.

---------- Nouveau message ajouté à 18h35 ---------- Le message précédent a été envoyé à 18h33 ----------

Un informaticien fait des détournements de fond, conclusion, tous les informaticiens font des détournements de fond. :siffle::siffle::siffle: Moisi du cul comme raisonnement, mais tellement courant.
Mouais, c'est pas comme si des politiciens se faisaient régulièrement pincer et repartais aux élections comme en 40 derrière...
 

Pascal 77

ex modéraptor
Club MacG
28 Octobre 2004
44 125
3 428
67
Sous la limite KT
Un homme politique qui dit "casse toi pauvre con" c'est gravé à vie, un mec qui touche 45 millions de dommage & intérêt, là il y a pu personne quasiment. Et encore les 45 millions ils sont un peu médiatisé ...
Alors d'abord, c'est pas un "homme politique", mais "un ex homme politique", potentiellement un "futur homme politique", et il n'a pas dit "casse toi pauvre con !" mais "casse toi pauv'con !". C'est pas pareil. :D

Maintenant, quand il a dit ça, il n'était pas "homme politique", il était "homme d'état", et même "chef d'état", et dans une démocratie (une vraie, pas une république bananière comme on a eu pendant 5 ans*), un chef d'état qui se permet de dire ça à un de ses concitoyen, de mon point de vue, c'est pas un gravage à vie, qu'il aurait mérité, c'est une destitution immédiate et infammante ! :eek:

:p

(*)Tu noteras que j'ai dis "5 ans", et pas "17 ans", parce que je considère que le prédécesseur de celui auquel tu fais allusion, même si je considère que ses options politiques ne valaient pas tripette, lui, c'était un homme d'état, pas un guignol arrogant comme son successeur !
 

Powerdom

Vénérable sage
Club MacG
29 Mars 2003
10 725
1 947
56
Doubs.
Je suis désolé mais il y a totalement rien qui prouve qu'il y a plus de détournement en politique que dans les autres corps de métier.
.
Mais ces gens font nos lois !! ils devraient être irréprochable comme l'a dit un certain président :D
 

aCLR

Marque déposée
Modérateur
Club MacG
7 Mars 2008
10 805
3 064
Rouen
oui mais ici tu parles d'informaticien, et le sujet qui nous intéresse parle de politiciens. Rien à voir. Je pense que oui une grande majorité d'hommes et de femmes politiques détournent des fonds à leurs profits. Ce n'est pas le cas des informaticiens.

Peux tu me citer quelques hommes ou femmes politiques vivants qui n'ont pas été, ne sont pas, ne seront pas mis en examen ?
Nous ne sommes pas dans un cas de détournement de fonds avec l'affaire Cahuzac, juste dans une histoire de commissions versées au titre de services rendus. Et ces versements ne proviennent certainement pas de comptes inshore. :)

---------- Nouveau message ajouté à 18h42 ---------- Le message précédent a été envoyé à 18h36 ----------

Mais ces gens font nos lois !!
Ces gens font des lois, nuance… :D
 

Le docteur

Vétéran
Club MacG
8 Février 2008
6 101
711
51
Outre la réponse d'IDuck (l'opportunisme, le désir de continuer à appartenir à un parti de gouvernement), il y a chez les moins cyniques la peur de faire le jeu de la droite en affaiblissant le PS. Un « PS de gauche », combien de divisions ? « On est nombreux à n'attendre que ça ». Tant que ça ? Je veux dire, vraiment ASSEZ nombreux pour une alternative de gouvernement ? ;)

Dans le monde réel, quelles possibilités d'alternance ce parti offrirait-il à ses électeurs ? Au prix de quelles alliances ? Et comment, pour les éventuels socialistes dissidents, justifier d'avoir participé aussi longtemps au système mafieux du PS actuel et à la mascarade consistant à qualifier de « socialiste » un parti atlantiste, dirigé par de grands bourgeois et des arrivistes qui aspirent à le devenir, depuis longtemps acquis aux thèses néolibérales qui satisfont les intérêts de classe de cette oligarchie ? Guy Mollet reprochait à Mitterrand de ne jamais avoir été socialiste et de Gaulle le reprochait en bloc à l'ensemble des socialistes…

Si l'on déterminait les possibilités d'alliances politiques sur la base des seuls programmes économiques, le FDG devrait marcher main dans la main avec les gaullistes sociaux de l'UPR ou de DLR et avec les chevènementistes, soit pour l'instant des gens certes fréquentables mais sans poids électoral significatif. Il trouverait cependant aussi de nombreux points d'accord avec Marine Le Pen, laquelle a emprunté, comme Dupont-Aignan, la plupart de ses « idées » à des économistes hétérodoxes comme Jacques Sapir. Sauf que tout ce beau monde ne tomberait pas d'accord sur la question de l'euro et du fédéralisme européen. Et il resterait surtout des désaccords de fond sur ce qui n'est pas économique mais sociétal…

Bref, une alternative de gouvernement issue de la gauche de la gauche ne semble pas crédible, tandis qu'un front alternatif anti-austéritaire lié par une lecture néo-keynesienne des solutions à la crise économique le serait encore moins dans le contexte actuel, parce que relevant du mariage de la carpe et du lapin (de l'extrême-gauche au FN, en passant par les souverainistes néo-gaullistes, c'est ce qui s'appelle ratisser large). À moins d'un renouvellement en profondeur du personnel politique et d'un aggiornamento idéologique radical. Bref, d'un miracle. Ou d'un traumatisme style guerre mondiale succédant à un choc genre crise de 1929.

Donc, si l'on veut être optimiste, il faut espérer le pire. On a déjà la crise économique et elle est bien partie pour égaler celle de 29. Manque plus que le reste.
J'ai bien suivi le traitement fait par Le Monde (et les autres journaux ne valaient pas mieux) du cas Mélenchon aux dernières présidentielles. C'est très instructif. Il avait réussi à lancer quelque chose et passait (historiquement, rappelons-le) devant la famille Le Pen. Or, Le Monde n'a eu de cesse de mettre en avant la Le Pen et de refuser de voir ce qu'ils avaient sous les yeux. A force, ils ont réussi à écraser ce qui était pourtant en train de monter : la possibilité d'un duel Soc Dém / Gauche et ils ont redonné des voix au FN.
Pourquoi ? Sans doute parce que les journaleux détestent Mélenchon bien plus que Le Pen. Ils prouvent ainsi à quel point, au final Mélenchon a raison de les traiter de laquais du pouvoir.

Je le répète, allez demander à un type comme François Ruffin ce qu'on apprend dans les écoles de journalisme. Personnellement, à chaque fois que je les ai vu opérer j'ai été écœuré. Ils ne sont bons qu'à monter en mayonnaise le superficiel (pour avoir du "scoop" crevé) et à écraser tout ce qui pourrait être profond (par peur de perdre leur place au soleil ou leurs piges).
Quelque part, dans cette société, tout le monde sert, moi y compris, mais certains servent avec une larbinerie particulièrement sordide.

---------- Nouveau message ajouté à 18h47 ---------- Le message précédent a été envoyé à 18h45 ----------

En même temps, si t'es pas de gauche...
 

Le docteur

Vétéran
Club MacG
8 Février 2008
6 101
711
51
(*)Tu noteras que j'ai dis "5 ans", et pas "17 ans", parce que je considère que le prédécesseur de celui auquel tu fais allusion, même si je considère que ses options politiques ne valaient pas tripette, lui, c'était un homme d'état, pas un guignol arrogant comme son successeur !
Tu pense à son système de répartie à la fois "populaire" et primesautier :
— Connard!
— Enchanté, moi, c'est Chirac
A comparer avec la saillie mentionnée plus haut.

Maintenant on a la version plus arrogante mais smart avec le prédécesseur
— Mitterand fout le camp !
— La rime est pauvre.

---------- Nouveau message ajouté à 18h54 ---------- Le message précédent a été envoyé à 18h51 ----------

Ben en même temps, ce n'est pas nouveau. Mais ils creusent pour faire mieux.

Faudrait pas oublier non plus qu'on a les politiques qu'on mérite, et quelque part on ne les a pas volés, ceux-là.
 

TimeCapsule

Vétéran
Club MacG
24 Octobre 2009
8 590
2 714
Faudrait pas oublier non plus qu'on a les politiques qu'on mérite, et quelque part on ne les a pas volés, ceux-là.
Bien d'accord avec toi: c'est avant de voter qu'il faut réfléchir...

... pleurer ensuite ne mène à rien ! :)

---------- Nouveau message ajouté à 19h04 ---------- Le message précédent a été envoyé à 19h02 ----------

Au mieux il alimente mon chat, mais ma réflexions non.

Limite le garofi (merci à la personne qui a posté ce site d'ailleurs :D) même dans la dérision fourni des analyses bien mieux, et pire, c'est même plus intéressant !
je suis toujours ébahi par le sectarisme de gauche ! :D
 

JustTheWay

Hors-Sujet
Club MacG
24 Mai 2011
1 950
148
Bien d'accord avec toi: c'est avant de voter qu'il faut réfléchir...

... pleurer ensuite ne mène à rien ! :)

---------- Nouveau message ajouté à 19h04 ---------- Le message précédent a été envoyé à 19h02 ----------



je suis toujours ébahi par le sectarisme de gauche ! :D
Sauf que je suis pas totalement de gauche.

Mais pour ta réflexion :

http://www.lesechos.fr/01/02/2011/L...euse-entre-les-francais-et-les-politiques.htm

J'ai cherché 2 secondes, mais c'est du lu, relu déjà lu. Puis les sondages et moi .... tu peux très bien faire dire à un sondage que 1 français sur 5 préfère péter plutôt que d'aller voter. Sondage qui est d'ailleurs en train se vérifier dans le haut & bas Rhin ... (joke)
 

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 670
Mince, mes prévisions apocalyptiques risquent d'être confirmées plus tôt que prévu ! Je vais peut-être pouvoir me reconvertir. :D

Le volume des ventes du commerce de détail en baisse de 0,3% dans la zone euro (lien direct pour télécharger le pdf d'Eurostat).

Et le principal responsable est la chute des ventes de détail en France (-2,2% d'un mois à l'autre), la consommation des Français étant la première en volume de la zone euro et jusqu'alors le seul élément qui semblait encore vaillant dans l'ensemble des indicateurs économiques français.
 
Statut
Ce sujet est fermé.