Adobe, le constat ?

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 657
277
60
zigouiman a dit:
Pour Claude, t'aurais pas des conseils pour monter un atelier de sérigraphie... ? matos, etc.
Désolé, je ne connais que l'offset... (j'ai quelques notions du principe de fonctionnement des autres systèmes, mais ça reste très basique) et je ne connais que des imprimeurs qui tournent en offset.
Mais pour trouver du matos d'imprimerie, le mieux que je connais c'est "Transaction" : c'est un journal de petites annonces qui paraît 3 fois par mois et qui est adressé gratuitement aux professionnels de l'imprimerie... essayes de voir avec ton flasheur de l'autre côté de la rue ou avec ton imprimeur habituel si il ne peuvent pas te le donner ou prêter (il y a peut-être aussi un site internet ?).

C'est quoi une bête à corne ?

Sinon, la bagarre avec Word s'est terminée sur un abandon : après avoir perdu 1 heure à essayer de faire quelquechose avec cette merde, j'ai fini par récupérer le texte et refaire le travail avec InDesign (4 pages A4 ce n'est pas le bout du monde)... et ce soir, la baston continue avec Microdaube : je me re-re-re-re-attaque à un doc Publisher sur lequel je sèche depuis 1 petite semaine (et que ça commence à me gaver grave) !!!


La chaîne graphique je l'ai appris auprès des imprimeurs, des flasheurs et des collègues au fil des années, et j'ai l'impression d'en apprendre tous les jours encore...
Non, non, ce n'est pas une impression : dans ce métier, je confirme, on en apprend tous les jours (à condition d'en avoir envie, bien-sûr... et de ne pas se "bloquer" sur un "Ça fait dix ans que je fais comme ça et je ne vois pas pourquoi je devrais changer").
Les typos au Letraset... toute une époque ! j'ai encore des planches de caractères qui trainent dans une armoire... perso, je n'ai jamais utilisé ça non plus : pendant la petite année ou j'ai fait du traditionnel, la composition des textes était sous-traitée à l'extérieur. Ensuite quand j'ai eu un Mac, certains boulots partaient au flashage à l'extérieur et pour d'autres, je sortais mes textes à la laser (en 300 dpi, mais à 200%), je les reprenais au banc-photo (à 50 % pour retrouver la taille initiale mais avec une résolution de 600 dpi), puis je faisais les similis avec ce même banc-photo et pour finir, j'incorporais les similis dans le texte... facile !, mais qu'est-ce que c'était long !!!



Les réglages par défaut de Photoshop (densité du noir : moyenne, encrage max 300% pas de retrait ni d'ajout de sous-couleurs) sont ceux qui donnent un résultat proche des anciens scanners de photogravure traditionnnelle : on y retrouve le même noir squelettique qui faisait le bonheur des anciens. Perso, je préfère bosser avec une densité du noir élevée, et depuis peu je rajoute un peu de sous-couleurs : 10 à 15 %, pas plus : je diminue ma charge d'encre de 20 à 30%, d'où économie d'encre, moins de risques de maculage, moins de problèmes de dominantes de teintes dans les noirs, et moins de problèmes avec des papiers qui manquent un peu de "main", comme les papiers recyclés que j'ai l'habitude d'imprimer.


Au sujet de tes tirages "à des années lumières du BàT", tu devrais essayer de voir avec ton imprimeur quelles sont les densités des primaires sur les barres de contrôle.
Peut-être le sais-tu déjà : il existe des normes de densité d'encrage, et le plus simple pour un conducteur offset est de respecter bêtement ces normes, en considérant que tout le travail en amont (scanns, épreuve, etc.) a été fait pour que ces normes puissent être respectées au tirage... ce qui nécessite une chaine scanner-écran-imprimante-flasheuse parfaitement calibrée et c'est rarement le cas...
Malgré cela, pratiquement tous les conducteurs roulent en restant dans les normes de densités parceque en cas de litige sur les couleurs du tirage ILS SONT COUVERTS, puisqu'ils ont fait le travail correctement, en respectant les normes (et c'est facile à vérifier : il suffit de prendre une feuille du tirage et de contrôler la densité des barres de contrôle au densitomètre) DONC si il y a un problème, ce n'est pas de leur faute, c'est la photogravure qui est mal faite et qui n'est pas aux normes.
Par contre, si ils commencent à s'éloigner des normes pour essayer plus ou moins de retrouver les couleurs de ta sortie papier, en plus de prendre du temps, c'est surtout prendre le risque que le client ne soit pas satisfait du tirage, et comme il n'est pas au normes, ça devient de la faute de l'imprimeur.
Mais si tu es présent au tirage, alors ça devient TA responsabilité : c'est toi qui signe le Bon à Rouler, donc l'imprimeur n'est plus responsable, et il te fera les modifs de densité, donc de couleurs, que tu veux, comme tu veux...

... mais n'oublies quand même pas que la densité de l'encrage joue assez peu sur le rendu d'un tramé : une variation d'encrage ne produit de l'effet que par la variation proportionnelle de l'engraissement des points de trame (même si j'ai un peu de mal à adhérer totalement à cette théorie). Donc si la teinte est trop faible, c'est que les points (de la trame) sont trop petits : sur un couché brillant comme il y a très peu d'engraissement, tu peux toujours augmenter l'encrage, ça ne jouera pas beaucoup sur la teinte finale et tu risques de maculer avant d'avoir la bonne couleur... (si c'est un papier offset standard, avec un taux d'engraissement plus élevé, il est plus facile de rattraper). Inversement, si ta teinte est trop forte, en réduisant l'encrage tu n'auras qu'une couleur pisseuse...
Dans les deux cas, il vaut mieux refaire les films avec "un peu plus de points" (ou un peu moins).

Il serait intéressant, la prochaine fois que tu assistes à un tirage, que tu vérifies les densités des barres de contrôle sur les feuilles "à des années lumières" et sur les bonnes feuilles à la bonne couleur ???
 
  • J’aime
Réactions: Vieux Mac-User

zigouiman

Membre émérite
2 Mars 2005
938
79
47
Breizh
www.dezzig.com
Bon alors qui sait pas ce qu'est une bête à corne ? C'est une bonne vieille presse lithographique à bras, avec 2 parties : le chariot (plateau) en chêne pour mettre la pierre, et des crémaillères sur les coté si je me souviens bien et une grande roue (le moulinet) pour mettre en "branle" tout le bazar. Le nom bizarre, c'est dû à la forme de la potence, bref des cornes quoi.... j'ai comme l'impression que je m'égare là....

Ca c'est de l'artisanal, du préhistorique même !!!! :zen:

Merci Claude pour tes réglages, mais c'est vrai que la bonne vieille école, c'est de donner de la lumière aux photos en privilégiant le rendu couleur, tandis que le noir ne vient que pour marquer les ombres et découper les silhouettes.... J'imprime pas moi-même, c'est sûr je me rend pas bien compte du bénéfice. C'est comme pousser le contraste mais avec un retrait couleur, t'as pas peur que ça fasse un peu lavasse ?

Par contre pour le bon à rouler, ce qui se passe, c'est que souvent les mecs, ils savent plus où ils ont mis leur pantone, des fois ils font les encres eux mêmes pour éviter d'acheter des encres Pantone toute prêtes.... Les éclairages sont pas franchement terrible, ça m'arrive d'aller dehors pour vérifier une planche, au bout d'un moment, c'est difficile d'être objectif.... Pour les densités d'encrage, je ne fais pas vraiment attention aux valeurs sur les barres de contrôle. Je vois très bien à quoi tu fait référence, mais fréquemment les encrages ne sont pas respectés, par exemple j'ai reçu un doc de 40 pages, avec des magenta hyper saturés (ben oui ça fait rose quoi) sur deux doubles alors que le reste du doc est ok. Avec les grandes tailles de laise, quand c'est bon d'un coté, ça chie de l'autre.... Bref quand t'es là, il te sortent une feuille toute les 5 mn pour contrôler (toutes les 20 secondes pour une rotative) et puis après ils laissent tourner. Quand je vois les tonnes de papier gachés pour rien. Je te donnerai les valeurs d'encrage la prochaine fois que je vais à un calage... Je te rassure, je connais des imprimeurs qui bossent bien, mais souvent il y'a d'autres problèmes : les macules parce que c'est pas assez sec, les vernis, les formes de découpe, les montages, les coups de massicots à 1mm des traits de coupe, les oublis de retrait de pose par cahier (t'arrive au milieu du cahier, et t'as perdu 2 mm au bord)....

Bon ça y est on a monté le club des imprimeurs fous !!! quant on voix la gueule de l'hélio, je comprend que ça se vende pas trop ! :eek: :rose: C'est où l'expo ? c''est pire que l'origine du monde !

Au fait Alan.a j'ai le manuel complet de l'imprimeur Lithographe de Broquelet et Bregéaut, un vieux bouquin de 400 pages avec pleins de gravure ! Pour la sérigraphie, je vais me renseigner, ça me parait plus simple pour de l'édition ! Le gratouillage de cuivre et la "manière noire" (un truc de fous) , faut être patient et obstinné ! Mais j'aime beaucoup les vieilles techniques aussi, c'est mon petit coté retro, déjà que je collectionne les vieux projecteur et appareils photos, en plus je me démerde plutot bien en tirage photo argentique (j'ai un labo chez moi ! en plus de mon atelier-bureau fourre-tout). Si je dis que j'ai un gramophone et que j'écoute aussi des vieux vinyls , on va me prendre un fou, heurement que j'ai un mac avec ma super suite Adobe CS (ça c'est du retournement de sujet !)

Au fait j'ai réglé mon problème de polices CMaps sans réinstaller, pour ceux que ça intéresse (des fois que...) Je m'en fous, je garderai le secret !!!! C'était quoi le sujet au fait ?
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 657
277
60
Ah oui !, les CMaps... ça doit être celles qui sont dans un dossier "Required" (ou Rqrd) et qu'il ne faut surtout pas virer !!! (je me suis fait baiser aussi : j'ai fait Pomme-A et poubelle... oh zut, ID ne veut plus démarrer ! alors j'ai récupéré le dossier "Required" dans la poubelle).

Euhhh, on fait presque toujours nos encres Pantones nous-mêmes, comme beaucoup d'imprimeurs !!! : c'est le principe de base des Pantones de pouvoir tout refaire à partir d'une quinzaine de teintes de base et donc d'éviter de stocker des centaines de teintes...

La suite demain...
 

zigouiman

Membre émérite
2 Mars 2005
938
79
47
Breizh
www.dezzig.com
....et en plus les CMaps c'est dans le dossier Fonts des Application support dans la bibliothèque root et pas celle de l'utilisateur, c'est pour ça que j'arrivais pas à les remettre...
Depuis que j'ai viré les poiices Adobe, j'ai l'impression que ça mieux, j'ai pas planté depuis hier.... C'est un miracle !! Tiens Je vais dresser un cierge, ö Adobe....
 

zigouiman

Membre émérite
2 Mars 2005
938
79
47
Breizh
www.dezzig.com
Un petit tour.... y'a pas foule...
Sur l'excellent forum de milic sur Indesign, j'ai trouvé quelques petits truc pour accélérer l'affichage et globalement InDesign, soit :
- masquer la palette Navigation
- ne pas utiliser la composition optique du texte
- ne pas appliquer l'alignement optique des marges

Ca me fait penser que j'ai encore lu que (d'après un expert ID) le format EPS n'a plus aucun intérêt en PAO depuis la gestion de la transparence dans ID 2, et là je dis : les bras m'en tombent...
C'est marrant parce que quand on est dans la production et que l'on doit envoyer ses fichiers chez un imprimeur, on voit les choses bien différement... :mouais:
C'est comme le fichier Photoshop DCS, peut-être que maintenant je vais les utiliser, mais j'en jamais eu besoin pour faire des doc en 2 couls.

Pour Claude, mon flasheur préféré prend bien en charge le PDF, ouf ! Spéciale dédicace, je t'ai trouvé le client idéal sur un forum : "J'ai un problème avec Photoshop lorsque je converti une image de taille importante en JPEG nottament. Photoshop me sert a éditer des publicités et catalogues...." :confused:

C'est sûr que ça doit être sympa à faire, un catalogue dans Photohop !... Déjà que j'ai du battre une fois le record de calques pour une illustration photo (plus de 200 calques) soit 1,4 Go en mémoire ! (Je peux la mettre en ligne, histoire de se rendre compte....).

Je suis prêt pour la suite de mon cours d'imprimerie accéléré... Je voudrai bien connaître la norme pour le décalage de pose en fonction du nombre de pages. Pour les Pantone, faut juste savoir faire les mélanges, c'est vrai. Tiens d'ailleurs, il y a une imprimerie à reprendre dans mon coin... Y'a plus que les gros qui résistent pour casser les prix, l'offset artisanal, c'est un nouveau débouché ?
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 657
277
60
Pour Claude, ... Spéciale dédicace, je t'ai trouvé le client idéal sur un forum : "J'ai un problème avec Photoshop lorsque je converti une image de taille importante en JPEG nottament. Photoshop me sert a éditer des publicités et catalogues...."
Arrrgghhh... (je viens de faire une crise cardiaque).

Sur un des derniers "boulots" que j'ai eu sur Photoshop, j'avais 39 calques de texte sur le Ro et 101 sur le Vo... en ce qui concerne l'image, tout avait été aplati (mais à l'origine, il devait y en avoir aussi un bon paquet).

Je suis intervenu sur une discussion de ce genre sur un autre forum à cette adresse (avec le même pseudo, et le même style) :
http://forum.macbidouille.com/index.php?showtopic=112644


Je voudrai bien connaître la norme pour le décalage de pose en fonction du nombre de pages
Honnêtement, moi aussi !!! (mais comme je n'imprime que des cahiers de 16 pages pour les dos carrés, et que sur les brochures agrafées, on s'en fout un peu, ça ne me pose pas trop de problème !!!) mais j'essayerais de trouver cette info.



l'offset artisanal, c'est un nouveau débouché ?
Oui, si tu es prêt à bosser 15 heures par jour + les samedis et les dimanches pour sortir proprement des machins fait sous Word, en faisant systématiquement cadeau du travail de photogravure nécessaire pour que ça soit imprimable en offset... : tu pourras alors survivre en sortant des prix qui pourront concurrencer les ateliers de repro et leurs copieurs connectés (avec lesquels ils suffit de faire "imprimer", "300 ex", "enter"...).
 
  • J’aime
Réactions: zigouiman

zigouiman

Membre émérite
2 Mars 2005
938
79
47
Breizh
www.dezzig.com
Merci pour toutes tes réponses bien instructives.... :zen: :up:

Pour les problèmes d'encrage, je me basais essentiellement sur des tailles de laises importantes de 80 à 100 cm avec des poses de 8 pages, d'où les problèmes d'encrages et d'"effets cheminée" important si tu connais le problème, bref l'encrage est irrégulier sur toute la plaque et certains applats de couleurs influencent nettement les dominantes de benday voisines, c'est normal, mais bien compliqué pour trouver la bonne finesse de réglage.