Adobe, le constat ?

zigouiman

Membre émérite
2 Mars 2005
938
79
47
Breizh
www.dezzig.com
claude72 a dit:
Presque aussi bien ? pas vraiment : on ne voit pas du tout les mêmes choses...

Ok mais le chromalin sur Kodak ça tire toujours un peu plus dense... voire plus rouge.
C'est qur que la trame et les "vibrations" sur l'Iris n'ont pas la qualité photographique du Chromalin. Sauf que les imprimeurs avec qui je travaille ne savent pas bosser pour la plupart, tu te ramène avec des épreuves, ils te sortent un bon à rouler à des années lumières et ils trouvent ça bien...
Faut aller à tous les calages, et comme ils bossent même la nuit.... Forcément ils roulent 24/24H, c'est l'usine quoi ! Je ne connais qu'un seul imprimeur "expert" c'est GPO à Rennes (il impriment des livres d'art, des calendrier haut de gamme, les livres de photos de Plisson d'ailleurs pour ceux qui connaissent), pour moi c'est le top... (mais ils sont très très exigents sur les fichiers).
De plus, je ne travaille que rarement sur des livres d'art (là où la qualité est prédominante) pour mes autres boulots, il faut savoir adapter son niveau d'exigence en fonction des budgets...
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 657
277
60
zigouiman a dit:
C'est vrai qu'on peut faire de la mise en page dans Photoshop (non, je déconne là !!!)
Dans l'absolu effectivement, on peut. J'en ai reçu une hier (jeudi) soir (ce qui explique que j'étais un peu "remonté") : dépliant 3 volets en A5 (fini), texte en 10 points, logos en bitmap, tout ça à 300 dpi, bords perdus oubliés, fichiers aplatis... ça a été fait chez Pigier... sur PC... par quelqu'un qui a Photoshop et qui s'imagine que le logiciel fait le travail, donc il suffit de s'assoir devant le clavier d'un ordinateur pour être graphiste. J'attends des fichiers natif PSD pour essayer de sauver les meubles...
Et je crois que je vais bientôt complètement péter les plombs, ou suivre ta suggestion : changer de métier...
 

Yama

Membre d’élite
Club MacG
8 Mai 2001
4 659
77
40
je meilleurs imprimeur du monde c'est Jean Genoux en suisse.
il imprime les bouquins de Buchet Chastel en partie, comme le Cahier Dessiné (seule revue sur le dessin).
il a une Machine douze couleurs. cusomisé (si ! si ! c'est la vérité)
il fabrique ses propres encres, utilises des trames magnifiques. (qui change en fonction du travail a faire dans une même page !
Possède une équipe de tueurs en colorimétrie.
une photo en noir et blanc il la fait avec un fond laiteux presque blanc et une quadri salie... un truc du genre.
puisque tout est secret chez lui.
Il est à Lauanne
c'est un fou génial.

il est 4 fois plus cher que tout le monde.
et je rêve de pouvoir me payer ses services.
 

gabian fadoli

Membre confirmé
11 Décembre 2003
214
10
Marseille
www.lafonderie.com
claude72 a dit:
Sauf que l'exportation en PDF d'InDesign a la fâcheuse tendance de rajouter des fontes CID qui ne sont pas gérées par tous les RIPs...
Ben non puisque je préconise la vectorisation à la volée, lors de l'exportation en pdf.
Ça se règle dans les préférences d'applatissement des transparences.

Suivre la mailing list de Branislav Milic sur InDesign est instructif au plus haut point. Je la lis depuis que je suis passé sur ID 1.5 en 2001, et cette liste voit passer quelques expertises pointues concernant InDesign, les fontes, les pdf, la chaine graphique...



claude72 a dit:
Et là, tu mets le doigt sur LE problème : un fichier natif fait n'importe comment par un incompétent qui croit savoir travailler, mouliné n'importe comment par le même incompétent qui croit savoir faire des PDF, à l'arrivée ça ne donne pas grand chose de bon (et ça aussi, c'est du vécu).
J'en ai un comme ça qui est persuadé qu'il ne peut pas y avoir de problème avec ses PDF puisqu'il a cliqué sur l'option "Presse" et modifié ce qui lui semble indispensable. Quand tu ouvres son PDF, tu te retrouves avec une page A4 imprimée avec des repères en plein milieu d'un A3 : c'est normal, à côté de lui il a une imprimante A3/A4, donc il ne connait que ces format là : pour lui, un A4 avec des repères, ça ne peut s'imprimer que sur un A3, même en PDF. Et ce n'est que la partie émergée de l'iceberg : avec ce genre de gus, il vaut mieux avoir les fichiers natifs pour remettre tout ça en ordre.

Ce dont tu parles n'est pas possible depuis l'export pdf d'InDesign qui garde le format de page du doc, mais ça me fait penser aux pdf pourris qu'on fait depuis XPress (v 4 notamment).
Laisser un prestataire technique retoucher une composition sous prétexte de pouvoir le flasher est une solution que je ne conseiille à personne, sauf si on n'est pas capable d'expiiquer au concepteur (ou que celle-ci n'est pas capable de comprendre) comment bien faire un pdf.
Si on part du principe que les gens ne savent pas bosser, on ne risque pas d'aller loin. L'éducation permanente, dans les deux sens, doit être la règle.

Le pdf permet de contrôler l'applatissement des transparences, et la bonne interprétation des fontes puisqu'une fois vectorisées on n'aura plus de problème sur ce point.

De plus, ce format me permet désormais de ne jamais fournir mes fichier sources, que ce soit à mes clients ou aux prestataires.

claude72 a dit:
Je travaille depuis quelques années avec MPO.
InDesign, ils ne veulent pas en entendre parler : donc je leur envoyais des films. Et c'est seulement récemment, depuis qu'ils ne veulent plus de films, qu'ils acceptent les PDF (peut-être se sont-ils aussi tardivement mis à XPress6 et que le PDF leur a servi de solution d'attente ?) : les spécifications sur la fabrication des PDF datent de mai 2004 et elles sont encore pour OS 9 (ils m'avaient envoyé péter il y a 3 ans avec mes PDF, alors que d'après leurs spécifications "Fichiers prêts à l'emploi", ils pouvaient les utiliser).
Par contre, ils fournissent les joboptions, et des instructions détaillées (pour XPress seulement, malheureusement), ils contrôlent soigneusement les PDF, et surtout ils précisent bien qu'en cas de non-respect de leur cahier des charges le travail supplémentaire sera facturé.
Ils ont surtout un gros avantage, c'est d'être dans une situation de quasi-monopole pour tous les travaux d'impression sur les CD, livrets et jacquettes des CD qu'ils pressent, donc ils peuvent imposer leurs façons de travailler et facturer le travail en plus.

Ah je regrette, mais ils ne sont absolument pas en position de monopole ! je fais du disque depuis 13 ans, et n'ai eu affaire avec eux que 3 fois ! de plus la partie digipak est sous-traitée (en totalité ou partie) chez Van de Steeg en Hollande, comme pour beaucoup d'usine en Europe.

KDG, Sonopress, sont deux autres usines ayant leurs bureaux à Paris ou Boulogne, comme MPO, et leur usine en province (KDG) ou en Allemagne (Sonopress). Au sujet de ce dernier, un client vient de me faire parvenir les compliments de leur staff concernant mon boulot (subjectif) et aussi la manière dont mes fichiers étaient toujoura parfaitement conçus.
Et pourtant, au début de notre collaboration, il a fallu leur faire admettre le pdf, puis l'envoi de fichiers par ftp. Leur procédure est maintenant au point.
 

gabian fadoli

Membre confirmé
11 Décembre 2003
214
10
Marseille
www.lafonderie.com
Yama a dit:
je meilleurs imprimeur du monde c'est Jean Genoux en suisse.
il imprime les bouquins de Buchet Chastel en partie, comme le Cahier Dessiné (seule revue sur le dessin).
il a une Machine douze couleurs. cusomisé (si ! si ! c'est la vérité)
il fabrique ses propres encres, utilises des trames magnifiques. (qui change en fonction du travail a faire dans une même page !
Possède une équipe de tueurs en colorimétrie.
une photo en noir et blanc il la fait avec un fond laiteux presque blanc et une quadri salie... un truc du genre.
puisque tout est secret chez lui.
Il est à Lauanne
c'est un fou génial.

il est 4 fois plus cher que tout le monde.
et je rêve de pouvoir me payer ses services.

Ça fait rêver... mmmmmmmmhhhhh :rolleyes:
 

Niconemo

Modo (toujours vivant !)
Modérateur
Club MacG
26 Juin 2001
6 449
458
Rhône-Alpes
gabian fadoli a dit:
KDG, Sonopress, sont deux autres usines ayant (...) Leur procédure est maintenant au point.
Et KDG ? ... ça se passe bien ? J'ai horreur de cette façon de bosser à distance mais ces histoires de licences de packaging (digipak en l'occurence) font qu'on n'a pas toujours le choix de ses imprimeurs...
 

gabian fadoli

Membre confirmé
11 Décembre 2003
214
10
Marseille
www.lafonderie.com
Niconemo a dit:
Et KDG ? ... ça se passe bien ? J'ai horreur de cette façon de bosser à distance mais ces histoires de licences de packaging (digipak en l'occurence) font qu'on n'a pas toujours le choix de ses imprimeurs...

Bah, van de steeg bosse très bien.

En revanche l'imprimeur de kdg est le pire *?*%*?%**?%*?à qui j'ai jamais eu affaire dans la profession.
Il n'en a rien à foutre, car il est dans les Vosges en face de leur usine, et faire imprimer ailleurs coûterait une fortune. Il mélange les papier, les taux d'encrage varient complètement d'une page à l'autre, c'est une catastrophe.


Sonopress travaille bien, en fait c'est le groupe Bertelsmann, et ils ont leur propre imprimerie dans le groupe.
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 657
277
60
gabian fadoli a dit:
Ce dont tu parles n'est pas possible depuis l'export pdf d'InDesign qui garde le format de page du doc, mais ça me fait penser aux pdf pourris qu'on fait depuis XPress (v 4 notamment).
L'export PDF de ID a beau être performant, il n'est quand-même pas capable de réparer toutes les erreurs de conception du doc : ce qui m'est arrivé sur un PDF, certes issu d'XPress, dont je parlais dans un autre post (1 logo en Pantone CVC, le texte en Pantone CV et le 2e logo en quadri) est une erreur qu'il est aussi possible de faire avec ID et qui se retrouvera dans le PDF... me trompe-je ?




gabian fadoli a dit:
Laisser un prestataire technique retoucher une composition sous prétexte de pouvoir le flasher est une solution que je ne conseiille à personne, sauf si on n'est pas capable d'expiiquer au concepteur (ou que celle-ci n'est pas capable de comprendre) comment bien faire un pdf.
Si on part du principe que les gens ne savent pas bosser, on ne risque pas d'aller loin. L'éducation permanente, dans les deux sens, doit être la règle.
D'accord avec toi sur tous ces points. Mais l'éducation est quelquechose qu'il faut être prêt à recevoir... et c'est rarement le cas dans ce métier : passé un certain nombre d'année d'expérience, beaucoup se considèrent comme les meilleurs des meilleurs et ne veulent plus rien entendre, avec des réponses du genre "Ça fait dix ans que je fais comme ça et je ne vois pas pourquoi je changerais", ou "J'ai toujours fait comme ça, etc.", et ça fini souvent par un "Si vous n'êtes pas capable d'imprimer, on va aller ailleurs". Donc la majorité des imprimeurs/flasheurs (beaucoup plus diplomates et compétents en psychologie que moi) leurs disent "Tout va bien, il n'y a pas de problème".
Et moi quand je me ramasse une mise en page faite avec Photoshop sur un PC par un photographe qui me livre un fichier aplati, et que je lui demande un fichier PSD natif non-aplati avec un logo vectoriel, il me répond "J'comprends pas pourquoi vous voulez un fichier non-aplati, j'ai toujours donné des fichiers aplatis et avec les autres imprimeurs, il n'y a jamais eu de problème". (j'ai quand-même réussi à lui apprendre que DPI voulait dire "dot per inch" et pas "point par centimètre" ! ça divisera par 6,45 le poids de ses fichiers...)

Le genre de client dont je parlais (PDF en A4 sur une page A3), c'est une grosse boîte, qui a un service de PAO intégré... avec lequel nous n'avons jamais de contact : les seuls contacts possibles sont avec le service achat qui se charge d'envoyer les travaux aux imprimeurs qui ont été les moins chers à la suite de l'appel d'offre, et éventuellement avec le mec chargé de centraliser tous les fichiers et de les mettre dans la chemise de l'imprimeur retenu pour un travail. Et tous ces gens ne connaissent rien à la PAO, ne veulent rien entendre puisque ce n'est pas leur travail et ne font pas remonter les informations aux service PAO. Et ça marche comme ça depuis 15 ans et tout les imprimeurs sous-traitant se taisent et se démerdent pour faire le travail avec ce qu'ils ont. Si tu téléphones pour essayer de leur expliquer quelquechose de technique au sujet d'un fichier, ils annulent le travail et le donne à un autre imprimeur qui fermera sa gueule et dira "Amen" (ou amène !). Il n'y a aucune possibilité de dialogue... ni d'évolution : pour te donner une idée du niveau, pour un 8 pages, 1 couleur, deux piqures à plat, ils en sont toujours à donner un film par page et il faut monter les 8 films à la main, pour un feuillet recto/verso, ils donnent 2 films... : ils n'ont même pas réussi à évoluer vers une simple imposition de 2 films côte à côte avec un simple positionnement des pages dans le plan de montage de XPress et demander un flashage en planche est au-dessus de leurs compétences... et si le flasheur le fait de sa propre initiative, ils lui font refaire le travail !!! ils ont plus de 10 ans de retard.
Et comme il se rendent quand-même un peu compte qu'il y a quelques petits soucis, un jour un décideur quelconque a décidé que dorénavant ils utiliseront la solution miracle du PDF, donc ils feront tout le travail en PDF, comme ça les imprimeurs ne seront plus responsables des erreurs, puisque le PDF est un fichier fermé, etc., etc. Donc tout le monde fait maintenant des PDF, sans aucune formation et sans savoir (ni même se poser la question) ce dont les imprimeurs ont besoin, et ça donne bien-sûr n'importe quoi au flashage... La branche achat/PAO/imprimerie de cette société est une magnifique illustration du principe de Peter !



gabian fadoli a dit:
Ah je regrette, mais ils ne sont absolument pas en position de monopole ! je fais du disque depuis 13 ans, et n'ai eu affaire avec eux que 3 fois !
J'ai l'impression que nous nous sommes mal compris : je ne dis pas qu'ils ont le monopole de l'industrie du disque, je dis qu'ils ont le QUASI-monopole de l'IMPRESSION des livrets etc. POUR LES CD QU'ILS PRESSENT. Si tu leur donnes un CD à presser, ils ont des prix d'impression tellement canons que tu as vraiment tout intérêt à leur faire faire aussi les impressions (en plus, si tu fais les impressions à l'extérieur, ils te mettent un peu des bâtons dans les roues, tu sens bien leur mauvaise volonté : j'ai un client qui a essayé de nous donner le travail d'impression des livrets et des jaquettes, il a abandonné devant le surcoût).

C'est exactement le même genre de "monopole" que dans la situation que tu décris dans le post précédent : "Il n'en a rien à foutre, car il est dans les Vosges en face de leur usine, et faire imprimer ailleurs coûterait une fortune."
 

Yama

Membre d’élite
Club MacG
8 Mai 2001
4 659
77
40
gabian fadoli a dit:
Ça fait rêver... mmmmmmmmhhhhh :rolleyes:

oui ça fait rever

j'ai jamais vu mieux imprimé :siffle: et de loin ! sorry :)
des photos en N&b dont on dirait de l'argentique ça le fait quand même.
jamais un rendu vulgaire, des crayonnés tout en douceur... quand ils sont reproduis. des couleurs somptueuse. des vert et des oranges vifs. des séparations de couleur digne des lithographes d'estampe du début du siècle

nan vraiment, c'est un travail magnifique.

un bon exemple de ce travail magnifique comme je le disais plus haut est le cahier dessiné.
la maquette est très très classique. mais les repro.. woaouh
 
  • J’aime
Réactions: zigouiman

zigouiman

Membre émérite
2 Mars 2005
938
79
47
Breizh
www.dezzig.com
Juste un petit détail pour ceux qui flashent des fichiers Illustrator ou veulent...
Normallement la surrimpresion du noir auto peut se parametrer sur le RIP, mais y'en a qui veulent pas toucher à leur réglages (c'est sur que si il faut un paramétrage différent pour chaque type de fichier, ça devient du grand n'importe quoi...)
Effectivement, Illustrator ne gère pas les surimpression correctement du texte au noir (défonce par défaut), donc faut tout véctoriser et prendre ses blocs de texte et activer la surimp....

Pour ceux qui bossent dans InDesign... on peut activer la vectorisation des textes au moment de l'applatissement des transparences, mais en quoi la gestion des transparences intervient-elle sur les textes ? Cette histoire de gestion des transparences me pose d'énormes problèmes, je ne connais personne qui gère ça au RIP pour l'instant (c'est ça de bosser en Province !). Je vois la gueule de l'imprimeur si je lui file un ficher PDF.... Faudrais faire un cours de paramétrage des PDF pour les (jeunes) "dinausaures" comme moi... Si y'a un spécialiste dans la salle ? Parce qu'est c'est pas les bons conseils d'Adobe qui rendent les choses plus claires...

Adobe a crée le PDF, Alleluia ! et le Postscript 4 pour gérer tout ça ? Pour l'instant, si tu utilises toutes les nouvelles fonction de ID et Ilustrator, t'as plus qu'à prier pour que ça passe au RIP, et moi ca fait que des merdes de recouvrement et de défonce... OK imaginez un pays merveilleux où tout le monde aurait toutes les nouvelles versions des logiciels Adobe (drivers compris)... Adobe est tout seul, c'est le microsoft des logiciels pre-presse, on voit où ça mène hélas...

Adobe se fout aussi d'Unix et laisse le champ libre à des concurrents qui ne vont pas tarder à arriver sur les marcher (d'Asie en général)... Pensez aux utilisateurs d'Adobe FrameMaker qui attendent toujours desespéremment une version sous OSX....

Les super-imprimeurs, ça me fait réver aussi, mais la perfection dans la chaine graphique ça devrait commencer dès les scans (combien ici font scanner chez un vrai professionel avec un rotatif ?)... Bonjour le boulot pour imprimer en hexachromie, on entre dans un domaine limité : c'est de l'art tout simplement....
Pour le reste, j'ai des clients qui veulent faire imprimer en Chine parce que c'est moins cher ou en Italie. Je vais pas me taper l'avion pour aller vérifier au cul de leur Heidelberg... Je dis quoi moi au client ? Non n'y allez pas, ça va être à chier, bon ok c'est 2 fois moins cher... c'est sûr j'ai pas passé 3 semaines sur un boulot pour voir ça torcher par un conducteur offset payé au rendement ! La mondialisation est en marche... Si ça continue, je vais ouvrir mon propre atelier de sérigraphie artisanal (Y'en a plus beaucoup qui font des docs en sérigraphie). Je préferai à la limite tout faire en séri 2 couls plutot que de me contenter des quadri bradées par la majorité des petits imprimeurs... et encore on parle pas du papier, de la réaction des applats d'encre : cyan sur magenta et tout fout le camps....
Un vrai fichier CMJN, c'est pas un scan RVB converti en quadri, normallemnt ça marche pas comme ça, l'imprimeur quand il a des photos avec des applats noir quadri à gérer (C99%, M98%, J98%, N100%) parce ce que les fichiers sont juste convertis du RVB, il a le droit aussi de gueuler contre nous, parce que avec des couches d'encres comme ça à sortir, faut pas s'étonner du résultat et que le mec arrive pas à se caler....
 

ederntal

Membre d’élite
Club MacG
21 Avril 2002
3 286
382
35
Paris et bretagne
www.ederntal.com
une question en passant : toute votre discution technique sur l'impression... comment apprendre tout ça ?
J'ai pas l'impression qu'on apprends ça dans une formation de graphiste (je me trompe peut etre).

Sinon il y a de bons bouquins clairs et concis (surtout) ?
 

gabian fadoli

Membre confirmé
11 Décembre 2003
214
10
Marseille
www.lafonderie.com
zigouiman a dit:
Pour ceux qui bossent dans InDesign... on peut activer la vectorisation des textes au moment de l'applatissement des transparences, mais en quoi la gestion des transparences intervient-elle sur les textes ?

Cette histoire de gestion des transparences me pose d'énormes problèmes, je ne connais personne qui gère ça au RIP pour l'instant (c'est ça de bosser en Province !). Je vois la gueule de l'imprimeur si je lui file un ficher PDF.... [...]

Bon alors il faut partir d'un point simple : le PDF "flashable" (par les RIP courants) est le 1.3, soit compatible Acrobat 4. (À part pour quelques RIP récents (genre Prinergy...), c'est le seul type de pdf qu'il faut envoyer.)

Le pdf 1.3 ne gère pas les transparences. Donc, quand on travaille avec des logiciels qui gèrent la transparence, comme Illustrator depuis la v10 et InDesign depuis la v2, et qu'on veut faire un pdf 1.3 pour pouvoir envoyer en prépresse, il y a un applatissement des transparences, que l'on doit savoir paramétrer pour pas faire un de ces pdf à la con dont claude72 déplore fort justement la circulation.

Or, dans InDesign v2 et CS, il y a dans les paramétrages de l'applatissement des transparences une case à cocher "Vectoriser tout le texte". Quand on fait un export pdf en choisissant, dans "Avancé", le style d'applatissement qu'on a créé en cochant cette case, toutes les pages comportant des transparences (celles avec une icone en damier dans la palette Pages) ont leur texte vectorisé à la volée. Ceci nécessite une petite manip pour les pages ne comportant pas de transparence: créer un bloc carré de 1 mm avec une opacité à 0,01% dans un coin, par exemple, pour que l'applatissement des transparences soit actif et par là même la vectorisation des textes.

Ainsi, on obtient un pdf (en ayant bien étudié les réglages à faire) ne comportant pas d'autre fonte que l'helvetica de base pour les infos de page. Évidemment, pas de correction de texte possible, mais c'est tant mieux car c'est une fonction à éviter dans un pdf destiné au prépresse.
 
  • J’aime
Réactions: zigouiman

gabian fadoli

Membre confirmé
11 Décembre 2003
214
10
Marseille
www.lafonderie.com
ederntal a dit:
une question en passant : toute votre discution technique sur l'impression... comment apprendre tout ça ?
J'ai pas l'impression qu'on apprends ça dans une formation de graphiste (je me trompe peut etre).

Sinon il y a de bons bouquins clairs et concis (surtout) ?

Heu c'est clair qu'il faut une bonne dose d'envie de comprendre pour espérer être sérieux à l'envoi de fichiers. Moi, c'est sur le tas, avec un grand nombre de discussions avec mes prestataires, la lecture assidue de sujets sur internet ou d'ouvrages là dessus, mais je n'aurais pas de livre à te conseiller. Il en existe certainement, mais je ne les connais pas.

Adobe avait fourni il y a longtemps, avec je ne sais quelle version de quel logiciel, un petit fascicule sur le sujet. Très bien fait, je l'ai encore. Mais dépassé concernant le pdf.

Sinon, quand on bosse sur InDesign et avec le pdf, la liste de Bran Milic est indispensable avec quelques pointures (Yann Borg, Philippe Pasquier, et d'autres) dont les débats techniques concernant le PDF, les RIP, l'impression, sont très instructifs.
 

zigouiman

Membre émérite
2 Mars 2005
938
79
47
Breizh
www.dezzig.com
Merci gabian fadoli pour la bidouille sous ID, par contre tu crées une (fausse) transparence sur chaque page ?

Juste un petit test sous ID, tu fais un carré jaune (ou n'importe quelle couleur si t'aime pas le jaune) et tu le transforme en bloc de texte, tu tape un mot centré dans le bloc (avec son superbe fond jaune), normallement si tout se passe bien, ça doit faire un truc moche... Bon si tu vectorises avec la fonction dans le menu, tu obtiens.... du texte vectorisé tout seul (le bloc, y'a plus...).
Si tu vectorise pas, mais que tu génère un pdf avec la vectorisation auto, kekipasse ?

Pour les trucs d'imprimerie, la connaissance de la chaîne graphique, y'a que sur le tas qu'on apprend, par contre il y 'a quelques bouquins qui parlent des différentes techniques d'impression de la litho à l'heliogravure. Mais bon si t'es pas dans ce métier (moi ça me captive pas toujours le jargon des imprimeurs) je vois pas l'intérêt de connaître tout ça, disons qu'il faut savoir pécher les bon tuyaux... Par contre dans les écoles de graphistes, je sais pas ce qu'ils apprennent.... Si un débutant lis nos palabres, je ne suis pas sûr que ça va le faire rêver, alors que OUI, c'est un métier formidable... Comme dirait un ami, l'important c'est de se faire plaisir.... et de faire plaisir (ouh là, c'est naze ce que je dis....)
 

Yama

Membre d’élite
Club MacG
8 Mai 2001
4 659
77
40
zigouiman a dit:
Les super-imprimeurs, ça me fait réver aussi, mais la perfection dans la chaine graphique ça devrait commencer dès les scans (combien ici font scanner chez un vrai professionel avec un rotatif ?)... Bonjour le boulot pour imprimer en hexachromie, on entre dans un domaine limité : c'est de l'art tout simplement....
Pour le reste, j'ai des clients qui veulent faire imprimer en Chine parce que c'est moins cher ou en Italie. Je vais pas me taper l'avion pour aller vérifier au cul de leur Heidelberg... Je dis quoi moi au client ? Non n'y allez pas, ça va être à chier, bon ok c'est 2 fois moins cher... c'est sûr j'ai pas passé 3 semaines sur un boulot pour voir ça torcher par un conducteur offset payé au rendement ! La mondialisation est en marche... Si ça continue, je vais ouvrir mon propre atelier de sérigraphie artisanal (Y'en a plus beaucoup qui font des docs en sérigraphie). Je préferai à la limite tout faire en séri 2 couls plutot que de me contenter des quadri bradées par la majorité des petits imprimeurs... et encore on parle pas du papier, de la réaction des applats d'encre : cyan sur magenta et tout fout le camps....

waaa ! que c'est doux de lire ça.
tiens je suis en train de faire un port folio en sérigraphie. :p

ouais justement l'imprimeur dont je te parle fait bien sur ses scans lui même.

ceci dit après mon petit passage a rêver, moi je dois dire que j'aime bien bricoler.

attention je vais faire peur au pro.
Mon imprimeur est un tout petit imprimeur qui roule avec une 1 couleur toute petite.

Moi j'adore bricoler. Je viens de sortir un bouquin avec de l'impression en blanc sur du kraft et des bichro pour les repro reinterprété par mes soins.
Tout y est particulièrement artisanal et c'est un regal.
c'est un collectif de BD d'un auteur Lyonnais Ivan Brun.
j'ai eu le resultat cette semaine et je suis content de mon impression.
mon imprimeur est pas cher en plus.

bref je suis content en ce moment.
 

ToMacLaumax

Membre d’élite
Club MacG
21 Septembre 2001
1 822
59
zigouiman a dit:
[...]

Juste un petit test sous ID, tu fais un carré jaune (ou n'importe quelle couleur si t'aime pas le jaune) et tu le transforme en bloc de texte, tu tape un mot centré dans le bloc (avec son superbe fond jaune), normallement si tout se passe bien, ça doit faire un truc moche... Bon si tu vectorises avec la fonction dans le menu, tu obtiens.... du texte vectorisé tout seul (le bloc, y'a plus...).
Si tu vectorise pas, mais que tu génère un pdf avec la vectorisation auto, kekipasse ?

[...]

Salut,
donc ton bloc avec fond jaune et son texte centré, il se passe ce que tu dis quand tu sélectionnes le bloc puis que tu vectorises... mais si tu sélectionnes ton texte et que tu vectorises, ton fond jaune est toujours là ;)
Et cela sera pareil lors de l'export en pdf avec vectorisation du texte.

:zen:
 

zigouiman

Membre émérite
2 Mars 2005
938
79
47
Breizh
www.dezzig.com
ToMacLaumax a dit:
Salut,
donc ton bloc avec fond jaune et son texte centré, il se passe ce que tu dis quand tu sélectionnes le bloc puis que tu vectorises... mais si tu sélectionnes ton texte et que tu vectorises, ton fond jaune est toujours là ;)
Et cela sera pareil lors de l'export en pdf avec vectorisation du texte.

:zen:

Et beh oui, ça marche ! La sélection de texte ça n'avait pas d'intéret, puisque le principe, c'est justement de vectoriser tout le document d'un coup... Je vais pas me coucher idiot de soir... :up:

Pour Yama, je préférerai finallement faire dans l'artisanal. J'en suis pas encore à choisir mes clients, la concurrence est dure, et les appels d'offres ça prend du temps... Par contre une reconversion dans la sérigraphie, ça m'interesse vraiment, être éditeur, graphiste, le pied ! Il y a quelque temps je voulais ouvrir un atelier de Lithographie (avec des subventions), mais c'est trop cher, tout s'en fous maintenant de la litho, c'est pas vendeur, pas rentable..... snif ! mais qu'est ce que c'est beau...
J'ai le culte du livre "objet" des artistes et le travail de l'atelier Mourlot à Paris...

Tiens tu connais "l'Association", les éditions du fréon, "l'ampoule" ? pour ne citer qu'eux....
 

Yama

Membre d’élite
Club MacG
8 Mai 2001
4 659
77
40
bien sur ! que je les connais, et bien même.
quant à Mourlot, je les connais aussi et je sais qu'un bouquin de Guibert à 80 exemplaires est en préparation à Mourlot.
je connais le patron de Mourlot :) j'ai même fais un stage là bas il y a longtemps quand je suis rentré au Beaux-arts comme étudiant
 

Yama

Membre d’élite
Club MacG
8 Mai 2001
4 659
77
40
Fréon et Amok se font se sont rapprochées : c'est FRMK maintenant :)

Petit PS frimeur : je suis lauréat Fanzine d'Angoulême 2003

et si Baax passe par là : il va me taper car le n°4 n'est pas sorti depuis hyper longtemps et qu'il est abonné