• Bonjour Visiteur. Bienvenue sur les nouveaux forums de MacGeneration. La peinture est encore fraiche, quelques boulons doivent être resserrés, plus d’informations demain !

Illustrator : préparer une maquette pour impression.

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 582
250
59
Ca c'est de la mauvaise SF. Connais-tu vraiment un imprimeur qui demande du TIFF ?
En général, les sagouins de ce genre demandent carrément du JPEG... mais le TIFF fais aussi souvent partie de la liste des formats matriciels préférés par ces soit-disant "imprimeurs"...

(dans ce cas, JPEG et TIFF ne sont pas fondamentalement différents, puisque les deux sont des formats matriciels, et sont donc tous les deux aussi inadaptés à une impression de qualité normale... mais le JPEG ajoute en plus la dégradation de qualité due à la compression mal utilisée... et certains demandent même du TIFF compressé en JPEG !!!)


4 exemples (dont les 3 premiers pris sur la 1re page d'une recherche Google avec les mots "imprimerie + online") :

• Rapid-Flyer propose à ses client de télécharger un PDF expliquant comment préparer les fichiers à imprimer ("- Retrouvez tous les conseils pratiques pour créer vos supports de communication en impression offset")... après quelques infos techniques, ce PDF commence par expliquer la préparation d'un document sous Photoshop, avec enregistrement final en JPEG (qualité maxi, d'accord, mais JPEG quand-même !!!)...

• Kalikoprint :
Formats :
* Veuillez nous envoyer vos fichiers uniquement en JPG, TIFF, PDF (PDF/X1-a 2001)) ou PSD.
• 4declic.com
Conseils Techniques
Merci de réaliser vos fichiers en PDF ou en JPEG, en 300 dpi avec un débord de 3mm tout autour afin de vous garantir un maximum de qualité à la coupe.
Nous traitons aussi, sans supplément, les fichiers Photoshop ".psd", les fichiers Tiff ".tif".
• Print O'Cclock :
Imprimerie - types de fichiers acceptés :
- JPG Haute résolution de préférence : « le + simple et le plus fiable ! »
- TIFF (compression JPG HD).
- PDF polices et images incorporées et vectorisées.
- Photoshop EPS.
Édifiant, non ? (pour ne pas dire effrayant !)
 

Mr Chen

Membre confirmé
Si ce sont des photos, alors le format tiff est justifié :siffle:

Il ne faut pas oublier que d'augmenter le poids d'un fichier de mise en page augmente les chances de plantage de celui-ci et n'apporte rien. Donc si vous voulez ne pas perdre 3 jours ou 3 semaines de boulot, évitez d'intégrer les images au fichier.

Et préférez l'assemblage du fichier et zipper si vous devez tout transmettre par FTP ou mail.
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 582
250
59
Si ce sont des photos, alors le format tiff est justifié :siffle:
Sauf que ces demandes ne concernent pas les photos utilisées dans la mise en page...

... ce sont les fichiers finaux de mise en page qui sont demandés en JPEG/TIFF/EPS-Photoshop !!! :mad: (genre mise en page entièrement merdée dans Photoshop et enregistrée en JPEG ou TIFF, ou travail fait proprement dans InDesign ou Illustrator mais finalement exporté en JPEG)


(et quand bien même ce serait les photos, le JPEG n'est pas le meilleur format d'images pour le Print, et l'EPS-Photoshop est très dépassé !!!)
 

GraphiqueDesign

Membre d’élite
Club MacG
Édifiant, non ? (pour ne pas dire effrayant !)
... bahhhhh, le tarif souvent est à la hauteur du résultat aussi !!!
... Là, sur tes exemples donnés, je pense avoir une bonne lecture du parti-pris de l'imprimeur dont l'idée est "rien à foutre". Tu lui donnes un TIF, il imprime, basta. Dans le fond, est-ce bien à lui qu'il faut faire des reproches ?

... Idem pour les fraises, en quelle saison poussent-elles ?
... Maintenant t'en trouves toute l'année à la seule différence qu'en hors saison, elles ont un goût de chiottes ... mais y a tellement d'imbéciles pour les acheter, à prix d'or en plus ... est-ce la faute du commerçant ?

... pour une brêle, il et plus facile de tout gerber sur un tif et aucun problème de police, d'importation d'images, etc. Ici en Afrique, de nombreux flasheurs pixellisent en tif avant d'envoyer ton eps vectorisé sur le rip ... et sans te le dire !!! Le dernier qui m'a fait ce coup, j'ai voulu le lapider. Il m'a dit que c'est la boîte qui lui a vendu la flasheuse AGFA qui l'a formé ainsi. Le mal est partout ! ^^^

... et pour t'achever, le commun du mortel ne voit même pas la différence entre une police vectorisée et une police pixellisée, je t'assure que c'est la vérité !
 

blaco

Membre d’élite
Club MacG
8 Avril 2005
1 473
25
Suisse
... et pour t'achever, le commun du mortel ne voit même pas la différence entre une police vectorisée et une police pixellisée, je t'assure que c'est la vérité !
:love: Il suffit de lui dire que ça été fait pour donner un effet artistique, et le client est content :rose: :rateau: :D

Quand une personne qui a fait ses cartes de visites de me*** lui-même sur un PC avec une imprimante jet d'encre dont il manque de l'encre dans des cartouches et qu'il te demande par la suite de les imprimer en numérique professionnelle ou mieux en offset, il ne comprend pas que son fichier à 72dpi ne suffit pas... :hein: :eek:
 

GraphiqueDesign

Membre d’élite
Club MacG
J'ai des clients annonceurs qui me demandent une com à faire paraître dans un magazine, d'autres une pub pour les pages jaunes de l'annuaire ... ils veulent tous un fichier jpeg ou tif car c'est ce qui est indiqué sur le bon de commande. Franchement, ça me fait mal au cœur à moi aussi mais bon, le coffre fort, suivra t-il le corbillard ?

Semaine dernière, demande d'une conception de flyer, tirage prévu, 200 000 ex produits en Chine, non non pas de PDF, l'imprimeur veut un Jpeg ... le truc est déjà arrivé, fini, bon ... je vais dire quoi ??? que c'est de la merde ??? Effectivement, au compte-fil on voit bien la différence mais sur un corps de 14, je demande autour de moi, ma femme, les amis ... bin non, c'est bien !!!

Ton client veut du Jpeg, faut faire quoi ? :sleep:
 

Niconemo

Modo (toujours vivant !)
Modérateur
Club MacG
26 Juin 2001
6 447
455
Rhône-Alpes
... et pour t'achever, le commun du mortel ne voit même pas la différence entre une police vectorisée et une police pixellisée, je t'assure que c'est la vérité !
Bien entendu ils ne voient pas consciemment. Par définition, même si c'est évident pour un œil exercé, on ne voit pas ce qu'on ne connais pas. Mais ils sentent qu'un truc est moins bien fini..

J'ai des stagiaires régulièrement dont la mise en page n'est pas le métier mais qui doivent en faire occasionnellement. Quand je leur montre 2 affichettes très proches mais avec sur une des deux des petites erreurs (logos jpeg, quelques fautes typos…), et que je leur demande, en 2 secondes laquelle des deux fait plus "pro", ils ne se trompent jamais. Et pourtant ils sont incapable de dire pourquoi ils l'ont choisie. Ils utilisent eux même des logos jpeg et font toutes les fautes typo qu'on peut faire mais ils ont choisi la bonne affiche.

La différence entre un pro et un amateur, ce n'est pas de pouvoir terminer un produit, c'est la somme des exigences qui ont amené à ce produit.
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 582
250
59
Je sais bien que beaucoup ne voient pas la différence entre de la qualité vectorielle et de la daube pixellisée...

... mais ce n'est pas parcequ'ils ne voient pas la différence entre de la qualité et de la merde, qu'il faut à chaque fois leur refiler de la merde !!!



GraphiqueDesign a dit:
... bahhhhh, le tarif souvent est à la hauteur du résultat aussi !!!
Ton cas est certainement différent, car les flasheurs africains avec lesquels tu travailles ne sont certainement pas tous équipés des tous derniers RIP PrintEngine 2... mais plutôt de vieux RIP PostScript niveau 3 voire niveau 2 et donc la pixellisation est pour certains le seul moyen de faire passer les fichiers modernes (ou issus de logiciels récents) dans leurs vieux RIP (et, crois-moi, je sais ce que c'est que de galérer avec des vieux RIP et des fichiers trop modernes pour eux)...

... mais en ce qui concerne les imprimeurs on-line français et européens, même les pires sagouins qui demandent du JPEG "parceque c'est plus fiable" sont très certainement équipés avec des RIP et des flux PDF récents (certainement même plus récents que mes vieux RIP) qui sont donc parfaitement capables de traiter correctement des PDF vectoriels... et donc ça ne coûte pas plus cher (ni à "l'imprimeur", ni au client) de flasher correctement un PDF en vectoriel que de flasher une daube en TIFF ou JPEG !
Et ça n'est pas difficile non plus de mettre le PDF en premier dans leur liste de fichiers acceptés, et le JPEG et le TIFF en second, avec un petit avertissement prévenant que ces formats ne permettent pas d'obtenir une qualité d'impression égale à celle d'un bon PDF vectoriel...

En fait, tout ça n'est qu'un problème d'incompétence et de j'm'en-foutisme... autant de la part des décideurs de ce genre "d'imprimeries", que des opérateurs de pré-presse et des clients !!!

(mais quand-même, je plains les pauvres conducteurs des presses qui doivent s'arracher les cheveux à caler des textes en noir quadri !!!)
 

GraphiqueDesign

Membre d’élite
Club MacG
J'ai des stagiaires régulièrement dont la mise en page n'est pas le métier mais qui doivent en faire occasionnellement. Quand je leur montre 2 affichettes très proches mais avec sur une des deux des petites erreurs (logos jpeg, quelques fautes typos…), et que je leur demande, en 2 secondes laquelle des deux fait plus "pro", ils ne se trompent jamais. Et pourtant ils sont incapable de dire pourquoi ils l'ont choisie. Ils utilisent eux même des logos jpeg et font toutes les fautes typo qu'on peut faire mais ils ont choisi la bonne affiche.
... d'accord Niconemo, mais là, nous ne sommes déjà plus dans une situation lambda car d'abord tu attires particulièrement l'attention de tes stagiaires sur un critère d'appréciation de qualité, et ensuite, tu leur propose un comparatif et là effectivement, ce qui est évident le sera une fois de plus, l'un meilleur que l'autre.

... Mais en situation lambda, sans cette possibilité de comparer, personne ne va s'en rendre compte. D'ailleurs me suis déjà amusé à regarder un jour un flyer Mac Do au compte-fil et tu me croiras pas mais c'était intégralement et royalement pixellisé + tramé.

... faudrait pas non plus que trop de professionnalisme vous soit néfaste et que le client fuit car s'entendre dire que ce qu'il te demande n'est que de la merde ... euhhh oui, ils sont pas tous capables d'encaisser cela !!! :love:
 

blaco

Membre d’élite
Club MacG
8 Avril 2005
1 473
25
Suisse
Le pire est que certains ont investi des dizaines de milliers dans le CTP pour demander des jpg qu'ils doivent monter dans InDesign (ou XPress) pour faire des PDF pour faire les plaques avant d'imprimer :hein: :sleep:

Là je ne les comprend pas :siffle: :mouais:
 

GraphiqueDesign

Membre d’élite
Club MacG
Je sais bien que beaucoup ne voient pas la différence entre de la qualité vectorielle et de la daube pixellisée...

... mais ce n'est pas parcequ'ils ne voient pas la différence entre de la qualité et de la merde, qu'il faut à chaque fois leur refiler de la merde !!!
... toi aussi !!!
... Je fais en ce moment une campagne délocalisée en Afrique pour une très grande marque mondiale et ces imbéciles veulent m'imposer d'utiliser des visuels basse-def, des images qui font entre 10 et 15 Ko pour une annonce-presse. Je vais insister le plus intelligemment possible en mettant en avant leur image de marque. Mais si la réponse reste négative, je vais devoir trouver une solution. On vient de me prêter, à l'essai, un logiciel d'interpolation fondé sur un meilleur algorithme que celui de PhotoShop et je fais des essais. C'est sûr que c'est pas le pied mais ce sera déjà meilleur que de placer les images sans se poser de questions. Mais que faire de plus ? Refuser le boulot ? Commercialement, je ne peux pas !!!


Ton cas est certainement différent, car les flasheurs africains avec lesquels tu travailles ne sont certainement pas tous équipés des tous derniers RIP PrintEngine 2... mais plutôt de vieux RIP PostScript niveau 3 voire niveau 2 et donc la pixellisation est pour certains le seul moyen de faire passer les fichiers modernes (ou issus de logiciels récents) dans leurs vieux RIP (et, crois-moi, je sais ce que c'est que de galérer avec des vieux RIP et des fichiers trop modernes pour eux)...

... mais en ce qui concerne les imprimeurs on-line français et européens, même les pires sagouins qui demandent du JPEG "parceque c'est plus fiable" sont très certainement équipés avec des RIP et des flux PDF récents (certainement même plus récents que mes vieux RIP) qui sont donc parfaitement capables de traiter correctement des PDF vectoriels... et donc ça ne coûte pas plus cher (ni à "l'imprimeur", ni au client) de flasher correctement un PDF en vectoriel que de flasher une daube en TIFF ou JPEG !
Et ça n'est pas difficile non plus de mettre le PDF en premier dans leur liste de fichiers acceptés, et le JPEG et le TIFF en second, avec un petit avertissement prévenant que ces formats ne permettent pas d'obtenir une qualité d'impression égale à celle d'un bon PDF vectoriel...
... Oui Claude mais je ne suis pas sûr que ton analyse soit la bonne. Tu vois, un PDF mal distillé est un véritable problème pour ces imprimeurs lowcost. pour eux, il n'est pas rentable d'avoir à contacter le client, lui expliquer que le fichier n'est pas bon, etc ... Pour eux, ce qui est rentable, c'est que les machines tournent et que la purée en sorte. Eux finalement sont couverts, tu leurs donne un Tiff ou un Jpeg, ils l'impriment. Tu peux pas ensuite venir leur faire des reproches parce que tes polices sont pixellisées. D'une manière générale, ils ont moins de soucis avec les contones qu'avec les PDF, pourquoi les mettrait-ils en fin de peloton ? Chez les chinois, c'est la même chose, tout se fait toujours avec le sourire. Tu files du Tiff, pas de problème, ils impriment du Tiff. La différence entre ces derniers et les européens est que si ton PDF est merdique, ils vont intégralement te le reprendre et gratuitement !!!

En fait, tout ça n'est qu'un problème d'incompétence et de j'm'en-foutisme... autant de la part des décideurs de ce genre "d'imprimeries", que des opérateurs de pré-presse et des clients !!!
... ouais, si tu veux, c'est le coût surtout qui passe en premier, le coût !!!

(mais quand-même, je plains les pauvres conducteurs des presses qui doivent s'arracher les cheveux à caler des textes en noir quadri !!!)
... clair, mais encore une fois, ça sort comme ça sort, l'imprimeur est et reste couvert. Maintenant, quand on m'impose de faire du Tiff, je gère la surimpression du noir, choisi un profil colorimétrique ne dépassant jamais 300% d'encrage maximum et utilise, si c'est possible, des couleurs à 2, maximum 3 encres pour le graphisme. J'évite aussi, tant que possible, les écritures colorées et préfère pour cela le noir. Pour finir, je joins systématiquement à la demande une version eps vectorisée en insistant ainsi, jusqu'au dernier moment, sur l'avantage qualitatif de ce dernier ... plus, je ne peux pas faire :love:

---------- Nouveau message ajouté à 17h30 ---------- Le message précédent a été envoyé à 17h27 ----------

Le pire est que certains ont investi des dizaines de milliers dans le CTP pour demander des jpg qu'ils doivent monter dans InDesign (ou XPress) pour faire des PDF pour faire les plaques avant d'imprimer :hein: :sleep:

Là je ne les comprend pas :siffle: :mouais:
... Blaco, peut être parce que c'est beaucoup plus rapide de monter un Jpeg ou un Tiff dans un xpress que de comprendre ce qui déconne dans le PDF, de contacter le client, d'attendre qu'il recommence son fichier, peut être toujours avec des erreurs car les polices sont nazes, etc ...
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 582
250
59
... faudrait pas non plus que trop de professionnalisme vous soit néfaste et que le client fuit car s'entendre dire que ce qu'il te demande n'est que de la merde ... euhhh oui, ils sont pas tous capables d'encaisser cela !!! :love:
Sur ce point, tu as entièrement raison...



un PDF mal distillé est un véritable problème pour ces imprimeurs lowcost.
Un PDF mal distillé est un véritable problème pour TOUS les imprimeurs !!! mais quand l'imprimeur a un RIP up-to-date, ce qui est souvent le cas des imprimeurs "lowcost", n'importe quel PDF exporté en cliquant sur le "bouton magique PDF" de n'importe quel logiciel passe dedans (en principe) sans problème...
... et pour le client moyen bricoleur qui n'y connaît rien (mais qui veut quand-même faire le travail), exporter un PDF vectoriel est aussi simple (et souvent même plus simple) que d'exporter des JPEG pourris.

Et si vraiment le PDF ne veut pas passer dans le RIP, il reste toujours à l'imprimeur l'ultime solution de le pixelliser.



pour eux, il n'est pas rentable d'avoir à contacter le client, lui expliquer que le fichier n'est pas bon, etc
Pas besoin de le contacter spécialement, ni de lui expliquer que le PDF n'est pas bon, car tous ces imprimeurs sortent systématiquement un BàT en JPEG basse-déf à partir des rasters issus du PDF et l'envoient au client pour contrôle... et donc si le PDF n'a pas été rastérisé correctement, et que le client s'en rend compte sur les BàT en JPEG, il est alors facile de lui dire que son PDF a un problème !
(et si le client ne s'en rend pas compte et accepte les BàT tels-quels, alors l'imprimeur est couvert)


********


blaco a dit:
Le pire est que certains ont investi des dizaines de milliers dans le CTP pour demander des jpg qu'ils doivent monter dans InDesign (ou XPress) pour faire des PDF pour faire les plaques avant d'imprimer

Là je ne les comprend pas
Pas besoin de monter les JPEG dans InDesign ou XPress, ni de refaire ensuite un PDF, car la plupart des flux PDF savent aussi traiter du JPEG nativement et directement, donc il suffit de jeter les JPEG dans un hot-folder, exactement comme des PDF.
 

GraphiqueDesign

Membre d’élite
Club MacG
Et si vraiment le PDF ne veut pas passer dans le RIP, il reste toujours à l'imprimeur l'ultime solution de le pixelliser.
... Claude, n'a t-on plus besoin des polices pour pixelliser le pdf ou pour le vectoriser avant de le pixelliser ? Quand je parle de mauvais PDF, je fais surtout allusion aux polices qui y sont intégrées. En tout cas, merci pour toutes ces explications une fois de plus, que ferions-nous sans toi :up:
 

claude72

Membre d’élite
Club MacG
13 Février 2005
3 582
250
59
... Claude, n'a t-on plus besoin des polices pour pixelliser le pdf ou pour le vectoriser avant de le pixelliser ?
Bien-sûr que si ! mais l'un des principes de base du format PDF, c'est de pouvoir être lu sur n'importe quelle ordinateur sans avoir besoin des polices, et donc pour que cela soit possible les polices sont toujours par défaut automatiquement incorporées dans les PDF par tous les trucs qui font des PDF, que ce soit l'export en PDF, l'enregistrement en PDF, l'imprimante PDF, l'enregistrement en PostScript + Distiller, ou les machins gratuits genre PDFcreator ou PrimoPDF... et donc même la pire brèle qui fait un PDF sans rien y connaître et en croyant qu'il suffit de cliquer sur un quelconque "bouton-magique-qui-sort-un-PDF-par-miracle" va de toutes façons incorporer les polices dans son PDF (sans même le savoir... et surtout sans même avoir besoin de le savoir !!!)...

... et là encore de toutes façons si il y a un problème au rippage, ce problème est visible dans les BàT JPEG (ou PDF-raster) envoyés au client pour contrôle.

Ensuite, comme les BàT JPEG sont (je le rappelle) refabriqués par le flux PDF à partir des rasters sortis par le RIP, les rasters qui seront ensuite envoyés à la flasheuse, ces BàT JPEG sont donc exactement et strictement identiques (à la résolution près) à ce qui sortira de la flasheuse, et donc si le client valide les BàT, l'impression sera strictement identique et l'imprimeur est couvert.


Après, dans la pratique, les problèmes de polices sont effectivement fréquents lors du flashage de PDF "exotiques"...
... mais à chaque fois que j'ai eu ce genre de problèmes ce n'était jamais à cause de polices manquantes dans le PDF : à chaque fois ces polices s'affichaient parfaitement dans Acrobat, mais elles étaient mal digérées par mon RIP... alors je ne sais pas si c'est à cause du RIP, ou des polices, ou de la façon dont le PDF avait été fait (ou des 3 à la fois), mais à chaque fois j'ai résolu le problème avec la vectorisation de PitStop...

(le dernier problème que j'ai eu dans le genre, c'était un titre dont chaque caractère s'était transformé en un petit rectangle sur les rasters... la police était du WideLatin (donc True-type + bureautique + Microsoft), le PDF avait été fait avec PDFcreator 0.9.6 (donc pas la dernière version qui est la 0.9.9), par une secrétaire (donc totalement incompétente en PAO et en PDF), et à partir de Word ou Publisher (donc un logiciel inadapté)... mais malgré toute cette suite de risques potentiels, la police était quand-même pourtant bien incorporée (en jeu partiel) dans le PDF et PitStop a pu la vectoriser sans aucun problème...
... et, je viens de faire l'essai à l'instant, Photoshop la pixellise également sans aucun problème !!!)
 

ccciolll

Vétéran
Club MacG
Pour résumer la discussion, il faut constater (pas forcément accepter) que la qualité des documents imprimés prend le même chemin que la qualité des objets manufacturés (éléctro-ménager, automobile…), la nourriture, la formation des professeurs, les services clientèle des opérateurs de téléphonie ou distributeurs d'électricité, le journalisme, et encore bien d'autres sujets. Plus vite et moins cher… Mais pour quelle qualité ?

Il restera quelques indécrottables amoureux de la qualité dans chaque corps de métier, mais ils auront du mal à résister face à la tornade et au besoin de continuer à se vendre (l'exemple de GraphiqueDesign est probant).

Et même si on le pense très fort, déclarer "c'est de la merde" ne fait qu'enfermer le puriste dans une identité de vieux râleur qui n'a pas su évoluer et lui enlever de la crédibilité. Ça va pas être facile mais il va falloir apprendre à composer pour essayer de dire les choses poliment. Sinon on se retrouve classé limite secte et notre parole n'a plus de valeur. Dans ce cas, il ne faut plus espérer pouvoir peser ne serait-ce qu'un peu sur l'ordre des choses.
 

GraphiqueDesign

Membre d’élite
Club MacG
... l'économie mondiale n'est rien d'autre que le cancer de l'humanité arrivé dans sa phase terminale, alors l'imprimeur ou le graphiste qui traite son client de merdeux ... entre-nous, pourquoi pas mais je ne suis pas convaincu de l'utilité de la chose :D

... expérience assez drôle dernièrement. Un client pour le quel j'ai monté un ouvrage de 120 pages m'a remis, à ma demande, les coordonnées de son imprimeur en France. Ne connaissant pas les habitudes de ce derniers, j'ai appelé ces gens afin d'échanger avec eux sur le type de fichiers à fournir, le profil de séparation, etc. Réponse : on s'en fout, on se débrouille. Pourquoi me fatiguer alors me suis-je dit. J'ai monté le doc, certaines photos avaient des dominantes mais vu le budget de mon client, je me suis juste permis d'équilibrer les niveaux et de basculer en CMJN avec un profil standard à 300%.

... au finish, toutes les images sont chromatiquement équilibrées et les dominantes ont été neutralisées. L'ouvrage est plutôt de bonne qualité tant pour l'impression que pour les finitions. Je pense que ce sont des solutions software qui interviennent afin de rectifier les erreurs. Niveau prix, c'est indiscutablement intéressant également. Voilà un moment déjà que la tendance est marquée, l'imprimeur imprime et le client paye, un point, un trait.

... les puristes continuent eux de discuter ... et quel bonheur de les lire :up: