Appel à témoins J'ai quitté Apple mais je suis revenu

MrTom

Membre expert
Club MacG
6 Août 2019
2 415
563
38
Depuis que j’ai mon iPhone et mon mac, je n’ai jamais changé vers d’autre plateforme. Mais qu’en est-il des services apple ? Y a t’il des gens qui après avoir quitté Apple Music pour spotify par exemple sont revenu chez Apple Music ?
Hello,

J'ai fait l'inverse : Spotify -> Apple Music -> Spotify.

L'ergonomie de Spotify est juste horrible, celle d'Apple Music bien plus pratique.
Mais les playlists de Spotify semblent mieux convenir à mes gouts plus européens j'imagine, alors qu'Apple Music est davantage tourné vers les US et leurs gouts musicaux.
 
  • J’aime
Réactions: Macounette

Fego007

Membre enregistré
13 Novembre 2010
1
0
En 2012 a eu lieu mon premier switch de Ios vers android.
J'avais un iphone 5 que je trouvais génial mais gros gros problème: son autonomie: je me suis résolu à aller voir sur Android et voir ce qui se faisait le mieux.
A l'époque, c'était 2.3 je crois comme version d'android.
Je me suis régalé sur la personnalisation, sur l'overclocking, sur les possibilités de personnalisation, l'autonomie et ... c'est tout.

Passé la découverte initiale, mes déconvenues ont été nombreuses, que ce soit coté materiel et logiciel.
La batterie ne tenait plus au bout de quelques mois ( avec reconfig version initiale, etc) , le connecteur chargeait mal, les applications n'avaient pas d'interface commune, applications gratuites mais bourré de pub, les notifications trop envahissantes, le choix d'ouvrir une appli X par défaut puis pour changer d'appli d'aller fouiller dans les réglages nombreux...
J'ai tenu 8 mois , j'ai repris mon iphone 5 et je suis repassé à l'iphone 6 plus ( le premier un peu interessant en terme d'autonomie).

1 an plus tard, j'ai voulu repasser sur android (version 5?).
le Note 3 etait présenté comme l'Ultra Haut de gamme Android, avec aucun concurrent direct.
Au final, j'ai tenu 4 mois cette fois ci.
Rien n'a changé en 3 ans, les mises à jour toujours chaotique , meme pour un haut de gamme.
le SAV était catastrophique.
j'ai du aller 5 fois au SAV pour réparer un problème GPS suite à une mise à jour officielle . Le téléphone était renvoyé reinitialisé, c'est tout.
J'ai du attendre 1 ans et demi ( quand je l'utilisais plus) une mise à jour qui a corrigé le souci...
Le SAV chaotique, aucun test, envoi / reception : 15 jours de délai, aucune solution entre temps, pas de diagnostic sur place...

Au dela du Sw et du HW, l'aspect SAV m'a complètement retourné, quand on voyait sur Velizy 2 un étage en dessous un apple Store avec une solution immédiate....

J'ai trouvé android brouillon, fourre tout , en gros qui peut le plus peut le moins, sans chercher à fluidifier les interactions utilisateurs....
Idem pour la gestion des photos: Des albums à tout va, aucune cohérence
des latences au niveau de l'appareil photo
J'ai eu beau prendre les HdG, il y a toujours de la latence, et c'est embêtant quand on a l'habitude de la fluidité de Ios.

Je suis reparti sur Ios avec le 7 plus, puis X, Xs et ....
Ensuite dernier Switch ( je suis maso) , j'ai pris le Galaxy Fold, pour sa nouveauté, comprendre comment cela peut aider à régler des problématiques.
Au dela des reproches précédents, mon grief supplémentaire a été la perte d'interaction entre les applications, qui me faisait perdre énormément de temps en productivité.
L'aspect pliable est vraiment intéressant, mais l'écran de devant inutile.
Je travaille bcp de mon téléphone, et j'arrive à aller plus vite sur Ios.
Peut etre une question d'habitude...
les réglages sont très vastes mais trop fouillis

Je ne pense pas, sauf changement de paradigme, à retourner sur android... mais je peux toujours changer d'avis si un produit est intéressant ( j'ai été attiré par le microsoft duo, qui offre autre chose, mais non abouti...)
 

Macounette

il était une fois la pomme
Club MacG
29 Janvier 2004
6 824
2 726
Swiss is bliss
Hello,

J'ai fait l'inverse : Spotify -> Apple Music -> Spotify.

L'ergonomie de Spotify est juste horrible, celle d'Apple Music bien plus pratique.
Mais les playlists de Spotify semblent mieux convenir à mes gouts plus européens j'imagine, alors qu'Apple Music est davantage tourné vers les US et leurs gouts musicaux.
Même expérience pour les mêmes raisons! Même si j'écoute beaucoup de musique anglophone. Je dois cependant avouer que mon dernier back-switch Apple Music -> Spotify date de quelques années.
 

glop0606

Membre enregistré
18 Septembre 2017
8
6
Bonjour
Comme beaucoup, je fais des allers-retours entre Windows/Mac Os et Iphone/Android (autrefois WM). Je n'ai aucune attache à une marque, aucune émotion. L'informatique est pour moi un outil, et je recherche toujours le bon compromis entre qualité, fonctionalités, durée, performances et bien sûr prix. Dans le cas de l'informatique j'ajoute une touche de vie privée et d'interopérabilité (autrefois on disait standard :)). Ceci étant posé, je vais du côté de la marque qui répond au mieux à mes attentes.

Smartphone: Avec le boulot j'ai les deux systèmes, cependant ayant l'Iphone 12 en privé, je n'ai rien à lui reprocher et surtout l'écart qualitatif avec Android s'agrandit. Les Plus d'Apple: Maitrise du Software et de l'hardware. Je n'ai aucun problème dans son utilisation quotidienne, les Apps sont meilleurs que sur Android et même le prix est justifié avec un hardware super équilibré. Rajoutez l'excellent support dans le temps, et il n'y pas vraiment de raison aujourd'hui que je rechange de crémerie. J'avais un tout autre discours au temps de l'iphone 5 (j'avais le Nexus 5 après le superbe Lumia 920) voire même de l'Iphone 6s auquel je préférai le Galaxy S7.

Ipad: Ben y'a juste pas de concurrence. J'avais une surface mais c'est pas la même chose.

Desktop: J'étais un gros utilisateur Windows et puis est arrivé snow Léopard/Macbook Pro Intel et je suis resté jusqu'en 2018 sur mon mac mini 2012/MBP satisfait. Cependant les Bugs de l'OS, les tarifs, le matériel tout soudé m'ont repoussé à nouveau vers Windows et une bonne vieille tour. Au début c'est la fête, des performances de folie pour un prix presque divisé par trois. Et puis, j'ai retrouvé les travers de windows, petits bugs là et là, mises à jour qui peut vous effacer des fichiers (ce jour j'ai vraiment voulu tout jeter par la fenêtre) et toute cette incohérence de windows avec des changements en demi-teinte, ce sentiment d'inachevé, de béta. Tout ça pour dire, que j'ai été bluffé par le M1 et par la cohérence Mac big sur/Ios/Ipad OS, et que donc mon prochain desktop sera le macbook air.

Pour résumé, je vais arrêter les retours "à la maison" et y rester - du moins pour le moment - :)
 

Fmassard

Membre enregistré
14 Décembre 2020
1
0
43
Avez-vous récemment tenté l'expérience de quitter macOS ou quitter iOS pour aller vers Windows ou vers Android, puis décidé de « revenir à la maison » ? C'est le sujet de notre nouvel appel à témoins, essayer de comprendre par quels moyens Apple parvient à fidéliser des clients pourtant partis voir ailleurs si l'herbe était plus verte.

Quelles étaient vos raisons de switcher vers des plateformes non-Apple (un prix, un choix logiciel ou matériel plus large, une simple envie de changement…) et que s'est-il passé pour qu'en définitive vous rebroussiez chemin ?

Vous pouvez résumer votre expérience dans ce forum et nous en ferons un article de synthèse dans quelques jours. Merci d'avance !

Voir la pièce jointe 204843
Bonjour
J'étais pro apple. iPhone, iPad, MacBook pro. En regardant ailleurs j'ai cru voir la même chose voir mieux en moins cher.
Il s'avère que pour les smartphones, certains constructeurs Android inovennent beaucoup plus que apple. Je suis donc pour le moment sur un smartphone Android . J'ai pensé à faire le pas pour mon ordinateur de travail mais ayant lu ce que peut faire la puce M1 je vais rester chez Apple pour le MacBook qui a surtout un os extraordinaire, stable et facile a administrer. J'ai installé parallèl pour avoir un Windows en plus car certaines de mes applications professionnelles n'existent que sur les PC.
Voilà
 

Kenshiro69

Membre enregistré
14 Décembre 2020
1
0
45
Le diable se cache dans les détails ...

Fan d’innovation j’ai testé diverses alternatives Android qui me faisaient envie : OnePlus 7T, Galaxy Note 10+, Galaxy S20, S20 Ultra et Note 20 Ultra ces 2 dernières années en me disant qu’avec toutes ces années, Android avait dû revenir au niveau iOS.

Pour un usage classique et pour 90% des utilisateurs je pense que c’est juste ... je fais sûrement parti des 10% restant ...

C’est là qu’on voit que l’expérience utilisateur est poussée à l’extrême chez Apple :
  • des applications tjrs plus réussies, jusqu’à peu : la qualité des Stories vidéos sur insta par exemple ... dégeulasse sur la plupart de mes smartphones Android
  • le montage rapide photos ou vidéo via iMovie convient à la plupart de mes usages sans aller farfouiller dans un store pour en trouver un ... comme j’ai dû le faire avec quasi tous mes smarphones Android...
  • un iOS très fiable par rapport à de nombreux « forced close » sur Android meme si c’est bien mieux qu’il y a 3/4 ans ...
  • un écosystème complet et qui communique parfaitement avec les équipements de la marque ... MacBook, Apple Watch, iPad Pro ... j’ai rarement eu des « bug bloquants » contrairement à mon combo Galaxy S20 ultra/GalaxyTab S où j’ai eu pas mal de bug lié au NFC avec des applications de transport en commun par exemple ou en plein présentation PowerPoint, la perte de communication avec ma tab et même des redémarrages intempestifs sans raison ... choses qui ne me sont jamais arrivées sur iOS

Je mets le côté esthétique à part car les smartphones Android sont très beaux à l’image de mon OnePlus 7T McLaren ou mon Galaxy S20 Ultra. Mais force est de constater qu’il y a un côté « intemporel »pour les iPhones (du moins 4/5 ans), ce qui m’amène à la partie qui fait la force de Apple, le suivi et la longévité de leur produits ... c’est un gage de pérennité et c’est important. Important de savoir que son iPhone, iPad, MacBook se revendront mieux que ses alter-égo Android ... sans parler de la dépréciation incroyable de son concurrent direct Samsung ...

Bref voilà pourquoi malgré mon envie et ma soif d’innovation je suis revenu chez Apple avec des nouveautés qui arrivent au comptes goute mais qui sont plus fiables...
 
Dernière édition:

zepretender

Membre enregistré
14 Décembre 2020
1
0
43
J'ai quitté l'univers Apple vers 2012, j'étais dégouté parce qu'était devenu la marque, boostée par un iPhone sans intérêt à l'époque. Fan depuis des années, l'iPhone 3GS, mon premier iPhone, était la trahison d'Apple par excellence : comment pouvait-on vendre un truc aussi limité, aussi poussif... si cher ?! J'ai quitté mon iMac et mon iPhone pour Windows et Android.

Je suis revenu pour l'iPhone 6+ : enfin Apple sortait un produit de bonne taille, avec un OS débarrassé de ses limitations. Windows 10 répondant parfaitement à mes attentes, je suis resté sur Windows à côté. J'ai testé le Hackintosh, mais je revenais toujours à Windows pour les jeux, la simplicité et la logithèque bien plus fournie.

A la sortie du Pixel 3 (fin 2018), j'ai troqué l'iPhone 7+ pour Android. Il faut dire que les prix d'Apple ne faisaient qu'augmenter... Et sincèrement je n'ai pas été très déçu. Je suis même passé sur un SamsungS10+ février 2019. Je suis revenu chez Apple cette année. L'iPad pro 12.9 a été mon déclic.

C'est bien simple : je suis dessinateur et mon iPad ne me quitte jamais. C'est une machine exceptionnelle. Stable, belle et facile à utiliser. Je suis repassé sur iOS pour la synergie avec l'iPad, la facilité pour se passer des fichiers, le cloud. J'aime aussi les petits détails qui font qu'iOS / iPadOS sont deux OS géniaux. C'est moins clinquant qu'Android, mais ça fait le job et pour plusieurs années. Bonus : l'Apple Watch, à ce jour ma meilleure montre connectée. Je suis obligé de le dire : j'aime mon iPhone, j'aime mon iPad. Mon seul regret est l'absence de capteur d'empreintes (utile en période de pandémie)... et le prix. Wow... C'est cher !

Je ne sais pas si je reviendrai sur Mac par contre. Windows est parfait pour ce que j'en fais. Et le Mac souffre de son manque de jeux, de l'intérêt des développeurs. Pour l'instant, ça ne me fait pas rêver comme avant; Mais qui sait, les nouvelles puces changeront peut être la donne !
 
Dernière édition:

N1-N1

Membre enregistré
14 Décembre 2020
2
0
39
Avez-vous récemment tenté l'expérience de quitter macOS ou quitter iOS pour aller vers Windows ou vers Android, puis décidé de « revenir à la maison » ? C'est le sujet de notre nouvel appel à témoins, essayer de comprendre par quels moyens Apple parvient à fidéliser des clients pourtant partis voir ailleurs si l'herbe était plus verte.

Quelles étaient vos raisons de switcher vers des plateformes non-Apple (un prix, un choix logiciel ou matériel plus large, une simple envie de changement…) et que s'est-il passé pour qu'en définitive vous rebroussiez chemin ?

Vous pouvez résumer votre expérience dans ce forum et nous en ferons un article de synthèse dans quelques jours. Merci d'avance !

Voir la pièce jointe 204843
Bonjour à tous
Pour ma part, j'ai switché plusieurs fois
- De Mac vers Windows pour des raisons de prix. Pour revenir vers Mac dès que mon entreprise à pu se permettre d'en acheter. J'ai maintenant un parc mixte Windows/Mac, mais je ne reviendrai pas à Windows. Par contre je ne dirait pas non à une bonne distrib' sous Linux

- Côté smartphone j'ai essayé la plupart des systèmes : Firefox OS, Android, iOS et Sailfish. Le plus parfait à mon sens est Sailfish mais ça pèche un peu niveau hardware. Android est vraiment agaçant. Du coup je suis revenu à iOs et depuis plus de pb de plantage, connexion bluetooth, synchro etc et avec en prime une parfaite intégration avec MacOS

- Côté smartwach, j'ai fait l'impasse, les montres à la pomme sont trop chères et je suis passé chez TomTom puis Garmin

- côté casque, les AirPod pro sont impressionnants niveau qualité de fabrication et intégration à l'environnement d'apple mais leur son, bien que très bon n'est pas au niveau de casques audiophiles. J'ai donc 2 casques, un pour écouter de la musique, un pour le reste.

- Enfin côté musique mobile ya pas photo : un bon DAC portable reste imbattable. Je regrette l'ergonomie des iPod à molette clicables mais par leur son.
Avez-vous récemment tenté l'expérience de quitter macOS ou quitter iOS pour aller vers Windows ou vers Android, puis décidé de « revenir à la maison » ? C'est le sujet de notre nouvel appel à témoins, essayer de comprendre par quels moyens Apple parvient à fidéliser des clients pourtant partis voir ailleurs si l'herbe était plus verte.

Quelles étaient vos raisons de switcher vers des plateformes non-Apple (un prix, un choix logiciel ou matériel plus large, une simple envie de changement…) et que s'est-il passé pour qu'en définitive vous rebroussiez chemin ?

Vous pouvez résumer votre expérience dans ce forum et nous en ferons un article de synthèse dans quelques jours. Merci d'avance !

Voir la pièce jointe 204843
Perso, j'ai découvert le monde du mac avec le graphiste de ma société avec qui j'avais pas mal de projets. J’emménageais dans mon nouvel appart et il était temps de changer cette vieille tour Windows pour laquelle j'avais fait un prêt étudiant à l'époque (une bête de course à 14'000 nouveaux Francs avec un écran plat cathodique énorme de 17'' qui chauffait allègrement ma chambre étudiante de 9m2 du CROUS). La belle époque... Bref, je m'égare.

Le temps du changement d'ordi, c'était le temps de Windows Vista... C'est ce qui m'a fait franchir le pas en commandant mon premier Mac, un iMac de 2007 qui tourne encore aujourd'hui et sur lequel j'ai pu facilement changer la RAM (oohhhhh) et même changer le HD par un SSD (ooooohhhhhhhhh). Et oui c'était possible un temps et merci iFixit au passage. Je l'ai mis à jour tous les ans avec les différentes versions de Mac OS (jusqu'à sa limite de El Capitan). Ce premier mac m'a fait complètement fait décomplexer avec l'informatique. Tout était plus simple que sur Windows. Désinstaller un programme en le mettant à la corbeille, j'y aurais jamais pensé sur Windows !!! (je sais, c'est forcément la manière la plus propre, mais ça n'enlève rien à la magie).

Et là, c'est le drame, je suis tombé dans l'écosystème Apple. un iPod mini (celui à molette cliquable), puis un deuxième (l'ancêtre de la Watch qui pouvait se porter au poignet), puis une TimeCapsule (que j'ai remisé même toujours fonctionnelle et remplacée par le tout dernier modèle commandable avant l'arrêt de la gamme), puis un Macbook unibody (parce que j'avais besoin de plus mobilité) sur lequel j'ai aussi changé la RAM et installé un SSD (pratique la trappe d'accès de l'époque, ouverte en 2 secondes). Celui-ci est toujours fonctionnel mais l'obligation du passage au 64 bit a eu raison de lui. Je le garde au cas-où et l'ai remplacé par un Macbook pro de 2018.

Niveau iPhone, j'ai franchi le pas au lancement de Free Mobile. 30€ le forfait au lieu de 75€ chez orange, la pilule était plus facile et je ne voyais pas l'intérêt de me ruiner avec un forfait. Un 4S, puis un 6S, puis un 7 parce que je voulais profiter de force touch. Maintenant je me tâte pour le 12 Pro. Et depuis la semaine dernière une Watch. Et sans oublié l'iPad 2, puis iPad Air, puis l'iPad Pro 11". Vous l'aurez compris, un écosystème très complet (et tous les anciens appareils ou presque ont été revendus et servent toujours).

Aujourd'hui, je ne regrette pas du tout le monde de Windows que j'utilise tout de même tous les jours au travail. Mais comme je l'ai lu dans un autre commentaire, il manque tellement de petites chose à Windows pour vous simplifier la vie !!! Rien que la restauration de sauvegarde TimeMachine, ça tenait du miracle pour moi quand j'ai découvert ça. La synchro quel que soit l'appareil, la facilité d’appairage, Airdrop, Airplay, Numbers qui fait des tableaux croisés dynamiques qu'Excel ne pourra jamais égaler en terme de facilité d'utilisation, iWeb qui m'a permis de faire 3 sites web (ok, pas parfaits) sans que ce soit mon métier et en rien de temps et ça marche encore...

Je n'ai jamais re-switché, mais je peux tout de même comparer avec mes proches qui n'ont aucun produit Apple et pour qui j'apporte un peu d'assistance au besoin dans la limite de mes capacités. Et quelle calamité selon moi cette OS Android sur Smartphone. Tu ne sais jamais où trouver les réglages. Quand tu les as trouvés une fois, tu ne les retrouves plus la deuxième fois. La gestion entre la mémoire interne et les cartes SD qui relève de la 4ème dimension pour quelqu'un qui n'est pas un expert informatique comme mes parents retraités... Même chose sur une tablette SAMSUNG de piètre qualité en très peu de temps et sur laquelle on ne plus plus rien installer parce l'OS est trop vieux et que les applications ne sont plus développées pour cette version... Et sans parler des différences entre une même application entre iOS et Android... Leur PC Windows qui semble pas mal au premier abord mais s'est dégradé au fil du temps en terme de performances alors qu'il n'en font pas grand chose... au passage, ils en ont eu 3 de PC portables à 400€ alors que mon vieil iMac de 2007 marche toujours du tonnerre !!!

Pour résumer, mes maigres expériences du monde Android me rebutent complètement. Je me sens bien dans l’écosystème Apple sans en faire trop non plus (pas d'abonnement Music, ni iCloud). Et l'avenir des puces M1 me confortent aujourd'hui dans mes choix. Certes il faut débourser plus d'argent qu'ailleurs (quoique, c'est une idée vite reçue) mais le retour sur investissement est (dans mon cas) positif. Et j'estime qu'on n'a pas besoin de se ruiner tous les ans pour une mise à jour matérielle, surtout que ce matériel dure dans le temps quand on s'est en prendre soin (et je ne suis un maniaque).

Certes, tout n'est pas parfait mais rien chez Windows ou Android ne n'attire aujourd'hui, même le paramètre du prix.
 

Joani

Membre enregistré
14 Décembre 2020
1
0
39
Bonjour, pour ma part j’ai quitté longtemps Apple, ce départ a duré entre mon iPhone 3GS et mon iPhone 11! Je suis revenu à Apple parce que :

  • je trouve CarPlay bien meilleur et plus abouti qu’Android Auto, qui souffrait de nombreux bugs, et d’un grave dysfonctionnement de Waze (grosses latences), problème bien connu sur les forums et qui n’était toujours pas résolu après 6 mois.
  • j’ai trouvé Bixby (assistant vocal sur Samsung galaxy) beaucoup trop envahissant, contrairement à Siri que j’utilise avec plaisir
 

beber666

Membre confirmé
22 Juillet 2005
26
0
42
Pour ma part j'ai quitté l'iPhone il y a 5 ans pour Xiaomi
Je ne suis jamais revenu, les 2 premières semaines de rodage ont été dures mais les services google sont tellement pratiques, et les devices 10 fois moins cher. On peut dire qu'ils copient etc... mais en réalité ils étaient en avance sur la Smarthome bien avant Apple. Sur ce point on peut pas leur reprocher grand chose

Je ne reviendrai en arrière pour rien au monde !
Pour le Mac, je suis en train de passer sur du Hackintosh, super simple à mettre en oeuvre maintenant. J'ai encore du mal à me séparer d'OS après 25 ans d'utilisation, même si Windows 10 est une réussite

Bref Apple ne fait plus rêver depuis longtemps et c'est bien dommage. On a plus l'impression que c'est le conseil d'administration qui drive la créativité

Quant à l'assistant vocal, Google a des années lumières d'avance
À suivre...
 

GameAndWatc4

Membre enregistré
14 Décembre 2020
1
0
35
J'ai quitté mais j'y suis revenu.

J'ai enchaîné les macbook et macbook pro jusqu'au fameux modèle mi 2012, que j'ai pris avec 16go de ram et la carte graphique. Un bonheur, je pouvais avoir le meilleur des deux mondes et faire cohabiter mon espace de travail/administratif et bricoler en 3D et jouer correctement sous windows. Mais apple a commencé à délaisser les pros et payer jusqu'à 3000 euros pour avoir une machine performante graphiquement parlant ne passait pas.

Fin 2017 j'ai donc décider d'investir dans un portable MSI 15" 4K, le plus mince avec un nom à coucher dehors mais des specs bien meilleure que ce qu'apple offrait. J'ai gardé une sauvegarde mac os au cas et ai tout migré sur les plateformes microsoft. Au bout de plusieurs mois, malgré des réglages et des réglages, je n'en pouvais plus d'entendre le portable ventiler même quand je ne faisais que de la bureautique. J'étais plutôt satisfait de windows au quotidien, mais il faut dire que le système nous laisse peu tranquille et est un peu moins réactif que mac os en termes de veille. Et la quiétude du mac manquait vraiment.

Je ne pouvais donc plus avoir le meilleur des deux mondes en portable, je me suis donc résolu à revendre le MSI pour prendre un bon macbook air d'occasion et monter un pc à coté.


Niveau iphone, ce n'est pas l'envie qui manque de partir mais ayant longuement testé android (vanille) aucune alternative viable n'est disponible depuis que microsoft a stoppé windows phone. :/
 

Requiben

Membre enregistré
14 Décembre 2020
1
0
35
J’avais remplacé mon iPhone par un OnePlus, par envie de changement ayant toujours eu des iPhone, mais aussi parce que je n’arrivais pas à m’en servir à la montagne, les iPhone s’éteignant dès qu’il fait froid. Mais je me suis rendu compte que ca me prenait beaucoup de temps pour tout recréer ( comptes contacts photos...), ainsi que les transferts de photos vers ma famille, surtout que mon Mac Mini et mon iPad avait cet écosystème très pratique que j’avais perdu avec le OnePlus.
J’ai aussi eu des PC avec le travail mais impossible d’être efficace avec, trop long à démarrer et trop de mises à jour.
Pour résumer je suis revenu à tout Apple pour la qualité et le design des produits, et l’écosystème Apple avec les stockages / sauvegardes / partages / intégration qui simplifient vraiment la vie.
 

Evan

Membre enregistré
14 Décembre 2020
1
1
33
Hé bien, je m'inscris sur le forum juste pour répondre à ce sujet qui m'inspire tant !
J'ai commencé les smartphones bien avant l'iPhone (Sagem MyS-7 pour celui dont je me rappelle) et j'ai sauté sur l'iPhone 3GS à sa sortie. Une révolution à l'époque. Puis, j'ai tenté l'aventure Android, que tout le monde vantait comme étant plus souple, meilleure, plus de fonctionnalités, etc. J'ai tenu 6 mois avant de revenir sur l'iPhone 4. Tout est obscur avec le temps. Ce qui est intéressant, c'est la suite.

J'ai acquis l'iPhone 5S. Il m'a fait quand même 4 ans. Et au bout de 4 ans, s'il n'avait pas un écran si petit & une capacité de stockage si faible (16Go bon sang), je l'aurais gardé. Mais l'appel d'Android me faisait de l'oeil notamment avec un appareil qui, sur le papier, était révolutionnaire à sa sortie : le Samsung Galaxy S8, premier smartphone borderless. Faut reconnaitre que, les premiers temps qu'on l'a dans les mains, ça impressionne. Et certains avantages d'Android m'intéressaient vraiment à ce moment là : possibilité de mettre des apps extérieures (des ROMS), les Widgets, les tâches qui s'exécutent en fond (sync Onedrive pendant que je navigue ailleurs, que c'est bon), etc. Toutes ces choses qui me saoûlaient sur iOS.

Mais ça, c'était les premières semaines. Rapidement, je me suis rappelé pourquoi je détestais Android. Déjà, il y avait à l'époque un taux de rafraichissement de l'écran bien inférieur à celui d'iOS et ça m'énervait, je sentais / voyais le très léger retard d'1/4 de seconde entre le geste que je fais pour changer l'écran et le déplacement de celui-ci : pour moi qui utilise mon smartphone rapidement, je me sentais vraiment handicapé par ce point là.
Mais il y a d'autres choses qui m'énervaient encore plus :
  • La très, très, très mauvaise gestion des ressources par Android. Je lance un run Strava + Pokemon Go (à l'époque...) + un trajet sur Google Maps ? C'est terminé. Je suis obligé de faire un hard reset du smartphone (oui oui, power + volume bas). En 2017. L'appareil ne gérait pas ça. Mon iPhone 5S, sorti 4 ans plus tôt, gère ces 3 tâches là sans aucun ralentissement + me permet même d'allumer l'APN et de reprendre ma partie sur Poke Go sans avoir à tout recharger. Quelle horreur.
  • Le manque de cohésion global : c'est un défaut que je retrouve aujourd'hui dès lors que j'utilise un appareil Android : cet OS n'a aucune logique, la faute, paradoxalement, à son ouverture trop large. La meilleure chose pour illustrer ça ? La gestion du copier/coller. Sur certaines apps, il faut tapoter 2 fois sur le texte pour lancer la fenêtre c/c, dans d'autres il faut laisser longuement appuyer, dans d'autres il faut sélectionner PUIS appuyer sur "Options" et enfin "Copier". Aucune put*in de logique, toujours tout à réapprendre à chaque nouveaux usages !
  • L'ouverture de l'OS rend le système finalement complexe pour la moindre tâche. Les conflits entre apps sont impensables sur iOS. J'ai quand même eu une appli de synchronisation d'albums photos (oui car il fallait passer par des solutions tierces payantes pour sauvegarder les photos) qui faisait planter mes thèmes préférés. Ou encore (et ça c'est le point qui m'a fait le plus halluciner), la désinstallation de Chrome (le navigateur) m'a rendu définitivement inutilisable certaines applis comme Whatsapp ou Messenger qui étaient devenues incompatibles avec mon appareil - j'ai dû le réinitialiser entièrement.
  • Le don incroyable de Samsung d'enlever des fonctionnalités à chaque mise à jour : tous les 3 mois, à chaque màj, je perdais des Widgets, des fonctionnalités, et toutes mes sauvegardes et données allaient se perdre dans l'app "Fichier" sans aucune logique, sans prévenir des changements, juste sous prétexte d'un changement de désign. C'était l'Explorateur Windows, en 10x pire, faute d'utiliser une souris.

Bref, au bout de 18 mois, j'ai filé le GS8 à ma compagne qui en est très contente (car je lui avait refilé l'iPhone 5S juste avant :D ) et je me suis pris un iPhone X. J'ai littéralement revécu. Tout était bien plus simple, bien plus clair, bien plus fonctionnel. J'étais content de passer sous le GS8 pour pouvoir synchroniser facilement mes photos avec mon NAS, et je me suis rendu compte que c'était en fait encore plus simple (et sans bugs !) sous iOS quand on cherche un peu. Et je ne parle pas de la sync entre mes appareils (j'ai un iPad Mini 4 également). La seule chose que j'avais regretté, ce sont les Widgets qui étaient sur Android un véritable + en terme de confort d'utilisation (j'ai la visibilité sur tous mes sms, mais ou rdv sur mon écran d'accueil sans rien faire, c'était pratique), mais même ce point a été corrigé par la dernière version d'iOS (j'ai poussé un gros soupir de soulagement pendant la présentation de juin dernier d'ailleurs). Non vraiment, plus rien ne me fait regretter Android.

Mon dilemme pour le futur ? Je me suis juré il y a déjà quelques années de ne plus acheter d'appareils qui ne sont pas en USB-C. Je parle bien pour tout : souris, clavier, DD externe, écouteurs, casques, batterie, ou même écran, enceinte portable, etc. Ca marche globalement bien... Sauf pour mon iPhone, à cause de qui je dois encore me trimballer un câble Lightning. Quelle plaie ! J'ai toujours espoir, chaque année, qu'Apple passe à l'USB-C et même s'il y a certains choix commerciaux avec lesquels je ne suis pas d'accord avec eux, celui-là, c'est de l'incompréhension totale. Vraiment, je ne COMPRENDS pas leur souhait de rester sur cette connectique. Et quand je vois que l'Airpod Max est en lightning... Bref, je garderai mon iPhone X le nombre d'années qu'il faudra, mais je ne cèderai pas. Exception : s'ils suppriment entièrement le port de recharge pour passer à du 100% sans fil, ce qui me semble, aujourd'hui, le plus probable à horizon 2-3 ans.

Voilàààà
 
  • J’aime
Réactions: Macounette

Moustif

Membre enregistré
14 Décembre 2020
1
0
35
Alors, tentons d'être complet.

Le premier ordinateur que je me suis payé était un iBook G4 14". J'avais travaillé tout l'été pour me le payer à l'époque.
J'étais dingue de cet ordi et j'ai fait switcher un paquet de gens autour de moi. A l'époque (2005), on ne voyait que peu de Mac. L'effet halo de l'iPod était en train d'opérer mais la route était longue et la part de marché faible.

Je suis resté fidèle à Apple pendant près de 10 ans. iMac, Macbook, iPods, iPhones, iPads, bornes Airport, et j'en oublie surement. J'ai dépensé pas mal d'argent même si j'ai très souvent privilégié les machines d'occasion.
J'étais même un peu fanboy sur les bords. Je voulais absolument tester tout ce qu'Apple proposait. J'avais même "récupéré" une version d'Apple Shake. J'étais incapable de faire quoi que ce soit avec ce logiciel pointu mais... je l'avais ! J'ai eu l'occasion de faire un stage dans une société d'effets spéciaux pour le cinéma et de m'en servir "pour de vrai" à cette occasion.

J'ai toujours été très satisfait du matériel Apple. Mais là où Apple faisait la différence, selon moi, c'était sur la partie logicielle.

Et c'est d'ailleurs à cause de cela que je me suis senti trahi. En tant que photographe amateur, j'utilisais Aperture pour stocker et traiter que quelques 40.000 photos (à l'époque). Quand Aperture a été "suicidé" en 2014, je me suis rendu compte d'une chose.

J'utilisais iWeb, abandonné.
J'utilisais iDVD, abandonné.
J'utilisais iWork, la dernière version était une terrible régression.
Aperture était juste le dernier clou du cercueil en ce qui me concerne.

Comprenant que plus aucun logiciel utilisé sur mon Mac n'était développé par Apple (hormis l'OS évidemment et peut être Mail), j'ai choisi de redonner sa chance à la firme de Redmond.

J'ai utilisé un Asus avec un écran d'une autre époque et des performances tout à fait correctes. Niveau mobile, je me suis tourné vers Samsung avant de vite passer chez Xiaomi. J'ai même tenté l'expérience Android sur tablette avec la Lenovo Yoga Pro 3. Le projecteur intégré était génial. Mais le reste de l'interface était d'une indigence rare. Vite revendue.

J'étais ravi de mon Xiaomi. Je ne voyais vraiment pas l'intérêt de mettre 1000 euros dans un smartphone.

Au final, tout n'allait pas si mal.

Pourquoi suis-je revenu alors ?

Mon Xiaomi est tombé en juillet 2019, vitre cassée; J'ai eu l'opportunité d'acheter un iPhone SE (1st gen). Je l'utilise encore. Il est étonnant de voir qu'un téléphone aussi vieux soit encore plus performant que des entrée de gamme Android.

Je suis enseignant. Et il y a une application géniale pour les enseignants. iDoceo. Elle n'est disponible que sur iPad. Les iPads ont toujours trouvé grâce à mes yeux. La concurrence étant quasi inexistante.

J'ai donc décidé de me reprendre un iPad Air 3 l'année dernière pour le boulot. Étant toujours passionné de photographie, je traitais mes photos avec Lightroom CC. Chouette ! Il y a une app pour ça sur l'iPad. Et c'est là que je me suis rendu compte que l'iPad était 10X plus rapide que mon PC pour retoucher et traiter mes photos.
Je revends l'iPad à un collègue pour prendre l'iPad Pro 12,9" qui sera mon ordinateur principal pendant quelques mois avant qu'il ne tombe en panne. Je précise qu'il s'agissait d'un modèle reconditionné acheté sur Amazon (remboursé intégralement).

Depuis :
Achat d'un iMac 2017 (j'ai remplacé le fusion Drive poussif par un SSD de 1to).
Achat d'AirPods Pro (impossible de m'en passer)
Achat ce jour d'un MacBook Air M1.

En réalité, ce qui m'a frappé le plus, c'est le gain de productivité que je ressens aux commandes d'un Mac. Je me suis dit au début : "je vais devoir récupérer mes vieilles habitudes, ça ne va pas être facile".
En réalité, c'était l'inverse. Sur PC, pendant des années, je me battais pour oublier mes réflexes Californiens.
Dès que j'ai récupéré un Mac, j'ai compris que je n'avais rien oublié. Je connais encore tous les raccourcis clavier dont j'ai besoin (corbeille, capture d'écran, envoi de mails, etc. ), les coins actifs... aaah les coins actifs. En réalité, je balance tout le temps ma souris dans les coins sur PC sans m'en rendre compte.

Au final, je me sens vraiment mieux dans l'écosystème Apple même s'il n'est pas exempt de faiblesses. J'ai encore un problème avec certains prix qui me semblent loin de la réalité (iPhones ou Magic Keyboard pour iPad). Mais le marché de l'occasion est là pour les gens comme moi. Par contre, le prix des derniers MacBook Air M1 est juste canon.
 
Dernière édition:

TessAmoune

Membre enregistré
14 Décembre 2020
1
0
38
Il y a quelques années j’etais sur iphone 5 et la le samsung S4 est sorti, je le trouvais juste magnifique donc j’ai décidé de le prendre, j’ai donc revendu mon iphone 5 et je suis allé chez un revendeur pour le samsung. Super heureuse de mon achat, qui au passage m’a fait m’engager sur 2 ans, je suis rentrée chez moi et pour prendre en main mon nouveau téléphone et comment dire..... j’ai du sortir la notice !!!! Juste ignoble !!! Super compliqué par rapport a IOS, j’avais juste envie de le jeter contre le mur.... mais bon fallait faire avec maintenant. Peut etre 1 semaine apres il est tombé et l’ecran s’est cassé, envoi en réparation et rebolote quand je l’ai récupéré.... la c’etait trop ! Du coup je l’ai échangé contre un iphone 5 et depuis je ne jure que par apple !.... que ce soit téléphone ou ordinateur....
 

EchoVictor

Membre enregistré
15 Mai 2016
6
0
64
En mode liste incomplète :

— Pas d’aller, pas de retour : les EarPods et Applewatch, on n’est pas compatibles…

— Un aller sans retour (jusqu’à présent) :
Mon iPhone 5 vient de me quitter après 9 ans de services plutôt satisfaisants, même si sur la fin, il était à la peine. Je l’aimais bien parce que je pouvais facilement changer la batterie moi-même. J’étais content de voir ressortir un petit iPhone 12 (mini), mais je me suis aperçu que le 12 était plus lisible (c’est l’âge). Donc 12.
Pourquoi pas un smartphone Android ? : hmmpf, difficile à dire en fait. J’en vois dans mon entourage. Ils ne déméritent pas, mais je ne vois pas la fonction, l’usage qui me ferait changer de trottoir.
Le prix par contre… mais comme je ne cours pas après les renouvellements, j’accepte de dépenser une somme conséquente. J’espère qu’il durera autant.
l’innovation technologique ? La reconnaissance biométrique de l’utilisateur, la course à l’amélioration des clichés photo, ont apporté de beaux avantages. Le pliage ? Peut-être. Pour l’instant, ça semble encore difficile.
Le design ? J’adore le design de façon générale, mais je ne vois pas assez de différence sur le marché, en dehors de la taille réduite qui me convient mieux. Les couleurs, les matériaux – qu’on fait disparaître sous une coque –, la présence, la taille d’une encoche ou d’un poinçon, bof.
L’iPad : pro, 2018. Je fais un peu de tout avec, dont du dessin et du traitement de photo. Dans le cadre de mon travail, j’ai eu à tester et utiliser des tablettes Android, sans doute pas les bonnes, celles qui m’auraient montré un avantage décisif. Je n’ai plus de portable.

— Des aller-retour, ou presque :
Le mac, Mini, 2012 et d’occasion en l’occurrence, depuis la mort de mon Macbook 2010 après sept ans de fonctionnement. En fait professionnellement, comme beaucoup, j’ai quasiment toujours travaillé en environnement Windows (je passe sur quelques machins antérieurs). Donc, le Mac c’est pour chez moi, travailler et le reste, au calme. Comme rien n’est simple, ma compagne a apporté ses PC, tour et portable, tout aussi vieux, passés sous W10 et Linux Mint. Donc, les aller-retour sont quotidiens, en fonction des tâches en court.

Ceci dit, quand mon MB est tombé en panne, rien n’arrivait à me convaincre d’acheter du neuf chez Apple : Mac Mini non renouvelé, Mac Pro hors de prix, portables plus désirés et iMac non souhaité après expériences (intégration confinée, de moins en moins d’accessibilité). Je précise qu’un de mes plaisirs a été longtemps de récupérer de vieux macs pour les remettre en service. Sans être un as de la bidouille, j’aime bien ça.
Logiquement, j’ai commencé à lorgner du côté des PC, en particulier de ces petites machines de tailles comparables au Mac Mini, à m’interroger sur la construction d’un Hackintosh. Malgré le sentiment de confort que j’éprouve avec Mac OS, j’en étais à peser le pour et le contre d’une liste d’arguments, sans pouvoir me décider.
Quand à la dernière Keynote, sort le M1 qui déjà emporte la décision, bien que pour le coup tout soit soudé sur la carte mère (je vais me soigner avec un rapsberry).
En résumé, je ne suis pas parti, mais ce n’est pas passé loin…
 

pomme-z

Membre confirmé
6 Novembre 2020
61
9
Utilisateur Mac depuis 2004, iBook, Macbook, MacBook Pro Alu 15, puis Unibody 15, puis Retina puis Retina Touch Bar.
(Gros passé de PCiste, avec 286, 486, Pentium 1 166 Mhz MMX, puis un Celeron foireux, puis AMD xp 2400 je crois, overclockage et compagnie, un peu de gaming, j'étais jeune).

2 incursions chez windows dans les dernières 10 années.

Une phase assez longue de deux ans, je n'avais pas trop de thunes et les Macs revenaient assez chez niveau prix/performances (on ne fait pas tous que du Facebook/Safari, et puis j'avais quand même eu un carte de mère d'iBook et de MacBook Pro cramées sans raison, certes réparées à l'usure gratuitement par Apple, mais j'avoue que le côté "fiabilité" avait pris du plomb dans l'aile).
Ce qui m'a permis d'user un peu Windows 7, qui bien que très stable, n'était pour moi que ce que Vista aurait du être, à savoir un Windows XP déguisé ultra stable. Aucun raffinement d'interface par contre, de la base de registre en veux tu en voilà, des incohérences partout. Pas de services unifiés, utilisation massive de solutions en ligne type google, gmail, gdrive, dropbox, une illusion de la liberté en fait si on n'y réfléchi bien, tant ces systèmes sont intrusifs.
J'étais heureux parce que j'avais juste l'impression d'en avoir pour mon argent (c'est à dire peu), même si ce n'était pas très fun... Donc repassage au Mac après un été de petits boulots la fortune reconstituée.

Une seconde récente il y'a moins d'un an. Qui ne dura qu'un mois :)
J'avoue que j'étais pas très chaud sur la capacité d'Apple à fournir du matériel péchu concernant les rumeurs de processeurs ARM, et le moment de l'upgrade machine était venu. Je me suis dit que c'était peut-être le moment d'un switch. Le clavier de mon MacBook Pro venait de lâcher pour la deuxième fois (un scandale clairement) et j'avoue que 3000 euros pour un ordinateur portable certes high-end en son genre. Mais pas de NVIDIA, pas de CUDA donc, cartes graphiques anémiques; options à des tarifs exorbitants, je ne voyais pas la suite très clair et revoyais l'époque du PowerPC 4, dans laquelle on avait du bon matos bien pensé, on le savait, mais ça manquait cruellement de puissance brute quand même.

Enfin quoiqu'il en soit : j'achète une config de la mort, 3000 balles juste la tour, la meilleur carte graphique et tout et tout, et là : déception et encore pire l'ennui.
Utilisateur de Boot Camp, je ne découvre pas Windows 10 qui est une très belle progression, mais là encore trop d'héritages du passé de Microsoft et de Windows.
Il me faut 5 fois plus de temps pour réaliser des choses simples sous Windows dans mon Workflow habituel.
Les applications de base, mail, agenda sont nulles, obligé de retrouver des alternatives viables et souvent payantes (pour des trucs de base, ça fait chier). Obligé de retourner dans l'écosystème google pour avoir quelque chose de relativement fluide. A notre époque ça me semblait franchement contre mes principes. Mon écran pas compatible (Ecran LG thunderbolt). Une tour au final assez moche, bruyante, quelconque qui consomme 800 watts, j'avais de la puissance mais au final, ça ne me correspondait plus. Je passais moins de temps en bosser sur mon Mac moins puissant dont je connais les subtilités et les raccourcis claviers logiques et bien pensés sous tous les doigts.
Avec le temps j'avais aussi acheté un petit serveur NAS Synology qui finalement est devenu un gros serveur.
Et j'ai pu déporter un tas de taches usuelles sur un autre device, me rendant compte que je n'avais ni forcément besoin de puissance brute, que je pouvais déporter pas mal de taches, et que je n'avais pas vraiment besoin de stockage.
Pour docker est l'avenir.

Ce que j'en retiens, c'est qu'aujourd'hui la nécessité de windows n'est plus aussi essentielle qu'auparavant :
  • une logitheque bien plus fournie sur Mac qu'auparavant
  • des logiciels apple-friendly souvent à l'approche plus simple et cohérente
  • beaucoup d'alternatives multiplateformes : python/electron/java pour les demandes spécifiques
  • beaucoup d'applications pouvant être gérée en cloud ou en mini serveur type containers docker
  • des mises à jour de MacOS puis plus OSX certes un peu iOS isées :), mais pas de pertes de fonctions ce qui me permet de garder mes habitudes

Et alors que le Mac ARM pointe le bout de son nez, je pense que l'absence du x86, et de virtualisation native ne me posera pas fondamentalement plus de problème.
Et que j'ai beaucoup moins d'appréhension aujourd'hui à basculer de MacIntel à MacARM, que je n'en avais à basculer de Wintel à MacPowerPC il y'a 20 ans...
 

nono18200

Membre confirmé
26 Octobre 2013
25
1
Gerstheim
www.apple.com
Il est vrai que je vois peu de gens en parler et meme moi jusqu'à peu, je n'y avais jamais fait gaffe, mais quand j'ai enchainé les ASUS, Huawei, Google, etc je n'avais pas cette confiance vers la marque. Je m'explique. Par exemple, à chaque pub, ou keynote, Apple nous ramène toujours la carte de la sécurité et de la confidentialité. Et jusqu'à pas très longtemps, je me disais juste oh bah cool mais je ne m'y attendait pas. C'est là que j'ai réaliser que en plus d'être meilleurs sur les OS, on peut leur faire confiance : tout mes mdp sont renseignés, ils sont au top de la sécurité, on n'a jamais besoin de s'inquiéter pour le moindre soucis, alors que sur Windows mais surtout Android, on n'a vraiment pas envie de renseigner nos informations personnels et de les donner à la marque, on n'a beaucoup plus de mal à leur faire confiance car ils ne font pas le nécessaire pour nous rassurer et laisse leurs mauvaises réputations les devancer.
 

Nathan008

Membre confirmé
29 Novembre 2020
55
18
23
En parlant de l'aspect sécurité, je pense pas qu'on parle assez de l'hypothèse où on perd notre téléphone ou qu'on se le fait voler :

Me concernant, mon téléphone c'est toute mon intimité, toute ma vie y est. Si on me vole mon téléphone ou qu'on le trouve, ce serait une catastrophe à mes yeux.

Débloquer, contourner un code PIN ou autre d'un smartphone Androïd ça prend 5 minutes. Pour détourner la sécurité Apple, bon courage... Et ça, ça rassure. Et ça a été aussi un détail qui m'a fait revenir chez Apple et iOS.
 

crazy_c0vv

Membre actif
25 Janvier 2005
675
16
36
Montréal
Vaste question ! J'ai souvent fait des allers-retour entre Apple, Windows et Linux...

J'ai toujours été intéressé par les ordinateurs Apple, mais je n'avais jamais les moyens pour m'en acheter un. À cette époque le G4 était le processeur standard qui équipait les Macs, j'étais au lycée, je n'avais pas d'argent pour ça. Par contre je tournais sous Linux plus ou moins régulièrement...
Un jour j'ai pu me payer un eMac G4 d'occasion. Je ne l'ai pas gardé longtemps, même si j'aimais le système, la machine en elle-même avait un problème et son écran "sifflait". Je l'ai revendu.

Le temps passe, j'alterne toujours entre Windows pour certaines activités (jeu, musique) et Linux (le reste). Un jour enfin, Apple annonce les Macs Intel. Je suis rendu étudiant, ils sont encore trop chers... Mais le hackintosh débarque ! J'ai du avoir les premiers hackintosh à l'époque. Peu stables, mais j'essaye quand même d'utiliser le miens comme ordi principal. A ce moment là j'avais un vieux Pentium 4 dans une tour, iDeneb comme distrib pour Mac OSX 10.4 ou 10.5... ça fonctionnait !

Quelques mois après j'ai enfin les moyens de m'acheter un Mac neuf, ce sera un Macbook Unibody Aluminium (non pro!). Je l'ai encore dans une boite.
J'ai utilisé cet ordi comme mon principal plusieurs années. Quand vient le temps de le changer, je déchante, les prix sont ahurissants, les ordis tout collés et soudés ! Que faire ? Je me suis sédentarisé, les hackintoshs vont vraiment bien... alors je m'en monte un autre... et un autre quelques années après. Celui-là, je l'ai toujours, c'est mon ordi principal personnel. Ce sera mon dernier, je compte me prendre un Mini M1 l'année prochaine. J'ai plus de sous que quand j'étais étudiant !

Côté téléphone, j'ai eu plusieurs Android (Samsung je-sais-plus-quoi, Google Pixel 4, LG G3) avant franchir le cap il y a 4 and et de prendre un iPhone 6s très abordable. Il marche encore aujourd'hui, après un changement de batterie ! Avec le confinement, je travaille de la maison, donc je l'utilise très peu, je le changerai lorsque je ne pourrai plus faire des mises à jour.

Côté tablette, j'ai eu deux Android, mais c'était pas fou-fou. J'ai acheté un iPad il y a deux ans, avec un Apple Pencil, c'est vraiment le top !

Je dirais donc que ce qui m'a éloigné d'Apple ça souvent été les prix fous auxquels ils pouvaient vendre leur matériel. D'un autre côté j'aime tellement le système et l'écosystème que je me suis débrouillé pour y rester quand même.

L'important pour moi dans tout ça, c'est où se trouvent mes données. Longtemps elles ont été sur un disque dur, donc lors d'un switch dans un sens ou l'autre il suffisait de formater le disque vers le bon format (avec un disque temporaire pour stocker le temps de l'opération). Avec l'arrivée du Cloud ce fut encore plus simple, mes données ont été chez Dropbox, puis chez Google, puis chez Microsoft et maintenant elles sont chez Apple. Comme la plupart de ces services tournent sur Windows et Mac, le système au final importe peu si on a cette vision. Les photos c'est compliqué, les miennes ont été dans Picasa, iPhoto, Aperture, Google Photos, One Drive, et le mois passé j'ai tout mis dans Apple Photo. Pour la musique, j'ai longtemps utilisé iTunes, même si j'ai fait une petite excursion côté Google Musique, mais je n'ai pas aimé. Maintenant j'ai Apple Music, j'ai découvert plein de nouveaux artistes avec :)

Maintenant je suis presque* 100% Apple. iPhone, iPad, MacOS, Apple TV, iCloud, Photos, Music... J'essaye de me plus m'éparpiller.

Je dis presque, parce que pour le travail j'ai toujours utilisé le matériel fournit par mes différents employeurs. Quasiment que des PC, sauf une fois un poste de travail Linux (ben finalement j'aime pas) et une fois un Macbook (parce que j'avais un peu insisté :D)
 
  • J’aime
Réactions: pomme-z