"La folie hackintosh ?" - un article/débat que j'aimerais voir sur MacG

xlexil

Membre junior
15 Juin 2016
24
9
42
Apple ne peut pas t'empêcher légalement d'utiliser à titre privé son OS sur du matos pas vraiment compatible, qui va être difficile à mettre à jour, dont certains drivers n'existeront peut-être jamais..Tu enfreins l'EUAL, mais pas la loi.. Par contre ne compte pas sur eux si tu as besoin d'aide.

C'est un peu comme ceux qui jailbreak-aient leur iPhone quand c'était la mode et ouvraient un serveur SSH avec l/p laissés au valeur par défaut au monde entier. Apple n'en n'a rien à faire et tu ne peux plus utiliser les EUAL pour réclamer quelque dommages et intérêts car tu les as enfreints.

À moins que tu tentes comme http://www.macg.co/2012/05/laffaire-psystar-est-close-56935 Psystar et le commercialise.

Après comme ça, je ne saurais pas dire si une société qui utiliserait en prod des Hackintosh serait dans l'illégalité. Je doute que quelqu'un s'emmerderait à risquer ça juste pour
 
Dernière édition:

Phil999

Membre junior
11 Juillet 2016
36
5
Apple a déjà du mal à maintenir son propre matériel, elle va s'emmerder avec celui des autres pour une bande de frustrés ? J'ai un gros doute, là. :meh:

Sur son site, le Grouik parle de "Power users". Mais qui sont les Power users aujourd'hui sur Mac ?

Ce sont ceux qui ont à la fois un Mac, un iPhone, un iPad et une iWatch et qui utilisent les services et applications Apple qui font le lien entre ces appareils. Pas les types qui passent leur temps à essayer de hacker le lave-vaisselle.

Vous êtes du passé pour Apple. Vos besoins de niche ne la concerne plus.

Apple vend un techno-système : iOS, macOS, tvOS, watchOS. C'est suffisamment clair, il me semble.

Ce n'est pas une bande de frustré mais des personnes s'y connaissant beaucoup en informatique et désirant d'avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière pour un prix dérisoire. Des pti malins en somme ;)

Perso, j'avais un iMac 27 durant 5 ans, après que la carte graphique a grillé comme par magie, j'ai regardé du coté des iMac fin 2015. La fiche technique était tellement pitoyable que j'ai sauté le pas vers l'hackintosh (ça me trottait dans la tête depuis quelque temps déjà) Résultat depuis octobre 2015: le meilleure ordinateur que je n'ai jamais eu. Tout fonctionne, hyper silencieux et aussi stable que mon ancien iMac 27 où je n'ai eu que des problèmes (ventilo bruyant, taches grisâtres sur la dalle,...) En plus j'ai Win10 en dual boot pour pouvoir jouer aux derniers jeux en ultra. Le nirvana :cool:

Les Mac de bureau sont définitivement morts et enterrés en ce qui me concerne. Après avoir gouté au hackintosh, difficile de revenir en arrière. Donc non, nous sommes pas des frustrés, loin de là :cool:
 
  • J’aime
Réactions: melaure

Phil999

Membre junior
11 Juillet 2016
36
5
S'il le CLUF d'Apple n'est pas jugé illégal par un tribunal alors il est parfaitement légal.

Rappel : cette clause est passée devant une juridiction, aux États-Unis, et Apple a été confirmée dans son bon droit.

C'est un contrat. Tu acceptes ou tu refuses. Si tu acceptes, tu t'engages.
http://www.cours-de-droit.net/droit-des-contrats-c27647234

Si le contrat était jugé non conforme au droit par une juridiction, il ne saurait vous conférer aucun droit concernant OS X. Le contrat serait nul et non avenu. C'est tout.

Vous n'êtes pas propriétaire d'OS X. C'est Apple. Elle a parfaitement le droit de définir les conditions d'utilisation et de distribution de son logiciel. Vous êtes libres de décliner l'offre et de ne pas utiliser OS X.

Donc, vous pouvez rendre la machine en disant "non merci, ça ne me convient pas" et aller vous monter un PC GNU-Linux. Vous pouvez aussi garder la machine et y installer un GNU-Linux à la place du système Apple, ou un OS Windows. Vous ne pouvez pas installer OS X sur une machine qui n'est pas Apple sans violer les termes du contrat que vous avez accepté.

Si le CLUF d'Apple est illégal, alors la GPL n'a aucun sens.

Tu as faux sur toute la ligne. Jusqu'à preuve du contraire, ce n'est pas Apple qui fait la loi, avec condition général d'utilisation ou pas. Si Apple n'autorise pas d'installer son OS sur autre chose qu'un Mac, c'est bien mais on s'en fiche. Aucune loi n'interdit de le faire.

Exemple:

Je vais à la Fnac acheter Uncharted 4 qui est un jeux exclusivement PS4. Mais étant donné que je suis un gros geek et que j'aime les défis, je vais le copier sur mon ordinateur, modifier le jeux en ajoutant ou en supprimant des fichiers de tel sorte à ce que je puisse le faire tourner sur mon PC. Et ainsi, réaliser mon défis personnel et pouvoir le jouer sur mon PC au lieu de ma PS4 dans le salon. Est-ce que Sony ou Naughty Dog peuvent venir sonner à ma porte pour me foutre un procès au cul pour l'usage PERSONNEL que j'en fais du jeu ? Absolument pas. Pareil pour Apple.
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
21 234
3 405
Là-haut
Tu as faux sur toute la ligne. Jusqu'à preuve du contraire, ce n'est pas Apple qui fait la loi, avec condition général d'utilisation ou pas. Si Apple n'autorise pas d'installer son OS sur autre chose qu'un Mac, c'est bien mais on s'en fiche. Aucune loi n'interdit de le faire.

Exemple:

Je vais à la Fnac acheter Uncharted 4 qui est un jeux exclusivement PS4. Mais étant donné que je suis un gros geek et que j'aime les défis, je vais le copier sur mon ordinateur, modifier le jeux en ajoutant ou en supprimant des fichiers de tel sorte à ce que je puisse le faire tourner sur mon PC. Et ainsi, réaliser mon défis personnel et pouvoir le jouer sur mon PC au lieu de ma PS4 dans le salon. Est-ce que Sony ou Naughty Dog peuvent venir sonner à ma porte pour me foutre un procès au cul pour l'usage PERSONNEL que j'en fais du jeu ? Absolument pas. Pareil pour Apple.
T'es trop bête pour comprendre de quoi il s'agit.

Tu t'es inscrit ici pour sortir ça ?

T'as perdu ton temps.
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
21 234
3 405
Là-haut
Je suis subjugué devant une telle qualité argumentaire! :hilarious:
Ta crétinerie ne te permet pas de comprendre quoi que ce soit :)
Achète-toi un cerveau, relis le 1er message de Melaure et peut-être comprendras-tu la réponse qui lui est faite.

Je dis bien peut-être… parce que visiblement, le soi-disant "petit malin" est une grosse andouille qui confond la matérialisation de ses désirs avec un droit.

Idem pour mon post sur le droit de la propriété intellectuelle et le droit des contrats. Mais alors, là, je n'ose même pas imaginer que les deux demi-neurones qui s'entrechoquent dans la calebasse qui te sert de tête produise autre chose que du bruit.

Bon, maintenant je te colle en ignoré, comme ça je n'aurai plus le besoin de te lire (sous entendu : ne prends pas la peine de me répondre).

Des boulets comme toi, j'en vois chaque année à la même époque et j'appelle ça "la saison des cons de passage". Ça coïncide généralement avec les vacances scolaires.
 

Phil999

Membre junior
11 Juillet 2016
36
5
Achète-toi un cerveau, relis le 1er message de Melaure et peut-être comprendras-tu la réponse qui lui est faite.

Je dis bien peut-être… parce que visiblement, le soi-disant "petit malin" est une grosse andouille qui confond la matérialisation de ses désirs avec un droit.

Idem pour mon post sur le droit de la propriété intellectuelle et le droit des contrats. Mais alors, là, je n'ose même pas imaginer que les deux demi-neurones qui s'entrechoquent dans la calebasse qui te sert de tête produise autre chose que du bruit.

Bon, maintenant je te colle en ignoré, comme ça je n'aurai plus le besoin de te lire (sous entendu : ne prends pas la peine de me répondre).

Des boulets comme toi, j'en vois chaque année à la même époque et j'appelle ça "la saison des cons de passage". Ça coïncide généralement avec les vacances scolaires.
T'es pitoyable :)
Tu oses parler de cerveau alors que tu es à coté de la plaque depuis le début :D On est plusieurs à te dire que tu dis de la merde, mais tu restes camper sur tes positions tel un abruti de première! :hilarious:

Déjà qualifier les hackintosher de "frustré" ça prouve que tu n'y connais strictement rien au sujet, mais si en plus tu avances des théories législatives sorties tout droit de ton intelligence au QI négatif, on est pas sorti de l'auberge!
Si tu avais utilisé ce qui te reste comme matière grise, tu aurais fais des recherches, et tu aurais (peut être) compris que le hackintosh qui se cloisonne à un usage personnel n'est pas illégale. C'est le fait de le vendre qui l'est. Te baser uniquement sur les CGU pour définir ce qui est illégal ou pas prouve que tu ne maitrises absolument pas le sujet. ;)

Bref, je me demande pourquoi j'essaye de débattre avec un pauvre rageux ignare qui ne comprend rien à rien. J'espère effectivement que tu ne répondras pas à ce message, cela m'évitera de perdre une nouvelle fois mon temps à t'expliquer les choses :merci:
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
21 234
3 405
Là-haut
T'as rien à m'expliquer.

T'as à apprendre et à comprendre.

T'as déjà à apprendre la définition de "frustrés" (et ne t'étonnes pas de t'y reconnaître). Il y a un dico dans OS X, profite. Ça correspond parfaitement à ce que décrit Melaure et l'article Mac4Ever en référence : des utilisateurs Macs qui ne sont pas satisfaits de l'offre Apple.

Tout ce que je dis dans ce post, c'est qu'Apple ne fera aucun effort pour satisfaire le profil utilisateur concerné car elle se désintéresse de ce créneau. En fait, je ne parle même pas des "hackintoshers".

Bref, question QI, on doit calculer de tien sur une échelle de Kelvin.


T'as à apprendre la DADVSI qui en 2007 stipule qu'il est interdit de forcer les protections numériques ou de faire la promotion de méthodes pour le faire. Voilà pour ta minable histoire de jeu vidéo, dont je me carre.

T'as à apprendre les arrêts "Muholland Drive" et "Phil Colins" (cour de cassation) qui affirment que la copie privée n'est pas un droit mais une exception.

Et oui, même ripper des DVD disposant d'un mécanisme de protection contre la copie (DRM) est interdit en France. C'est indiqué sur la jaquette des dits DVD et Bluray Disc. Art L331-5 du code de la propriété intellectuelle.



T'as à comprendre que ce n'est pas parce que tu as la capacité de faire une chose dans ton coin que cette chose est légale et que ce n'est pas l'arrivée de la police qui fait l'infraction. Tu comprends ça ? Non. Trop subtil pour tes capacités semble-t-il.

Un exemple : la loi interdit de détruire des billets de banque. Car l'argent ne t'appartient pas, il appartient à l'État. Mais tu peux aller vider ton compte à la banque et faire un feu de cheminé avec tes économies. Il n'y aura personne de la direction du Trésor pour te demander des comptes de ton fric. Ça n'en demeure pas moins que ce que tu as fait est illégal. Compris ? Non, sans doute.

Un CLUF est un contrat. Tu l'acceptes ou pas. Le contrat est la loi des parties contractantes.

Après, que tu le respectes ou pas, c'est ton affaire et celle d'Apple.

J'en ai rien à foutre que tu fasses mumuse avec un "hackintosh" mais le fait qu'Apple ne vienne pas toquer à ta porte n'en fait pas un acte légal pour autant. C'est de la contrefaçon aux termes des articles L122-6 et L335-3 du Code de la propriété intellectuelle.

Dans ce sujet (et dans l'article en lien) on évoque les usages professionnels. Or, s'il y a une infime malchance qu'on vienne frapper à ta porte, il existe un organisme, le BSA, qui justement va se signaler à celle des professionnels (souvent dénoncés par un ex-employé en délicatesse).

Encore une fois, trop confondent leurs désirs avec leurs droits. C'est la maladie de ce début de XXIe siècle.
 

melaure

Chasseur de Bobos
Club MacG
24 Octobre 2001
24 743
1 692
49
Le Grand Lyon
Restez cool les gars, on peut parler de Hackintosh en toute courtoisie.

Encore une fois, trop confondent leurs désirs avec leurs droits. C'est la maladie de ce début de XXIe siècle.
On sait bien que tant la CLUF n'est pas invalidée par un tribunal, elle fait foi. Mais ce ne sont pas non plus les entreprises qui doivent faire la loi (même si le lobbying est important), et les clauses abusives sont tout aussi légion ... Tout ce qui manque c'est un procès qui déterminera de manière impartiale si la CLUF est valide ou pas en Europe (j'ai cru comprendre que dans cette institution on aimait la concurrence), et si l'OS doit être séparé du matériel ou pas. Ce n'est pas l'entreprise qui est compétente pour dire seule ce qui est légal ou pas, mais un tribunal. Sinon c'est la foire au n'importe quoi. Déjà que l'intérêt du client est plus que piétiné chez la pomme ... après c'est oui ou non, et on en parle plus.

Et si la pomme indiquait dans sa CLUF que tous les documents que tu créerais avec son matos lui appartenaient, tu ne contesterais pas non plus ? :p


Enfin bref, on s'éloigne du sujet dont le but était de percevoir l'importance du phénomène ...
 
Dernière édition:

Phil999

Membre junior
11 Juillet 2016
36
5
T'as rien à m'expliquer.

T'as à apprendre et à comprendre.

T'as déjà à apprendre la définition de "frustrés" (et ne t'étonnes pas de t'y reconnaître). Il y a un dico dans OS X, profite. Ça correspond parfaitement à ce que décrit Melaure et l'article Mac4Ever en référence : des utilisateurs Macs qui ne sont pas satisfaits de l'offre Apple.

Tout ce que je dis dans ce post, c'est qu'Apple ne fera aucun effort pour satisfaire le profil utilisateur concerné car elle se désintéresse de ce créneau. En fait, je ne parle même pas des "hackintoshers".

Bref, question QI, on doit calculer de tien sur une échelle de Kelvin.


T'as à apprendre la DADVSI qui en 2007 stipule qu'il est interdit de forcer les protections numériques ou de faire la promotion de méthodes pour le faire. Voilà pour ta minable histoire de jeu vidéo, dont je me carre.

T'as à apprendre les arrêts "Muholland Drive" et "Phil Colins" (cour de cassation) qui affirment que la copie privée n'est pas un droit mais une exception.

Et oui, même ripper des DVD disposant d'un mécanisme de protection contre la copie (DRM) est interdit en France. C'est indiqué sur la jaquette des dits DVD et Bluray Disc. Art L331-5 du code de la propriété intellectuelle.



T'as à comprendre que ce n'est pas parce que tu as la capacité de faire une chose dans ton coin que cette chose est légale et que ce n'est pas l'arrivée de la police qui fait l'infraction. Tu comprends ça ? Non. Trop subtil pour tes capacités semble-t-il.

Un exemple : la loi interdit de détruire des billets de banque. Car l'argent ne t'appartient pas, il appartient à l'État. Mais tu peux aller vider ton compte à la banque et faire un feu de cheminé avec tes économies. Il n'y aura personne de la direction du Trésor pour te demander des comptes de ton fric. Ça n'en demeure pas moins que ce que tu as fait est illégal. Compris ? Non, sans doute.

Un CLUF est un contrat. Tu l'acceptes ou pas. Le contrat est la loi des parties contractantes.

Après, que tu le respectes ou pas, c'est ton affaire et celle d'Apple.

J'en ai rien à foutre que tu fasses mumuse avec un "hackintosh" mais le fait qu'Apple ne vienne pas toquer à ta porte n'en fait pas un acte légal pour autant. C'est de la contrefaçon aux termes des articles L122-6 et L335-3 du Code de la propriété intellectuelle.

Dans ce sujet (et dans l'article en lien) on évoque les usages professionnels. Or, s'il y a une infime malchance qu'on vienne frapper à ta porte, il existe un organisme, le BSA, qui justement va se signaler à celle des professionnels (souvent dénoncés par un ex-employé en délicatesse).

Encore une fois, trop confondent leurs désirs avec leurs droits. C'est la maladie de ce début de XXIe siècle.
----------------------------------------------------------

Et voilà le bouffon de service qui revient à la charge! :hilarious: Je pensais que tu n'allais plus répondre ? Fascinant :)

"des utilisateurs Macs qui ne sont pas satisfaits de l'offre Apple"
S'en fait pas de nous des frustrés. On a cherché une alternative, on l'a trouvé et on en est pleinement satisfait. Et y a de quoi! Un hackintosh est meilleure qu'un Mac à tout point de vue. Et je sais de quoi je parle, j'avais un iMac durant 5 ans comme machine principale, maintenant je dispose d'un hackintosh depuis 9 mois en utilisation intensive et quotidienne. Donc pourquoi être frustré ?Utilise ta cervelle et comprend ce que tu lis avant de lancer des critiques ;)

"Tout ce que je dis dans ce post, c'est qu'Apple ne fera aucun effort pour satisfaire le profil utilisateur concerné car elle se désintéresse de ce créneau. En fait, je ne parle même pas des "hackintoshers".
Je te répondais sur ton post nauséabond traitant de l'illégalité du hackintosh. Si tu ne comprends même pas le français, on est mal barré :)

"T'as à apprendre la DADVSI qui en 2007 stipule qu'il est interdit de forcer les protections numériques ou de faire la promotion de méthodes pour le faire. Voilà pour ta minable histoire de jeu vidéo, dont je me carre."
T'es passé complétement à côté de mon propos (ça ne m'étonne pas en même temps) je faisais référence à la copie privée (qui elle est parfaitement légal) et la modification du fichier copié à usage personnel (qui n'est pas illégal également). Si tu avais un minimum de culture en informatique tu saurais que cet exemple est irréaliste (faire tourner un jeu PS4 sur PC en 2016 en bidouillant un peu lol), du coup il est complétement ridicule de tout prendre au pied de la lettre et en faisant référence au DRM du jeu dont je m'en contre fiche totalement :coucou:

"T'as à apprendre les arrêts "Muholland Drive" et "Phil Colins" (cour de cassation) qui affirment que la copie privée n'est pas un droit mais une exception."
Jamais dis le contraire + bas les couilles. Tout ce que je dis ce qu'elle n'est pas illégale, et j'ai raison :merci:

"Un CLUF est un contrat. Tu l'acceptes ou pas. Le contrat est la loi des parties contractantes."
Pour ta gouverne, il y a une hiérarchie dans la loi. Le CLUF arrive en dernier. Il n'est pas illégale de modifier, de copier ou d'installer sur une plateforme non approprié un logiciel qui a été obtenu légalement, aux yeux de la loi. Donc ton CLUF, qui te fais bander si dur, ne vaut rien :) D'autant plus que ton CLUF qui te fais mouillé telle une pucelle, va à l'encontre d'une loi (supérieur à ton CLUF si tu as tout suivi) qui est la vente liée. Et je ne suis pas le seul à le dire, fais des recherches pauvre ignare :facepalm:

"C'est de la contrefaçon aux termes des articles L122-6 et L335-3 du Code de la propriété intellectuelle."
FAUX.
En ce qui me concerne, j'ai obtenu El Capitan parfaitement légalement grâce à mon MacBook Pro 2010 que je possède toujours via l'App Store. Je l'ai ensuite copié sur mon hackintosh personnel puis ajouter quelques .kext pour qu'il fonctionne parfaitement (ajouter des .kext, c'est quelque chose que tout les Apple users font, suffit d'installer iStat Menu ou autre logiciel système)
Je n'ai pas volé l'OS ni détruit un DRM. Je l'ai juste copié et modifié, deux choses parfaitement légal :D J'espère que tu fermera ta bouche maintenant, j'en ai marre de me répéter :)
 

Phil999

Membre junior
11 Juillet 2016
36
5
Restez cool les gars, on peut parler de Hackintosh en toute courtoisie.



On sait bien que tant la CLUF n'est pas invalidée par un tribunal, elle fait foi. Mais ce ne sont pas non plus les entreprises qui doivent faire la loi (même si le lobbying est important), et les clauses abusives sont tout aussi légion ... Tout ce qui manque c'est un procès qui déterminera de manière impartiale si la CLUF est valide ou pas en Europe (j'ai cru comprendre que dans cette institution on aimait la concurrence), et si l'OS doit être séparé du matériel ou pas. Ce n'est pas l'entreprise qui est compétente pour dire seule ce qui est légal ou pas, mais un tribunal. Sinon c'est la foire au n'importe quoi. Déjà que l'intérêt du client est plus que piétiné chez la pomme ... après c'est oui ou non, et on en parle plus.

Et si la pomme indiquait dans sa CLUF que tous les documents que tu créerais avec son matos lui appartenaient, tu ne contesterais pas non plus ? :p

C'est ce que je me tue à lui dire, mais il ne comprend rien ! :hilarious::hilarious:
Ce ne sont pas les entreprises qui font la loi et ce n'est pas parce que il est indiqué telle ou telle chose dans une CGU que c'est légal ou pas :hilarious:
C'est vrai par contre qu'il existe un certain flou juridique sur la question étant donné que personne n'a été attaqué sur ce sujet jusqu'à présent. Mais tout les éléments portent à croire que la copie privé et la modification d'un logiciel à usage personnel d'un logiciel obtenu légalement n'est pas illégale et encore moins le faite de le faire tourner sur une plateforme non approprié :merci:
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
21 234
3 405
Là-haut
Restez cool les gars, on peut parler de Hackintosh en toute courtoisie.



On sait bien que tant la CLUF n'est pas invalidée par un tribunal, elle fait foi. Mais ce ne sont pas non plus les entreprises qui doivent faire la loi (même si le lobbying est important), et les clauses abusives sont tout aussi légion ... Tout ce qui manque c'est un procès qui déterminera de manière impartiale si la CLUF est valide ou pas en Europe (j'ai cru comprendre que dans cette institution on aimait la concurrence), et si l'OS doit être séparé du matériel ou pas. Ce n'est pas l'entreprise qui est compétente pour dire seule ce qui est légal ou pas, mais un tribunal. Sinon c'est la foire au n'importe quoi. Déjà que l'intérêt du client est plus que piétiné chez la pomme ... après c'est oui ou non, et on en parle plus.

Et si la pomme indiquait dans sa CLUF que tous les documents que tu créerais avec son matos lui appartenaient, tu ne contesterais pas non plus ? :p


Enfin bref, on s'éloigne du sujet dont le but était de percevoir l'importance du phénomène ...
Apple ne définit pas ce qui est légal ou non. Elle propose un contrat d'utilisation de son logiciel. C'est son droit aux termes de l'article L122-6 du code de la propriété intellectuelle.

Si tu l'acceptes, ce contrat devient la loi concernant l'utilisation de ce logiciel entre Apple et toi.

Mais valide ou pas, la question n'est même pas là.

Un tribunal peut effectivement trouver à redire sur tel ou tel aspect d'un contrat, le CLUF d'OS X comme tout autre. Mais le résultat est l'invalidation du dit contrat. Cela ne génère aucun droit, ça annule simplement les obligations des contractants l'un envers l'autre.

Tu as un contrat d'utilisation de OS X dans lequel Apple définit dans quel cadre tu as le droit d'utiliser son logiciel. Ça, c'est son droit. Maintenant, un particulier ou une association attaque le dit contrat parce qu'elle juge que telle ou telle clause n'est pas conforme au droit Français. Supposons que le tribunal lui donne raison. Ça ne fait pas des détenteurs de licence d'OS X les propriétaires d'OS X, ça ne légalise pas les atteintes aux droits patrimoniaux et moraux d'Apple sur son logiciel. Ça oblige simplement Apple a revoir ses conditions et à les soumettre à nouveau à ses clients pour acceptation.

Ce que je veux dire, c'est que l'argument "je fais du hackintosh et j'en ai le droit parce que j'estime qu'Apple n'a pas le droit de me l'interdire et qu'un tribunal pourrait invalider le CLUF" et complètement à côté de la plaque.

La vérité c'est "je fais du hackintosh parce que j'en ai envie et je m'assieds sur le CLUF que j'ai pourtant approuvé sinon je ne serais pas en possession légale d'une licence d'OS X".

Encore une fois, je m'en fiche que les gens fassent du hackintosh, mais ça me gonfle qu'ils prétendent que c'est légal parce que peut-être le CLUF ne serait pas valable (ce qui reste à démontrer mais qu'ils ne font jamais).


Séparer le logiciel et le matériel ? Pourquoi ? C'est un argumentaire qui va pour Microsoft en ce sens qu'elle fournit son OS à différents fabricants, et encore, la problématique concerne les dits fabricants bien plus que Microsoft. Mais Apple est seul maître de son matériel et de son logiciel. Tu ne peux l'obliger à devenir fournisseur de softwares pour des tiers. Vu ses parts de marché, tu ne peux même pas invoquer l'abus de position dominante. Elle ne domine rien du marché informatique, et surtout pas dans le domaine des ordinateurs personnels. OS X c'est pinuts.

Mais tu as raison, revenez au cœur du sujet.
 

Phil999

Membre junior
11 Juillet 2016
36
5
Apple ne définit pas ce qui est légal ou non. Elle propose un contrat d'utilisation de son logiciel. C'est son droit aux termes de l'article L122-6 du code de la propriété intellectuelle.

Si tu l'acceptes, ce contrat devient la loi concernant l'utilisation de ce logiciel entre Apple et toi.

Mais valide ou pas, la question n'est même pas là.

Un tribunal peut effectivement trouver à redire sur tel ou tel aspect d'un contrat, le CLUF d'OS X comme tout autre. Mais le résultat est l'invalidation du dit contrat. Cela ne génère aucun droit, ça annule simplement les obligations des contractants l'un envers l'autre.

Tu as un contrat d'utilisation de OS X dans lequel Apple définit dans quel cadre tu as le droit d'utiliser son logiciel. Ça, c'est son droit. Maintenant, un particulier ou une association attaque le dit contrat parce qu'elle juge que telle ou telle clause n'est pas conforme au droit Français. Supposons que le tribunal lui donne raison. Ça ne fait pas des détenteurs de licence d'OS X les propriétaires d'OS X, ça ne légalise pas les atteintes aux droits patrimoniaux et moraux d'Apple sur son logiciel. Ça oblige simplement Apple a revoir ses conditions et à les soumettre à nouveau à ses clients pour acceptation.

Ce que je veux dire, c'est que l'argument "je fais du hackintosh et j'en ai le droit parce que j'estime qu'Apple n'a pas le droit de me l'interdire et qu'un tribunal pourrait invalider le CLUF" et complètement à côté de la plaque.

La vérité c'est "je fais du hackintosh parce que j'en ai envie et je m'assieds sur le CLUF que j'ai pourtant approuvé sinon je ne serais pas en possession légale d'une licence d'OS X".

Encore une fois, je m'en fiche que les gens fassent du hackintosh, mais ça me gonfle qu'ils prétendent que c'est légal parce que peut-être le CLUF ne serait pas valable (ce qui reste à démontrer mais qu'ils ne font jamais).


Séparer le logiciel et le matériel ? Pourquoi ? C'est un argumentaire qui va pour Microsoft en ce sens qu'elle fournit son OS à différents fabricants, et encore, la problématique concerne les dits fabricants bien plus que Microsoft. Mais Apple est seul maître de son matériel et de son logiciel. Tu ne peux l'obliger à devenir fournisseur de softwares pour des tiers. Vu ses parts de marché, tu ne peux même pas invoquer l'abus de position dominante. Elle ne domine rien du marché informatique, et surtout pas dans le domaine des ordinateurs personnels. OS X c'est pinuts.

Mais tu as raison, revenez au cœur du sujet.
"mais ça me gonfle qu'ils prétendent que c'est légal parce que peut-être le CLUF ne serait pas valable"
Pourtant c'est le cas :) Un hackintosheur viole le CLUF mais pas la loi française, et ce dernier est tout ce qui compte. Point barre.

"(ce qui reste à démontrer mais qu'ils ne font jamais)."
C'est ce que je t'ai répété à plusieurs reprises mais apparement ça ne rentre pas. Au pire informe toi et arrête de saouler avec tes âneries ?
 

melaure

Chasseur de Bobos
Club MacG
24 Octobre 2001
24 743
1 692
49
Le Grand Lyon
Elle ne domine rien du marché informatique, et surtout pas dans le domaine des ordinateurs personnels. OS X c'est pinuts.

Mais tu as raison, revenez au cœur du sujet.
Elle domine le marché du PC sous MacOS/OS X, à l'exception de la période (bénie) de 95 à 97. De fait Apple est revenu à un monopole du matériel sous Mac OS/OS X. C'est le seul OS micro pour lequel il y a encore un monopole du matériel (ok les autres proprio sont morts) ... C'est sur ce point que c'est potentiellement critiquable au niveau des institutions européennes ...

Bref c'est surtout une question de point de vue ! :D
 

eNeos

Membre confirmé
27 Mai 2008
306
18
Versailles / Montreux
Je vais à la Fnac acheter Uncharted 4 qui est un jeux exclusivement PS4. Mais étant donné que je suis un gros geek et que j'aime les défis, ...
Justement, il me semble bien que tu ne peux légalement pas modifier ces fichiers pour en faire ce que tu veux (je parle de la loi française, pas de la loi selon Apple)
Mais rien ne t'interdit d'utiliser tes p'tits doigts pour te fabriquer une console qui sera capable de lire ce jeux (sous de nombreuses conditions pour arriver à cet exploit, une console étant à la fois proche est très éloignée d'un PC. Et pas sur que tu trouves l'OS de la console en vente libre :))

Un hackintosh, si tu n'a pas besoin de bidouiller le kernel pour qu'il fonctionne, je ne vois pas qui pourrait l'interdire.
 

Phil999

Membre junior
11 Juillet 2016
36
5
Justement, il me semble bien que tu ne peux légalement pas modifier ces fichiers pour en faire ce que tu veux (je parle de la loi française, pas de la loi selon Apple)
Je pense que oui, à partir du moment que je le garde pour moi, que je ne le diffuse pas, ni le vend, je pense que c'est autorisé. C'est un peu comme si tu rippais un film, et tu dénatures complétement le fichier et l'oeuvre avec ton montage, tes effets, voir même une voix que tu mettrais par dessus.

A moins qu'il y ait une loi bien précise qui interdit de modifier un fichier/logiciel numérique à des fins personnels, mais ça m'étonnerait.
 
Dernière édition:

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
21 234
3 405
Là-haut
je ne vois pas qui pourrait l'interdire.
Le propriétaire* qui a parfaitement le droit de définir les conditions d'utilisation** de son logiciel.

Extrait :
Toutefois, l'auteur est habilité à se réserver par contrat le droit de corriger les erreurs et de déterminer les modalités particulières auxquelles seront soumis les actes prévus aux 1° et 2° de l'article L. 122-6, nécessaires pour permettre l'utilisation du logiciel, conformément à sa destination, par la personne ayant le droit de l'utiliser.

Art. L122-6 et Art. L122-6-1

Ce sont deux des articles du Code de la propriété intellectuelle qui concernent spécifiquement les logiciels.

Rappel pour ceux qui ont la compréhension difficile : Apple ne vous vend pas OS X, elle vous consent seulement une licence d'utilisation. Par conséquent, l'auteur ou le propriétaire mentionné dans les articles de loi, ce n'est pas vous mais Apple.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=32AB1883C6B4662DE6E7351616BD8100.tpdila23v_2?idSectionTA=LEGISCTA000006161637&cidTexte=LEGITEXT000006069414&dateTexte=20160714

Rappel pour OS X EL Capitan :
2. Utilisations permises de la licence et restrictions.

A. Licence de logiciel Apple préinstallé ou copie unique. Sous réserve des conditions générales de cette Licence, et à moins que vous ayez acquis le logiciel Apple dans le Mac App Store ou sous une licence ou maintenance de volume ou tout autre accord écrit passé avec Apple, une licence de non-exclusivité limitée vous est accordée pour installer, utiliser et exécuter un (1) seul exemplaire du logiciel Apple sur un seul ordinateur Apple à la fois. Par exemple, les termes de la présente Licence à copie unique s’appliquent à vous si vous avez acquis le logiciel Apple préinstallé sur un matériel de marque Apple.

B. Licence du Mac App Store. Si vous avez obtenu une licence pour le logiciel Apple dans le Mac App Store, sujet aux termes de la présente licence et conformément aux règles d’utilisation du Mac App Store définies dans les conditions générales de l’App Store (http://www.apple.com/legal/ internet-services/itunes/ww/) (« Règles d’utilisation »), une licence limitée, non transmissible et non exclusive vous est accordée pour:

(i) télécharger, installer, utiliser et exécuter, à des fins personnelles et non commerciales, une (1) copie du logiciel Apple sur chaque ordinateur Apple exécutant OS X Yosemite, OS X Mavericks, OS X Mountain Lion, OS X Lion ou Mac OS X Snow Leopard (« ordinateur Mac ») que vous possédez ou contrôlez;

(ii) si vous appartenez à une société commerciale ou une institution du secteur de l’éducation, pour télécharger, installer, utiliser et exécuter une (1) copie du logiciel Apple en vue d’une utilisation : (a) par un seul individu sur chaque ordinateur Mac que vous possédez ou contrôlez, ou (b) par plusieurs individus partageant un seul ordinateur Mac que vous possédez ou contrôlez ; par exemple, un employé peut utiliser le logiciel Apple aussi bien sur son ordinateur de travail Mac de bureau que sur son ordinateur Mac de travail portable ou plusieurs étudiants peuvent utiliser le logiciel Apple installé sur un ordinateur Mac situé dans un centre de ressources ou une bibliothèque ;

(iii) installer, utiliser et exécuter jusqu’à deux (2) copies supplémentaires du logiciel Apple sur des systèmes d’exploitation virtuels sur chaque ordinateur Mac que vous possédez ou contrôlez qui exécute déjà le logiciel Apple à des fins de : (a) développement logiciel,
(b) essais lors de développement logiciel, (c) utilisation d’OS X Server ou (d) utilisation personnelle et non commerciale.

L’autorisation accordée par la section 2B(iii) susmentionnée ne vous permet pas d’utiliser les copies virtuelles du logiciel Apple avec des services de bureau, de travail en temps partagé, de partage de terminal ou d’autres types de service similaires.
Quant textes de loi, je vous ai donné les références des articles, allez les lire, essayer de comprendre leur porté. Ou sinon continuez avec vos délires, de croire que tout vous est permis parce que vous êtes des "petits malins".

Les exceptions autorisées par la loi française aux droits de l'auteur d'une œuvre de l'esprit (dont les logiciels) : http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/exceptions.htm

Une diffusion strictement limitée au cercle familial est autorisée.
Attention, les logiciels ont un régime particulier dans le cadre du Droit de la Propriété Intellectuelle.

Et puis, avant d'aller aux exceptions, il est important de regarder du côté des droits de l'auteur :
http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/droitsconferes.htm

J'aime bien celui-là :
Le droit au respect permet à l’auteur de s’opposer à toute modification susceptible de dénaturer son œuvre. Ce devoir de respect de l’œuvre s’impose tant au cessionnaire des droits d’exploitation qu’au propriétaire du support matériel de l’œuvre ;


Contrairement à ce que j'ai encore lu ici, il n'y a aucun flou juridique. Le droit de la propriété intellectuelle français (on est sur MacGeneration, donc je m'en tiens à celui-ci) est un des plus précis qui soit.


* Apple Inc., Cupertino, California, U.S.A.
** Cela s'appelle un Contrat de Licence Utilisateur Final
 
Dernière édition:

Phil999

Membre junior
11 Juillet 2016
36
5
Le propriétaire* qui a parfaitement le droit de définir les conditions d'utilisation** de son logiciel.

Extrait :
Toutefois, l'auteur est habilité à se réserver par contrat le droit de corriger les erreurs et de déterminer les modalités particulières auxquelles seront soumis les actes prévus aux 1° et 2° de l'article L. 122-6, nécessaires pour permettre l'utilisation du logiciel, conformément à sa destination, par la personne ayant le droit de l'utiliser.

Art. L122-6 et Art. L122-6-1

Ce sont deux des articles du Code de la propriété intellectuelle qui concernent spécifiquement les logiciels.

Rappel pour ceux qui ont la compréhension difficile : Apple ne vous vend pas OS X, elle vous consent seulement une licence d'utilisation. Par conséquent, l'auteur ou le propriétaire mentionné dans les articles de loi, ce n'est pas vous mais Apple.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=32AB1883C6B4662DE6E7351616BD8100.tpdila23v_2?idSectionTA=LEGISCTA000006161637&cidTexte=LEGITEXT000006069414&dateTexte=20160714

Rappel pour OS X EL Capitan :


Quant textes de loi, je vous ai donné les références des articles, allez les lire, essayer de comprendre leur porté. Ou sinon continuez avec vos délires, de croire que tout vous est permis parce que vous êtes des "petits malins".



Attention, les logiciels ont un régime particulier dans le cadre du Droit de la Propriété Intellectuelle.

Et puis, avant d'aller aux exceptions, il est important de regarder du côté des droits de l'auteur :
http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/droitsconferes.htm

J'aime bien celui-là :
Le droit au respect permet à l’auteur de s’opposer à toute modification susceptible de dénaturer son œuvre. Ce devoir de respect de l’œuvre s’impose tant au cessionnaire des droits d’exploitation qu’au propriétaire du support matériel de l’œuvre ;


Contrairement à ce que j'ai encore lu ici, il n'y a aucun flou juridique. Le droit de la propriété intellectuelle français (on est sur MacGeneration, donc je m'en tiens à celui-ci) est un des plus précis qui soit.


* Apple Inc., Cupertino, California, U.S.A.
** Cela s'appelle un Contrat de Licence Utilisateur Final
Tout ton bla bla ne s'oppose en aucun cas aux modifications que l'on peut apporter à OS X, qui ont pour but, je le rappel, de faire fonctionner le logiciel selon nos besoins (exemple: l'adapter pour le hackintosh) D'abord parce que Apple ne le mentionne pas dans son CLUF et puis parce qu'elle ne peut PAS le faire! Tout simplement parce que c'est un système d'exploitation, et ce type de logiciel est constamment modifié pour correspondre au mieux aux besoins de chaque utilisateur. Suffit d'installer Trim Enabler, iStat Menu, Little Snitch, Antidote ou autre, pour "modifier" l'OS, au même titre que la "modification" (qui consiste à ajouter des .kext) permettant de le faire tourner sur PC :D

Du coup, la seule clause qui s'oppose au hackintosh, est le faite d'installer leur OS sur autre chose qu'un Mac. Mais jusqu'à preuve du contraire, aucune loi ne l'interdit, et il se peut même que la justice qualifie cette clause de abusive pour cause de "vente lié". C'est de là d'où vient le flou juridique. Personnellement je pense que les hackintoshers, dont je fais parti, n'ont strictement aucun soucis à se faire :cool:

Bref tu as tout faux :coucou:
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
21 234
3 405
Là-haut
"vente liée" :hilarious:

You make my day.

Le reste de tes propos est à l'encan : bullshit.