Travail sur logiciels bureautiques avec High Sierra

magicPDF

abracadabrantesque
Modérateur
Club MacG
5 Décembre 2007
7 742
778
43.93 N / 4.84 E
abracadabraPDF.net
Donc il n'y a rien à discuter avec toi. Comme souvent, en dehors de ton sacro-saint PDF, tu ne sais rien, tu ne vois rien, tu t'en fous.
Quel sale caractère* et que de conclusions hâtives !

Je revenais justement vers ce sujet parce-que du coup j'ai testé Writer sur Mac, et je voulais dire que tu as complètement raison au sujet de l'approche des caractères, ça craint inhabituellement. J'ai vraiment été surpris.
J'ai testé avec plusieurs polices mais rien n'y fait.

Sinon, excuse mon obsession pour le PDF mais c'est un peu mon gagne-pain !
:cool:



* Jeu de mots contextuel ;)
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
23 005
5 679
Là-haut
Quel sale caractère* et que de conclusions hâtives !
Tu noteras que j'ai pris la peine de répondre et de discuter quand même, malgré cette introduction abrupte. M'enfin, on se fréquente ici depuis longtemps… on n'a pas toujours été d'accord mais ça n'empêche pas la discussion. Mes excuses si le ton t'as un peu heurté. :cool:

Je comprends parfaitement ce que tu as expliqué sur les progrès concernant le PDF sur cette version 6.4. C'est un point important en faveur de l'utilisation de LO et ça me fout d'autant plus en rogne que l'intégration macOS soit aussi bâclée.

énième partie de tartes à la crème OpenOffice contre LibreOffice
Ce n'est pas mon propos ici, même si on a un peu débordé.

LibreOffice fait du très bon travail sur GNU-Linux. Concernant le code général de la suite, et notamment dans Calc, LO est nettement plus avancé qu'OpenOffice. C'est un fait.

Si on me demandait quel logiciel libre ou gratuit pour suppléer l'absence d'Excel sur un Mac, si Numbers ne suffit pas, je conseillerais Calc dans sa version LibreOffice sans aucun problème.

La discussion concerne le choix des logiciels bureautiques sur Mac et mon intervention concerne essentiellement la gestion de Writer par LO sur Mac.

Et là, pour le traitement de texte, principal souci abordé, OpenOffice fait toujours mieux, même si c'est plus "vieux", avec une interface "old-school", sans les dernières nouveautés concernant l'édition de PDF.

LibreOffice a porté beaucoup d'espoirs à son lancement mais pas pour le Macintosh. Il n'est clairement n'est pas un sujet important pour les gens de la Document Foundation, dirigée par des Linuxiens purs et durs.

Personnellement, j'en ai eu assez d'attendre les promesses jamais tenues d'une suite bureautique libre intégrée à macOS, je suis revenu à Microsoft Office. Word produit des documents en .docx et en .odt et la compatibilité avec Pages est meilleure que celle de LibreOffice ou OpenOffice. J'ai le support de QuickLook, de Split View et une intégration suivie à macOS. Quant à la pérennité du format, l'OpenXML est une norme ISO.
 
Dernière édition:

baron

Membre expert
Club MacG
22 Avril 2008
2 028
569
LLN
A la relecture de ce sujet, je reste perplexe devant ceci :
Les deux suites [= Libre Office et Open Office] partagent une gestion très incomplète des polices de tierces partie.
Aux origines du Mac, il n'y avait que des polices écran puis Adobe a rapidement proposé des polices vectorielles PostScript. Avec l'arrivée du Système 7, Apple (rejointe par Microsoft) a développé sa propre solution de polices vectorielles sous forme de polices TrueType.
Depuis le début du siècle, le format OpenType (développé par Adobe et Microsoft sur base du format TrueType, mais qui peut contenir aussi bien des tracés PostScript que TrueType, .otf ou .ttf — avec en plus le support d'Unicode, donc bien plus de glyphes, et des fonctions typographiques avancées) a remplacé ces deux formats obsolètes.

Qu'entends-tu donc par polices tierces parties ?
 

Moonwalker

Dark Star
Club MacG
22 Avril 2006
23 005
5 679
Là-haut
Qu'entends-tu donc par polices tierces parties ?

Celles qui ne sont pas intégrées à la suite. OTF ou TTF c’est toujours un travail de sagouin. L’approche défaillante chez LibreOffice n’arrangeant pas les choses.

Et puis, c’est plus compliqué d’avoir la police que tu veux comme tu veux. Par exemple, si tu as une police qui présente une version gras et une version semi-gras, ou condensé, ou semi-condensé, etc., une seule sera prise en compte par Writer. Il faut aller dans l’interface pour obtenir les autres variantes disponibles.

Sans aller dans l’exotique, regarde avec Helvetica Neue. Sur Pages comme sur Word, tu as de suite accès au style de format que tu souhaites via le menu déroulant, et il reste le style défini jusqu’à ce que tu le changes. Avec Writer tu dois t’enfoncer dans interface pour définir le format. Barre de menu > Format > Caractères… > Polices etc. Surtout, avec Pages comme avec Word, tu sais de suite ce que tu as à ta disposition concernant la police. Avec Writer, dès que tu t’éloignes du « basic » ça devient compliqué. Le petit Bean s’en sort bien mieux. Même TextEdit !

Bien sûr, si tu te contentes de la police « maison » – Tinos/Liberation – t’es pas emmerdé : normal ; gras ; italique ; italique gras. What else ?

M’enfin, cette discussion a déjà un an et si la situation n’a pas changé, OpenOffice est passé en version 4.1.9 et LibreOffice en version 7.1, je me fous un peu du devenir de Writer sur Macintosh. J’ai gardé OpenOffice sur une machine secondaire avec High Sierra mais j’ai viré ces deux suites de ma machine principale. Microsoft Word gère très bien l’odt au besoin et je préfère travailler sur Pages autant que je le peux.

La question pourrait être de savoir qui a vraiment besoin de l’odt aujourd’hui ? Pas le gouvernement visiblement puisque les attestations sont toujours en PDF, OpenXML et Texte. Le plus drôle : j’ai remarquée que le PDF avait été produit avec… LibreOffice.

Après tout, c’est gratuit, ça fonctionne plus ou moins bien selon ta plateforme, et tu peux composer des cochonneries administratives en .docx ou en PDF. Celui qui n’a pas le souci de la qualité et qui n’a pas mal aux yeux en lisant des mots coupés en deux à l’écran ne doit surtout pas se gêner.

Parfois, je me dis qu’on était pas mal avec OpenOffice et X11… :rolleyes:

Un peu comme le Brutalisme en architecture… cela conserve parfois un certain charme.
 
Dernière édition:
  • J’aime
Réactions: baron

baron

Membre expert
Club MacG
22 Avril 2008
2 028
569
LLN
Celles qui ne sont pas intégrées à la suite.
Merci de ta réponse. Je n'ai jamais remarqué que des polices avaient été installées en même temps — à la différence de Microsoft qui ne se prive pas de remplir mon dossier Polices de plein de doublons… :D

Vérification faite, ces polices sont intégrées à l'application, pas au système.
Au travers de toutes celles que j'ai de base, je ne les avais pas repérées ; il a fallu que j'ouvre le paquet de l'app pour les découvrir mais elles ont peu d'intérêt graphique à mes yeux.

Et puis, c’est plus compliqué d’avoir la police que tu veux comme tu veux. Par exemple, si tu as une police qui présente une version gras et une version semi-gras, ou condensé, ou semi-condensé, etc., une seule sera prise en compte par Writer. Il faut aller dans l’interface pour obtenir les autres variantes disponibles.

[…] Le petit Bean s’en sort bien mieux. Même TextEdit !
Bean comme TextEdit exploitent le moteur typo d'OSX, plus riche que bien d'autres plus prétentieux. Grâce à ça, on a notamment accès à toutes les fonctions OpenType.

Parfois, je me dis qu’on était pas mal avec OpenOffice et X11…
Je suis resté avec une version 4.3.5 de Libre Office, n'ayant pas aimé la suivante… :angelic:
(Mais je ne m'en sers quasiment pas, sauf besoin impératif — ou pour créer certains PDF, ouvrir des documents ClarisWorks ou encore réparer un Word récalcitrant.)