Le futur des systèmes de fichier

WebOliver

Propre en Horde
Club MacG
31 Janvier 2000
31 518
4 207
Plus là
Je reprends ici l'excellente Opinion de Benjamin Rondeau concernant les futurs systèmes de fichier de nos systèmes d'exploitation.

Les réactions sont également très intéressantes, notamment le parralèle fait avec iTunes et iPhoto.


<blockquote><font class="small"> Opinion de Benjamin Rondeau:</font><hr />Le futur des systèmes de fichier
Les systèmes d’exploitation actuels sont centrés sur les documents et leur position sur le disque dur, et il a été reproché à Apple, lors de la sortie de Mac OS X, ne pas innover suffisamment. Certains attendaient, de la part de "l’inventeur" de l’interface graphique, un renouveau dans l’approche du système d’exploitation, qui modifierait la perception que l’utilisateur a de son environnement de travail virtuel.

Or il est aujourd’hui indéniable que la prochaine grande évolution des systèmes d’exploitation se jouera sur le système de fichier : les annonces récentes de Microsoft, ainsi que quelques rumeurs provenant de Cupertino ne laissent que peu de doutes sur la question : les futurs systèmes d’exploitation se voudront « Centrés sur l’utilisateur » (User Centric).

De la gestion des documents…
L’organisation actuelle de Mac OS, comme celle des principaux systèmes d’exploitation, est symbolisée par l’arborescence. Chaque fichier est caractérisé, pour l’utilisateur, par son emplacement au sein de cette arborescence. Ce n’est ainsi même pas le nom de ce fichier qui le définit : deux fichiers peuvent être nommés identiquement et être dans deux répertoires différents.

Ce système a pour avantage celui de la logique : les fichiers sont tous "rangés" quelque part. Il correspond par ailleurs de manière assez idéale à la métaphore du bureau qui a cours depuis l’introduction de l’interface graphique : les documents sont classés dans les des dossiers, eux même, dans d’autres dossiers, tout comme les dossiers papiers.

Malgré l’évidente simplicité du système, il est assez aisé d’en voir les limites. Il suffit d’avoir de nombreux fichiers pour constater qu’il est finalement malaisé de retrouver un document placé au fond fin d’une arborescence.
Le système entraîne de lui-même la prolifération des dossiers et des sous-répertoires, afin de classer au mieux les documents.

De plus, il impose une grande rigidité dans le classement des documents: des fichiers sur un même projet doivent être placés au même endroit si on veut les retrouver facilement. Ce type d’organisation correspond donc assez peu à une organisation des documents en projet, et à l’utilisation d’un même document dans des circonstances diverses : une fois qu’un dossier est placé quelque part, il faut le déplacer si on souhaite créer un autre dossier avec ce document (dans le cadre d’un projet par exemple). Mais on perd alors ce document dans le dossier ou il était au départ…

A la gestion des idées…
Pour lever ces limitations, il est nécessaire d’ajouter des méta-données aux fichiers enregistrés sur le disque dur.

Pour comprendre l’utilisation que l’on peut faire de ces méta-données, l’exemple d’iTunes (et des MP3) est particulièrement parlant. Les tags (nom de l’artiste, titre, album,…) sont parties intégrantes du fichier MP3, et permettent de naviguer dans les documents mp3 de multiples manières.

Si, aujourd’hui, les méta-données existent dans les systèmes d’exploitation (ils contiennent souvent l’auteur du document et sa date de sauvegarde), les étendre sur le modèle d’iTunes permettrait à l’utilisateur de naviguer d’une manière complètement nouvelle dans ses fichiers.

Avec ce système, l’emplacement réel des documents devient secondaire, et c’est la gestion des arguments associés à chaque fichier qui devient essentielle. A l’utilisateur, quand il crée un document, d’y associer les mots-clefs adéquats (selon le projet, le travail ou l’évènement auquel est lié le fichier). Il pourra ensuite, selon ses besoins, naviguer dans les documents qui correspondent à ce mot-clef. C’est ce type de solution, poussé encore pus loin, que les créateurs de systèmes d’exploitation veulent intégrer dans les prochaines générations.

L’étape suivante consiste en effet à appuyer le système de fichier et la gestion des méta-données associées sur un système de gestion de bases de données. Même si ses intentions précises restent floues, c’est la voie qu’a choisie Microsoft pour son prochain OS, le successeur de Windows XP, baptisé pour le moment LongHorn, et prévu pour 2006. Dans cet OS, le système de fichier (appelé winFS), reposera directement sur un système de base de données..

S’il présentera toujours des dossiers, ceux-ci ne seraient que des « vues » particulières des éléments contenus dans la base de données (les fichiers). Par exemple, les fichiers « My Music » ne présenteraient que les fichiers musicaux.
On peut donc imaginer que l’utilisateur, en créant un répertoire, y associe une « requête », pour qu’un double-clic sur ce répertoire affiche les documents répondant à un critère précis, quel que soit leur emplacement sur le disque dur (rendant par là même inutile la connaissance de cet emplacement).
Deux dossiers pourraient donc présenter le même document, si ce dernier répond aux conditions des deux dossiers (par exemple, si un dossier affiche les documents « photos » et si l’autre affiche les documents « vacances en Corse », que ce soit les photos, ou les vidéos tournées à cette occasion).

Utiliser un SGBD pour le système de fichier permet en outre de profiter des nombreuses capacités de cette famille de logiciels. Ce sont notamment lespossibilités d’indexage des éléments d’une base de données qui sont intéressantes dans le cadre d’un système d’exploitation. En permettant de faire des recherches plus efficacement dans les données stockées, elles promettent d’accéder plus rapidement aux fichiers, selon le mot-clef qui leur sera attaché.

Questions en suspens…

Ce type de système de fichier peut donc libérer totalement l’utilisateur de l’organisation « physique » de l’arborescence, de la même manière que dans une base de données, l’utilisateur ne sait pas ou sont « réellement » les données qu’il exploite.

Dans ce système, la phase d’attribution des mots-clefs au document est primordiale, et nécessite une réflexion préalable de la part de l’utilisateur : si l’on veut prolonger le parallèle avec iTunes, il est facile de constater l’efficacité des tags mp3 (pour naviguer par artiste, par album, par style de musique), mais si ces tags ne sont pas remplis, tout le système s’effondre, et il devient alors beaucoup plus difficile (voire impossible) d’en tirer partie.

Le passage à ce nouveau type d’organisation relève donc tout autant de laréflexion technique (appuyer le système de fichier sur un moteur de gestion de base de données), que théorique sur l’interface homme-machine et la manière d’appréhender l’organisation de document pour un travail plus efficace.

De nombreuses questions restent posées sur les options à prendre dans le cadre de l’introduction de cette solution. Il pourrait par exemple être dangereux de priver complètement l’utilisateur de la référence à l’emplacement du fichier dans l’arborescence. En dernier recours, ce moyen de retrouver un fichier peut être utile.

C’est pourquoi Microsoft, comme Apple avance à pas comptés dans cette direction. Chacun à sa manière. Microsoft, lors de la sortie d’une beta préliminaire de Windows Longhorn, a communiqué sur ce prochain système de fichier, sans le montrer. La firme de Cupertino, comme toujours, garde le silence sur le sujet, mais on sait que Dominic Giampaulo, le créateur de système de fichier de BeOS (reconnu pour sa performance et sa gestion des méta-données) travaille maintenant à Cupertino…

[/QUOTE]
 

nantucket

Membre émérite
1 Septembre 2002
560
1
Switzerland
nantucket.free.fr
Le parallèle fait avec iTunes est intéressant mais pas très en phase avec la réalité, car une chanson c'est : un auteur, un titre, un album, un genre et une date. (5 paramètres principaux les autres étant rarement utilisés pour des recherches dans une playlist); tandis qu'un fichier en général peut comporter un nombre incalculable de paramètres...(utilisateur, projet, concerne, auteur, but, résolution, thème, privé ou public, taille du fichier, type de document, longueur, etc...)

Je me demande s'il n'est pas plus long de renseigner une fenêtre sur les inombrables propriétés d'un document que de continuer à utiliser une arborescence classique.

A partir du moment où l'on est bien organisé, on ne perd pas de temps à chercher...
 

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 670
Il me semble intéressant de noter que le premier système d’exploitation à adopter les métadonnées et à utiliser une base de données en tant que système de fichier fut ... BeOS.
Ce fut un vrai régal. Exemple de puissance de l’outil : plutôt que d’utiliser un gestionnaire d’e-mail pour lire son courrier, il était possible via l’interface utilisateur de demander - par exemple - la liste des nouveaux mail émis par Jobs et contenant le mot banane. Le résultat s’affichait dans une fenêtre du "finder" et était actualisé en temps réel.
Les possiblités allaient bien au-delà (on pouvait utiliser les requêtes pour mettre à jour un site web en temps réel). Tout cela était inclu dans le système lui même.
L’idée derrière tout cela était simple : l’utilisateur n’a pas besoin de ranger ses documents dans des dossiers, sous dossiers etc. etc. jusqu’à ne plus savoir où se trouve ses propres docs, du moment que le système offrait un mécanisme puissant et simple pouvant retrouver ces fameux document. L’idée n’est pas si bête : comment accepter aujourd’hui, à l’heure ou les vidéos transitent via le web, qu’on soit encore assujetis au système des dossiers.

L’important dans tout ceci, va être la liberté accordée à l’utilisateur : en effet, les métadonées n’ont de sens que si elles sont vraiment accessibles : reprenons l’exemple des requêtes sur des mails : aujourd’hui pour lire les mails gérés par Entourage il FAUT avoir Entourage, il est impossible de lire ces mails directement depuis un éditeur de texte tout simple. C’est quand même scandaleux d’être contraint ainsi d’utiliser un outil bien spécifique pour lire des informations aussi simples et souvent essentielles.
BeOS stockait les e-mails au format texte tout simple ce qui permettait à l’utilisateur d’exploiter les requêtes.
En résumé, l’utilisation des métas données depuis le système d’exploitation sans autre artifice logiciel, sera tout bonnement impossible pour des e-mail stockés dans un format propriétaire.
A suivre.
 

Caster

Membre d’élite
Club MacG
15 Janvier 2004
1 564
74
48
Strasbourg
www.immvauban.com
Non je ne pense pas, car dans itune, si tu le souhaites tu peux même ne rien renseigner au niveau des META , ou très peu. Dans ce cas tu trouves malgrès tout tes chanssons. Cependant, si tu prends la peine de renseigner un max, tu peux faire des listes etc...

Pour le nouveau système de fichier, je verai un peu la même chose ... cad :

Si tu n'as pas le temps ou si tu veux saisir que le minimum, et bien pas de problème seulement tu n'exploiteras pas le système ( même si des champs peuvent se complèter automatiquement comme : dates, type de fichier, utilisateur, document utilisé avec, date de dernière utilisation etc ... ).
Par contre celui qui veut prendre un peu de temps, peut choisir quels champs il veut remplir en fonction de ses besoins et pouvoir retrouver ou avoir des classements de fichiers très simplement.

Je pense que c'est une excellente idée. Mais pour quelle version de Mac OS ? et pour quand ?
 

Fulvio

Membre d’élite
Club MacG
28 Novembre 2002
2 728
189
41
Somewhere in Nord-Isère
nantucket a dit:
Le parallèle fait avec iTunes est intéressant mais pas très en phase avec la réalité, car une chanson c'est : un auteur, un titre, un album, un genre et une date. (5 paramètres principaux les autres étant rarement utilisés pour des recherches dans une playlist); tandis qu'un fichier en général peut comporter un nombre incalculable de paramètres...(utilisateur, projet, concerne, auteur, but, résolution, thème, privé ou public, taille du fichier, type de document, longueur, etc...)

Je me demande s'il n'est pas plus long de renseigner une fenêtre sur les inombrables propriétés d'un document que de continuer à utiliser une arborescence classique.

A partir du moment où l'on est bien organisé, on ne perd pas de temps à chercher...
Le nom de fichier, son type et son emplacement sont déjà, en quelques sortes, des méta-données.
Pour les innombrables méta-données, il faudra voir. A mon avis, il n'y en aura pas tant que ça, et la plupart seront géré automatiquement par les programmes concernés. L'intérêt sera probablement de pouvoir créer ses propres méta-données. Genre documents personnels ou relatif au travail, etc.

Je pense (j'espère) que le bordélique-né que je suis pourra en tirer partie


Wait &amp; see...
 

benR

Membre d’élite
Club MacG
17 Juillet 2000
3 480
11
Paris
www.lasauce.eu
nantucket a dit:
Le parallèle fait avec iTunes est intéressant mais pas très en phase avec la réalité, car une chanson c'est : un auteur, un titre, un album, un genre et une date.
J'en prends note, et je suis complètement d'accord...

C'est la principale question non abordée dans l'article : comment réaliser réellement un tel système de gestion des fichiers. comme tu le dis, pour iTunes c'est facilité par un "cadre" imposé... pour un fichier en général, cela devient assez difficile à faire...
 

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 670
<blockquote><font class="small"> Posté à l'origine dans les réactions à l'article:</font><hr />J’aurais aimé que niKo m’explique de quel heureux changement il parle et ce qu’il espère des “solutions techniques secrètes” de Apple quand il se réjouis de voir iTunes et iLife supplanter le traditionnel rangement des fichier dans le Finder.

Je suis moi-même très attristé par cette évolution que je juge néfaste. Prenons un exemple imaginaire: Sur mon bon vieux Mac, je créais un dossier “Club de pèche” pour ranger les photos, textes et base de données des membres du Club dans UN SEUL endroit, quelle que soit le genre des données et l’application qui a servis à les créer ou à les modifier. Aujourd’hui avec les iApplications je dois ouvrir un dossier “Club de pèche” dans iPhoto un autre dans l’application de courrier électronique et encore un autre dans le Finder. Je me retrouve avec des dossiers “Club de pèche” que j’ai dû créer autant de fois à la main dans chaque application et si je veux retrouver quelques infos sur la saison 2001 du Club je dois ouvrir toutes les applications et tout leurs dossiers pour m’apercevoir finalement qu’un seul contient des informations sur ce sujet.

Le monde du Mac, qui était à l’origine centré sur le Finder, c’est à dire sur la libre organisation que l’utilisateur faisait de ses données, a été peu à peu contaminé par le monde PC qui considère que les données n’appartiennent pas à l’utilisateur mais aux programmes et au système. D’ou le désir de masquer systématiquement la hiérarchie des fichier et l’absence totale de scrupule des applications à enregistrer des données où elles veulent et quand elles veulent. Je suis d’accord avec fhy, qui dit qu’il est dangereux de donner toute la gestion des données au système.

Apple qui n’a pas véritablement fait évoluer le Finder depuis la création du Mac a fait pourrir la situation jusqu’à ce que des application diverses ne fassent beaucoup mieux le travail de classement des informations. Mais il s’agit d’applications spécialisées. Quant à la centralisation du rangement dans un seul environnement, indépendamment de la nature des données, est plus que jamais compromise.

Et pourtant, le principe du classement hiérarchique des données est simple et génial. C’est un outil qui a donné tout son attrait au Macintosh, un outil qu’on est entrain de nous voler en nous promettant monts et merveilles. A ce titre, je suis tout a fait d’accord avec Lupus Y qui dit que l’emplacement du fichier est déjà une méta-donnée. C’est même une méta-donnée que j’attribue à mon fichier d’un simple clic de souris et qui en dit plus long que tous les mots clefs que Microsoft peut nous obliger à saisir à l’enregistrement d’un fichier.

[/QUOTE]
 

nicogala

modérateur
Modérateur
Club MacG
22 Septembre 2003
4 007
357
40
ouai, et de plus si c'est (j'en doute) plus facile pour retrouver un fichier que tu as crée, comment tu trouves un fichier dont tu ignore tout ? genre fichier caché, fichier qui s'intalle seul avec une appli etc ? bref tout ce que tu ignores et que tu découvres en te baladant au hasard dans ton arborescence...
Je suis sur qu'avec un tel système tu peux passer à côté de pas mal de fichiers...ce qui arrangerait bien certaines compagnies trustantes et coutumières des spywares et autres bordels planqués...

Et puis, il faut que tu te dises : "ah oui, est-ce que j'ai des photos de Corse?" ou alors que t'affiches toutes les photos (à moins de pouvoir n'afficher que les dossiers) et chercher dedans... au lieu d'aller dans ton dossier "photos"/"Corse" en 2 clics seulement...

ça demande un gros travail de renseignement des métadonnées, avec de nombreux cas où tu ne sais pas trop quel renseignement mettre, plusieurs pouvant correspondre ou aucun !

Je trouve que la recherche du Finder permet déja ça dans une certaine limite,
un remplacement total du système d'arborescence ? absurde! car d'une part il fonctionne bien, d'autre part la nature humaine est telle que chacun a son mode de reflexion et d'organisation, et l'arborescensce correspond à un mode de réflexion/organisation trés proche du naturel, du matériel et du concret, donc très répandu chez le plus grand nombre de personnes...(d'où son succés )

Le mieux serait une solution "hybride" permettant l'utilisation en option des métadonnées, par indexation automatique des fichiers, mais en conservant l'arborescence...

bref, une option intégrée au Finder fonctionnant comme Sherlock en son temps et avec en prime le génie d'Apple....
 

Fulvio

Membre d’élite
Club MacG
28 Novembre 2002
2 728
189
41
Somewhere in Nord-Isère
nicogala a dit:
Le mieux serait une solution "hybride" permettant l'utilisation en option des métadonnées, par indexation automatique des fichiers, mais en conservant l'arborescence...

bref, une option intégrée au Finder fonctionnant comme Sherlock en son temps et avec en prime le génie d'Apple....
Justement, les méta-données pourront certainement émuler l'arborescence de fichier. Et on peut espérer sans trop craindre d'être déçu qu'on aura encore une arborescence quand ce système arrivera, pour pouvoir récupérer ses anciens répertoires et conserver ses anciennes habitudes.
 

-anonyme-

Légende
26 Février 2001
66 286
2 670
J'ai mis ce lien dans les réactions de l'article, mais je le remet ici, pour vous dire qu'il n'y a pas qu'apple et M$ qui y pense...

Gnome Storage

En gros, on devrait naviguer dans nos fichiers comme dans un moteur de recherche, par catégories, et surtout (un point non abordé ici) quelque soit sont emplacement sur le réseau et de façon totalement transparente pour l'utilisateur.

quoi de mieux pour nous simplifier la vie ?
 

Caster

Membre d’élite
Club MacG
15 Janvier 2004
1 564
74
48
Strasbourg
www.immvauban.com
je pense qu'un système hybride, arborescence ( comme l'est actuellement OS X ) avec une pointe de plus de Méta données, permetterait à ceux qui veulent retrouver des fichiers selon un classement de type dossiers, sous dossiers, le peuvent ...
et ceux qui veulent, en saisissant des mots clés ( comme pour une recherche de fichier), retrouver tous les fichiers liés, le peuvent également. Donc gagnant sur les 2 tableaux.
 

Coldfingers

Membre confirmé
26 Octobre 2003
154
1
La possibilité au choix des deux systèmes est de loin la meilleure. Comment imaginer ne pas pouvoir contrôler l'emplacement des données pour ceux qui ont plusieurs disques durs et plusieurs partitions...
Jaguar a fait un grand pas dans la facilité d'accès aux dossiers et il y a aussi une fonction recherche... Donc le le système de métadonnées sera hyper facile à intégrer vu qu'avec iTunes Apple en a la technologie.

Rien ne vaudra la transmission de pensée ... je pense à un truc et cela apparaît sur l'écran. Tout bon système devra se raprocher ne fusse que rustiquement de cela.
 

maousse

Vétéran
Club MacG
20 Avril 2002
7 224
445
39
Paris
orbl.eu
allez, pour ceux que ça intéresse, le lien pour le livre 'practical file system design with the Be file system', mis en ligne par son auteur Dominic Giampaolo, autrefois concepteur du système de fichiers Be et aujourd'hui employé par apple dans la branche système de fichiers, justement.

http://www.nobius.org/~dbg/practical-file-system-design.pdf
 

Einbert

Membre d’élite
Club MacG
24 Avril 2001
1 236
20
WebOliver a dit:
Plus largement, voici sur MacPlus, ce que pourrait être le futur OS X.
Bof, bof leurs idées ... J'ai jeté un rapide coup-d'oeil au lien sur le FS de Gnome et c'est vrai que ça me paraît très intéressant; en tous cas, nous aurons de toute façon un système beaucoup plus transparent avec le réseau qu'il ne l'est maintenant (pour autant que le réseau n'est pas des lenteurs
). J'espère que 10.4 ou 10.5 apportera qqch de nouveau sur le point de vue FS. J'imagine déjà la réaction de certains : C'est pas croyable, on vient juste de s'habituer à OS X, que voici déjà une nouvelle façon de naviguer dans le système !!! Donc, ceux qui ont râlé quand ils ont dû passer de OS 9 vers X (du style : "C'est quoi ce système qui me refuse d'effacer un fichier !!!"), seront les mêmes qui vont à nouveau râler avec l'introduction d'un nouveau FS !!

++
 

jeromemac

Membre d’élite
Club MacG
5 Octobre 2001
3 105
115
43
NICE
Einbert a dit:
Bof, bof leurs idées ... J'ai jeté un rapide coup-d'oeil au lien sur le FS de Gnome et c'est vrai que ça me paraît très intéressant; en tous cas, nous aurons de toute façon un système beaucoup plus transparent avec le réseau qu'il ne l'est maintenant (pour autant que le réseau n'est pas des lenteurs
). J'espère que 10.4 ou 10.5 apportera qqch de nouveau sur le point de vue FS. J'imagine déjà la réaction de certains : C'est pas croyable, on vient juste de s'habituer à OS X, que voici déjà une nouvelle façon de naviguer dans le système !!! Donc, ceux qui ont râlé quand ils ont dû passer de OS 9 vers X (du style : "C'est quoi ce système qui me refuse d'effacer un fichier !!!"), seront les mêmes qui vont à nouveau râler avec l'introduction d'un nouveau FS !!

++


ça y'aura toujours des raleurs....
 

vic

Membre junior
22 Mai 2001
19
0
Bonsoir à tous,

Il pourrait être intéréssant d'utiliser les familles comme des méta-données. On pourrait alors afficher dans une fenêtre du finder l'ensemble des fichiers et dossiers appartenant à la même famille.