Vos fou-rires les plus déments !!!!!

Statut
Ce sujet est fermé.

thebiglebowsky

Skippy le grand gourou
Club MacG
22 Mai 2001
15 827
6 226
70
Belgique
On sait tous que les fou-rires les plus déments arrivent toujours dans des circonstances ou ils sont les plus malvenus...!!!

Selon la loi de Murphy, vous avez plus de chance d'attraper un fou-rire à un enterrement qu'à un mariage...

Alors, racontons ici nos fou-rires les plus dingues ... c'est tellement rare les occasions de rigoler !


Perso, il faut que je fasse le tri avant de poster !!!
... alors, je reviens dans quelques instants !
 

TibomonG4

Vénérable sage
Club MacG
26 Novembre 2003
18 290
3 938
tibomonG4.free.fr
Pour que tu reviennes on a tellement attendu des minutes, des heures peut être plus... Autant que l'on s'en souvienne on ne s'en souvient plus
 

macmarco

Vénérable sage
Club MacG
25 Juillet 2002
11 068
4 026
51
Rennes
thebiglebowsky a dit:
Perso, il faut que je fasse le tri avant de poster !!!
... alors, je reviens dans quelques instants !
On attend ça avec impatience !


Perso, pour le moment, j'en vois pas dans des circonstances vraiment gênantes....
 

plumber

Membre confirmé
15 Janvier 2003
473
0
un fou rire ou j'ai eu mal au bide

c'est quand un ami c'est assis sur une chaise ou la veille on lui avait dis

et dis donc si tu t'assoyes dessus tu l'as plie en deux


le lendemain c'était un vendredi apres midi

le dit sieur c'est assiye sur la chaise

on a meme pas pu voir l'etape du pliyyyyyyage

et hop sur le cul avec en dessous un compressé de caesar


j'ai failli crever



faut dire que nous étions bien pétés
 

thebiglebowsky

Skippy le grand gourou
Club MacG
22 Mai 2001
15 827
6 226
70
Belgique
Un jour, j'étais chez le Notaire avec ma femme (quoi de plus sérieux !
) ... on est reçu par le clerc qui a le malheur de s'appeler André Deneux (quoi de plus banal !
)...
Il nous laisse seuls un instant, le temps d'aller chercher un papier ... je regarde ma femme et je lui dis : "Quelle tête Deneux !!!" ... aucune réaction ... rien ! regard impassible de ma femme !

Le gars revient, continue à nous parler etc... etc... à un moment, il s'arrête, un peu renfrogné et regarde ma femme ... je la regarde aussi : elle était tassée sur sa chaise, tremblottante, le visage plein de larmes, prise de soubresauts indescriptibles et elle n'arrêtait pas de répéter : "j'ai compris !" ... "j'ai compris !" ... tout ça dans un fou-rire autant énorme que déplacé !!!

Tout en s'excusant, et voulant se faire pardonner, elle raconte au clerc que je lui ai raconté une bonne histoire avant de rentrer à l'étude et que ça la faisait encore rire (en fait, elle était en train de s'enfoncer...
) ... le clerc lui dit avec un petit sourire : "Mais Madame, j'adore les histoires drôles, racontez-là-moi !!! - regard suppliant de ma femme ... elle marmonne que c'était une histoire de "tête de lard" (
), mais qu'elle ne savait pas bien la raconter ...
Alors, le clerc, réajustant ses petites lunettes et parcourant les documents qu'il avait devant lui nous dit suavement : "Vous m'avez fait peur, je croyais que c'était à cause de mon nom ... c'est si facile, "tête Deneux" etc...etc... !"
...
... on a dû sortir, et ce jour-là, j'ai bien cru qu'on allait mourir de rire !!!

Depuis, ben on a changé de notaire !
 
  • J’aime
Réactions: Avril-VII

plumber

Membre confirmé
15 Janvier 2003
473
0
Je viens de faire un petit calcul avec mon niveau de vie et ce que
possède un mec comme double you bouche

je pourrais vivre plus de 7000 ans !!!!

bah la ca me fait marrer
 

plumber

Membre confirmé
15 Janvier 2003
473
0
désolé je fais ma déclaration d'impots


au centre des impots je depends d'une nana
j'auraisaimé lui sortir touche pas au grisbi salope

mais je m'abstient

 

thebiglebowsky

Skippy le grand gourou
Club MacG
22 Mai 2001
15 827
6 226
70
Belgique
Pour en revenir aux histoires de curé, de goupillons, de messes, de Jésuites, et autres joyeusetés de cette époque bénie mais révolue....

Je devais avoir 16 ou 17 ans, et chaque dimanche j'allais à la messe avec quelques potes (Hé oui !
) ... c'était à chaque fois pareil, on rigolait toujours bien de voir l'enfant de choeur "en chef" (qui était minuscule), devoir monter sur un petit banc pour ouvrir le tabernacle, et tendre les bras avec peine et désespoir pour y retirer les objets du culte...

(je le savais d'autant plus, que j'avais été enfant de choeur durant quelques années et que je n'étais pas bien grand non plus !
)
Tidju, quelle misère, il y allait à tâton et ça durait quelques bonne minutes...
...ça nous avait donné l'idée d'une bonne blague : ma grand-mère avait encore "un renard", une fourrure qu'elle portait autour du cou dans sa jeunesse et qui, à présent était tellement mitée qu'elle pensait vraiment la liquider... si vous vous souvenez, sur ce genre de fourrure, y'avait encore la tête de l'animal avec des yeux en verre fixé sur la doublure...
... ça m'avait toujours un peu effrayé quand j'étais petit...

Le dimanche suivant, on est arrivé avant la messe avec "la pauvre bête" qu'on a bourré tête en avant dans le tabernacle, en équilibre instable !!!

La messe commence et arrive le moment fatidique ... on n'en pouvait déjà plus ... le petit gars prend son tabouret, monte dessus, tatonne ... met la main dans le tabernacle et la retire aussitôt en gueulant et en criant comme un damné !
Le premier surpris fut le curé qui regardait l'enfant de choeur s'agiter et piétiner sur place devant l'autel ...
Nous on avait simplement prévu que le renard tomberait à terre devant tout le monde et basta !

Le curé parle à l'enfant de choeur tout rougeaud ... il regarde prudemment le tabernacle ... et part dans la sacristie pour revenir avec une brosse dont il se sert du manche pour goupillonner gaillardement dans le tabernacle (courageux, mais pas téméraire, le curé !)... ce qui devait arriver arriva, le renard tomba par terre devant les yeux médusés des quelques vieilles du premier rang qui s'empressèrent de faire leur signe de croix ... nous, on était pliés en douze, y'en a même un qui a pissé dans son froc au moment ou le curé a ramassé la bestiole du bout de sa brosse et l'a amené religieusement à la sacristie...
C'était le centuple de ce que l'on avait imaginé ...

Malgré les pressions, on a jamais avoué qu'on y était pour quelque chose ... la chance qu'on a eue, c'est que ma grand-mère n'allait pas à la messe... "ça pue le bigot" comme elle se plaisait à dire !!!
 

krystof

Vétéran
Club MacG
2 Octobre 2002
9 415
505
Derrière toi !
Moi, mes fou-rires, c'est quand je lis les posts de thebig
 

thebiglebowsky

Skippy le grand gourou
Club MacG
22 Mai 2001
15 827
6 226
70
Belgique
krystof a dit:
Moi, mes fou-rires, c'est quand je lis les posts de thebig

ps : vaut mieux prendre une bonne avance en rigolade sans savoir ce que les heures qui suivent vont nous réserver...
 

bebert

Membre d’élite
Club MacG
9 Novembre 2000
4 990
333
Europe
Les fou-rires que j'ai eu au travail dans le thread "Le mur des chiottes" et "Elles étaient mes amies"…





 

woulf

Membre d’élite
Club MacG
12 Décembre 2001
4 146
345
2 mémorables qui me reviennent en tête:

Décembre 95, enterrement de ma grand mère plus d'une centaine de personnes, et durant la cérémonie au crématorium, nous mettons l'ave maria chanté par la callas. Grand moment de recueillement... très grand, jusqu'à ce que le disque change de piste (c'était une compile) et enchaine sur un air plus que léger, confinant presque à l'opérette!
1er réflexe, se précipiter pour étrangler le préposé au CD du crématorium, mais on s'est regardés avec ma soeur et on a explosé de rire ! Ma grand mère aimait rigoler, je suis sur qu'elle l'a bien pris.

Eté 2001, en visite chez un couple d'amis, nous avions une chambre au rez de chaussée et eux dormait au premier. Tout à coup, on entend descendre notre amie, qui s'exclame sur un ton très sérieux: "Coco est mort" Ledit coco étant une sorte de perroquet recueilli par ces amis et dont le perchoir se trouvait également au premier étage.
Ma femme, entendant ça, est partie, on ne sait pas pourquoi d'un fourire qu'elle a communiqué à tout le monde ou presque, sauf coco et le mari de notre amie, qui je crois était malgré tout attaché à cette sale bestiole. Enfin nous, on a failli se pisser dessus, quand même, et "coco est mort" est devenu un running gag.
 
A

Anonyme

Invité
Mon fou rire le plus dément n’a, à franchement parler, pas d’intérêt notable. La situation n’était pas embarrassante : j’étais à une soirée entre amis. Si, par contre, j’en garde un souvenir précis (ce qui est somme toute assez rare, je suis du genre oublieux) c’est que j’ai bien cru mourir tant j’ai eu mal aux côtes. Et ce n’est pas une figure de style, croyez-moi ! Au bout d’un bon quart d’heure, je riais tellement que j’ai réellement cru que j’allais me péter une artère.


Je me souviens, en revanche, de deux petites histoires que racontait mon père qui rentrent directement dans le fil de ce thread. D’humeur clémente, je vous épargne les détails pour entrer dans le vif du sujet (on dirait une phrase de l’Amok
).

Enterrement numéro 1 : En retard, mon père s’habille dans sa chambre à coucher. Ma grand-mère l’entend pester et arrive aussitôt. Elle le trouve debout, le pan de sa chemise blanche coincé dans la fermeture-éclair du pantalon, une remontée de zip hâtive ayant serré dans les mâchoires un bout du tissu. Elle fait demi-tour et revient promptement, armée cette fois d’une impressionnante paire de pince. C’est alors que survient le drame : ils se sont « vus » ; elle, agenouillée avec des pinces énormes sur le zip, et lui, penaud et rouge de colère. Ils sont partis de la maison en empruntant chacun un trottoir différent, agités de soubresauts suspects, et prenant garde pendant la cérémonie de ne pas croiser leurs regards…

Enterrement numéro 2 : Mon père et son frère quittent le cimetière à la fin de la cérémonie. Tandis qu’ils s’avancent vers la sortie, ils avisent un manchot éploré, couvert de médailles, auquel des gens présentent leurs condoléances. Arrivés à sa hauteur, et alors qu’ils s’apprêtaient à le saluer (bien qu’ignorant son identité), ils entendent les quelques mots que la personne les précédant adresse au vieil éclopé :
— Comme vous devez être triste… Vous le connaissiez bien ?
Réponse du pleureur :
— Oui , j’étais son bras droit.

S’en est suivi une sortie calamiteuse et tremblotante…
 

sonnyboy

Vénérable sage
Club MacG
24 Décembre 2002
12 019
1 381
47
PACA
ouais cherche bien...
 

thebiglebowsky

Skippy le grand gourou
Club MacG
22 Mai 2001
15 827
6 226
70
Belgique
Une petite qui nous fait rire à chaque fois (ouais je sais, on rigole pour un rien...
) :
Chez nous, à l'IT, on a un "maître de confrérie" qu'on surnomme Gros René, c'est lui qui est chargé d'organiser les pots de bienvenue, de départ etc...
Alors, à chaque fois qu'on boit un pot tous ensemble, on ne dit pas "santé" ou "sköl", on dit "SCROLL" ... quand Gros René gueule "SCROLL UP" ... on lève son verre ... quand Gros René crie "SCROLL DOWN" ... on vide son verre ...
...ça nous fait péter de rire rien qu'à le voir avec sa "golden mouse" autour du cou !!!


Il a inventé le "data check" qui en fait veut dire "se gratter les c......" ...

Un jour, le directeur financier, fâché d'avoir des merdes dans ses listings est venu gueuler dans le service : "j'exige un data check tous les jours !!!" ... dès qu'il avait tourné le dos, on était 10 à se les gratter, y compris les filles qui sont pas les dernières dans ce genre de truc...(mais elles, elles faisaient semblant, bien entendu !
).
... j'avoue qu'on s'amuse bien !!!
 
Statut
Ce sujet est fermé.