WEB COMPUTING APPLE ; une révolution en marche

iluro_64

Old MacUser
Club MacG
1 Avril 2008
7 169
1 278
Haut Béarn
Pour éclairer ma lanterne un peu vacillante de ma compréhension du sujet depuis le début :

Quelle est la différence entre WEB COMPUTING et CLOUD COMPUTING ?
N'y-a-t-il pas une confusion entre WEB COMPUTING ET GRID COMPUTING ?

Car le Web Computing ou Grid Computing ça existe depuis bien plus longtemps que le Cloud qui, pour le moment n'est qu'un instrument de stockage.

Le COMPUTING n'est pas le STORAGE.

Cela pourrait être un autre débat.
 

mokuchley

Membre d’élite
Club MacG
27 Août 2010
4 186
265
@powerdom ....oui, on m'a dit de parler français !!!!

@iluro_64.....oui, il existe peut-être une confusion chez moi, aussi chez d'autre , je vais regarder les définitions, cela , je pense, me permettra , de mieux cibler mes préoccupation sur l'avenir, ou le tournant que prend , l'informatique ( pris dans son sens large)

Car, si mon introduction semblé donner dans le catastrophisme, ce que iluro_64 a ressentit, je veux vraiment réfléchir avec vous, pour connaitre les tenants et aboutissants


alors, soyons terre a terre, =

1- si je cree un film, que je suis avec ADOBE CS7, toute la puissance pour l'edition,le mixage, la production; sera prise sur le web, et j'aurai juste un mac book-air , et bien ça, c'est quoi ?
Pour moi, c'est du web computing ?


Référence de traduction: @ worldreference


"Je ne sais pas si l'on peut utiliser cette formule de façon à être toujours compris, mais le grid computing correspond à une matrice d'ordinateurs. J'utilise le mot à la fois car il correspond à l'image (matrice mathématique) mais aussi en raison de son aspect générateur (on met des ordinateurs en batterie, répartie à travers le monde ou locale, pour un _résultat_ commun et pas seulement une puissance disponible commune).

J'utilise aussi identifiant matriciel/matrices d'identification pour "Grid ID". Pour des sous-adresses internet IPv6 spécialisées. Ceci est technique mais l'idée est la même, la mise en commun d'un espace de moyens pour un même traitement. Ici des millions de sous-adresses Internet, chacune dédiée à une réponse prédéterminée. Une conjonction de moyens séparés pour un résultat unique. Cela semble bien correspondre à l'idée de matrice ?
"


A la lecture de ce passage, je changerai d'avis, et dirais GRID COMPUTING
 
Dernière édition:

bompi

El Moderador
Modérateur
Club MacG
12 Février 2004
41 928
3 161
Oui mais CLAUDE, c'est un prénom et ça n'a rien à voir avec l'informatique. Ce qui n'aide pas à la compréhension.
 

vicento

Membre émérite
20 Novembre 2001
738
0
Pau
Je pense aussi qu'il y a quelques bonnes idées (réflexions) dans le poste initial.
Globalement les idées sont trop peu organisées et l'orthographe à revoir pour que cela devienne vraiment intéressant.
 
A

Anonyme

Invité
Il nous lit en compagnie de son pote qu'a eu des problèmes avec la justice mais qui s'en est sorti ?
Je ne vois que ça.

Et arrêtez avec Saez, moi j'aime bien - vous avez vraiment une culture musicale de province !

Je suis en tout cas très content de voir que même en dehors de mes sujets, mes propos en ont sensiblement marqués certains ;) partout ou je me promène, ici, dans "autoportrait" ou ailleurs, ergu fait une référence a moi, ça frise l'obsession ma parole !

Pour l'auteur, je ne sais pas ce que tu prend mais... J'en veux !!!
Troll ? Développement SF sur la grande mécanique ou point de vue au 36e degrés ? Pour ma part le mystère reste entier
 

mokuchley

Membre d’élite
Club MacG
27 Août 2010
4 186
265
tout l’intérêt d'un forum ; c'est LA MATRICE, ce post , ne m'appartient, que si , je suis seul a l'alimenter.

Alors, déjà, que je parle tout seul !!!

Après 20 ans , en tant que travailleur social, une des rares choses, que j'ai aimé apprendre c'est :


je parle, un autre répond, etc .......

je suis en train, grâce a vous de cibler ce que j'ai en tête, mais ce sujet, le GRID COMPUTING ou le WEB COMPUTING est l'avenir, c'est une évidence.....

pourquoi?

ben, on baigne dedans, les OS , les ordinateurs, le web, les serveurs, tout est là... et même CLAUDE( désolé @Bompi, déformation social).....il manque plus, que nos petites abeilles ( le moi- transformé par le commerce)
 

iluro_64

Old MacUser
Club MacG
1 Avril 2008
7 169
1 278
Haut Béarn
Je crois bien qu'on est en pleine confusion … par rapport à ce que je connais de ces questions

GRID COMPUTING
Voici une définition parmi d'autres (cliquer).
Le grid computing consiste à mettre en commun des ressources logicielles et matérielles distribuées (ensemble que l’on appelle la « grille ») afin de fournir une puissance de calcul importante. La charge de travail est divisée en sous-tâches qui sont traitées en parallèle par les ressources de la grille, les résultats étant ensuite agrégés dans un résultat global rendu à l’utilisateur
Rien à voir avec le propos de ce fil.

WEB COMPUTING
Voici un autre extrait du concept (cliquer) qui prend parfois des formes délirantes

CLOUD COMPUTING
Voilà ce qui peut paraître au plus près du propos de ce fil (cliquer).


En résumé :

Le GRID COMPUTING est une organisation de ressources dispersées partout. Un exemple "grand public" de cette organisation est celle de SETI (lire l'article ici) qui permet que chaque ordinateur individuel soit utilisé, lorsqu'il ne fait rien, pour faire du calcul scientifique, toujours le même, pour exploiter des données issues de mesures du sceptre électromagnétique traqué par les radiotélescopes. Cette organisation de calcul permet de disposer d'une phénoménale puissance de calcul disséminée dans chaque foyer participant à cette recherche.
D'une certaine manière, c'est à l'opposé de l'organisation décrite à l'initiation de ce fil.

Le CLOUD COMPUTING, dans l'état actuel de son existence est une organisation proche de celle que les "anciens" de l'informatique ont bien connue avant l'apparition de l'ordinateur personnel. Les ordinateurs, par opposition aux Personal Computer, concentraient toute la puissance de calcul et de stockage en un seul lieu. Les différents utilisateurs de ces machines, appelées aussi mainframe ou middleframe selon leur capacité, communiquaient avec elles au moyen d'un terminal. Simple machine à écrire, puis terminal à écran cathodique muni d'un clavier, l'aboutissement du terminal, qui n'avait pas ou peu "d'intelligence" a été le PC. Puis, il y a eu des PC de plus en plus puissants appelés stations de travail, ou workstations, évolution par miniaturisation des gros ordinateurs, et non des PC, capables d'échanger des fichiers et même de la puissance de calcul grâce à des connexions en réseau. Ainsi, Ethernet en particulier, a été l'un des éléments de raccordements et de données et de puissance de traitement. Puis, les PC ont pris un peu, puis beaucoup de maturité, et sont devenus des stations de travail au fil du temps. Si Ethernet a été le réseau de connexion locale, Internet, via le réseau téléphonique, puis les télécommunications en général, est devenu le support d'un seul réseau international. L'objectif était de communiquer et d'échanger. La puissance de traitement était toujours locale, quelque fût la taille des machines.
Ce développement du NET à toutes les applications communes connues de l'informatique, ordinateurs, téléphones, tablettes, et demain, peut-être, à la domotique et à l'électroménager ne va pas sans poser de problèmes.

Dans la vision actuelle du CLOUD COMPUTING, il y a deux moteurs : le service, l'écosystème, voir les deux en même temps. Dans tous les cas, il y a une manipulation de l'information personnelle. Certains en font leur métier, comme Google, et les moteurs de recherche, et, compte tenu de leurs agissements, leur probité est souvent mise en doute. D'autres en ont besoin ne serait-ce que pour se faire payer chaque mois. Entre les deux exemples il y a une infinité de variante de comportement, mais peu de variantes de mise en œuvre. Ainsi d'Apple dont la montée en puissance dans son équipement en DATACENTER en relativement peu de temps étonne un peu. Mais ce n'est rien, sans doute, comparé à ce qu'est Google, ou Facebook, ou Microsoft, ou les sociétés de ce genre qui ont tout intérêt à rester discrètes dans leur capacité à stocker et à traiter les informations. On pourrait aussi évoquer les centres gouvernementaux … ou les banques … et bien sûr toutes les sociétés qui font des affaires sur ce principe-là, en offrant du stockage limité et en louant une capacité plus importante. Il existe un exemple intéressant, Adobe, qui se lance dans le sujet. Mais les motivations apparentes peuvent peut-être très proche de la réalité. Rappelons d'abord que les logiciels d'Adobe sont très chers, et sont sans doute parmi les plus piratés. Il est certain que l'utilisation d'un nuage Adobe pour gérer et mettre à jour les logiciels à travers une location mensuelle est une solution plus anti-piratage que ce qui existe actuellement. L'avantage aussi d'une telle solution est de pouvoir aborder des locations de courte durée à des utilisateurs qui ne peuvent pas se permettre d'acheter des CS complètes à renouveler tous les 18 à 24 mois. Ne perdons pas de vue aussi les économies que cela fera faire …

Pour le moment, le CLOUD COMPUTING est une solution de stockage centralisé chez le fournisseur, permettant à chaque utilisateur de disposer d'une version de chaque donnée disponible dans tout ses appareils. Ce n'est pas aussi simple que cela, et ne fonctionne pas aussi bien que cela. L'exemple d'Apple, dans la catégorie écosystème, est là pour le montrer.

Quant à la solution SF où plus rien ne se passe dans l'iPAD ou le MBA devenus simple terminal, qui ne reçoivent que les résultats de traitement, ça existe déjà, ça a toujours existé, c'est l'ordinateur de base. Mais pourquoi donc ne sert-il que pour les calculs scientifiques de haute volée ? Peut-être parce qu'ii en faudrait des millions et des millions chez chaque fournisseur de prestations ! Et que les réseaux de transmissions sont encore bien loin d'aller assez vite pour faire les échanges ! Et que le temps de traitement pour résoudre un problème donné demanderait une fraction de seconde. On est bien loin du compte. C'est encore de la SF.

Aujourd'hui, pour faire du stockage centralisé et sécurisé, les moyens existent, et les solutions s'appelle des datacenter, regroupement d'une multitude de serveur . Serveurs qui, comme le nom l'indique servent, c'est-à-dire restituent sur demande, avec un temps de latence aussi court que possible, une demande d'information stockée au préalable.
Mais faire du calcul centralisé pour des millions d'utilisateurs simultanés et concurrentiels, c'est une autre histoire, surtout si les uns demandent des encodages de films, quand les autres demandent l'analyse statistique de leur dépenses et de leurs recettes des 20 dernières années, d'autres trient leurs dizaines de milliers de photographies. et d'autres, encore, font traduire leurs mémoires en une multitude de langues. :D
 
  • J’aime
Réactions: TiteLine et albert-r

mokuchley

Membre d’élite
Club MacG
27 Août 2010
4 186
265
UN GRAND MERCI, pour le temps passé à la réponse, et , d'ou l'expression :

ECLAIRCIR LES LENTS TERNE


je n'avais pas le vocabulaire , au départ de ce fil. Pour moi, l'idée , que je pressent, dans le monde informatique;

" demain, la puissance effective ( processeur, ram etc) d'un ordinateur, n'existera plus, à terme. Car, grace ou a cause, de l'ensemble des possibilités qu'offre le web, l'ordinateur, ne sera, en gros, qu'une montre, que des lunettes, au final, que des terminaux, qui n'auront , besoin, que d'une seule chose;


le W . W . W



encore merci ILURO ; votre texte fourmille d'informations, j'ai fait un "c/v" ( copie, paste) de cette reflexion, pour prendre le temps,.........de reflechir, à la reflexion !!!!!!!!
Car, la vraie REvolution informatique est la dedans.


je voie , dans l'exemple;SETI, du Grid computing, comme une pointe, de...............

a la lecture, de votre texte, du grid computing, et pour revenir, a Apple;

la voie de l'Ipad, plutot que celle du mac pro, est une mise en pratique, d'une fonction du " GRID", tirer puissance de tous les IPAD du monde pour creer ...............un supercalculateur


vous dites, "Mais pourquoi donc ne sert-il que pour les calculs scientifiques de haute volée ", ................c'est là, ou se jouera, ou grandiront, de nouvelles marques; ou bien,La magie d'Apple frappera de nouveau, et se retrouvera, dans les A.P.I de l'OSx 11.



Car si j'ai bien compris, une des grandeurs, attribué à Apple, c'est d'agir en tant voulu .....

bon, ok, j'arrête
 
Dernière édition:

MiTh

Membre confirmé
15 Janvier 2011
382
13
Sors de ce corps, please! :eek: